fbpx

Écosse : guide photographique pour l’île de Skye

par Madame Oreille

Lais­sez-moi vous gui­der vers les meilleurs spots pho­tos de l’île de Skye !

Skye est une île fas­ci­nante. Un conden­sé d’Écosse et de pay­sages, tous plus pho­to­gé­niques les uns que les autres, où prendre des pho­tos est un vrai plaisir.

Il fau­drait res­ter sur l’île de Skye une semaine entière, tant l’île mérite qu’on l’ex­plore entiè­re­ment, dans ses moindres recoins. Certes, sur la carte, elle ne semble pas si grande mais une fois sur place, on com­prend l’am­pleur des pay­sages qui s’offrent à nous.

Cet article n’est pas exhaus­tif, il y a mille recoins à explo­rer, mais il vous per­met­tra d’a­voir une petite idée des prin­ci­paux lieux à voir lors de votre voyage.

Les plus beaux spots photos de Skye

La prin­ci­pale dif­fi­cul­té à pho­to­gra­phier Skye, réside dans la popu­la­ri­té de l’île : elle a déjà été pho­to­gra­phiée sous tous les angles par les meilleurs pho­to­graphes. Cette carte n’y déroge pas : si ces lieux sont célèbres, c’est qu’ils le méritent amplement !

Vous remar­que­rez que la plu­part des lieux épin­glés sur la carte se trouvent sur la pénin­sule de Trot­ter­nish. C’est tout sim­ple­ment la par­tie la plus pho­to­gé­nique de l’île de Skye, avec ses falaises, ses for­ma­tions rocheuses, ses pay­sages incroyables. Si vous n’a­vez qu’une jour­née à consa­crer à la visite de Skye, concen­trez-vous sur cette par­tie de l’île !
(mais ce serait vrai­ment dom­mage de ne venir que pour une journée)

Loch Fada, île de Skye, Écosse

Le phare de Neist Point, l’incontournable

Neist Point est sans doute l’un des lieux les plus connus sur l’île de Skye, voire de toute l’Écosse, juste après le Old Man Of Storr. Taper « Neist Point » dans Google Images illustre tout à fait la pro­blé­ma­tique que je men­tion­nais plus haut : le même cadrage repris à l’i­den­tique des cen­taines de fois.
Et il y a de quoi : non seule­ment la vue est spec­ta­cu­laire, mais il est de sur­croît dif­fi­cile de ne pas repro­duire un cadrage déjà ten­té par d’autres, les pos­si­bi­li­tés offertes à Neist Point n’é­tant pas infi­nies. Mal­gré tout, c’est sans doute l’un des plus beaux spots pho­to de l’île, et il serait dom­mage de pas­ser à côté.

Neist Point, c’est donc une grosse langue de roches qui s’a­vance dans la mer avec des falaises de basalte de chaque côté et, tout au bout, un phare. On raconte que le basalte pour­suit sa route sous l’eau jus­qu’au pen­dant irlan­dais de Neist Point : la Chaus­sée des Géants.

Autre­fois, une petite com­mu­nau­té vivait ici pour s’oc­cu­per du phare ; on en aper­çoit encore les traces par endroits. Le phare deve­nu auto­ma­tique, il a un temps ser­vi comme héber­ge­ment pour les tou­ristes, mais n’est aujourd’­hui plus occu­pé, et les chambres sont en bien mau­vais état.

Pho­to­gra­phier Neist Point

Situé à l’ex­trême ouest de l’île, c’est for­cé­ment idéal pour les cou­chers de soleil, si tant soit que le soleil pointe son nez. Pour rap­pel, voi­ci un article consa­cré à la pho­to de cou­chers de soleil et un autre consa­cré au post-trai­te­ment de ceux-ci.

Afin de faire res­sor­tir le bleu de l’eau, je vous conseille de jouer avec un filtre pola­ri­sant.

Accès

Tout au bout de la route, vous arri­ve­rez sur un petit par­king. Pour la vue clas­sique sur­plom­bant l’en­semble, il fau­dra mon­ter au-des­sus du par­king, ; et si vous vou­lez accé­der au phare, il faut pré­voir une bonne heure pour des­cendre et remon­ter par un petit sen­tier (la remon­tée peut être dif­fi­cile pour les per­sonnes peu spor­tives, il y a beau­coup de marches).

Atten­tion à ne pas vous appro­cher trop des falaises, les vents sont par­fois violents.

Neist Point, île de Skye, Écosse

Neist Point, île de Skye, Écosse

Les Fairy Pools, reines d’Instagram

Fai­ry Pools, c’est une série de cas­cades au pied des mon­tagnes (les Black Cullins). L’eau est par­ti­cu­liè­re­ment claire, ce qui lui revêt un aspect très par­ti­cu­lier (d’où le nom de Fai­ry Pools !). Les jours de beau temps, il est pos­sible de s’y bai­gner ! (Les jours de mau­vais temps aus­si, mais il fau­dra un peu plus de motivation...)
Les Fai­ry Pools sont aujourd’­hui, mal­heu­reu­se­ment, vic­times de leurs suc­cès. La foule est trop impor­tante pour un site natu­rel. Je vous encou­rage donc vive­ment à res­ter sur les sen­tiers pour ne pas par­ti­ci­per à la dégra­da­tion du site.

Fairy Pools, île de Skye, Écosse

Fai­ry Pools

Pho­to­gra­phier les Fai­ry Pools

Les cas­cades for­mant de petites gorges, il n’est pas for­cé­ment per­ti­nent d’y aller pour les levers et cou­chers de soleil (l’eau se retrou­vant dans l’ombre). Les Fai­ry Pools étant très tou­ris­tiques, il peut par contre être inté­res­sant d’es­sayer d’é­vi­ter la foule en ne venant pas en milieu de journée.

Lors­qu’on pho­to­gra­phie des cas­cades, il est par­fois esthé­tique de créer un petit flou sur l’eau en mou­ve­ment. Il s’a­git de ral­lon­ger légè­re­ment le temps de pose (plus ou moins selon l’as­pect que l’on sou­haite don­ner). C’est assez simple à réa­li­ser : plus d’in­fos dans cet article consa­cré à la pose longue !

Accès

Un par­king se trouve à l’en­trée du sen­tier. De là, on marche en sui­vant l’eau... Il faut mar­cher une dizaine de minutes avant d’ar­ri­ver à la pre­mière cas­cade et, à par­tir de là, on s’ar­rête tous les 20m car les cas­cades se succèdent !

Cer­taines par­ties du sen­tier peuvent être glis­santes lors­qu’il pleut trop
Fairy Pools, île de Skye, Écosse

Fai­ry Pools

Le petit village de Portree

Por­tree a beau être un petit vil­lage de moins de 3000 habi­tants, c’est tout de même la plus grande ville sur toute l’île de Skye ! C’est là qu’on retrouve la plu­part des infra­struc­tures pour les tou­ristes : res­tau­rants, hôtels, distributeurs.

La par­tie la plus pho­to­gé­nique (selon moi) de la ville, est le petit port bor­dé de mai­sons (res­tau­rants) colo­rés. Sur la carte ci-des­sus, j’ai poin­té direc­te­ment le port plu­tôt que la place cen­trale de Por­tree (le poin­teur est même posé sur ce qui est sup­po­sé être le meilleur res­tau­rant pour le poisson).

Old Man of Storr,
pour dominer l’île de Skye

Vis­sé à plus de 700m d’al­ti­tude, le Old Man of Storr est un gros mono­lithe rocheux situé légè­re­ment en contre­bas d’une mon­tagne appe­lée Storr. C’est natu­rel, le piton ne s’est déta­ché que grâce à l’érosion.

Accès

Qui dit 700m d’al­ti­tude, dit au moins autant en déni­ve­lé pour accé­der au site (la route est pra­ti­que­ment au niveau de la mer). L’ac­cès aux meilleurs spots y est donc assez long, et il faut pré­voir au moins 3 heures entre la mon­tée, l’ex­plo­ra­tion, et la descente.

Pho­to­gra­phier le Old Man of Storr

Si le temps le per­met, les levers de soleil y sont spec­ta­cu­laires : il faut alors faire l’ascension de nuit et se pla­cer plus haut que le mono­lithe pour voir le soleil sor­tir der­rière. Les envi­rons méritent éga­le­ment d’être explo­rés, peut-être moins spec­ta­cu­laires, certes, mais très photogéniques.

Notez que le lieu est très cou­ru en haute sai­son et qu’il vous fau­dra donc ruser pour ne pas avoir d’autres pho­to­graphes et tou­ristes sur vos pho­tos ! (relire mon manuel de sur­vie à l’usage du pho­to­graphe voya­geur misan­thrope, un article avec des conseils pour n’a­voir per­sonne sur ses photos !)

The Old Man of Storr en plein jour, au lever du soleil, et un matin de tempête :

Old man of Storr, île de Skye, Écosse

Old man of Storr, en pleine jour­née, par beau temps

Old man of Storr, île de Skye, Écosse

Old man of Storr, au lever du soleil, fin février

Old man of Storr, île de Skye, Écosse

Old man of Storr, un matin de tempête

Les chutes de Lealt Falls

Un petit sen­tier part du par­king et longe les gorges. L’en­droit est beau mais néces­site la bonne lumière (le matin est donc pré­fé­rable) pour éclai­rer la cas­cade. Les plus belles vues sont en contre­bas, pour voir la cas­cade sur­gir entre les deux falaises. Il faut donc pré­voir du temps pour descendre !

L’impressionnante cascade de Mealt Falls
et les falaises de Kilt Rock

Une falaise de basalte de 50m de haut, et une cas­cade qui se jette dans la mer, for­cé­ment, ça fait wow ! La cas­cade porte le nom de Mealt Falls (d’a­près le Loch Mealt, juste de l’autre côté de la route, d’où pro­vient l’eau) et se trouve à Kilt Rock (les falaises rap­pel­le­raient l’as­pect du kilt écossais...).

Mealt Falls et Lealt Falls sont sou­vent confon­dues, vous devi­ne­rez aisé­ment pour­quoi, et ne sont pas très éloi­gnées. Tou­te­fois, les deux cas­cades ne se res­semblent pas vrai­ment (Mealt Falls a ma pré­fé­rence, et de loin !).

Accès

Comme presque par­tout à Skye, un petit sen­tier part du par­king. La cas­cade de Mealt Falls est visible dès l’en­trée, mais on peut conti­nuer la pro­me­nade pour admi­rer les falaises.

Pho­to­gra­phier Mealt Falls

Ici encore, les pos­si­bi­li­tés pho­to­gra­phiques sont assez limi­tées : entre les falaises et la bar­rière, dif­fi­cile de varier beau­coup les cadrages.
Situé sur la côte Est de la pénin­sule de Trot­ter­nish, le site se prête natu­rel­le­ment bien aux levers de soleil (si tant est qu’il soit visible, ça reste l’Écosse !). Vous pou­vez vous essayer à la pose longue pour don­ner un aspect plus vapo­reux à la cas­cade, avec un tré­pied, ou en uti­li­sant la bar­rière de sécurité.

Kilt rock et sa cascade, île de Skye, Écosse

Kilt rock et sa cascade

Le plus beau coin de l’île de Skye : Quiraing

Des falaises, des rochers, c’est spec­ta­cu­laire ! Le Qui­raing se trouve à che­val sur deux couches basal­tiques et conti­nue de bou­ger, len­te­ment, tous les ans. Il faut ima­gi­ner un gigan­tesque glis­se­ment de ter­rain sur la pénin­sule de Trotternish.

Le Qui­raing est pour moi l’un des imman­quables de Skye, sur­tout pour les pho­to­graphes, tant le lieu est photogénique.

Accès

On accède au Qui­raing par une petite route, celle qui va de Uig à Staf­fin. Depuis le par­king, la vue est déjà sai­sis­sante mais il est pos­sible de faire une jolie ran­do : comp­tez 3h en pre­nant le temps pour les pho­tos (2h si on ne s’ar­rête pas).

Pho­to­gra­phier le Quiraing

Le Qui­raing a l’a­van­tage d’être pho­to­gé­nique toute la jour­née ! Si vrai­ment le soleil tape fort (aha­hah), pré­fé­rez les débuts ou fins de jour­née pour cette lumière rasante qui fait res­sor­tir les reliefs. Sachez par contre que les levers et cou­chers de soleil y sont moins spec­ta­cu­laires que sur d’autres spots de l’île, jus­te­ment à cause de ce relief particulier.
La ran­do vous per­met­tra de gra­vir le som­met de cette petite chaîne mon­ta­gneuse, et de voir les for­ma­tions géo­lo­giques sous tous les angles. Pré­voyez de bonnes chaus­sures et trois heures pour faire une belle boucle.

Quiraing, île de Skye, Écosse Quiraing, île de Skye, Écosse Quiraing, île de Skye, Écosse

Rha Waterfalls,
la cascade secrète

Cette cas­cade est moins connue, et pour cause, elle est un petit peu cachée ! Le sen­tier se trouve juste avant le pont (sur la route de Kil­muir, A855) mais il faut se garer en ville (à côté du com­mis­sa­riat, c’est le plus simple). Mar­chez pen­dant quelques minutes le long de la rivière (la rivière Rha, donc, sans jeu de mot) et vous arri­ve­rez à ce petit coin pré­ser­vé ! La cas­cade est en fait for­mée de deux chutes d’eau, en plein milieu de la forêt.

Atten­tion, le che­min est très glis­sant et boueux dès qu’il pleut ! Notez aus­si que s’il a beau­coup plu dans les jours pré­cé­dents, les Rha Water­falls seront puis­santes : ce qui est certes pho­to­gé­nique, mais signi­fie aus­si des écla­bous­sures et de l’hu­mi­di­té tout autour.

Fairy Glen,
paysage féerique

Fai­ry Glen est aus­si par­fois dési­gné Fae­rie Glen, mais quelque soit l’appellation vous com­pre­nez l’i­dée : le pay­sage est féé­rique. C’est un petit val­lon, juste à côté d’Uig. Et féé­rique est vrai­ment le mot juste : tout semble à échelle réduite, déli­cat, construit par de petites fées. Une série de col­lines qui res­semblent à des mon­tagnes minia­tures, un petit lac, le tout dans un écrin de verdure.

Fai­ry Glen a en plus l’a­van­tage d’être moins cou­ru que le Storr ou le Qui­raing (il n’y avait aucun autre tou­riste quand j’y suis allée !)

Plus d’in­fos pour les ran­dos ici.

Fairy Glen, île de Skye, Écosse

Fai­ry Glen

Le pont de Sligachan

Pont de Sligachan, île de Skye, Ecosse

Le pont de Sli­ga­chan pen­dant le voyage pho­to de novembre 2018

Si vous avez déjà vu des pho­tos du pont de Sli­ga­chan, il y a de fortes chances pour que vous soyez un peu déçus en arri­vant sur place. Le pont ne se trouve pas en pleine nature, mais au bord de la route !

Accès

Le pont est visible de la route. Il est pos­sible de se garer à côté. Des sen­tiers de ran­don­née partent du par­king, n’hé­si­tez pas à mar­cher un peu en sui­vant la rivière, pour de jolies vues !

Pho­to­gra­phier le vieux pont de Sligachan

Pour faire une jolie pho­to, il vous fau­dra cadrer le pont de sorte à masque les deux routes, et pla­cer des mon­tagnes à l’ar­rière plan. La situa­tion du pont ne per­met pas de réel­le­ment pro­fi­ter d’un lever ou d’un cou­cher de soleil. 

La baie de Talisker,
se sentir au bout du monde à Skye

Situé à l’est de l’île, au bout de la pénin­sule de Min­gi­nish, la baie de Talis­ker est une petite plage bien cachée, cer­née par des falaises et des pitons rocheux.

Accès

Son accès se mérite : pré­voyez de bonnes chaus­sures imperméables !
A par­tir de Car­bost, où se trouve la dis­til­le­rie de Talis­ker (un célèbre whis­ky), pre­nez la direct sud-est avec la B8009. Garez-vous sur le petit par­king, puis pre­nez le che­min qui mène jus­qu’à la plage (1,5 kilo­mètres). Vous arri­vez alors direc­te­ment sur la plage ! 

Pho­to­gra­phier la baie de Talisker

Venez-ici pour le cou­cher de soleil, c’est magique ! A votre droite, une étrange cas­cade qui semble remon­ter, à votre gauche, les pitons rocheux.
Pour accé­der à la plage en toute sécu­ri­té, n’hé­si­tez pas à contour­ner les rochers (très glis­sants) en lon­geant la bar­rière jus­qu’à l’autre extré­mi­té de la baie.

Baie de Talisker, île de Skye, Écosse

Baie de Talisker

Le château d’Eilean Donan Castle

Alors, certes, Eilean Donan Castle n’est tech­ni­que­ment pas sur l’île de Skye, mais le châ­teau (le plus célèbre d’Écosse ?) se trouve juste à côté du pont et il serait dom­mage de ne pas s’y arrêter !

Un gigan­tesque par­king accueille les mil­liers de tou­ristes qui y défilent chaque jour. L’en­trée y est payante, mais on le voit très bien depuis la rive.

Eilean Donan Castle, île de Skye, Écosse

Eilean Donan Castle

Eilean Donan Castle île de Skye, Écosse

Le cha­teau d’Ei­lean Donan au cou­cher du soleil, avant la pluie

Visiter l’île de Skye : guide pratique

Quelques infos pour vous aider à orga­ni­ser votre voyage !

Indispensable pour les photographes : l’adaptateur

Skye est au Royaume-Uni, ce qui signi­fie prises de cou­rant dif­fé­rentes de celles uti­li­sées en France ou en Bel­gique. Pour char­ger bat­te­ries, télé­phones ou ordi­na­teurs, vous aurez donc besoin d’un adap­ta­teur.

Quand visiter l’île de Skye ?

Entre la fin du prin­temps et la fin de l’é­té, vous croi­se­rez deux choses sur l’île : des hordes de tou­ristes et des midges. Pour les tou­ristes, ils ne sont géné­ra­le­ment pas méchants (relire le Manuel de Sur­vie du Voya­geur Pho­to­graphe misan­thrope !) mais peuvent rendre l’hé­ber­ge­ment com­pli­qué, tous les hôtels étant complets.
Les midges, par contre, sont beau­coup moins sym­pa­thiques. Culi­coides impunc­ta­tus, de son nom savant, est un petit insecte aus­si connu sous le nom de mous­tique des High­lands. En clair, ça pique, et c’est vorace.

Voi­là donc deux bonnes rai­sons d’é­vi­ter l’é­té pour aller à Skye !

À titre per­son­nel, je suis assez fan de l’hi­ver en Écosse, pour les lumières assez magiques. Notez qu’en décembre et jan­vier, cela requiert d’a­voir l’é­qui­pe­ment adé­quat : la plu­part des sen­tiers de l’ile de Skye deviennent dif­fi­ciles à pra­ti­quer s’il neige.

Les pho­tos de cet article ont été prises pour la plu­part fin sep­tembre, et pour d’autres fin février (pen­dant les repé­rages pour le voyage pho­to en Ecosse) et novembre (pen­dant le voyage pho­to, jus­te­ment) : l’au­tomne est la meilleure sai­son : les cou­leurs sont superbes, la bruyère est encore en fleurs par endroit en début de sai­son, les tou­ristes sont moins nom­breux, et les jour­nées ne sont pas aus­si courtes qu’en hiver.

Pour réus­sir toutes vos pho­tos en Écosse

17€ en ver­sion papier, 9€ en ver­sion numérique.
Le livre est dis­po­nible ici.


Où dormir sur l’île de Skye

Où dor­mir à Por­tree : Bos­ville Hotel
Un hôtel char­mant, refait récem­ment, avec de belles chambres. Le per­son­nel n’est pas tou­jours sym­pa­thique (bon, une des filles était infecte et les autres ado­rables !) mais le res­tau­rant est super.
Réser­ver direc­te­ment.
Où dor­mir à Por­tree : Gre­ni­tote B&B
Bed & break­fast très cha­le­reux avec un super petit déjeuner.
Réser­ver direc­te­ment.
Où dor­mir dans le sud de Skye : Duis­dale House Hotel
Situé non loin du fer­ry, cet hôtel est un manoir recon­ver­ti. Haut de gamme, on y est très bien accueilli. A noter que le res­tau­rant de l’hô­tel, le soir, n’est pas excep­tion­nel (pour un prix qui reste élevé).
Réser­ver direc­te­ment.
Pour un option ori­gi­nale : les pods !
Des petits nids douillets pour deux per­sonnes, à l’é­cart de la ville, au nord de Por­tree. La mini cui­sine vous per­met de réchauf­fer vos plats.
Réser­ver direc­te­ment.

Se déplacer

Sur l’île de Skye, tous les modes de trans­port sont envi­sa­geables. La voi­ture res­te­ra tou­te­fois le plus pra­tique pour pou­voir vous dépla­cer aux bons horaires.

À bus et à pied

Si vous aimez mar­cher, il est pos­sible de jon­gler avec les bus pour aller d’une ran­do à une autre ou pour rejoindre les vil­lages. La com­pa­gnie de bus s’ap­pelle Sta­ge­coach et vous retrou­ve­rez les cartes et horaires sur leur site web.
Pour les ran­don­nées, il existe un bon guide qui vous don­ne­ra tous les détails : Wal­king in Scot­land.

Louer une voiture

Si vous pré­fé­rez louer une voi­ture, et que vous n’a­vez aucun pro­blème avec le fait de rou­ler à gauche, l’île de Skye se prête assez bien aux road­trips. Seule petite par­ti­cu­la­ri­té, les pas­sing places : sur les routes trop étroites, des petits déga­ge­ments ont été pré­vus afin de per­mettre à deux voi­tures de se croi­ser. Vous ver­rez des pan­neaux pas­sing place à inter­valles régu­liers. Si une voi­ture arrive en face et que le déga­ge­ment se trouve de votre côté de la chaus­sée, il fau­dra vous y ranger.

Vous pour­rez louer une voi­ture assez faci­le­ment à votre arri­vée en Écosse : Bud­get pro­pose des tarifs corrects.
Faîtes atten­tion à bien réser­ver votre voi­ture dans la bonne agence. Rya­nair vole vers Glas­gow mais atter­rit en fait à l’aé­ro­port de Prest­wick, par exemple.

En vélo

Enfin, le vélo peut-être une bonne option (qui me tente beau­coup à titre per­son­nel !). J’i­ma­gine que si vous envi­sa­gez de péda­ler dans pareille contrée, vous n’êtes pas effrayé par la météo et savez pro­té­ger votre matériel !

visiter l'île de Skye, en Écosse


Mon matériel photo sur ce voyage

matos-ecosse
Sac Natio­nal Geo­gra­phic Afri­ca // Appa­reil reflex Canon 6d // Objec­tif Canon 16 – 35 2.8 avec filtre pola­ri­sant
// Filtres dégra­dés LEE + Big Stop­per // Tré­pied Man­frot­to Befree car­bone //



Ce voyage a été réa­li­sé en par­te­na­riat avec Visit Scot­land et Visit Bri­tain dans le cadre du #STSIn­ver­ness. Néan­moins, je reste libre dans mes choix de voya­geuse comme dans ceux de blogueuse.

Poursuivre la lecture vers un autre article..

47 commentaires

thibaudd 25 novembre 2016 - 14:06

Mer­ci pour ce chouette article et ces belles pho­tos ! J’a­vais pré­vu un voyage sur Skye en 2017 mais l’ar­ri­vée de ma fille m’a fait repor­té ce séjour à 2018 mais j’ai vrai­ment hâte d’y être car avec l’Is­lande, c’est un endroit que je rêve de découvrir

Répondre
Amélie Defrenne 25 novembre 2016 - 15:09

Mer­ci pour tes bons plans, tes pho­tos sont à cou­per le souffle ! Je n’en reviens pas de la beau­té de cette île..

Répondre
Young Hurriane 25 novembre 2016 - 21:39

Wow ! Les pho­tos font vrai­ment rêver !

Répondre
Stephanie 26 novembre 2016 - 11:54

Je confirme, Skye est un des plus beaux endroits sur Terre 🙂 <3 Tes pho­tos sont magni­fiques comme d’habitude !

Répondre
lalydo 26 novembre 2016 - 15:52

Ces pay­sages sont incroyables, tu me fais rêver !

Répondre
Alexandra 26 novembre 2016 - 20:30

Comme tou­jours, tes pho­tos sont magni­fiques. J’a­dore celle du Eilean Donan Castle.

Répondre
Sandrine Laporal 27 novembre 2016 - 8:43

Je compte bien décou­vrir ce coin de para­dis à vélo !

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 27 novembre 2016 - 10:22

Ça ne m’é­tonne pas de toi, et tu es assez bar­rée pour kif­fer le vent et la pluie locale 

Répondre
Sandrine Laporal 27 novembre 2016 - 11:22

Je prends ça comme un compliment 

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 28 novembre 2016 - 9:31

ça en est un 😉

Répondre
Sandrine Laporal 28 novembre 2016 - 10:42

je n’aime pas spé­cia­le­ment la pluie et le vent mais pour l’E­cosse je veux bien me mouiller !

Répondre
Lee Loo 27 novembre 2016 - 8:47

Too bad que ce ne soit pas en anglais, je pense que ça aurait pu ins­pi­rer mon copain qui vit en écosse en ce moment ! Mais je trans­fè­re­rais quand même 🙂 Bra­vo pour l’article ! 🙂

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 27 novembre 2016 - 10:20

Google trans­late ? Sinon la carte est quand même exploi­table, je pense, puis il a une super copine pour lui tra­duire, hein ?

Répondre
Loïc Fanny Ctr 27 novembre 2016 - 9:09

Superbe. Comme d’habitude.

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 27 novembre 2016 - 10:21

Mer­ci

Répondre
Anne 27 novembre 2016 - 10:16

Il ne reste qu’à prendre un billet d’a­vion alors ! Bra­vo pour ces belles images !

Répondre
Lulu Atk 27 novembre 2016 - 9:30

Votre tra­vail est tou­jours aus­si magni­fique avec de très pré­cieux conseils Bravo 

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 27 novembre 2016 - 10:21

Mer­ci à vous 

Répondre
Sophie Chapuis 27 novembre 2016 - 9:39

gros mer­ci pour ces magni­fiques, même sublimes pho­tos !!! cette des­ti­na­tion me semble géniale !

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 27 novembre 2016 - 10:20

Elle l’est

Répondre
Alain Duchesne 27 novembre 2016 - 9:46

Superbe guide....

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 27 novembre 2016 - 10:21

Mer­ci !

Répondre
Fred West 27 novembre 2016 - 11:01

Apres avoir lu cet article je n’ai qu’une envie, y retourner ^^

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 27 novembre 2016 - 11:10

moi aus­si 😉

Répondre
Mélissa Osmia Harvey 27 novembre 2016 - 12:26

C’est le plus beau voyage que j’ai fait de ma vie !

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 28 novembre 2016 - 9:32

à ce point ? hé ben ! chouette :

Répondre
Mélanie 27 novembre 2016 - 16:31

Supers conseils ! Les pho­tos sont tout sim­ple­ment magni­fiques ! A ajou­ter d’ur­gence à ma liste d’en­droits à visiter.

Répondre
Fabrice Tricon 27 novembre 2016 - 18:10

Magni­fiques pho­tos, une nou­velle fois. Merci 🙂

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 28 novembre 2016 - 9:32

mer­ci 🙂

Répondre
Cecile 28 novembre 2016 - 18:32

MAGNIFIQUE !! voi­là que dire de plus. Je suis en mode extase devant tant de beau­té. Je me suis mise à l’ap­pro­fon­dis­se­ment de mes connais­sance en matière de pho­to j’es­père arri­ver un jour a faire d’aus­si jolies pho­tos que toi. J’ai pris plein de conseil dans ta rubrique « Conseil pour la pho­to de voyages » je ne connais­sais pas les filtres j’ai décou­vert cela grâce a toi et je viens d’en com­man­der un pola­ri­sant j’ai hâte de le tes­ter. Mer­ci a toi de par­ta­ger ta pas­sion tes conseils et tes si belles photos.

Répondre
Pauline 29 novembre 2016 - 9:35

Génial ton article confirme mes choix pour mon voyage sur l’île de Skye en avril. Nor­ma­le­ment pas de midges. Mer­ci pour les infos plu­tôt lever et cou­cher de soleil. Va fal­loir convaincre mon mari de se lever tôt ????.

Répondre
thierry 8 décembre 2016 - 17:12

Vos pho­tos sont magnifiques !

Répondre
Lucie C. 14 décembre 2016 - 18:45

Un grand mer­ci pour ces magni­fiques photos !
Faire un petit tour en l’E­cosse, en pas­sant par l’île de Skye est notre pro­jet de voyage à vélo pour cet été, sur 3 semaines (eh eh oui on a vu que tu décon­seillais l’E­cosse en été, mais on a pas de choix dans nos congés... alors à l’at­taque les midges !).
On va enfin pou­voir tes­ter notre équi­pe­ment de pluie pour de vrai (chaque fois qu’on le sort il ne pleut pas tant que ça fina­le­ment...) ! Et l’é­tan­chéi­té de notre tente 😀
Bons voyages !

Répondre
Stéphane MARTINEZ 3 janvier 2017 - 22:56

Mer­ci pour cet article qui me pousse un peu plus vers Skye.
Voyage « très » envi­sa­gé pour octobre 2017, grosse incer­ti­tude sur le fait de le faire comme un grand (bud­get net­te­ment plus sym­pa je sup­pose, mais crainte de ne pas être au bon en droit au bon moment) ou par le biais d’une orga­ni­sa­tion avec guide pho­to­graphe connais­sant au mieux le sujet.
Très belles pho­tos, bravo

Répondre
Alex 27 janvier 2017 - 10:41

Ces falaises me font pen­ser à Etre­tat mais le pay­sage est encore plus sau­vage. Superbe cette île de Skye ! Mer­ci pour la balade Madame Oreille 😉 Alex

Répondre
La Terre Au Carré 2 février 2017 - 16:41

Super article ! Je rajou­te­rai un endroit, décou­vert un peu par hasard, mais qui reste notre coup de coeur de voyage sur Skye : le tout petit vil­lage de pêcheur d’El­gol, sur la pénin­sule sud de l’île. Une vue abso­lu­ment sublime vous y attend sur les Cuillins ! Et si vous y allez au cou­cher du soleil, le point de vu est abso­lu­ment par­fait ! (Et sans touristes 😉 )

Répondre
Ruyault 2 février 2017 - 16:52

Je tombe par hasard sur votre blog et quand je vois le mot Ecosse, de plus asso­cié à la pho­to, je vais voir de plus près car je sais que cela me
ren­dra heureuse.
J’é­tais dans les Hébrides et Hébrides Exté­rieures en 2015 et je me rap­pelle que lorsque j’é­tais dans les Fai­ries Glen sur l’ile de Skye je n’a­vais qu’une envie : y res­ter tel­le­ment l’en­droit est magique avec ses mini col­lines, les arbres blancs sculp­tés par le vent, les murets effon­drés et les petites clai­rières conçues pour le repos des fées ... Et comme pour vous, aucun tou­riste ce jour-là, juste quelques mou­tons. Vous n’a­vez vrai­ment pas de pho­tos nous montrer ?

Répondre
jeff 28 mars 2017 - 8:14

Mer­ci pour le par­tage je retourne la bas pour la 3ieme fois (dans 1 mois) et c’est tou­jours un enchantement.
Je viens de voir qu’il me manque un coin que je n’ai pas vu donc un grand merci.
Pour ceux qui doute encore allez en Écosse ... un des plus beau pays que j’ai pu parcourir.
Mer­ci encore pour les pho­tos et la pas­sion qui t’a­nime car sans pas­sion la vie serait bien triste

Répondre
Didier 11 avril 2017 - 10:08

Nous allons nous croi­ser, j’y retourne pour la 7ème fois le 27 avril prochain.....

Répondre
Virginie 19 avril 2017 - 20:50

Super article qui va bcp me ser­vir ???? Nous par­tons 15 jours en Ecosse à la fin du mois. Mer­ci pour les bons conseils !

Répondre
seguy 30 juillet 2017 - 12:58

Superbe article qui donne très envie d’y aller. Je me demande com­bien de temps il faut pré­voir sur place pour faire tous ces points ?

Répondre
Christine 22 septembre 2017 - 10:21

Mer­ci pour tous ces conseils.
J’ai décou­vert l Ecosse l’an der­nier evfc l’île de Mull ...magique
Je pro­jette l’île de Skye en avril 2018...
Je me regale deja en pré­pa­rant le voyage et en gla­nant les coins à ne pas louper .

Répondre
Flo&Nico 29 mars 2018 - 18:58

Mer­ci pour ton article, je prends note pour notre séjour en octobre.

Répondre
Prenez Place 30 mars 2018 - 14:10

Encore un article qui tombe à pic ! Mer­ci Madame Oreille, pho­tos de voyage

Répondre
sahuc 16 mai 2018 - 17:17

Ravi de tom­ber sur votre site de qua­li­té avec d’ex­cel­lents conseils pour la pho­to­gra­phie. Bravo !

Répondre
Claude-Olivier Marti 28 décembre 2018 - 11:35

gran­diose, bra­vo pour les images qui sont superbes ! Je me réjouis d’y aller en mai 2019, je ne man­que­rai pas de prendre ces conseils avec moi !

Répondre
Laurence 28 avril 2020 - 12:00

Splen­dide – ça donne vrai­ment envie ! Je conti­nue à découvrir

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.