fbpx

transmongol

Transmongol VIII : Annexes

Au départ, nous voulions par­tir deux semaines en Mon­golie. En regar­dant les avions pour éval­uer le bud­get, j’ai vu qu’on passerait oblig­a­toire­ment par Pékin ou Moscou, et du coup, tant qu’à être dans un pays, autant sor­tir de l’aéro­port. On a donc envis­agé de pass­er quelques jours à Pékin, d’aller en Mon­golie, puis de ren­tr­er en pas­sant quelques jours à Moscou. De fils en aigu­illes, on est arrivé à l’idée du Trans­mon­gol.

Transmongol VII : Pékin

Nous voilà à Pékin, ter­mi­nus. Il est 14h quand nous sor­tons de la gare. J’ai listé tout ce que nous avions à voir en groupant par quarti­er (vous vous doutez déjà que nous n’en ver­rons pas la moitié). Nous ne restons pas longtemps dans la cap­i­tale chi­noise, il faut être organ­isé pour ne pas per­dre trop de temps en trans­port. Cepen­dant, ça com­mence par l’an­nu­la­tion de notre pre­mière vis­ite ! Je pen­sais aller au Tem­ple du Ciel après avoir déposé [...]

Transmongol VI : direction la Chine

Nous quit­tons la cap­i­tale mon­gole au matin. Il neige sans pour autant faire froid. Notre guide nous accom­pa­gne jusqu’au quai. Le train est annon­cé en retard. Nous allons donc nous installer à l’in­térieur, où, chose éton­nante, un mon­sieur cherche à nous ven­dre des seringues sous plas­tique. Ce n’est pas pour les drogués, mais pour les hôpi­taux ! En Mon­golie comme en Chine, une seringue se rentabilise sur plusieurs patients (pour les visas mon­goles longue durée, ils deman­dent un test vih, [...]

Transmongol V : Mongolie

Après une nuit trop courte à notre goût, nous arrivons dans la cap­i­tale mon­gole. Au milieu des guest-hous­es pro­posant leurs ser­vices, notre guide nous attend. Le hasard fait qu’au lieu d’un mon­gol anglo­phone, nous serons accom­pa­g­nés par une jeune française expa­triée, et ça n’en ren­dra le voy­age que plus agréable. En effet, non seule­ment com­mu­ni­quer dans sa langue natale est beau­coup plus aisé, mais en plus, elle s’est révélée être une véri­ta­ble mine d’in­for­ma­tions.

Transmongol IV : en route pour Ulan-Bator

Nous mon­tons dans un train mon­gole, en deux­ième classe cette fois-ci pour une journée et une nuit seule­ment. Le train arrive de Moscou, tout le monde dort dans le wag­on. Coup de chance, dans le com­par­ti­ment à qua­tre, nous serons seuls. Un peu plus tard dans la journée, nous ren­con­trerons nos voisins : la moitié est com­posée de touristes, pour la plu­part enta­mant un tour du monde, l’autre moitié de con­tre­bandiers mon­goles.

Transmongol II : 4 jours de train jusqu’à Irkoutsk

Avant d’en­tamer cette par­tie du réc­it, petit préam­bule lin­guis­tique : le transsi­bérien (Транссиб) est une ligne de chemin de fer russe qui relie Moscou à Vladi­vos­tok (Владивосток) dont il existe deux vari­antes, trans­mon­gol et trans­man­chourien qui bifurquent peu après Irk­out­sk (Иркутск). Ce dernier ral­lie Pékin en pas­sant par la Man­chourie (logique). Quant au trans­mon­gol, il va lui aus­si jusqu’à Pékin, mais en tra­ver­sant la Mon­golie de Nord en Sud. Pour cette par­tie du voy­age, nous suiv­ons donc le fameux transsi­bérien.

En route pour le transsibérien – transmongol

Je ne pen­sais pas poster ici des trucs « per­son­nels », mais tant pis. Depuis près d’un mois, je suis lancée dans la pré­pa­ra­tion d’un voy­age qu’on fera en Avril. Au départ, on voulait aller en Mon­golie. On atter­ris­sait dans la cap­i­tale, Ulan Bator, puis on fai­sait le tour du pays. En regar­dant pour les avions, j’ai vu qu’on avait un change­ment à Pékin ou à Moscou. Du coup, tant qu’à faire, autant sor­tir de l’aéro­port, et vis­iter. Et de fil [...]

Pin It on Pinterest