fbpx

Un mois à Sulawesi en famille

Ma fille et moi avons passé un mois, en héberge­ment chez l’habi­tant, sur l’île de Sulawe­si (Célèbes), en Indonésie, entre le Pays Tora­ja et la province de Goronta­lo.

C’é­tait mon troisième voy­age en Indonésie. Après Bali et Suma­tra, Petite Oreille et moi avons posé nos valis­es à Sulawe­si. Au moment du voy­age, ma fille venait tout juste d’avoir 5 ans et elle a adoré !

Nous avons passé deux semaines en Pays Tora­ja, à décou­vrir la vie locale ryth­mée par les céré­monies et une cul­ture très riche. Au milieu des riz­ières ou sous les tongko­nan, Petite Oreille s’est fait plein de copains avec qui partager des jeux et des rires.

Nous nous sommes ensuite ren­dues dans la province de Goronta­lo, pour décou­vrir les vil­lages de pêcheurs au bord de l’eau. Avec de nom­breux coraux très proches des plages, la région est par­faite pour ini­ti­er les enfants en bas âge au snor­kel­ing.

Nous avons été très bien accueil­lies comme cela a tou­jours été le cas en Indonésie !

C’est où Sulawesi ?

Sulawe­si, c’est donc une des plus grandes îles d’In­donésie (à titre de com­para­i­son, l’île de Bali est 32 fois plus petite !), avec une grande var­iété de paysages et... peu de touristes !

Sulawesi ou les Célèbes ?

Sulawe­si ou les Célèbes désig­nent le même endroit. En français, on a con­servé le nom Célèbes (anci­enne appel­la­tion de Sulawe­si).

carte célèbes ou sulawesi

Aller à Sulawesi

Sulawe­si n’est pas l’île la plus touris­tique d’In­donésie. Con­séquence directe, on trou­ve bien moins d’in­for­ma­tions que sur Bali, lorsqu’on cherche à plan­i­fi­er son voy­age. L’île est d’ailleurs qua­si­ment absente des guides de voy­age (au mieux, men­tion­nent-ils les Togians, îles par­a­disi­aques situées dans le Golfe de Tomi­ni, au cen­tre nord de Sulawe­si). On y trou­ve aus­si, bien sûr, moins d’in­fra­struc­tures touris­tiques. Mais ça tombe bien, j’aime le loge­ment chez l’habi­tant !

Pour autant, se ren­dre à Sulawe­si n’est pas très com­pliqué.

Quelles formalités pour visiter Sulawesi ?

Ce sont les for­mal­ités indonési­ennes qui s’ap­pliquent : les ressor­tis­sants français peu­vent séjourn­er 30 jours sur le sol indonésien gra­tu­ite­ment. Au-delà, il faut deman­der un visa (90 jours) ou ressor­tir du pays. Si vous avez débor­dé des 30 jours, il vous fau­dra pay­er une pénal­ité à votre sor­tie du ter­ri­toire.
Jusqu’à récem­ment, l’amende pour over­stay restait raisonnable, mais depuis mai 2019, il faut pay­er 1 mil­lion de roupies, soit autour de 80€, par jour et par per­son­ne. Si vous êtes deux et restez trois jours de plus, il fau­dra ain­si pay­er 6 mil­lions ! Ça monte très vite !). Atten­tion donc à la date de votre bil­let retour : vous n’avez droit qu’à 30 jours, et non 31 !

Quelle compagnie aérienne pour Sulawesi ?

Sin­gapour est un gros hub aérien en Asie. Depuis Paris, on peut donc rejoin­dre Sulawe­si en deux vols seule­ment si on part avec Sin­ga­pore Air­lines. C’est donc l’op­tion la plus rapi­de, la moins fati­gante et la plus sym­pa : faire sa con­nex­ion à Sin­gapour est bien plus agréable qu’à Jakar­ta !

Depuis Paris, nous avons donc emprun­té un pre­mier vol jusqu’à Sin­gapour, suivi d’un sec­ond jusqu’à Makas­sar, l’une des plus gross­es villes de Sulawe­si.

Singapore Airlines

Sin­ga­pore Air­lines est sou­vent citée par­mi les meilleures com­pag­nies au monde et je ne peux qu’ap­prou­ver : appareils récents et agréables, nour­ri­t­ure plus que cor­recte et vrai menu enfant, très bon choix de films à bord pour toute la famille. L’équipage a été servi­able et chaleureux pen­dant cha­cun de nos vols (les hôt­esses ont même réus­si à garder leur calme avec la famille hor­ri­ble qui était devant nous !).

Escale à Singapour

Sin­gapour est un endroit très agréable pour une cor­re­spon­dance et c’est encore mieux si vous avez une grande escale : vous allez pou­voir prof­iter de l’aéro­port ! Dit comme ça, c’est étrange, je vous l’ac­corde. Pour­tant, l’aéro­port de Chan­gi est vrai­ment génial pour patien­ter.

Si vous avez une longue attente, vous pou­vez béné­fici­er d’un coupon (vouch­er) à utilis­er dans l’aéro­port (je l’ai appris trop tard pour ma part...), l’oc­ca­sion de tester un restau­rant... ou la piscine qui se trou­ve sur le toit ! Surtout si on voy­age avec des enfants, les emmen­er se dépenser à la piscine pen­dant la cor­re­spon­dance, c’est une bonne idée !

L’aéro­port abrite égale­ment un tobog­gan de 12m de haut, des ciné­mas, des expo­si­tions d’art, un jardin avec une gigan­tesque cas­cade... Et je regrette de ne pas avoir pu tout tester ! Avec Petite Oreille, nous avons choisi de rejoin­dre une vis­ite guidée de la ville.
En effet, l’aéro­port, l’Of­fice de Tourisme et Sin­ga­pore Air­lines se sont groupés pour pro­pos­er des vis­ites guidées gra­tu­ites de la ville. Et c’est une super idée, parce que, du coup, ça donne, bien sûr, envie de revenir pour prof­iter à nou­veau de l’aéro­port, mais aus­si vis­iter plus ample­ment Sin­gapour !

Il est pro­posé plusieurs tours guidés dans la journée, avec des thé­ma­tiques dif­férentes. Seules con­di­tions pour y par­ticiper : avoir une escale de plus de 5h et s’in­scrire à l’a­vance. Ma fille et moi avons eu la chance de trou­ver deux places libres sur le dernier tour de la journée, mais c’est très sou­vent com­plet. Il est donc vive­ment con­seil­lé de réserv­er sa vis­ite à l’a­vance sur le site de l’aéro­port.
Nous avons suivi une vis­ite noc­turne, dédiée aux illu­mi­na­tions, et Petite Oreille s’est éclatée !

escale à Singapour entre Paris et Sulawesi

Singapour de nuit, pendant notre escale du retour de Sulawesi

visite nocturne de Singapour pendant notre correspondance

Visiter Makassar

Makas­sar était notre point d’ar­rivée et de départ. Un lieu de pas­sage, en somme.
Afin que tout soit sim­ple, c’est Léo, de l’a­gence Exot­ic Indone­sia, qui est venu nous chercher à l’aéro­port. L’a­gence, basée à Sulawe­si, s’est occupée de nos deux nuits à Makas­sar, ain­si que de nos tra­jets vers l’hô­tel. Le pre­mier jour, Léo nous a égale­ment fait vis­iter le port de Makas­sar ain­si que le musée dans le fort colo­nial, en guise d’in­tro­duc­tion à Sulawe­si.

En toute hon­nêteté, Makas­sar ne m’a pas vrai­ment ent­hou­si­as­mée. C’est une grande ville avec assez peu de charme. Des bâti­ments hétéro­clites glob­ale­ment assez récents, de gross­es avenues, beau­coup de voitures. Je n’ai aucun regret quant au fait d’avoir passé si peu de temps dans cette ville (même si elle a for­cé­ment des choses à offrir, quelque part...), mais ça tombe bien puisque nous étions à Sulawe­si avant tout pour vis­iter le Pays Tora­ja et Goronta­lo !

L’a­gence nous avait choisi un hôtel très clas­sique pour prof­iter d’un peu de con­fort avant de par­tir pour un mois chez l’habi­tant ! Pour la nuit du retour, nous avons eu la chance d’être sur­classées : l’hô­tel nous a pro­posé une suite gigan­tesque. L’eau chaude ne fonc­tion­nant pas pour la baig­noire, ils ne pou­vaient donc pas louer la cham­bre ! Mais nous, on venait de faire un mois de douche à l’eau froide, ça ne nous dérangeait pas !

port de Makassar, Sulawesi

livreur de glace sur le port de Makassaz

hôtel à Makassar

hôtel à Makassar

Notre voyage à Sulawesi

Notre précé­dent voy­age en Indonésie nous avait menées chez les Minangk­abau, une eth­nie matri­ar­cale et musul­mane à Suma­tra, puis au cœur de la jun­gle pour observ­er les orangs-out­ans et enfin dans les îles par­a­disi­aques, sauvages et mécon­nues de Beli­tung. Cette fois-ci, nous avons à nou­veau choisi de nous immerg­er dans la cul­ture locale en logeant chez l’habi­tant.
Un mois pas­sion­nant, en mode slow-tourism : nous n’avons vis­ité que deux régions, mais en y restant deux semaines à chaque fois. Petite Oreille a pu se faire des amis, nous avons toutes les deux amélioré notre bahasa indone­sia et surtout, nous avons fait le plein de sourires, d’anec­dotes et de beaux moments partagés que je vous racon­terai bien­tôt dans des arti­cles détail­lés !

Voici donc quelques pho­tos pour vous met­tre l’eau à la bouche en atten­dant les réc­its !

Le Pays Toraja

Le Pays Tora­ja est un endroit spé­cial, en tout point. Imag­inez des mon­tagnes cou­vertes de riz­ières en ter­rass­es, parsemées de rochers. Et au milieu de ce paysage déjà très pit­toresque, voici que se dressent des tongko­nan, des bâti­ments tra­di­tion­nels sur pilo­tis, dont le toit évoque la forme d’un bateau.

La cul­ture Tora­ja est fasci­nante. Nous avons pu dormir dans un tongko­nan, être invitées à un mariage, puis à un enter­re­ment. Nous avons ren­con­tré des dizaines de per­son­nes adorables, ravies d’échang­er trois mots et de partager des petits moments de leur vie avec nous.

Cette région fut un véri­ta­ble coup de cœur, tant nous nous y sommes sen­ties bien, comme à la mai­son.

Tonkonan au Pays Toraja mariage toraja, enfants en costume traditionnel fillette en costume traditionnel

tonkonan décoré pour le mariage

mariage toraja

coucher de soleil sur les rizières à Dende rando en famille dans les rizières

coucher de soleil sur les rizières

enfants devant les rizières

enterrement au pays Toraja

cérémonie funéraire Toraja

cérémonie funéraire toraja

enterrement toraja

cérémonie d'enterrement

enfants dans les rizières, sulawesi

soirée de danses traditionnelles danses traditionnelles sulawesi

Gorontalo

La ville de Goronta­lo n’est bien sou­vent qu’un lieu de pas­sage pour les voyageurs se ren­dant dans les îles Togian. Le reste de la province n’est donc pas du tout touris­tique (nous avons, vis­i­ble­ment, été les pre­mières européennes à séjourn­er dans le petit vil­lage de pêcheurs !). Pour­tant, c’est très beau et très apaisant comme lieu.

J’ai mille anec­dotes à vous racon­ter sur notre séjour là-bas, entre un cours de français impro­visé, le car­naval, une nuit sur une île déserte avec le maire du vil­lage où nous séjournions et des plongées au milieu des ikan nemo* et autres bin­tang** !

* : les indonésiens désig­nent ain­si les pois­sons clowns, très présents dans leurs eaux, en référence, bien sûr, au film Nemo.
**: si vous êtes déjà venu en Indonésie, vous savez que Bin­tang est une mar­que de bière... dont le logo est une étoile. Et bin­tang, en bahasa indone­sia sig­ni­fie tout sim­ple­ment étoile ! On ne par­lait donc pas de canettes jetées à la mer, mais bien d’é­toiles de mer, elles aus­si assez nom­breuses au milieu des coraux !

bateau de pecheur à Sulawesirencontre avec des pêcheurs à Sulawesi

pêcheur à Sulawesi

vieille dame, Gorontalo

doyen de Garapia coucher de soleil sur la plage de l'île paradisiaque à Sulawesi

pêcheur de seiches à Sulawesi

pêcheur dans sa pirogues

île déserte à Sulawesi

en famille sur une île déserte et paradisiaque, enfant qui grimpe au cocotier

soirée autour du feu sur l'île déserte, sulawesi

snorkeling au milieu des coraux, sulawesi

snorkeling à côté de Gorontalo

ma fille découvre les joies du snorkeling au milieu des poissons et coraux de sulawesi

snorkeling à sulawesienfants qui jouent petit indonesien
portraits indonésiens, sulawesi

enfants qui jouent, nord sulawesi

enfant pendant un enterrement, sulawesi

petit coquin indonésien !


Ce voy­age a été réal­isé avec le sou­tien de l’Office de Tourisme d’In­donésie et ses parte­naires ain­si que Sin­ga­pore Air­lines.

3 Commentaires

  1. Bon­jour et mer­ci à vous deux (Madame et Petite Oreille) pour ce très beau et pas­sion­nant reportage.
    J’aime beau­coup la sim­plic­ité et le ton de vos pro­pos qui, avec sobriété, nous dévoilent votre quo­ti­di­en avec cette pop­u­la­tion accueil­lante. En tant que pho­tographe ama­teur, je suis égale­ment très sen­si­ble au choix et à la qual­ité de vos pho­tos. Cer­taines, notam­ment les regards d’en­fants, sont mag­nifiques. Mer­ci de nous les faire partager et de nous inciter à décou­vrir ces loin­taines con­trées et les gens qui y vivent.
    Ami­cale­ment.

  2. Coucou ! Tes pho­tos sont mag­nifiques, ce pays a l’air telle­ment beau et ses habi­tants telle­ment hum­bles... J’y serai d’i­ci quelques mois donc je prends toutes les infos pos­si­bles en ce moment 🙂 Bel arti­cle !!

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest