fbpx

Les Lofoten en hiver : Reine, fjords et aurores boréales

Nous avions choisi de pass­er la deux­ième moitié de la semaine à Reine, une ville un peu plus grande, à quelques kilo­mètres de Å. Nous auri­ons tout à fait pu rester à Å, d’ailleurs, et pren­dre le bus pour aller un peu plus loin, mais nous voulions tester un autre ror­bu.

Ain­si, un matin, nous avons sage­ment atten­du le bus qui tra­verse l’île de Moskenes. Mine de rien, les Lofoten sont plutôt bien pourvus niveau trans­ports en com­mun, alors même que nous sommes en hiv­er et que le bus cir­cule pra­tique­ment à vide... Mieux, c’est éton­nement pas cher. Nous nous calons bien, pour ne pas être trop bal­lotés par le con­duc­teur qui roule vite et, en quelques min­utes, nous voilà sur le bord de la route, à chercher les Reine Ror­buer.

norvege_lofoten_reine_1_rorbu
Norvège - Lofoten

Et après vous avoir fait vis­ité le ror­bu typ­ique à Å, il faut que je vous emmène dans celui que nous avions à Reine (c’est dedans que nous avions tourné une par­tie de la vidéo sur les aurores boréales) :

norvege_lofoten_reine_2_rorbu
Norvège - LofotenNorvège - LofotenNorvège - LofotenNorvège - Lofoten

Oui, c’est très très classe. Ils ont une trentaine de ror­buer (ror­bu au pluriel, ces cabanes de pêcheurs dont je vous par­lais déjà précédem­ment) dif­férents (la taille varie selon le nom­bre de per­son­nes qui vont loger dedans) et cer­tains datent du XVI­Ième siè­cle, même si tout a été rénové pour offrir le con­fort mod­erne. En l’occurrence, nous avions donc une grande pièce à vivre avec un « coin » cui­sine (suréquipée !), une table à manger et un petit salon (avec la télé, mais faut com­pren­dre le norvégien ou vrai­ment aimer le ski). Au-dessus, une mez­za­nine est prévue pour accueil­lir les hôtes qui ne logeront pas dans les cham­bres. Les cham­bres, juste­ment, sont sur le même mod­èle que dans notre pre­mier ror­bu : un grand lit dou­ble dans l’une, deux lits super­posés dans l’autre. Et bien sûr, il y a une salle de bain, une entrée, du chauffage partout, et même du Wi-Fi.

La par­tic­u­lar­ité de Reine, c’est que la ville est totale­ment cir­cu­laire, répar­tie autour de l’eau. Ain­si, de notre ror­bu, nous voyions la supérette, à 200m, mais nous y ren­dre sup­po­sait de faire tooou­u­ut le tour. Avec les routes ver­glacées, il fal­lait bien compter une heure (il y a 6 ou 7km a/r). Oui, parce qu’il y a un peu plus de monde à Reine, habi­tants comme voyageurs, et qui dit pas­sage de voitures, dit ver­glas. Lors de nos balades, nous avons plusieurs fois hésité à rebrouss­er chemin tant nous glis­sions (et le Belge de hous­piller, comme d’hab...). Mais ça ne gêne pas le norvégien, il fait son jog­ging, du vélo, promène son chien ou se déplace en scoot­er comme si de rien n’était (bon, le vélo et le scoot­er ont fait car­ac­tère d’exception, soit).

norvege_lofoten_reine_3

Une prom­e­nade assez clas­sique con­siste à aller de ponts en ponts jusqu’à Ham­nøy. On admire alors les fjords depuis la route (il doit y avoir 14km pour faire l’aller retour, ça se fait facile­ment dans l’après-midi). En cela, Reine est vrai­ment très dif­férente de Å. A Å, il suff­i­sait de marcher 5 min­utes pour se retrou­ver en pleine nature sur un lac gelé, dans une neige immac­ulée. A Reine, c’est presque urbain, et il faut déjà marcher longue­ment pour s’éloigner de la ville. Quant aux accès à la nature, les sen­tiers sont beau­coup moins acces­si­bles (il faudrait avoir une voiture pour rejoin­dre les départs de ran­don­nées).
Pour autant, Reine garde quand même un sacré charme, ne serait-ce que par ces fameux ror­buer, placés au bord de l’eau.

norvege_lofoten_reine_4_promenade_hamnoy
Norvège - LofotenNorvège - Lofoten
Norvège - Lofoten

Pour con­clure ces réc­its de voy­age en Norvège, il faut quand même que je vous racon­te la nuit où nous avons vu notre plus grosse aurore boréale. La veille, nous étions ren­trés bre­douilles et déçus à cause d’une tem­pête de neige.

Ce soir-là, par con­tre, nous ren­trons de prom­e­nade et voyons un groupe de touristes sur un pont à l’entrée de la ville. Ils sont tous très bien équipés, et échangent des chiffres. On se dit qu’ils doivent avoir une info ; le soleil tombe à peine mais l’aurore boréale est peut-être immi­nente ? Nous pour­suiv­ons notre chemin jusqu’à notre ror­bu, en pres­sant le pas.
Je trou­ve absurde d’aller atten­dre aus­si tôt, mais je ne peux m’empêcher de croire qu’ils ne sont pas là pour rien. Je véri­fie sur mon smart­phone quelles sont les prob­a­bil­ités d’aurores boréales dans les heures à venir, et celles-ci s’avèrent être plutôt bonnes. On avale un repas chaud en vitesse, j’attrape un trépied et mon appareil pho­to, pen­dant que mon Belge rem­pli son sac de chips, de saucis­son et de bières (son plaisir quo­ti­di­en). Nous voilà sur le pont, un petit peu à l’écart des autres voyageurs, parés à atten­dre les aurores. J’installe le trépied, fais quelques tests, et on attend. On attend. On attend.
Le groupe de touristes finit par par­tir, pile avant que ça com­mence enfin. Je lance un time lapse. Les chips sont finies depuis longtemps, le dernier litron du Belge se ter­mine (ça va chi­er), je com­mence à avoir froid aux orteils, et les aurores sont à peine vis­i­bles à l’œil nu (même si on les voit bien sur les pho­tos). Il est 23h quand on se décide à ren­tr­er au chaud ; on attend quand même depuis 18h sous la neige...
On tra­verse Reine, tran­quille­ment, trépied sous le bras et can­nettes vides dans les poches, quand soudain je lève la tête. Une traînée verte cisaille le ciel. On est bouche bée. C’est comme un gaz vert très lumineux qui se dis­perse sous l’étendue étoilée ; une vision qui sem­ble irréelle (comme les gaz d’Ivy dans Bat­man...). On passe facile­ment deux min­utes à regarder cette pre­mière vraie grosse aurore boréale avant de se décider à courir rejoin­dre un spot pour la pho­togra­phi­er.
Et c’est finale­ment là toute la dif­férence entre entre la petite et la grosse aurore boréale : la grosse vous donne envie de pos­er l’appareil et de prof­iter du spec­ta­cle !

norvege_lofoten_reine_5_aurores_boreales
Norvège - Lofoten
Norvège - Lofoten
Norvège - Lofoten

28 Commentaires

    1. Com­plète­ment, c’est une de mes des­ti­na­tions de rêve et voir toute ces pho­tos ne fait que me don­ner encore plus envie d’y aller ! Surtout les aurores boréales, c’est quelque chose dont on doit se sou­venir toute sa vie !

  1. La Norvège, ah, je rêve d’y retourn­er... En tout cas, ca m’étonnes que tu es vu peu de vélos sur la neige. Dans mes sou­venirs, j’en ai vu telle­ment. Ce pays est incroy­able !

  2. Ca me rap­pelle notre attente face au Mont Fuji dans un ryokan douil­let posé sur le lac.

    Nous étions là depuis 3 jours à savour­er une cui­sine tra­di­tion­nelle japon­aise déli­cieuse et à gazouiller dans les eaux chaudes sous la neige. Mais le ciel était si blanc que l’on ne savait même pas vers où regarder pour avoir une chance d’apercevoir la sil­hou­ette du vol­can...

    Et puis, le dernier jour, en ouvrant les yeux à l’aube, le soleil bril­lait et le ciel scin­til­lait d’un bleu irréel... Il était là, majestueux, immense, si prêt, si grandiose, lui et sa forme conique par­faite.

    Le vil­lage désert était encore tout endor­mi... Je me sou­viens de la teinte élec­trique des eaux du lac, du rouge mor­dant des tor­ri, des branch­es chargées d’une épais­seur de neige bril­lante sous le soleil, de nos sourires, de nos pas dans la neige fraîche, de notre joie immense...

    C’était il y a 2 ans, c’était en mars... quelques jours plus tard ces même forces tel­luriques fai­saient bas­culer le nord du pays dans l’horreur.

    Jamais nous n’oublierons le Japon, tous ces vis­ages croisés, et ce que cette cat­a­stro­phe a provo­quée dans nos vie...

      1. Désolée.
        Mais c’est ce que votre quête du moment par­fait, la neige sur Paris aujourd’hui et les com­mé­mora­tions des derniers jours m’ont évo­qué. J’aurai peut-être dû garder ça pour moi...

  3. Chère Madame Oreille, chaque fois que je décou­vre tes réc­its et pho­to d’escapade j’ai les yeux grand ouverts telle­ment je suis émer­veil­lée ! Un vrai bon­heur... Tu m’emmènes dans ta valise la prochaine fois ?

  4. Madame et Mon­sieur Oreille,
    Votre site nous fait rêver. Et pour cela nous vous en remer­cions. Vos con­seils sont super intéres­sant, surtout con­cer­nant le matériels. Je n’aurai pas pen­sé à pro­téger mon appareil du froid !
    Mon ami et moi par­tons tra­vers­er une par­tie de l’Europe Cen­trale fin avril. Nous avons créé un blog http://europetour2013.overblog.com et espérons revenir avec autant de beaux sou­venirs que vous. Votre voy­age en Norvège nous fait regret­ter d’y être en été. Mais ça n’est que par­tie remise comme on dit. Et puis voir des aurores boréale a du être une expéri­ence fan­tas­tique !
    Mer­ci.
    A bien­tôt pour la suite de votre aven­ture !

  5. Sub­limes tes pho­tos, comme d’habitude. Je suis jaloux, mais vrai­ment quoi. A cause de toi, et de mes raté, je vais devoir aller encore une fois voir les aurores boréales et les pho­togra­phi­er à nou­veau.

    Je pour­rais lim­ite faire un avant et après : avant Madame Oreille, Après Madame Oreille 😉

  6. Les aurores boréales sont justes sub­limes. C’est vrai­ment un truc à voir en vrai. Il n’y a pas que les plages par­a­disi­aques et les coraux de sub­limes, ceci en est la preuve. Bon après cha­cun c’est goût mais des paysages enneigés, c’est somptueux.

  7. Impres­sion­nant paysage
    Ce lieu a un sacré charme quand même, ca doit être pas­sion­nant de faire des prom­e­nades le long du port et entre ses ponts et lacs gelés.
    Aus­si, C’est un endroit assez calme parait il

  8. « vrai­ment très dif­férente de Å. A Å,»
    aha­hah > ok, je sors 🙂

    quand est-ce que je pour­rai en voir :/ pfui, pas le bud­get pour le moment...

  9. Bon­jour, je prévois d’offrir pour les 30 ans de mon fiancé une semaine dans les lofotens et j aurais sure­ment besoin de quelques con­seils...
    As tu préféré A ou reine ? avec une voiture de location,si l’on reste en héberge­ment sur A, est il pos­si­ble de prof­iter du reste des lofotens ?
    Tes arti­cles sont très étayés , c’est par­fait.
    Belle journée

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest