fbpx

Un belge, un cimetière et un trépied

Ces dernières semaines, j’ai eu l’occasion de pas mal me balad­er avec un trépied Alta Pro 263AT et une rotule GH-100.  Der­rière ces noms de code bizarres se trou­vent deux pro­duits qui m’ont été offerts par Van­guard et qui s’assemblent pour ne faire qu’un : un trépied, et sa tête. Je vous livre ici mes impres­sions.

Pour cet arti­cle, point de des­ti­na­tions exo­tiques, j’ai juste tra­ver­sé la rue : direc­tion le cimetière du Père Lachaise !

Pour un voyageur, la pre­mière chose qu’on va rechercher dans un trépied, c’est un com­pro­mis entre légèreté et robustesse. Le trépied doit sup­port­er un poids assez lourd, ne pas tomber au moin­dre coup de vent, mais être trans­portable.

Là-dessus, l’Alta Pro 263AT a une grande qual­ité : comme tous les trépieds de la gamme, il est fourni avec une housse qu’on peut met­tre en ban­doulière. Jusqu’à présent, je coinçais mon vieux trépied dans les san­gles de mes sacs, ce qui n’était pas des plus pra­tique. Ça peut sem­bler être un petit détail ; mais lorsqu’on marche toute la journée, il devient vite impor­tant que le trépied ne nous encom­bre pas trop.
Sur ce point, il aura peut-être un défaut qui dis­suadera ceux qui voy­a­gent léger : sa taille une fois replié reste assez grande. A titre d’échelle, le Belge qui a joué les mod­èles ci-dessus dépasse les 1m80. Per­son­nelle­ment, c’est le genre de com­pro­mis que je suis prête à faire pour embar­quer un trépied en voy­age (d’autant que c’est le Belge qui porte, haha).
Pour ce test, j’ai vis­sé une rotule GH-100, aux allures de revolver. Pour ceux qui ignorent ce qu’est une rotule, on par­le égale­ment de tête. C’est la par­tie supérieure qui va définir la façon dont vous pour­rez ori­en­ter l’appareil pho­to. Il en existe des beau­coup plus sim­ples et moins volu­mineuses, mais celle-ci est géniale (vous ver­rez pourquoi dans la suite de l’article).
La rotule est tout naturelle­ment fournie avec un sabot : une petite par­tie en plas­tique que l’on vient viss­er sous l’appareil. Là où c’est intéres­sant, c’est que vous pou­vez le laiss­er sur l’appareil en per­ma­nence, et ain­si réduire le temps d’installation lorsque vous sortez le trépied : le sabot vient se clipser sur la rotule et n’en bouge plus, sans autre manip­u­la­tion à faire que le pos­er dessus.

Le truc génial de cette rotule, c’est donc cette poignée revolver. En gros, en pres­sant la poignée, on peut bouger l’appareil dans tous les sens. Si on relâche, tout se resserre et il ne bouge plus. On peut régler la flu­id­ité du mou­ve­ment grâce à une molette. Ain­si, plus besoin de chipot­er pour pass­er d’un cadrage por­trait à un cadrage paysage, d’une plongée à une con­tre-plongée : on presse la détente et ça va tout seul !
C’est non seule­ment très con­fort­able, mais ça peut aus­si être un gros gain de temps. Imag­inez-vous en safari au Kenya. Vous êtes au téléob­jec­tif, en train de pho­togra­phi­er un trou­peau de gazelles qui broutent quand soudain, de l’autre côté, un lion débar­que. Si vous devez desser­rer les molettes ou même bouger le trépied pour le faire ren­tr­er dans le cadre, vous avez toutes les chances de ne pas être assez rapi­de et de louper l’action cru­ciale. Avec une rotule comme celle-ci, il n’y a rien à ser­rer, desser­rer, reré­gler, et vous pou­vez pho­togra­phi­er le bain de sang sans en per­dre une goutte.

Con­cer­nant le trépied lui-même, il pos­sède deux bras exten­si­bles, ce qui peut faire mon­ter l’appareil plus haut que mon Belge.
Il y a un revête­ment « grip » pour le tenir. Sur mon précé­dent trépied, j’avais mis du scotch car il était impos­si­ble de le pren­dre sans gants en plein hiv­er. Avec celui-ci, j’ai fait le test en le met­tant dans le fri­go : on peut le tenir ! (le « grip » ne con­serve pas le froid ni la chaleur, con­traire­ment au métal). C’est aus­si un con­tact plus agréable, et il y a moins de chance qu’il glisse ; mais c’est pour moi sec­ondaire à côté du fait de pou­voir l’utiliser en hiv­er !
Enfin, petit détail tou­jours pra­tique, chaque pied à un patin rétractable qui per­met de ne pas ray­er le planch­er dans la mai­son famil­iale, mais de pou­voir aller se planter dans la terre en extérieur. On gagne ain­si en sta­bil­ité.

Autres pos­si­bil­ités pour gag­n­er en sta­bil­ité : le cro­chet ou le « sac à trucs lourds ».
Qui dit trépied léger, dit manque de sta­bil­ité dès qu’on com­mence à l’étendre vers le haut. Plus il est haut, plus l’appareil est sus­cep­ti­ble de tomber, et ça n’est jamais très agréable. Pour con­tre­car­rer ça, il est donc pos­si­ble d’ajouter du poids au trépied. Et c’est là que c’est intel­li­gent, car le poids en ques­tion, soit vous le portez déjà, soit vous n’avez pas à le porter : en gros, on fait avec ce qu’on a !
Je vous explique : si vous avez un sac à dos, vous pou­vez le fix­er à un cro­chet, au bas de la colonne cen­trale. Sinon, vous pou­vez fix­er un petit « hamac » entre les trois pieds, et y met­tre des pier­res, du sable, un bébé phoque... Dans tous les cas, ça va rajouter du poids au trépied, faire descen­dre son cen­tre de grav­ité, et forte­ment dimin­uer les (mal)chances de val­sage !

S’il peut mon­ter assez haut, il peut aus­si descen­dre assez bas. Chaque bras peut s’ouvrir com­plète­ment, et la colonne cen­trale bas­cule, de sorte à per­me­t­tre des vues au raz du sol. C’est assez rare pour être sig­nalé.
Vous allez peut-être vous moquer, mais je suis sûre que ça peut aus­si être sym­pa en vidéo : on rétracte les pieds, on en replie deux à la ver­ti­cale et on met le troisième à l’horizontale sur l’épaule, de sorte à se créer une crosse en appui. Il fau­dra que je teste, mais je pense qu’on doit pou­voir gag­n­er pas mal en sta­bil­ité.

La colonne qui piv­ote a une autre util­ité : per­me­t­tre des pris­es de vue à la ver­ti­cale. Ça va être par­ti­c­ulière­ment utile en macro, de même que le fait de pou­voir descen­dre assez bas, mais égale­ment pour pho­togra­phi­er la rue depuis une fenêtre, ou tout sim­ple­ment des doc­u­ments, lorsqu’on ne peut pas utilis­er de scan­ner.

En bref, je suis plutôt embal­lée, et j’ai hâte de l’embarquer avec moi dans nos prochains week-ends européens !

Note : pour ceux que ça intéresserait, trépied et rotule peu­vent être ven­dus en kit (c’est moins cher qu’en achetant les deux séparé­ment)

23 Commentaires

  1. Yo, je te confirme/infirme ce soir, mais de tête il me sem­ble que la bal­ance affichait mois de deux kilos. Pour quelqu’un qui fait de la ran­do et chas­se les grammes, c’est peut-être pas top, mais si la pho­to prend une place impor­tante dans le voy­age, je trou­ve que ça passe.

  2. En effet c’est impor­tant !
    Je suis d’accord avec toi, le trépied est indis­pens­able en voy­age, surtout si tu veux faire des pos­es longues ou autres time lapse.

  3. Je ne dirais pas que c’est indis­pens­able. Sur des « longs » (à mon échelle !) voy­ages, je ne l’ai jamais pris (pour du paysage de jour, on s’en passe !). C’est par­fois frus­trant et un goril­la pod ne rem­place pas vrai­ment un vrai trépied, mais jusqu’à présent, je me dis­ais que c’était trop d’encombrement pour pas grand chose. Mais je pense que celui-ci, je vais d’abord l’emmener dans nos prochains week-ends, et sans doute sur nos prochaines vacances !

  4. C’est la pre­mière fois que je vois un trépied per­me­t­tant de telles pris­es de vue ver­ti­cales ! C’est nou­veau ?
    Chose étrange : dans cer­tains endroits en voy­ages, comme le Taj Mahal en Inde, le trépied est inter­dit. Je ne sais pas pourquoi.

  5. Lyse : pour le prix, je suis con­va­in­cue que ça ne doit pas être un obsta­cle. Un trépied, c’est comme un objec­tif, c’est un investisse­ment, dans le sens où on ne le change pas tous les deux ans, et où on va avoir le temps de l’amortir ! A titre d’exemple, le trépied que j’utilisais jusque là est plus vieux que moi ! (mon père l’utilisais bien avant ma nais­sance !) Il n’est pas de pre­mière jeunesse, mais par­faite­ment fonc­tion­nel. Donc, ça peut dur­er longtemps !
    Bref, il vaut mieux repouss­er l’achat d’un ou deux mois que pren­dre trop bas de gamme et devoir ensuite racheter mieux.

    Annabelle : je ne pense pas que ça soit nou­veau. J’ai déjà enten­du des pho­tographes évo­quer cette pos­si­bil­ité (dit ain­si, ça fait très légende urbaine !), sans jamais le voir en action. Mais cou­plé aux pos­si­bil­ités offertes par la rotule, c’est vrai­ment effi­cace et assez sur­prenant !
    Oui, beau­coup d’endroits inter­dis­ent les trépieds, sans qu’on com­prenne vrai­ment pourquoi. Bon, au Taj Mahal, c’est un peu des crétins aus­si. Moi ils m’avaient con­fisqué mes crayons de dessin (genre on peut pho­togra­phi­er mais pas faire de cro­quis... Sachant que c’était des mines ultra fines et pas de gros mar­queurs pour faire des graf­fi­tis !), avaient blo­qué sur le chif­fon à lunette et sur des cartes postales gardées d’une escale en fin­lande. C’est dan­gereux une carte postale, surtout avec des mou­tons dessus !
    Blague à part, la plu­part des musées l’interdisent et cer­tains lieux publics égale­ment : devant un com­mis­sari­at, à côté de la pyra­mide du lou­vre.. On expli­quera un mélange entre droit d’auteur, pro­tec­tion du lieu et encom­bre­ment de la voie, mais je ne me suis jamais vrai­ment penchée sur ce qu’il fal­lait en penser. Le per­son­nel de l’Empire State Build­ing m’avait par­lé de lutte con­tre le ter­ror­isme s’agissant de la con­fis­ca­tion de mon goril­la pod 100% plas­tique...

    Yo : ah, c’est sûr, je fais rarement des por­traits de cou­ple (honte à moi) si ce n’est une gri­mace à bout de bras ou l’appareil posé sur un muret !
    Il a l’air ultra com­pact le votre ! C’est solide avec autant de sec­tions ? (je le pose sur la bal­ance en ren­trant !)

  6. Il pèse 2kg pré­cisé­ment selon Van­guard, et la tête 635g 😉 Moi je trou­ve ça plutôt lourd per­son­nelle­ment, mais comme je le dirai dans mon test demain (teas­ing ! :P), ça dépend des sit­u­a­tions. Il y en a où je garderai mon Man­frot­to plus léger, et d’autres où je prendrai le Van­guard sans hési­ta­tion 😉

  7. Pour par­tir avec la tente etc., c’est sûr que ça n’est pas pos­si­ble. Mais dans un voy­age clas­sique (où le gros sac reste à l’hôtel pen­dant la journée), ça ne me choque pas. Mon sac pho­to tourne assez sou­vent autour de 8kg, donc je ne suis plus à ça près !
    Et il reste plus léger que mon « vieux » trépied !

  8. Comme Lau­rent je trou­ve ça assez lourd. Même si je laisse le gros sac à l’hôtel, les moments où je l’ai sur mon dos je me passerais bien de poids en plus. Bon côté prix, c’est pas celui d’un trépied en car­bone non plus. J’ai lu à droite à gauche que cepen­dant c’était bien d’investir dans un bon d’office car ça dure des années.
    Pour l’instant j’en ai pas... Et j’ai déposé mon Goril­la­pod en France cet été car je ne m’en ser­vais pas assez.

    La rotule a l’air vrai­ment chou­ette en tout cas. Madame-oreille se trans­forme en plate-forme de test matériel ? Des futurs tests prévus ou c’était juste comme ça ? Je trou­ve ça sym­pa en tout cas.

    NB : « plus l’appareil est sus­cep­ti­ble de tomber, et ça n’est jamais très agréable » -> 😀
    NB2 : félic­i­ta­tions au mod­èle 😉

  9. J’ai fait ce test parce qu’on m’en a don­né l’occasion et que ça me parais­sait intéres­sant, mais je ne suis pas sure qu’il y en ait d’autres. Bon, si quelqu’un de chez Canon passe ici, je veux bien tester le futur 5DIII, hein...

    Sinon, pour le poids, on peut aus­si pren­dre une rotule plus sim­ple... Notre prochain voy­age de trois semaines est en Jan­vi­er, je vous dirais en Févri­er si j’ai sup­porté les 2,7kg !
    (sachant que mon « gros » sac pèse en général moins de 5kg au départ et mon sac pho­to sera bien chargé ! On ver­ra !)

  10. Trop drôle, ton his­toire au Taj. Le chif­fon à lunette, quelle arme de destruc­tion mas­sive !
    Je veux bien qu’ils inter­dis­ent le trépied, mais j’ai vu des Indi­ens « se soulager » sur les murs du Taj. Ques­tion de pri­or­ité j’imagine...

  11. Uriner sur le Taj ?! Ah ouais, mince. Je me sou­viens avoir été choquée par le nom­bre de détri­tus à l’intérieur (alors même qu’on nous avait for­cé à jeter nos gâteaux...) mais je n’ai vu per­son­ne se per­me­t­tre ça. N’importe quoi.
    Tu sais quoi, je vais com­mencer à deman­der et à not­er les raisons de l’interdiction du trépied. Et dans six mois, je pub­lierai la com­pi­la­tion ! (et je vais faire quelques recherch­es sur le sujet, aus­si)

  12. Un pied pho­to fait par­tie de mes prochains achats car le mien est vrai­ment inadap­té. Pour le moment, je zyeute vers Man­frot­to et le 190XPRO accom­pa­g­né d’une rotule BALL. Celui-ci sem­ble intéres­sant : le cro­chet pour lester par exem­ple.
    Par con­tre l’ensemble sem­ble assez lourd.

  13. Chrys, hé bien je te con­seille d’aller en mag­a­sin, dans ce cas ! Tu pour­ras le soupeser, et te ren­dre compte un peu mieux de la manière dont le poids est répar­ti. Le cro­chet, c’est bien pen­sé !
    Tu souhaites un trépied pour quelle util­i­sa­tion ?

  14. coucou,
    je viens d’en faire l’acquisition.
    Je le trou­ve vrai­ment excel­lent.
    petite ques­tion : Tu arrives à ren­tr­er l’ensemble dans sac fourni .
    Pour ma part le bout du pis­to­let dépasse.
    En tout cas mer­ci pour ce test qui m’a per­mis de faire mon choix
    @+

  15. Bon­jour Yan­nTom,
    Effec­tive­ment, le bout du pis­to­let dépasse du sac, mais per­son­nelle­ment ça ne me gène pas plus que cela... Faut juste le caler pour que ça ne tape nulle part.
    Tu l’utilises en pho­to et en vidéo ?

  16. hi !
    non juste en pho­to.
    Mer­ci de ta réponse. J’ai essayé hier soir de détach­er la colonne cen­trale en la met­tant à coté mais ça ne solu­tionne pas le prob­lème.
    En tout cas je suis très con­tent de cet achat.
    vive­ment de meilleurs jours pour aller tester la bête en con­di­tions réelles. Un shoot­ing por­tait prévu dimanche on ver­ra ce que ça donne.
    Sinon pour l’instant je suis juste un peu scep­tique quant aux pos­si­bil­ité de la rotule pis­to­let. Je trou­ve qu’on se retrou­ve vite dans une posi­tion impos­si­ble et il faut aller mod­i­fi­er la posi­tion de la colonne cen­trale pour obtenir la posi­tion souhaitée. Je pen­sais que le pis­to­let pou­vait piv­ot­er autour de la boule entière­ment.
    Mais bon il faut sans doute un petit temps d’adaptation...

  17. Bon­jour,

    nou­veau sur le site et très impres­sion­né par la qual­ité des pho­tos et des arti­cles. Je débute avec un CANON 450 D, objec­tif 18–55 MM et prochaine­ment un 50 mm.

    Je compte par­tir en Tunisie et hésite entre un goril­la pod et un trepied.

    quelqu’un peut me don­ner un con­seil.

    mer­ci par avance

  18. Bon­jour,

    L’article est assez ancien, mais Man­frot­to et Van­guard font des trépieds de voy­age vrai­ment pas mal !
    Chez Man­frot­to, le Befree et chez Van­guard, la gamme Veo, par exem­ple le VEO 235AB qui fait seule­ment 38cm replié et 1,5kg.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest