fbpx

Making-of du shooting Borealis (introduction au strobism)

Aujour­d’hui, je vous pro­pose une vidéo un peu dif­férente de celles que je vous ai pro­posées jusqu’à présent. Elle a été tournée à Paris, dans notre apparte­ment, et ne vous fera donc pas vrai­ment voy­ager ! Pas de con­trées loin­taines, pas de paysages exo­tiques. Par con­tre, ça par­le pho­to. Mieux, je vais essay­er de vous présen­ter suc­cincte­ment une tech­nique qui pour­rait vous intéress­er.

Mais tout d’abord, par­lons de la vidéo. Il y a quelques temps, j’ai pub­lié ici une inter­view de Tania Houl­bert. On y abor­dait la ques­tion du matériel face au froid, dans le cadre de son pro­jet : un doc­u­men­taire en Laponie, au milieu des chiens de traineau, en plein dans la neige. Et his­toire d’il­lus­tr­er l’in­ter­view, on a pris quelques pho­tos.

Ain­si, Mony Caza­mea, Tania et son asso­cié Guil­laume sont venus pass­er l’après-midi « dans mon stu­dio » (vous noterez le dou­ble emploi de ce mot). Le mak­ing-of mon­tre donc com­ment on trans­forme un petit apparte­ment, com­ment on « fab­rique » la neige et la phase maquil­lage par Mony.

Je vous laisse regarder la vidéo :

Main­tenant, par­lons du stro­bism. Rien à voir avec un quel­conque défaut des yeux. En gros, strobe voulant dire flash en anglais, c’est une tech­nique basée sur l’u­til­i­sa­tion de flashs cobras (les flashs qu’on monte tra­di­tion­nelle­ment sur le boiti­er, en reportage) à la place des gros flashs de stu­dio. On les déclenche avec le boiti­er grâce à de petits émet­teurs radios (il en existe d’autres, mais ceux-ci restent les plus fiables).

Ça a plusieurs avan­tages. Le pre­mier est tout sim­ple­ment le prix. Un kit avec pied avec un para­pluie, un flash et un duo émet­teur récep­teur coûte une cen­taine d’eu­ros (on prend des flashs entière­ment manuels, beau­coup moins chers). Sachant qu’avec deux sources de lumière on peut déjà faire énor­mé­ment de choses, on peut se mon­ter un petit stu­dio à la mai­son pour moins de 300€ ! De plus, il y a un esprit très « sys­tème D ». On fab­rique ses acces­soires avec du scotch et du car­ton, on bricole...

Le deux­ième avan­tage est celui qui va nous intéress­er, en tant que voyageurs : c’est trans­portable ! Tout fonc­tionne sur piles, et on peut facile­ment embar­quer des flashs dans un sac pho­to. C’est par­fait pour les shoot­ing en extérieur, mais aus­si pour les voy­ages... (c’est aus­si ce qui per­met de ne pas pren­dre trop de place dans un minus­cule apparte­ment parisien !)

Donc, je ne m’éloigne pas tant que ça de ma pre­mière thé­ma­tique ! Et si cela vous intéresse, je détaillerai un peu le matériel et vous don­nerai quelques astuces sur l’é­clairage dans les prochaines semaines ! (je prévois d’ailleurs d’embarquer des flashs pour mon prochain voy­age... dont je vous par­lerai ven­dre­di !)

Pour ce shoot­ing : nous avions deux flashs à l’ar­rière avec des coupe-flux, une soft-box à l’a­vant (à droite) et un para­pluie à gauche.

10 Commentaires

  1. Salut,
    Très bien la vidéo, la neige arti­fi­cielle ça a l’air mar­rant à faire.
    Et comme j’ai fait l’ac­qui­si­tion récem­ment d’un flash, d’un trépied, d’un para­pluie et de sys­tèmes cac­tus pour flash­es déportés, je serais bien intéressé par des futurs arti­cles sur le sujet !

  2. Ah, au moins, on s’est bien amusé, oui ! C’est aus­si l’a­van­tage des shoot­ing à plusieurs, chose que je ne con­nais pas trop, finale­ment, puisque je fais surtout des por­traits du même mod­èle... (on se demande de qui il peut bien s’a­gir !)

  3. ah, non, quand même ! mais c’est très dif­férent d’avoir deux mod­èles, une « équipe », etc. C’est moins impro­visé que ce qu’on fait habituelle­ment (genre le dimanche à 22h « hé, si on fai­sait telle pho­to » 😉 )

  4. Pour le maquil­lage, c’est une pro : Mony. Y’a un lien vers sa galerie DeviantArt dans l’ar­ti­cle si tu veux ! (elle fait aus­si de la sculp­ture, du dessin, c’est vache­ment bon !)

  5. Salut Aurélie, ça tombe bien que je retombe sur ce post, je vais avoir à faire des séances de por­traits pour un pro­jet pho­to à des­ti­na­tion d’une scéno­gra­phie pour un spec­ta­cle. Mon idée était juste­ment de réfléchir à une sorte de stu­dio fait mai­son, léger, pas cher, portable... Par con­tre il va fal­loir que je me forme express à l’u­til­i­sa­tion de la lumière en por­traits stu­dios... des con­seils à me don­ner ?

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest