Faire son sac photo pour un voyage : cas pratique

Il y a quelques mois, j’ai écrit un arti­cle con­cer­nant le choix des objec­tifs dont le prin­ci­pal truc à retenir était qu’il fal­lait surtout cern­er ses besoins. En com­plé­ment, j’ai envie de faire le sac de mon prochain voy­age avec vous. Je vais essay­er de jus­ti­fi­er mes choix et, au retour, on ver­ra si je me suis plan­tée (si un objec­tif m’a man­qué et si j’en ai porté un pour rien !)


Il y a un cer­tain nom­bre de ques­tions à se pos­er avant de com­mencer, et cela requiert de con­naître un min­i­mum ses goûts et son matériel, mais aus­si le type de voy­age que l’on s’apprête à faire.
Ensuite, per­son­nelle­ment, je mets le sac sur la table à manger (his­toire d’avoir de la place, pas de faire une fon­due dedans) et je le rem­plis calme­ment, en répar­tis­sant le poids (tous les objec­tifs d’un même côté pèseraient trop sur les bretelles). Dès lors qu’il est plein, je sais que je ne peux rien pren­dre de plus et il faut alors se deman­der quoi vir­er !
Je m’apprête donc à par­tir 3 semaines au Mali. Nous pour­rons pos­er nos « gros sacs » (plus légers que le sac pho­to, en général !) là où nous dormirons, mais je prévois quand même une petite ran­don­née de plusieurs jours en Pays Dogon.

1- Le boîtier

For­cé­ment, la pre­mière chose à met­tre dans le sac ! Si j’avais la moin­dre oblig­a­tion pro­fes­sion­nelle de ren­du, j’en prendrais un deux­ième, mais en l’occurrence, nous sommes entre nous, donc je ne prends que mon petit 550d ! Poids min­i­mum !

Ensuite, il faut aus­si penser aux acces­soires directs : batterie(s), voire chargeur* si on part longtemps, et une carte mémoire vide à l’intérieur (cf l’arti­cle sur les erreurs).

*Note : là, c’est le moment où vous regardez quels types de pris­es élec­triques vous trou­verez sur place, his­toire de prévoir éventuelle­ment un adap­ta­teur uni­versel  (carte du monde des pris­es élec­triques).

Mais c’est quand même la par­tie la plus facile. Pas­sons à la dif­fi­culté supérieure : les objec­tifs !

 

2- Les objectifs

Quand on com­mence la pho­to, c’est facile, on n’en a pas beau­coup et on les prend tous partout ! Avec le temps, la gamme s’élargit, le choix aus­si. Et comme dis­ait l’autre, la lib­erté naît d’un choix restreint. Tout pren­dre serait pos­si­ble dans cer­tains voy­ages (les auto­tours, par exem­ple), mais n’est pas envis­age­able pour notre façon de faire du tourisme !

8mm fish-eye, 10–20, 17–50, 50 1.8, 100mm macro, 70–200

Il faut donc en laiss­er à la mai­son. Pour un week-end urbain, je vais sys­té­ma­tique­ment élim­in­er les focales les plus longues : il n’y aura pas d’animaux, et je n’aime pas les por­traits volés. A Barcelone, par exem­ple, j’avais les 4 pre­miers objec­tifs, tous m’ont servi. Si je dois alléger encore, comme ce fut le cas lorsque je suis par­tie pédaler en Roumanie, je ne prends que le 10–20 et le 17–50. Le tout est de mod­uler selon les des­ti­na­tions.
Note : je mets les liens des objec­tifs en mon­ture Canon, faites gaffe 😉
 
Aurais-je besoin d’un fish-eye ?
C’est amu­sant, mais ça n’a, à mon sens, d’intérêt qu’en milieu urbain. Ver­dict : reste à la mai­son !
En l’occurrence, il s’agit du Samyang 8mm, qui a l’avantage d’être peu cher mais com­plète­ment manuel : ni mise au point automa­tique, ni mesure d’exposition.

exem­ples de pho­tos pris­es au fish-eye

 
Aurais-je besoin du Sig­ma 10–20 ?
Il est à la fois génial pour les paysages et idéal pour la ville, surtout lorsqu’il y a peu de recul.
Ver­dict : ne quitte jamais mon sac !

exem­ples de pho­tos pris­es au 10–20

 
 
Aurais-je besoin du Tam­ron 17–50 ?
Avec un grand angle et un 50mm lumineux, je pour­rais m’en pass­er. Pour autant, c’est l’objectif que je garde vis­sé la plu­part du temps. Il ouvre à 2.8 sur toute la plage focale et per­met de cou­vrir des scènes de vie, quelques paysages, et même de faire du por­trait, surtout lorsque les enfants tien­nent absol­u­ment à se rap­procher !
Ver­dict : je prends

exem­ples de pho­tos pris­es au 17–50

 
Aurais-je besoin du Canon 50 1.8 ?
Il a deux argu­ments avec lui : il est ultra lumineux (encore plus que le 17–50 donc par­fait pour le soir et l’intérieur) et surtout très léger. Du coup, c’est un peu l’objectif qu’on ne peut pas ne pas pren­dre, parce qu’on ne sent pas la dif­férence.
Ver­dict : je prends, mais il saute si je manque de place.
exem­ples de pho­tos pris­es au 50

 

Aurais-je besoin du 100mm macro 2.8 ?
J’adore cet objec­tif. C’est une tuerie en por­trait, et c’est aus­si un petit téléob­jec­tif bien pra­tique. Le prob­lème, c’est qu’il impose une grande dis­tance avec le sujet, et que ça n’est pas tou­jours pos­si­ble. L’exemple clas­sique, c’est le groupe d’enfants qui va venir se coller à vous. Avec le 100mm, ça don­nera une série de détails mais aucun vis­age entier, et quand il fau­dra reculer de 10m pour un por­trait de groupe, ils ne com­pren­dront pas...
Ver­dict : il faut choisir entre lui et le 70–200.

exem­ples de pho­tos pris­es au 100mm

 

Aurais-je besoin du 70–200 4 L ?
Il est moins lumineux que le 100mm mais reste très con­fort­able, et surtout donne des images d’une grande qual­ité. Pour un safari en Tan­zanie, il n’est pas assez long, mais dans un voy­age qui n’est pas cen­tré sur les ani­maux, il sera très bien (plus long ou plus lumineux voudrait aus­si dire plus lourd !). Au Mali, nous essayerons peut-être d’aller voir les éléphants du Gour­ma, scruterons les berges pour quelques hip­popotames, ou nous con­tenterons d’oiseaux...
Ver­dict : je choi­sis le 70–200, en regret­tant de devoir laiss­er le 100mm à la mai­son.

exem­ples de pho­tos pris­es au 70–200

 

3- Les cartes mémoires

Pour les cartes, j’ai une astuce : deux petits « étu­is » (un peu comme celui-ci). J’ai essayé pas mal de solu­tions pour ranger mes cartes (les numérot­er, met­tre des gom­mettes) pour finale­ment décider que le plus sim­ple était encore d’avoir deux range­ments : un avec les cartes vides, l’autre avec les cartes pleines.
Ce n’est pas for­cé­ment très intel­li­gent, parce que si je perds un étui, je perds toutes mes pho­tos d’un coup. On con­seille nor­male­ment de ne pas tout garder au même endroit... Du coup, je vais pren­dre mon net­book (Sam­sung N150+) et faire des sauve­g­ardes dessus. Il me per­me­t­tra aus­si de faire quelques développe­ments si je veux poster des images ici, voire d’avoir un espace de stock­age plus grand si le besoin s’en fait sen­tir !

4- Le trépied

Pour nos derniers week-ends, j’ai traîné partout mon trépied. Il n’est pas exces­sive­ment lourd et est muni d’un sac de trans­port, mais je ne me vois pas l’amener au Mali. Nous allons beau­coup marcher, et je n’en aurai pas vrai­ment l’occasion : les pos­es longues urbaines seront assez inin­téres­santes, je ne compte pas beau­coup filmer, et nous n’avons pas l’habitude de faire beau­coup de pho­tos de nous (autre intérêt du trépied...).
Donc, le gros trépied reste à la mai­son. Par con­tre, j’embarque un petit goril­la pod. En gros, c’est un espèce de petit truc à trois pattes, plus ou moins moche, et plus ou moins flex­i­ble. C’est un peu bâtard, dans le sens où il faut for­cé­ment trou­ver un endroit pour le pos­er à la bonne hau­teur, et ça bouge trop pour faire des pos­es longues sans retar­da­teur ni télé­com­mande... Mais ça dépanne, et ça peut aus­si servir pour accrocher un flash déporté.

5- Les accessoires

Le pre­mier acces­soire, celui qui va directe­ment dans le sac, c’est la pogo. Ce n’est pas un hasard si l’article le plus com­men­té sur ce blog est celui qui en par­le : c’est un must-have dès lors qu’on espère faire des por­traits !

Deux­ième acces­soire, le flash. je vais en fait en pren­dre deux, avec à la fois un cor­don pour déporter sans per­dre les automa­tismes, et des petits émet­teurs radios pour les déclencher à dis­tance. Je ne sais pas si cela me servi­ra. Pire, je ne sais pas si je vais oser les utilis­er.
La ver­sion avec un cor­don est sim­ple : je tiens l’appareil dans une main, le flash dans l’autre. Il est réglé pour n’envoyer qu’un éclair léger et un petit truc en plas­tique appelé « bounce » adoucit la lumière (exem­ple avec canon speedlite 430EXII). Comme je vais prin­ci­pale­ment pho­togra­phi­er des peaux fon­cées, faire un peu de fill-in risque d’être plus que néces­saire.
La ver­sion avec emet­teurs est plus com­plexe. J’ai très envie de m’essayer au stro­bisme en voy­age. J’en ai déjà fait pas mal, mais tou­jours dans des sit­u­a­tions qui me per­me­t­taient d’avoir jusqu’à 5 flashs, des para­pluies, des pieds, des soft­box... et tous les acces­soires dont j’avais envie ! Là, n’ayant qu’un seul assis­tant (!), il va fal­loir être quand même assez min­i­mal­iste. Et on revient au prob­lème du culot et de la per­son­nal­ité. Je ne suis pas sûre d’oser installer des lumières pour tir­er le por­traits de quelqu’un qui est quand même un incon­nu (même si on a dis­cuté avant).

39 Commentaires

  1. Je pense juste­ment à un petit trépied de voy­age (parce que j’ai la flemme de me trim­baller le vrai pen­dant 2 mois et demi en Inde XD), mais le Goril­la Pod j’hésite, car je vois une charge max­i­male de 800g, et qu’un 550D + un 17–50 2.8, ça fait déjà plus que ça ^^
    Ca ne t’a jamais gênée toi ?

  2. Oui, y’a plusieurs ver­sions ! Je ne met­trais pas non plus 3kg dessus (genre 5DII+70–200 2.8 on va éviter !) mais c’est plutôt pas mal. Et comme on a exacte­ment le même équipement, je peux te con­firmer que ça me tombe pas !
    Après, y’a des gens qui ne sup­por­t­ent pas les pod­flex, trop frus­trants par rap­port au trépied, donc je te con­seille quand même de te balad­er pas mal avec avant ton départ, pour ne pas avoir à l’abandonner à la pre­mière occa­sion !
    Tu en as un Flo­nou ?

  3. Bon­jour et Meilleurs voeux à tous 😉
    Oreille, mer­ci pour cet arti­cle et tous les autres, je suis à chaque fois sur­pris par ta créa­tiv­ité et les bons con­seils que tu dis­pens­es généreuse­ment 🙂
    J’ai aus­si une petite ques­tion con­cer­nant le goril­la pod, que je compte m’offrir très prochaine­ment : quelle rotule utilis­es-tu dessus ? En utilis­es-tu seule­ment une, d’ailleurs, d’après les pho­tos je dirais que non ? J’ai lu par ailleurs que, sans rotule, c’était vrai­ment galère de se servir de la bête...
    Mer­ci d’avance, et bon voy­age au Mali !!

  4. Mer­ci pour ce 1er arti­cle de la nou­velle année, très sym­pa comme d’hab. J’en prof­ite pour te souhaiter ain­si qu’aux lecteurs de ton blog une bonne année.
    De mon côté, j’ai per­du mon sac pho­to lors de mon démé­nage­ment... je me suis retrou­vé tout bête au moment de par­tir à New York, il va fal­loir que je réin­vestisse...

  5. Super intéres­sant ta réflex­ion sur les objec­tifs ! Mer­ci !

    J’ajouterai cotons-tiges, out­il mul­ti­fonc­tion­nel de type couteau suisse, pince à épil­er et autres petits gad­gets. La brosse à dent m’a aus­si été super utile récem­ment sur les plages du Cos­ta Rica, notam­ment pour net­toy­er le sur­plus de sable dans un 18–70 blo­qué...

    Très hâte de lire tes arti­cles sur le Mali, pays qui me fascine depuis bien longtemps !

    Prof­ite inten­sé­ment !!

  6. Faire son sac est un vrai dilemme surtout quand on pos­sède beau­coup de matériel. 

    A chaque sit­u­a­tion il faut se repos­er les ques­tions quoi et pourquoi ? a moins de par­tir avec un por­teur.

    Suiv­ant les sit­u­a­tions de prend aus­si le 100–400L pour pou­voir faire de l’animalier ... en com­plé­ment du 100 macro pour les por­traits et la macro

  7. Non je n’en ai pas mais un pote en a un et ça a dépan­né pour une pho­to de groupe de nou­v­el an il y a un an. J’avoue que c’est une bonne idée qui ne m’était pas venue à l’esprit pour voy­ager léger

  8. 10–20 + 17–50 + 70–200 + flashs + lap­tot + boiti­er + acces­soires.

    Ce n’est plus du voy­age, c’est un deme­nage­ment.
    Com­ment veux tu voy­ager, donc être mobile si tu veux déjà te charg­er avec un sac à dos pho­to de plus de 5kg ?
    Soit tu aimes les hand­i­caps, soit c’est ton homme qui fait le mulet.

    Franche­ment, le 17–50 + le 70–200 + 1 flash avec un disque dur videur de carte et bas­ta. C’est ma con­fig­u­ra­tion et c’est déjà bien suff­isent. Cer­tains ne jurent que par la com­bi­nai­son 10–22 Canon avec un 24–105L car il vaut mieux avoir que deux objec­tifs mais des bons (optique­ment et en résis­tance aux intem­péries).

    le 10–20 bof bof. C’est plus un objec­tif à faire des pho­tos avec un style que des pho­tos avec un sujet. Les cadrages pre­mier plan, con­tre plongé et tut­ti quan­ti sont aus­si bien fais­able au 17mm sur apc-s et sans l’anamorphose.

    Enfin a toi de me faire men­tir avec tes pho­tos au retour.

  9. Bon­jour
    Il est effec­tive­ment dif­fi­cile de faire son choix quand on com­mence à avoir pas mal de matériel, mais out­re l’expérience (que je n’ai pas encore), il y a une chose qui fait très vite évoluer et gag­n­er en sim­plic­ité c’est... avoir des enfants et voy­ager avec !! Hors de ques­tion dans ce cas de se trim­baler tout ce matos, dans mon cas c’est boiti­er le + léger et com­pact de la gamme Nikon (D3100) avec objec­tifs 18–105 + 35 mm 1.8 et bas­ta ! Et franche­ment avec ça on peut déjà faire beau­coup, beau­coup de choses... J’envisage même de pass­er au Nex avec un 18–200 pour gag­n­er encore un peu de poids et de place, j’attends les sol­des 😉
    Cela dit, en voy­age sans enfants, je ferais plus ou moins les mêmes choix que toi ! (en enl­e­vant les acces­soires, sauf la pogo)
    En tout cas bon voy­age, j’ai hâte de voir les pho­tos !

  10. Mina­mi-o : per­son­nelle­ment je ne mets pas de rotule dessus. La plu­part du temps, je l’utilise de manière « clas­sique » : trois pates droites. Mais effec­tive­ment, dans le cas où on l’accroche à tout et n’importe quoi, faire son cadrage est plus com­pliqué, et avoir une rotule peu sim­pli­fi­er les choses ! 

    Tewoz : eh bien bonne année à toi aus­si, même si elle com­mence mal... :/ On aurait pu te le vol­er ? Dans mon dernier démé­nage­ment, j’ai oublié pas mal de choses restées dans un recoin, mais rien qui coûte aus­si cher qu’un appareil pho­to (ou ait une valeur sen­ti­men­tale), c’est moche. Si tu t’apprêtes à aller à New York, c’est le moment pour vis­iter le parc d’attractin B&H !

    Mawoui : arg, le sable, quelle hor­reur... Le Mali me fait rêver depuis telle­ment d’années, que j’espère ne pas être finale­ment déçue ! Je vous dis ça en Févri­er ! 🙂

    Pyrros : tu résumes bien l’article (et la moitié du blog en fait !), cern­er ses besoins et voir en fonc­tion ! Le jour où je pars en Tan­zanie, il est sûr que je m’achète (ou que je loue..) un 100–400 ou un objec­tif avec de vraies longues focales ! 

    Michel Julien : oui, j’en lis beau­coup de bien, et de plus en plus de voyageurs l’adoptent ! Après, je vous avouerai que j’ai mes repères ain­si et que je ne me vois pas chang­er de matériel dans l’immédiat... Pour un voy­age au long court ou en autonomie (genre 3 semaines de bivouac !), la ques­tion se poserait dif­fére­ment.

    Flo­nou : je te le pret­terai pour ton prochain voy­age 🙂

    Patrice : Pre­mière chose, ce n’est pas mon pre­mier voy­age, j’ai une petite idée de ce que je suis capa­ble de porter ou non. Surtout que tout n’est bien évidem­ment pas en per­ma­nence sur mon dos ! (et il existe quelques filles qui sont capa­bles de faire un peu de sport sans deman­der de l’aide à leur com­pagnon, je te ras­sure)
    Deux­ième­ment, l’article, comme beau­coup d’autres ici, insiste sur le fait que c’est un choix per­son­nel. Je n’ai pas dit « ce que tout le monde devrait met­tre dans son sac pour par­tir en voy­age ». Il y a ici beau­coup de lecteurs qui par­tent avec deux focales fix­es et font de très belles pho­tos. Pour autant, c’est à cha­cun de voir ce qui lui con­vient selon les sit­u­a­tions.
    Enfin, as-tu déjà testé un UGA ? Parce qu’entre 10mm et 17mm il y a une vraie dif­férence...

    Carre : c’est sûr qu’avec les enfants, ça change tout... Mais il faut faire des con­ces­sions (et prof­iter tant qu’on n’en a pas !) Par exem­ple, si je par­tais seule, je prendrais le temps de beau­coup plus dessin­er, voire de faire la col­ori­sa­tion sur place. A deux, je ne peux pas impos­er des heures d’attente à Mon­sieur Oreille et je me con­tente de quelques gri­bouil­lis lorsqu’on ne bouge pas (depuis un resto, un bus..)
    L’idéal, c’est que les deux soient pas­sion­nés de pho­to. On peut ain­si avoir cha­cun son boiti­er et se partager les objec­tifs (et plus tard les faire porter par les enfants !)

    Arnaud : mer­ci beau­coup pour hier soir ! (c’est beau­coup plus rapi­de ain­si !)

  11. @Oreille. Je suis déçu que tu prennes mal mes remar­ques. C’est dom­mage. Mais soit tu fais un blog alors par nar­cis­sisme soit tu le fais pour l’échange.

    Comme tu par­les de tes choix, j’exprime ce que je pense du résul­tat sur aps-c avec un 10–20mm. J’ai moi même eu un 10–20 f3.5 Sig­ma sur 7D que j’ai reven­du car je n’appréciais pas l’anamorphose en dessous de 14mm alors que ce prob­lème n’est pas cor­rige­able même avec DXo et n’est pas si pronon­cé avec un UGA sur un FF.

    Après mes pro­pos n’étais pas misog­y­nes. J’ai la chance de pou­voir voy­ager aus­si et mal­gré mes 82kg un sac à dos de plus de 5kg rem­pli de matériel pho­to en plus des indispensables,je trou­ve que c’est plus un fardeau que du plaisir. Mais effec­tive­ment cha­cun trou­ve son plaisir ou il le souhaite et heureuse­ment.

    Bon voy­age.

  12. J’ai tou­jours un souci avec le sac pho­to :
    C’est bien sûr dix fois plus pra­tique, mille fois plus adap­té, mais, dans cer­tain pays
    J’ai l’impression de me balad­er avec une pan­car­te « Jeune pho­tographe cherche pick­pock­et asap »...

    Du coup mon 7d, mon 15–85mm et mon 50mm (je ne m’en sépare pas, c’est le « cail­lou »
    avec le meilleur rap­port qualité/prix chez Canon. Comme tu le dis, génial pour les con­di­tions
    lumineuses dif­fi­ciles) rejoignent mon flash et le reste dans un sac un peu plus « banal­isé »...

    Mais du coup, j’ai l’impression de mal traiter mon matériel 😉

  13. per­son­nelle­ment, je con­seille forte­ment un 35 ou 24 fixe surtout pas de zoom car on devient fainéant.
    le 80/200 est beau­coup trop lourd et volu­mineux je préfère le 180 fixe 2.8 même si c’est le 85 que j’utilise beau­coup quant au pied trop encom­brant aus­si, je préfère mon­ter en iso

  14. Mer­ci Oreille pour ta réponse !
    Le jou­jou est com­mandé, j’ai pris la rotule du mod­èle supérieure car elle est plus mod­u­la­ble que celle conçue pour ce mod­èle.
    Sinon, pour revenir dans le sujet de l’article, je n’ai pas encore suff­isam­ment de matos pour me pos­er la ques­tion 😀 Mon 18–55mm de kit et mon 35mm f/1.8 sont tout ce que je pos­sède en plus de mon D3100, je n’ai donc pas de ques­tion à me pos­er pour par­tir en vacances 😀

  15. Sym­pa comme arti­cle, c’est vrai que c’est un dilemme que je n’avais pas à gér­er jusqu’à présent (trop peu d’objectifs) mais qui va se pos­er au prochain voy­age ! Mer­ci pour les con­seils car ça s’applique pas mal à la gamme d’objo que j’ai si ce n’est le sig­ma 10–20 que je pen­sais bien­tôt acquérir à la vue des retours que j’en ai !

  16. Xtinette : mer­ci, toi aus­si !

    Patrice : 550d + 17–50 + 70–200 + 10–20 + 50mm = moins de 3kg. Même avec le flash, la pogo, un car­net, on n’atteint pas les 5kg (c’est aus­si pour me per­me­t­tre de pren­dre plus d’objectifs que j’ai un petit boîti­er...).
    Après, il y a deux choses qui jouent : la con­di­tion physique et la qual­ité du sac. J’ai déjà fait des ran­don­nées avec plus de 5 kg (il faut bien porter l’eau..) sans que mon sac me paraisse extrême­ment lourd. Le tout est que le poids soit bien répar­ti, et que le sac soit bien conçu. Par exem­ple, de manière générale, on sup­porte beau­coup moins bien une journée avec 1kg dans un sac en ban­doulière que 3kg dans un sac à dos... Si celui-ci a des san­gles, on peut aug­menter le poids sans vrai­ment le sen­tir.

    Gas­pard : ça a longtemps été mon ques­tion­nement... Mon pre­mier sac pho­to ressem­blait d’ailleurs de loin à un sac de col­légi­en­ne ! J’ai aus­si essayé la tech­nique du sac banal­isé, mais c’était telle­ment pénible que j’avais le flemme de chang­er d’objectif ! Du coup, j’ai opté pour un sac dis­cret mais recon­naiss­able, à ouver­ture dor­sale : impos­si­ble de l’ouvrir si je le porte ! 

    bacri : je lis sou­vent ça, et je n’arrive pas à être d’accord (pour chang­er !). Certes, il y sûre­ment des gens qui zoo­ment au lieu de faire un pas en avant, mais pour moi un zoom est avant tout une suite de focales : 10mm c’est pas pareil que 20mm avec un pas en arrière. Du coup, je suis tout le temps à avancer/reculer en tour­nant la bague pour avoir ce que je veux. Tiens, fau­dra que je fasse un arti­cle expli­quant ce qui change d’une focale à l’autre, out­re le « grossisse­ment » !

    Mina­mi-o : c’est tout aus­si bien de ne pas se pos­er de ques­tion et d’optimiser son matériel 🙂 Tu me diras ce que tu pens­es de la rotule quand tu l’auras testée, ça m’intéresse !

    Curieuse Voyageuse : on ver­ra, on ver­ra ! Je croise les doigts pour que les gens ne soient pas trop réfrac­taires aux por­traits...

    Don­lope : tu pars où ?

  17. +1 sur l’histoire du grossisse­ment et de la focale ! 10 mm à 1m n’est pas égale à 20 mm à 2m ! 🙂

    Pour le 70–200, tu peux lui ajouter un mul­ti­pli­ca­teur de focale ? Ca pour­rait-être sym­pa pour le Mali, nan ?

  18. Bruno : je me suis demandée si ça pour­rait être un bon moment pour en acheter un, à dire vrai ! Puis je me suis dit que je vais surtout là-bas pour les ren­con­tres et que l’animalier risque d’y être très lim­ité... Il y a bien quelques éléphants, mais ils sont proches de la région où se sont pro­duits les derniers enlève­ments, donc on ne va pas y aller... On en repar­le le mois prochain, mais il y a fort à pari­er que le 70–200 ne serve finale­ment pas beau­coup (et la loi de mur­phy veut que si je ne le prend pas, on crois­era des ani­maux partout !)

  19. Ce n’est que mon hum­ble avis mais à ta place, je prendrais le 10–22, le 50 mm et le 70- 200mm. Autrement, si tu tiens absol­u­ment à ton 17–55, ne prend pas le 50mm même s’il n’est pas lourd. 

    Cela impli­querait plus de change­ment d’objectifs (ce qui n’est pas une mau­vaise chose!). De plus tu pour­rais économiser du poids. En revanche, je prendrais un trépied mal­gré tout parce que tu sais autant que moi les pros&cons du gor­ri­la pod. Y-a-t-il beau­coup d’animaux au Mali, je n’ai pas la moin­dre idée de ce à quoi ce la ressem­ble (peut être que tu ne feras que porter le 70–200).

    Bon voy­age!!!

  20. Oreille, sans vouloir polémi­quer, je pense que tu n’as jamais peser ton sac avnt de pren­dre l’avion et cela est en effet con­tra­dic­toire.

    Voici les poids du matériel :
    canon 550d= 530g sans la bat­terie
    Sig­ma 17–50= 570g
    Canon 70–200 f4 is=760g
    Sig­ma 10–20 f4-5.6=470g
    Canon 50mm f1.8= 130g
    Flash canon 580II= 405­gr + 4 piles
    Imp­ri­mante Polaroide pogo= 225g
    Sac pho­to= entre 1.5 et 2.5kg suiv­ant le type.

    Donc sans compter les bat­ter­ies, les câbles et chargeurs, ni aucun autre acces­soire dans le sac, le sac pèse min­i­mum 4.6kg. En gros avec une paire de lunette et le porte feuille on est bien à 5kg.

    A ta place dans l’avenir je ferais atten­tion, car le bagage cab­ine avion c’est 7kg maxi pour les com­pag­nies long cour­ri­er et 5kg pour les lows cost. Et crois moi suiv­ant le per­son­nel d’embarquement et la com­pag­nie cela est régulière­ment véri­fi­er.

  21. @Patrice : pour le matériel pho­to ils sont moins regar­dant. Vu le coût du matos en général, ils préfèrent le voir voy­ager avec toi plutôt que de ris­quer que tu te retournes con­tre eux s’il arrive quelque chose en soute (casse, vol, perte)

  22. Je ne sais pas encore !
    Ma façon de voy­age a changée depuis l’arrivée de ma petite fille (que des voy­ages en France jusqu’à présent), mais cette année, on est décidé à repar­tir à l’étranger...en Week End pour com­mencer.
    On hésite entre Lis­bonne et Berlin, à voir...

  23. Fini pour moi les gros sacs pho­tos en voy­age. C’est vrai­ment trop au détri­ment du reste. 

    Se balad­er avec 15 kgs de matos sur le dos, j’ai don­né. C’est fini pour ma part. 

    Dernier voy­age, moins de 1,5 kg kilos dans le sac : Un Fuji x100 et son 35mm + un M6 et un 50mm pour 3 semaines de périple en Inde. Je ne me suis jamais sen­ti lim­ité et j’ai prof­ité à 200%. Mon dos me remer­cie, mes jambes aus­si !

    Mais bon cha­cun voy­age comme il l’entend ! J’ai fait suff­isam­ment pareil pour ne pas cri­ti­quer un choix qui a ses raisons 😉 Prof­itez bien de votre séjour !

  24. Le Chat Pho­tographe : du coup, depuis j’en ai fait un arti­cle 😀

    Adil : je ferai un petit arti­cle bilan dans quelques jours mais au final le trépied n’aurait pas servi, alors que j’ai été con­tente d’avoir le 50 comme le 70–200 !

    Patrice : oh, je crois qu’on a tous déjà pesé notre sac avant de par­tir. J’ai pris l’avion pour la pre­mière fois en 2009, je ne suis pas encore assez habituée pour ne pas stress­er un min­i­mum !
    Mais comme le dit juste­ment MaO, si on argue qu’il s’agit de matériel cou­teux et qu’on n’abuse pas, on n’a pas grand chose à crain­dre.
    L’avion était l’un des pre­miers sujets que j’ai abor­dé dans cette rubrique, d’ailleurs :
    https://www.madame-oreille.com/index.php/prendre-lavion-avec-son-appareil-photo-partie-1-la-douane/
    https://www.madame-oreille.com/index.php/prendre-lavion-avec-son-materiel-photo-partie-2-bah-lavion/

    MaO : exacte­ment, et je n’ai jamais vu per­son­ne se faire peser son sac, d’ailleurs. Juste une nana qui avait un sac trop encom­brant une fois, mais si elle a com­pris qu’elle pou­vait met­tre un de ses pulls sur elle, elle a du finir par pass­er !

    Don­lope : ce sera à quelle sai­son ? Je ne con­nais ni l’un ni l’autre, mais je suis sure que ce sont de très belles villes !

    David : je fais des « red­ifs » sur twit­ter, de temps en temps 🙂 Je pense que ça vien­dra avec le temps. Pour l’instant, je tiens trop à pro­gress­er en pho­to pour me pass­er de mon appareil, même si j’essaie de ne pas me suréquiper non plus. Mais nous prévoyons quelques voy­ages « sportifs », qui imposeront un cer­tain min­i­mal­isme ! Pour autant, je suis con­va­in­cue que les com­pacts et autres hybrides peu­vent être par­faits pour des voyageurs.

  25. De plus en plus, je me con­tente d’un seul boîti­er, d’un seul objec­tif. Le Liban l’été 2006, c’était un 17/40 mm avec un 350D, Venise c’était le 40 D + 85 mm

    Pas de flash, pas de carte mémoire sup­plé­men­taire, une 8 GO suff­i­sait...

  26. Pour ma part, je con­firme que le 10–20 est utile. Certes, comme un 50 ou 85 en fixe, il ne sera pas mon­té sur le boîti­er par défaut, mais pour les paysages, tu perds beau­coup sans grand-angle pour les effets de pro­fondeur incom­pa­ra­bles à ceux des objec­tifs stan­dards, même à 17/18).

  27. Arti­cle inter­es­sant !
    pour ma part, je viens d’investir dans un pied sec­ondaire juste­ment pour voy­ager léger, c’est le cull­mann 200T, bien solide et il se glisse dans ma besace
    replié il fait la taille d’une bouteille d’eau.
    pas mal d’atout pour lui, à voir 😉

  28. Hel­lo ,

    Alors voilà je vais faire court ( si je peux hein 😉 )

    J’ai un Canon 550D avec comme objec­tifs :

    18/200
    50 mm focale fixe
    18/55
    50/200

    Ma ques­tion est la suiv­ante lesquels dois je pren­dre avec moi ?
    En sachant que mon choix pre­mier serait : 

    18/200 et le 50 mm 

    Après j’en sais rien du tout ! En fait je ne dois pas tout pren­dre parce que ça fait lourd. Ok j’ai un bon sac à dos mais quand même ! 

    Et comme je sais que l’on ne peut pas pren­dre de trépied, ( donc ça ouinouin je le laisse chez moi) !
    Et je suis du genre à faire par exem­ple 2500 pho­tos en 7 jours de vacances en temps normal....Oui j’abuse un peu mais bon je n’y peux rien j’adore faire klic klac ...

    Alors s’il vous plait , help me car j’avoue être bien per­due ! parce que j’apporte tou­jours mes 4 objec­tifs mais là c’est vrai­ment pas pos­si­ble !

    J’ai aus­si prévu 40 gigas de carte mémoire...On en sait jamais... 😯 Parce que je prends tout et n’importe quoi en pho­to, cela va des détri­tus aux nuages 😉 

    Mer­ci pour les répons­es à venir.

  29. Mer­ci pour ton arti­cle, tes con­seils m’ont aidé dans le choix de mes objec­tifs ! 🙂
    Pour ceux qui souhait­ent faire de la vidéo, je con­seille le canon 70D avec le rode videom­ic

  30. Bon­jour,
    Déjà, j’aime beau­coup ton site et les pointes d’humour qui s’y glisse.
    Je pars début Mars en Islande pour 1 semaine et je désire prof­iter de ton expéri­ence sur deux objec­tifs qui m’intéressent.
    J’ai bien inté­gré l’encensement pour les 10–20 et 17–50. pas de soucis, je garde en mémoire.
    Mais comme bcp, le bud­get joue. les 10–20+17–50 feraient en gros du 750€ neuf 500€ d’occas – si j’en trou­ve.
    donc je me demandais si autre chose exis­tait....
    Quid du dernier 10–18 de chez canon ? certes il ouvre peu, mais coté tarif, il a son mot à dire. De jour, à f/11 pour les paysages, cela vau­dra-t-il le sig­ma ? a pri­ori oui dix­it cer­tains sites de test
    Deux­ième point, les aurores boréales.... bah oui qd même. Sauf que là, le 10–18 avec ses ouver­tures peut déclar­er for­fait. Et je pen­sais y join­dre la 24mm pan­cake et sa f/2.8. mon bud­get étant lim­ité. Et j’en aurai pour mon argent (comme tou­jours le rap­port qual­ité / prix) les deux cumulés neufs tour­nant à 320€ avec des offres canon (ds les deux sens du terme). sachant que j’ai un 50mm f/1.8. Et le fac­teur poids n’est pas nég­lige­able. ces cail­loux sont assez légers.
    voilà a trop réfléchir on s’embrouille et je me demandais ce qu’une pro en pen­sait
    mer­ci bcp

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest