fbpx

3 idées pour prendre de meilleurs portraits

Lorsque l’on par­le de pho­to de voy­age, on ne peut pas ne pas (oulà) par­ler de por­traits. Pour­tant, c’est sou­vent assez dif­fi­cile, entre notre envie d’être respectueux, la gêne éventuelle du mod­èle, la lumière qui ne col­la­bore pas, et puis l’ambiance qu’on voudrait retran­scrire.
Voici donc une petite liste, 3 idées (rarement cumu­la­bles !) pour que nos por­traits de voy­age soient plus intéres­sants.


1. Se rapprocher

On pensera for­cé­ment à la phrase de Capa dev­enue le mantra des nom­breux pho­to-jour­nal­istes : « Si tes pho­tos ne sont pas bonnes, c’est que tu n’es pas assez près ». Le but est d’immerger le spec­ta­teur dans la pho­to. En por­trait, on va se plonger dans un regard, sans pou­voir se fix­er ailleurs. C’est par­ti­c­ulière­ment effi­cace sur les vis­ages expres­sifs, qu’il s’agisse d’enfants aux grands yeux ou de per­son­nes âgées très ridées.

 

 

 

2. Laisser de la place au regard

Je l’avais déjà évo­qué, en util­isant le même exem­ple (je n’allais quand même pas me fatiguer) lorsque je vous avais par­lé de la règle des tiers. Le but est de créer une dynamique dans l’image. Au lieu d’être absorbé dans son regard, nos yeux par­courent l’image. On crée un début d’histoire. Pour la petite info, j’ai pris le por­trait ci-dessous en util­isant l’astuce que je vous présen­tais la semaine dernière sur le blog.

 

 

 

3. Montrer l’environnement

Hé bien oui, vous êtes sur place, mais qu’en est-il du spec­ta­teur ? Par­fois, le décor amène des détails intéres­sants, voire amu­sants. Le petit mon­gole ci-dessous a un vis­age mag­nifique, mais c’est la scène qui donne toute sa valeur à ce por­trait. De plus, ça per­met aus­si de con­tex­tu­alis­er un peu la pho­to : on sait ce qu’il se passe, qui il est, où l’on se trou­ve. Ce n’est plus une « sim­ple » bouille choupie, c’est un gamin qui fait sa corvée quo­ti­di­enne.

 

 

19 Commentaires

  1. Moi qui aime les cadrages plutôt ser­rés et les grandes ouver­tures, je dois avouer que j’ai sou­vent du mal à inté­gr­er le lieu où je me trou­ve dans mes pho­tos...
    Chou­ette arti­cle sinon ! 😛

  2. C’est vrai que mes por­traits sont sou­vent très rap­prochés et je ne pense jamais à inté­gr­er le paysage ou l’environnement.
    Bonnes remar­ques !

  3. Chou­ette arti­cle.
    Par con­tre, si je ne me trompe pas, la cita­tion est de Capa, pho­tographe, et non Capra, cinéaste.

  4. C’est exacte­ment mon point de vue, en bref même si on fait du por­trait il faut que le por­trait par­le et racon­te aus­si sa pro­pre his­toire. La 3e pho­to du jeune mon­gole démon­tre très bien cet exem­ple. Mag­nifique ! C’est une pho­to qui par­le beau­coup, je l’adore !

  5. Math­eew, Lemer­ou : je fais une réponse groupée 😉 C’est juste trois idées comme ça, à appli­quer selon les affinités. Per­son­nelle­ment, c’est l’inverse, j’ai du mal à faire des gros plans. Y’a qu’à voir l’exemple. J’aurais voulu trou­ver quelque chose de beau­coup plus ser­ré, mais rien dans mes stocks ! On pho­togra­phie aus­si selon notre per­son­nal­ité 🙂

    crazy­o­da : oups, la honte... je cor­rige ça de suite, mer­ci. (c’est ce qu’il se passe quand on finit un arti­cle en vitesse le matin...)

    Mar­tine : je dois avouer que j’aime beau­coup cette pho­to. Elle est vieille (enfin, c’est pas un voy­age très récent à l’échelle de ma jeune vie 😉 ) mais elle me rap­pelle telle­ment de bons sou­venirs...

  6. je suis d accord avec toi l envi­ron­nement est l un des points le plus impor­tant sinon le plus impor­tant dans la pho­to de voy­age d’ou l’interet des objec­tifs grand angle qui apporte la couleur et les par­fums des pays vis­ités.

  7. Bacri : juste pour la blague, la pho­to qui illus­tre le point 3 est juste­ment celle qui a été prise avec la plus longue focale ! (Au 100mm, alors que pour les deux autres, ça doit être en dessous de 50) J’évite quand même autant que pos­si­ble de faire des por­traits avec un grand angle, à cause des défor­ma­tions peu avan­tageuses.

  8. Je con­firme qu’un gros plan au grand angle, dans le genre ca déforme pas mal quand même, même si effec­tive­ment ca per­met d’avoir une bonne idée de ce qui se passe autour...

  9. Tewoz : oui, on peut jouer avec, mais c’est vrai­ment pas sym­pa pour le mod­èle ! Il y a des trucs sym­paà faire en s’éloignant un peu et en se met­tant très bas, ou très en hau­teur.

    Bacri : ah ? la vignette ou les trois goss­es ? Effec­tive­ment, j’avais zap­pé la petite minia­ture qui reprend les points deux et trois.

  10. Je pen­sais au vendeur de légumes le fait qu’on le voit dans son envi­ron­nement apporte un plus.
    je sais que beau­coup préfère le 85 mm à cha­cun ses goûts.
    un 24 mm n aurait pas défor­mé l image surtout si vous incor­por­er les légumes

  11. Bacri : le vendeur de légumes a été pris avec une focale assez courte, en effet. Ini­tiale­ment, j’étais par­tie sur un por­trait ser­ré, puis j’en ai fait une autre en rec­u­lant et en dé-zoomant. (Il aurait été vexé de ne se voir qu’en plan large !)

  12. Petite pré­ci­sion (je pense que c’est clair pour vous mais pas for­cé­ment pour tous ceux qui lisent les com­men­taires sans répon­dre) : la défor­ma­tion est due à la prox­im­ité du sujet, et pas directe­ment au grand-angle. Evidem­ment le grand-angle pousse à se rap­procher du sujet, donc c’est indi­recte­ment lié, mais c’est impor­tant de savoir qu’on peut pren­dre un por­trait cadré large au grand-angle sans for­cé­ment déformer le sujet 😉

    J’en avais par­lé un peu plus avec des pho­tos d’exemple pour bien com­pren­dre 😉
    http://apprendre-la-photo.fr/les-secrets-de-la-perspective/

    My 2 cents 😉

  13. Lau­rent : j’ai une série d’articles dans les bacs pour expli­quer les principes de base au débu­tant (com­pren­dre la focale, l’ouverture etc.) 🙂
    Il faut voir ce qu’on appelle grand angle, mais entre 10 et 35, même en cad­rant large, tu auras quand même des défor­ma­tions, à for­tiori si tu ne places pas ton sujet au cen­tre.

  14. Oui, tout dépend tou­jours à quel point on est grand-angle, et à quel point on cadre large 😛 Et d’autres paramètres : si on pho­togra­phie un sujet pleine face (un peu comme la 1ère pho­to de cet arti­cle), l’effet est peut-être moins vis­i­ble que si des élé­ments de per­spec­tive s’intègrent à l’image.
    Donc c’est relatif, mais c’est à pren­dre en compte dans l’autre sens aus­si : se rap­procher, même avec une focale fixe rel­a­tive­ment longue (un 50mm sur un APS-C par exem­ple), ça peut aus­si provo­quer des défor­ma­tions (moin­dres, mais présentes).

  15. A par­tir de 50, on ne remar­que presque plus les défor­ma­tions, en effet.
    A 10mm, pleine face, tu as quand même quelque chose d’assez peu esthé­tique. J’en ai fait quelques uns en Inde (t’es en train de pren­dre un paysage et un gamin vient deman­der une pho­to... je trou­ve ça un peu indé­cent de chang­er d’objectif devant eux, et de mon­tr­er ain­si tout le con­tenu de mon sac, donc je reste à l’UGA..), et c’est vrai­ment pas beau... On peut jouer avec quand on est grand, par con­tre ! Ou se met­tre en con­tre plongée.

    Juste pour l’exemple, j’avais fait une série (rien à voir avec le voy­age) exclu­sive­ment à l’uga, et j’ai plusieurs fois du cor­riger les défor­ma­tions sur le mod­èle : http://vimeo.com/7958202 (à par­tir de 0:20)

  16. Chou­ette arti­cle, comme d’hab 🙂
    Je suis d’accord sur toute la ligne, mais pas évi­dent, notam­ment pour le 1er point... Autant avec des Indi­ens, telle­ment ouverts aux pho­tos, c’est fais­able, mais pour le reste du monde, moins c’est sim­ple !

  17. Ye Lili : je crois que c’est par­ti­c­ulière­ment vrai pour toute l’Asie. Cela dit, j’ai beau me dire « demande et 80% diront oui », je n’ose pas beau­coup en Europe (aux États-Unis j’ai com­plète­ment blo­qué d’ailleurs...)...

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest