fbpx

Catalogne Centrale II : survol de Vic en Montgolfière

Après Montser­rat, j’ai envie de vous par­ler de Vic, tou­jours en Cat­a­logne Cen­trale. C’est une ville moyenne, d’en­v­i­ron 40 000 habi­tants, au coeur d’une plaine, avec un cen­tre his­torique assez mignon.

Je n’avais jamais fait de mont­golfière. Avec le Belge, nous avions hésité à en louer une, à Vang Vieng, au Laos. Les prix étaient raisonnables et les paysages superbes. Mais nous avions renon­cé en regar­dant d’autres voyageurs s’en­v­ol­er : il fal­lait deux voitures et une ving­taine de lao­tiens pour faire décoller six per­son­nes tassées dans la petite nacelle de la mont­golfière.

A Vic, ce fut dif­férent : les futurs pas­sagers ont été mis à con­tri­bu­tion pour ouvrir et gon­fler la mont­golfière. Et c’est d’ailleurs la par­tie que j’ai trou­vée la plus intéres­sante... La Plaza May­or était vide, dimanche matin oblige, et il fal­lait bien ça pour dérouler inté­grale­ment la toile.

cliquez pour agrandir

Après près d’une heure de déroulage-souf­flage, ça com­mence à pren­dre forme. Une espèce de ventilation/moteur d’avion propulse de l’air vers le bal­lon qui me sem­ble soudain sur-dimen­sion­né. Vu de l’in­térieur, le vol­ume est très impres­sion­nant. Et, peu à peu, nous rem­plis­sions presque la place dans son entièreté.


Puis on hurle que tout est prêt, qu’il faut mon­ter, vite. Alors cha­cun escalade la nacelle pour trou­ver une (petite) place. Petite, oui, parce qu’on doit loger à 3 dans chaque com­par­ti­ment (ce qui fait tout de même 12 pas­sagers et un pilote) et qu’en plus on a pour voisines des bom­bonnes de gaz. Autant dire que tout mou­ve­ment est impos­si­ble.


J’ai dans la tête ces films où on jette des sacs de sable avant de s’in­ter­roger sur le sort de ce gros bon­homme. Mais c’est tout autre chose. C’est lent et pas si impres­sion­nant que ça. Pire, si le départ est intéres­sant avec un rapi­de sur­vol du coeur his­torique, on se retrou­ve tout aus­si rapi­de­ment face à une zone indus­trielle sans intérêt, avant de pass­er un long moment à chercher où atter­rir.


J’en retiens que la mont­golfière, ça doit être vache­ment mieux quand on sur­v­ole de beaux paysages, voire quand y a un peu de vent pour avancer un min­i­mum.

15 Commentaires

  1. Meme si le paysage n’est pas pleine­ment au RDV le moment du décol­lage est tou­jours mag­ique, à l’occasion il te faut tester dans les Pyrénées où les paysages sont mag­nifiques vu du ciel ...

    tes pho­tos sont mag­nifiques ...

  2. Tu as pris de sub­limes pho­tos ! :O
    Surtout celle sur le bord de la mont­golfière où l’on voit der­rière le petit ter­rain vert avec les maisons.

  3. Ayant regardé les pho­tos avant de lire l’ar­ti­cle je me dis­ais que tu avais du en faire de superbe là haut. quel dom­mage que les paysage n’aient pas été à la hau­teur ...

    Mais les pho­tos que tu as pris­es au sol sont vrai­ment réussies. J’ai un coup de coeur pour la pre­mière avec ses couleurs mag­nifiques (la place avec de la terre, le bal­lon ...). Mag­nifique !

  4. Pyrros : oui, c’est vrai­ment au décol­lage que je me suis le plus amusée. Je reten­terai à l’oc­ca­sion sur un paysage plus « nature ».

    Piotr : mais je ne me plains pas, je dis juste que c’é­tait pas le meilleur endroit pour être sub­juguée (surtout que ça clô­tu­rait 4 jours dans des paysages mag­nifiques, juste­ment, donc méga frus­tra­tion de le faire là !)

    Adel : mer­ci 🙂

    Eme­line : moi non plus je ne savais pas que c’é­tait pos­si­ble et c’é­tait super sym­pa de ren­tr­er de dedans ! C’est vrai­ment immense, en plus.

    Mélis­sa : tout à fait ^^

    Françoise : Le cen­tre ville de Vic est vrai­ment mignon, avec de beaux bâti­ments col­orés… C’est la ban­lieue qui gâche tout, mais comme pour beau­coup de villes, il faut bien des pavil­lons et des indus­tries…

  5. Quel veine !
    Moi qui viens tout près de la patrie de nais­sance de la Mont­golfière, je n’en ai jamais fait...

    Ques­tion à 10 000 points, quel est le nom de cette ville?:-)

  6. Ah Vic ! Lors mon dernier séjour en Cat­a­logne je suis passée à 2 doigts d’y aller, c’est bien dom­mage, mais je me rat­trap­erai la prochaine fois.
    Il n’y a jamais deux voy­ages en mont­golfière pareils, ça n’empêche pas que c’est quand même impres­sion­nant 😉

  7. C’est vrai qu’au niveau de la vue on pour­rait mieux faire, mais ca reste sym­pa quand meme, non ? La mont­golfiere, je n’ai pas encore essaye. J’en ai vu de vrai­ment pres quand l’une d’elles s’est ecrase pres de chez mes par­ents. Heureuse­ment c’est entoure de champs. C’e­tait a l’oc­ca­sion du cham­pi­onat de France de mont­golfieres organ­ise dans le Maine et Loire, tu peux voir des dizaines et des dizaines de mont­golfieres a l’hori­zon c’est impres­sio­n­ant !

  8. Il y a effec­tive­ment des lieux plus intéres­sant pour faire de la mont­golfière : les chateaux de la loire, les Pyrénées etc. Votre arti­cle décrit cepen­dant bien le principe des bap­têmes : entraide, sen­sa­tion de lib­erté ...

  9. Bra­vo pour cet arti­cle que j’ai eu plaisir à lire.

    Il y a bien évidem­ment des lieux plus spec­tac­u­laires à sur­v­ol­er mais ça per­met d’avoir une vue impren­able sur les lieux que l’on est en train de vis­iter tout en vivant une expéri­ence unique.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest