fbpx

La règle des tiers

Il fal­lait bien que j’y passe un jour : si on espère par­ler de la com­po­si­tion d’une pho­to, il faut d’abord abor­der la règle des tiers, avant d’évoquer les manières de ne pas l’utiliser (ce qui fera l’objet de prochains arti­cles, bien sûr).
Com­pos­er une pho­to, ça peut être assez instinc­tif. Notre œil obéit à des codes, et le but est de lui faciliter la tâche. Quand on prend une pho­to, ce n’est jamais totale­ment au hasard, on veut tou­jours mon­tr­er quelque chose. Le but de la com­po­si­tion va donc être de guider l’œil où l’on veut qu’il se pose.

Pour cela, on utilise les lignes de force de l’image. Il y a en a plein, mais lorsqu’on par­le de règle des tiers, on fait allu­sion à qua­tre lignes pré­cis­es. Deux lignes hor­i­zon­tales qui coupent l’image en trois, et deux lignes ver­ti­cales placées égale­ment à 33 et 66%.

De manière générale, la pre­mière tâche va con­sis­ter à plac­er la ligne d’horizon sur l’une des deux lignes hor­i­zon­tales, de sorte à avoir un tiers de ciel et deux tiers de « sol », ou l’inverse, comme c’est le cas sur la pho­to ci-dessus (un petit vil­lage slovène). Ensuite, on va essay­er de cadr­er son sujet de sorte à ce qu’il tombe sur une ligne, ou mieux, sur une inter­sec­tion. Ici, l’œil ira tout naturelle­ment vers l’église.

Cette règle nous apprend à décen­tr­er pour créer une dynamique dans l’image. Ain­si, on peut jouer sur plusieurs lignes de force. Il y a quelques jours, je vous par­lais des pre­miers plans : vous pou­vez plac­er votre élé­ment en pre­mier plan sur une ligne ver­ti­cale pour mieux diriger le regard vers l’autre ligne ver­ti­cale. Je suis claire ? Je vous embrouille ? Prenons un autre exem­ple ! (en plus, ces lignes oranges et vertes met­tent telle­ment en valeur les pho­tos...)

Ici, vous avez une stat­ue sur la pre­mière ligne ver­ti­cale, et sur la deux­ième, vous trou­vez le point de fuite : là où les lignes de per­spec­tive se rejoignent. L’œil nav­igue donc entre les deux. Il va com­mencer par descen­dre sur la stat­ue puis ira vers le café au fond de la place.

Mais ça vaut égale­ment pour le por­trait, et c’est même encore plus sim­ple et effi­cace. L’élément accrocheur d’un vis­age, c’est le regard. Logique­ment, on va donc posi­tion­ner les yeux sur une ligne, ou mieux, sur un croise­ment (comme ci-dessous en Inde).

En plaçant ce petit bon­homme sur la ligne de gauche, j’ai libéré de l’espace à droite. Cer­tains appel­lent ça « laiss­er respir­er ». En effet, on a ten­dance à tou­jours laiss­er de l’espace du côté vers lequel le regard du mod­èle se dirige. Lorsque ça n’est pas le cas, ça donne un sen­ti­ment d’oppression. Notre œil attrape le regard du mod­èle puis le suit. S’il bute trop rapi­de­ment sur le bord du cadre, ça ne lui plaît pas trop, il a envie de tir­er sur la pho­to pour voir ce qu’il y a de l’autre côté. C’est par­fait si on pho­togra­phie quelqu’un de triste, soli­taire, enfer­mé quelque part ; mais, aux gens heureux, lais­sons-leur de l’air.

Une com­po­si­tion n’est jamais gra­tu­ite : elle per­met la lec­ture de l’image. Je viens d’évoquer ce qu’il se passe si on ne laisse pas d’espace devant un regard, ça peut être une volon­té du pho­tographe. L’important, c’est que ça aille dans le sens du mes­sage de la pho­to. Ain­si, la règle des tiers est un clas­sique que l’on con­tourne régulière­ment. Chaque règle a ses excep­tions. Ain­si, on pour­ra jouer sur les symétries, en plaçant la ligne d’horizon au milieu, par exem­ple.

Dans tous les cas, ça se pré­pare à la prise de vue (aidez-vous des col­li­ma­teurs ou des grilles par­fois disponibles dans le viseur ou sur l’écran) mais ça peut se peaufin­er ensuite, en recad­rant, bien sûr.

23 Commentaires

  1. Super inter­es­sant en effet, surtout l’explication du por­trait... d’ailleurs, tu nous feras des arti­cles spe­ci­aux por­traits, j’aimerai beau­coup?!
    Et aus­si : tres bonne ped­a­gogie, on com­prend tout !

    1. Con­tente que ça vous plaise à toutes les deux !

      Lili, oui, il y en aura sans doute ! D’ailleurs, si tu as des points pré­cis que tu voudrais éclair­cir, je suis toute ouïe 😉

  2. Sur mon pre­mier APN (un bridge fuji) il y avait une option pour affich­er cette grille dans le viseur. Cela per­me­t­tait de cadr­er ses pho­tos à la prise de vue, en util­isant ces fameux points stratégiques, ou à l’inverse en choi­sis­sant de ne pas les utilis­er.
    Dans tous les cas, c’était assez utile.

  3. Bon­jour,

    Bluffant !!!
    Mais un peu flip­pant ... J » igno­rais tout cela ! Tout est donc régi par des codes ?! Je pen­sais que seule sa sen­si­bil­ité nous fai­sait appréci­er une image (pho­to, pein­ture ...) ?! Si j » ai bien com­pris, ces quelques règles devraient exac­er­ber cette dernière ?! J » essay­erai d » appli­quer ! Mer­ci ... Tes arti­cles pho­tos sont vrai­ment pas­sion­nants !
    Ami­cale­ment .
    Jean-Fi .

  4. Sacrées tech­niques que j’ignorais com­plète­ment...
    Moi qui prends toutes mes pho­tos n’importe com­ment... Je ferais plus atten­tion en Malaisie, et je ver­rais la dif­férence !
    Mer­ci pour les astuces !

  5. La règle des tiers je pense la maitris­er à peu près comme il faut mais j’ai encore un peu de mal à bien gér­er les lignes de fuite. Faudrait que je m’entraine plus.

    Cette règle des tiers on peut dire que c’est la base de la pho­to non ?

  6. Un arti­cle très clair, qui con­vient par­faite­ment pour les débu­tants ! Mille mer­cis ! J’adore la pho­to du petit bon­homme d’ailleurs 😉

  7. Tewoz : oui, effec­tive­ment, comme pour la ligne d’horizon, on peut utilis­er les options d’affichage de l’appareil, que ce soit la grille ou les col­li­ma­teurs ! Je vais le pré­cis­er dans l’article !

    Jean-Fi : je crois qu’on fait pas mal de choses instinc­tive­ment, parce qu’on est quand même gavés d’images à longueur de journée, et que ça éduque beau­coup notre œil. Mais en analysant un peu tout ça, on peut en tir­er prof­it ! En tout cas, mer­ci beau­coup, c’est super moti­vant d’avoir des retours posi­tifs !

    Estelle : de rien 🙂 Tu pars quand ?
    (c’est agaçant de voir les gens qui par­tent quand on est chez soit pen­dant plusieurs mois !)

    Alex­is : oui c’est vrai­ment la pre­mière règle qu’on apprend. Et après, on apprend com­ment la con­tourn­er !
    En fouil­lant dans mes dossiers pour trou­ver des exem­ples, j’ai vu beau­coup de pho­tos où je ne l’ai pas appliquée, et où c’est vrai­ment dom­mage...

    Lucie : oui, il était choupi ce gamin, avec sa petite tête de souris !

  8. C’est vrai qu’en général ça marche bien, mais à tou­jours la respecter scrupuleuse­ment est ce qu’on ne risque pas de se retrou­ver avec des images « répéti­tives » ?

  9. Per­son­nelle­ment, je ne respecte qua­si­ment ... jamais la règle des tiers, même si mon viseur est tou­jours placé en mode gril­lage. Sur ma page Face­book, j’ai mis en ligne une série de 14 pho­tos et je crois qu’il n’y en a qu’une qui respecte la règle ! Est-ce que tu trou­ves ça dérangeant / raté ? (c’est une vraie ques­tion que je te pose)

    Je fais les pronos­tics sur les prochains arti­cles : la lumière (avec les sous-chapitres : Matin, Midi/journée, Cré­pus­cule), le por­trait, le regard, le paysage, la pho­togra­phie de nuit, les fil­tres, les dif­férents modes (Av, Tv, ...), l’ISO, le ciel, la macro, la pho­to urbaine / les scènes de rue, la pho­to ani­mal­ière (quoique, ça n’a pas l’air d’être ton truc), l’éclairage en intérieur (avec le grand Belge/Chauve en top-mod­el) et ... Ca fait déjà de quoi rem­plir l’été, non ?

  10. C’est mon petit cours du matin, que je viens de pren­dre ;-).
    Moi qui suis archi débu­tante, je te remer­cie pour tes expli­ca­tions très claires. Je me doutais que la pho­to obéis­sait à des règles, qu’il fal­lait maîtris­er, et tu m’as don­né envie d’en appren­dre davan­tage.
    D’ici le mois d’août je vais en appren­dre des trucs.
    🙂

    Cool !

  11. Bruno : répéti­tives, je ne pense pas, puisque chaque sujet sera dif­férent, à moins de vrai­ment repren­dre sys­té­ma­tique­ment le même mod­èle de com­po­si­tion. Mais de toute manière, ce n’est qu’une règle de base, et il y a plein de sit­u­a­tions où il y aura mieux à faire !

    Chris : y’a déjà un arti­cle sur la lumière (les gold­en hours) mais sinon ce n’est pas totale­ment faux 😀 (j’aime bien la pho­to ani­mal­ière, mais je manque d’occasions, à part les pigeons et les cor­beaux...). Mais j’espère avoir de l’inspiration pour encore quelques mois, quand même !
    Pour tes pho­tos, tu ver­ras que sans pour autant être sur l’intersection, il y a en a beau­coup où tu places ton sujet sur une des lignes... Après, je ne pense pas qu’un por­trait cen­tré soit mau­vais, il y a plein d’autres paramètres qui déter­mi­nent ça, mais je pense qu’en te décalant légère­ment, tu créerais effec­tive­ment plus de dynamique. Une des meilleures, pour moi, c’est le petit gamin avec son dra­peau, et elle respecte presque la règle du tiers ! Pareil pour la foule et le vieux mon­sieur avec son regard pro­fond (n°5) !

    Brioche : hé bien tant mieux alors ! 🙂

  12. Tu me ras­sures Oreille. J’avais com­mencé la lec­ture de « L’art de la com­po­si­tion » de Michael Free­man. Intéres­sant mais un peu bar­bant à lire comme ça. Il y a pas mal d’autre façon de faire. Ca te donne de la lat­i­tude pour tes prochains sujet. J’aurais misé sur le fil­tre polar­isant comme prochain arti­cle.
    🙂

  13. Estelle : mouarf ! Tu tien­dras ton blog ou tu laiss­es ça pour ton retour ?
    (de toute façon, je m’en fous, à cette péri­ode je suis sure qu’il ne fera pas beau, na ! 😉 )

    Bruno : je n’ai jamais essayé les gros bouquins de théorie, faudrait que j’y jette un œil ! Mais oui, il n’y a pas un mod­èle unique à appli­quer à tout, heureuse­ment !
    Les polar­isants ça va venir aus­si (avec vous, je suis sure de n’avoir aucun effet de sur­prise !) mais je vais essay­er d’aller plus loin que « le ciel bleu », en abor­dant ses autres ver­tus, mais aus­si com­ment traiter le ciel sur pho­to­shop. 🙂

  14. Je vais essay­er de tenir un min­i­mum mon blog, mais pas sûr que ce soit de façon assidue...
    Nan nan, j’ai com­mandé du beau temps !! Il me faut oblig­a­toire­ment du soleil pour faire des belles pho­tos avec tes con­seils... 🙂

  15. Alors, de mon cote il y a un sujet qui m’interesserait : j’ai un peu (beau­coup) de mal avec la lumiere pour les por­traits... Com­ment fais-tu pour avoir de si belles lumiers ? Les prends-tu tous en gold­en hours juste­ment ?
    Car de mon cote, quand l’occasion se pre­sente, c’est sou­vent avec un con­tre-jour ou une lumiere de marche pour­rie... Com­ment fais-tu dans ces cas la ? (si tu as une reponse mag­ique, tu feras une heureuse...)!

  16. Estelle : hé ben prof­ite bien 🙂

    Ye Lili : c’est vrai que j’évite tant que pos­si­ble les pho­tos en plein soleil à midi. Mais je vais pré­par­er quelques arti­cles avec des astuces qui pour­raient t’aider !

  17. Ca, c’est la base pour moi en pho­to, hyper impor­tant !

    Et après, cela devient un réflexe naturel lorsque l’on prend une pho­to, et là c’est tout bon:-)

  18. Quel plaisir de décou­vrir un blog qui « décoiffe », dans cette jun­gle de blogs insipi­des...!
    Exprimer sa spon­tanéité très naturelle­ment, sans essay­er d’expliquer tout de façon pro­fes­sion­nelle...
    Que du bon­heur ! je vais acheter le livre, je sens que je vais pass­er un bon moment.
    Mer­ci

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest