fbpx

Week-end à Etretat

Le deux­ième week-end de Jan­vi­er, nous sommes allés à Etre­tat, avec une petite idée der­rière la tête (dont je vous par­lerai à la fin de cet arti­cle, faisons dur­er le sus­pens). Pour la deux­ième fois cet hiv­er, nous voulions aller faire du vélo en Nor­mandie, his­toire de prof­iter du beau temps (humhum).


Same­di matin, nous nous sommes donc lev­és avant le soleil pour grimper dans un train, direc­tion Le Havre. Et de là, nous avons pédalé, et marché, aus­si, un peu. Oui parce qu’autant c’était à peu près plat quand nous étions du côté de Hon­fleur, autant là, on com­mence directe­ment par une très longue côté bien raide, qui ser­pente jusqu’en haut d’une falaise. Le reste de la route est plus sim­ple, et le temps est avec nous : nous arrivons rapi­de­ment à Etre­tat, sans avoir vu une goutte de pluie.

Etre­tat, c’est une petite ville dans une cuvette, entre deux falais­es, face à la mer. C’est rel­a­tive­ment con­nu et c’est bien nor­mal vu le charme du lieu. La plage est faite de galets, tous col­orés et dif­férents, qui font un bruit d’enfer lorsque les vagues les trim­ba­lent à chaque flux et reflux.

Les falais­es cer­nent véri­ta­ble­ment la ville, la plus célèbre étant celle dite d’Aval, avec cette arche et cette aigu­ille. Sur celle-ci comme sur celle d’Amont, on trou­ve des petits chemins de prom­e­nade. Vue plongeante sur la mer, vent, c’est très impres­sion­nant dès lors qu’on s’approche du vide !

A marée basse, la plage prend des allures encore plus mys­tiques. On accède alors à des « caves », à des tun­nels. La plus grosse est surnom­mée « Trou à l’homme », et rien que ce nom déclenche l’imagination… Nous ne sommes pas allés bien loin, la nuit étant tombée. Mais une grande échelle per­met d’accéder à une zone qui ne sera pas immergée à marée haute (et apparem­ment, il est fréquent que des gens se fassent avoir et appel­lent les pom­piers pour en ressor­tir). On devine à quel point il doit être effrayant de se retrou­ver ain­si dans un trou, avec l’eau qui monte. En pous­sant un peu plus loin, on peut trou­ver un tun­nel qui débouchera sur une petite crique, mais on n’a pas véri­fié !

La ville en elle-même est glob­ale­ment mignonne (et très calme en ce week-end d’hiver), avec ses vieilles bâtiss­es typ­iques, et quand même assez chère (10€ la soupe de pois­son, 9€ la pinte de bière…). Une vis­ite dans la vieille halle, un rapi­de tour dans le cen­tre, et nous ne nous sommes pas réelle­ment attardés : je préférais explor­er les falais­es.

Le dimanche après-midi, nous avons repris la route du Havre, en com­mençant par l’interminable côte en sor­tie d’Etretat.

En guise de vari­a­tion, on a ten­té de suiv­re la « Vélor­oute du Lit­toral », cen­sée nous men­er jusqu’au Havre et dédiée aux vélos, mais après 20 min­utes à chercher le petit pan­neau, 10 min­utes de petits détours sur des chemins pour­ris, et 2 min­utes à se dire « tout ça pour ça », on a vite repris la départe­men­tale, et tant pis pour l’absence de charme du tra­jet.

Pour autant, en approchant du Havre (vers Sainte Adresse), nous avons appré­cié faire un petit détour, his­toire de vis­iter quelques restes de bunkers dom­i­nant la mer.

Je ter­mine ce micro-réc­it avec une dédi­cace à la SNCF qui, pour une fois, fut à l’heure sur l’aller comme le retour mais déci­da de chang­er le train : et hop, plus d’espace spé­cial vélo. Là, on est con­tent d’avoir des pli­ables…

Et c’était quoi, cette petite idée derrière la tête, alors ?

Hé bien c’est tout sim­ple­ment un truc que j’ai envie de lancer cette année : des vidéos qui par­leront de pho­to. Et la pre­mière va donc arriv­er mer­cre­di, pile pour la nou­velle « Boîte à Pho­tos » !

De quoi ça va par­ler ?

Eh bien pour ce pre­mier épisode, j’ai choisi un truc sym­pa et sim­ple, mais je vais garder encore un peu de sus­pens. Le « truc », c’est un « truc » qui per­met de faire ce genre de pho­tos, sans pass­er par la case post-traite­ment :

A mercredi pour cette première vidéo !

30 Commentaires

  1. bon pro­gramme cette video ! j’attends mer­cre­di avec impa­tience !

    très belles pho­tos aus­si, ça donne envie d’aller vis­iter Etre­tat !

  2. Raaah vile ten­ta­trice ! Très très chou­ette le ren­du de ces ******* *** (moins non plus je ne veux pas spoil­er ^^)

    Et main­tenant, c’est malin, j’ai à la fois envie d’un vélo pli­able, de par­tir à Etre­tat et d’acheter ces ******* 🙁

    D’ailleurs pour le vélo pli­able, tou­jours con­tente du vélo Decat » ? J’hésite à acheter un Dahon ou un Decat » (plus sim­ple à trou­ver j’ai l’impression).

  3. Etre­tat me rap­pelle telle­ment de bons sou­venirs, c’est vrai­ment une super des­ti­na­tion pour un petit week-end. Et même quand il pleut, ça a du charme 😉

    1. On n’a pas eu le temps : la marée basse a com­mencé alors que la nuit tombait, ça nous parais­sait trop dan­gereux de jouer les explo­rateurs à la frontale !

  4. Hâte de voir ça ! De notre côté, 2013 sera l’année du vélo donc je suis à la recherche d’itinéraires sym­pas et pas trop dif­fi­ciles pour faire du vélo avec les enfants dans une car­riole. Je pense com­mencer par la Vendée ou les îles (de Ré, Noir­moutiers...) à voir !

    1. Pour avoir pédalé sur l’île de Ré comme Noir­moutiers, je te con­firme le côté très acces­si­ble des bal­lades qu’on peut y faire (et c’est sym­pa, en plus). D’ailleurs, en été, vous y crois­erez beau­coup de cyclistes avec enfants, c’est un grand clas­sique pour le dimanche après-midi... De notre côté, l’argument de choix pour l’instant c’est surtout « acces­si­ble facile­ment en train », et la Nor­mandie est bien placée sur ce point !

  5. @Llu :

    Bon­jour Llu, je me per­me­ts de te répon­dre sur le point des vélos 🙂
    [mais rapi­de­ment, parce que j’ai un col­lègue qui nous lit et je ne voudrais pas qu’il croie que je m’ennuie...]

    Les Dahon sont très bons, il faut le recon­naître. Bien entretenu, mon « Jet­stream P8 » devrait facile­ment tenir 20 ans. Quelques habi­tudes à pren­dre au début, quelques réglages néces­saires (avec des sur­pris­es) quand on l’achète par cor­re­spon­dance (mau­vaise idée, dans l’absolu). Par con­tre, le mod­èle que j’ai choisi était un coup de coeur esthé­tique ; il n’est pas du tout prévu pour de la ran­don­née. Le seul porte-bagages que j’ai pu y met­tre est placé sur la tige de selle, ce qui ne per­met pas de par­tir lourd ; d’autant que ça relève le cen­tre de grav­ité... Bref, pour une brique le deux-roues, il vaut mieux pren­dre quelque chose de moins onéreux et surtout plus pratique/adapté. Je con­seille plutôt ce vélo pour des tra­jets vélotaf d’une demi-heure : là, il excèle !

    Il faut aus­si pren­dre en compte le fait que les vélos pli­ants n’ont générale­ment qu’un seul plateau à l’avant, d’ailleurs bien grand (50 ou 52 dents), et que le type de pédalage sera de relancer con­stam­ment, donc d’appuyer sur les genoux et ten­dons. Ca fatigue et abîme les mus­cles et artic­u­la­tions, sur le long terme. En cyclo­ran­do, on favorise les vélos prévus pour cela (cadre aci­er, roues de 26″, ...), avec plusieurs plateaux, plus petits, qui per­me­t­tent de moulin­er. On devrait nor­male­ment avoir une moyenne de 80 coups de pédales par minute (à toi de compter).

    Pour en revenir aux pli­ants en abor­dant les Décathlon, c’est de l’excellent matériel. J’en suis bluffé. Madame Oreille utilise le sien au quo­ti­di­en depuis des années et on n’a eu que des soucis d’usure clas­sique au niveau de la cas­sette et du dérailleur arrière pour l’instant. Même pas une crevai­son en Islande (faut dire que je lui ai mis des pneus ren­for­cés au kevlar avant de par­tir, mais bon...)

    Donc oui, pour les petits week-ends durant lesquels on ne veut pas s’encombrer d’un vélo de ran­don­née à pro­pre­ment par­ler, un pli­ant DKT (le petit nom intime pour désign­er les vélos Décathlon) est bien suff­isant ; mais il ne faut pas présager de ses forces et vrai­ment y aller « à la cool » sans hésiter à pos­er le pied à terre dans les côtes trop pentues. Quand on est deux, on peut même faire croire qu’on s’arrête par sol­i­dar­ité et faire sem­blant d’être en pleine forme 😀

    Chez Dahon, les prix com­men­cent à 300€ avec le Pega­sus P6 et son petit porte-bagages arrière.

    Chez Décathlon, le B’Twin Hop­town 5 est à 300€ et il n’y a rien au-dessus à part le TILT que je n’ai pas encore eu le loisir de tester mais que je décon­seille de manière générale. Les vitesses dans le moyeu, c’est bien mignon et plutôt pra­tique tant que ça fonc­tionne ; mais pour le répar­er en cas de prob­lème... Tu peux racheter, et au prix fort.

    Si tu as un bud­get escamotable, le Dahon que je vois être le plus adap­té à de la ran­don­née, en petites roues, c’est le Speed TR qui tape à 1100€...

    Sinon, tu as des pli­ants à grandes roues à par­tir de 550€ et je vois le Dahon Jack D24 comme un excel­lent com­pro­mis : pli­ant, grandes roues, et 3 plateaux à l’avant. D’ailleurs, j’en par­lerai avec Madame Oreille, tiens 😉

    Tu as le cat­a­logue Dahon par là : http://bk.zeg.de/Dahon2012DE/Blaetterkatalog/

    1. Mer­ci pour cette rapi­de mais longue et com­plète réponse !
      Plein d’infos à digér­er, je note tout ça.

      Bon à savoir pour les genoux et les ten­dons. J’ai rarement lu des choses à ce sujet.

      Comme je ne suis pas cer­taine d’utiliser mon vélo régulière­ment, je me suis dit que la meilleure option, c’était de pren­dre un vélo d’occase DKT, bud­get restreint oblige.
      J’ai repéré deux annonces pour le Hop­town 5 et 7 pour respec­tive­ment 100 et 160 euros. Pour le prix, je me dis que ça vaut le coup d’essayer.

      Et ensuite, en fonc­tion de ma pra­tique, j’investirai dans un Dahon. C’est vrai que le Dahon Jack D24 a l’air chou­ette pour le prix.

      Un grand mer­ci !

      1. Le mien devrait arriv­er bien­tot, ca va m economiser enorme­ment de temps en post-traite­ment. Pre­cise bien dans ton arti­cle que c’est un objet assez avancé (remar­que quand ils ver­ront le prix de cette petite mer­veille ils com­pren­dront).

  6. Arti­cle sym­pa sur une petite ville qui l’est au moins autant ! Bra­vo pour la pho­to que tu as mis en en-tête du bil­let ! Par con­tre, un léger manque de net­teté sur la pho­to avec M. Oreille sur le bunker ? et dom­mage pour le coin haut-gauche de la pho­to des graviers ! Pour finir avec les cri­tiques, je suis pas fan des pho­tos avec effet « pola » (mais c’est très per­son­nel)
    Par ailleurs, quel teas­er ! Je suis impa­tient de voir ton arti­cle de mer­cre­di ! (il y a quand même un indice dans le nom des pho­tos...)

  7. Etre­tat est un bel endroit navec effec­tive­ment de très belles cotes. vous avez eu du courage d’y aller en velo.... Très belle phot­po comme tou­jours et j’aime beau­coup ce ciel chargé, presque noir !

  8. wouaouh les pho­tos sont très belles et mer­ci pour ce superbe arti­cle. En voy­ant ces images c’est sûr que je vais vis­iter Etre­tat pour mes prochaines vacances. Encore mer­ci

  9. Très belles pho­tos.
    Je suis allé à Etre­tat il y a 2 ans.

    Une légère pluie a un peu gâché la balade, c’est dom­mage.

    J’y retourn­erai prochaine­ment si pos­si­ble, c’est un lieu superbe.

  10. Salut,

    Je décou­vre ton blog par Pho­tovore avec ta vidéo de chas­se aux aurores boréales.
    J’aime beau­coup le style de tes arti­cles et vidéo qui sont très con­viviales 😉

    Etant allé à Etre­tat l’année dernière en cou­ple, on a trou­vé le resto « Lann-Bihoué » (mer­ci Google local) qui est une crêperie très bonne et dont les prix sont tout à fait raisonnables.
    Si tu y retourne voici les infos : http://plus.google.com/111034343426802150774

    a+

  11. Ah ça fait plaisir de voir un blog de voy­age qui n’a pas peur de par­ler de la France 😉 Parce que c’est vrai qu’il y en a des jolies endroits à décou­vrir dans notre pays et tes pho­tos sont super belles (juste dom­mage qu’on ne puisse pas les voir en plus grand !). J’adore la Bre­tagne et la Nor­mandie, et spé­cial coup de coeur pour le Cotentin (surtout depuis que j’ai bril­lam­ment (aha) gag­né une course en stop qui nous menait dans cette région :p). Je vais de ce pas lire ton arti­cle sur Hon­fleur !

  12. Je décou­vre ce blog, il est vrai­ment intéres­sant, j’ai tou­jours rêvé de faire la même chose, le voy­age et partager par le biais de pho­tos et arti­cles de blog !
    Vous avez du courage !
    Mer­ci encore pour ces pho­tos !

  13. Ça donne envie ces pho­tos ! C’est vrai­ment mys­tique ces falais­es j’aimerais bien voir les trous que tu expliques, cela doit don­ner des fris­sons lorsque la marais monte !
    Mer­ci pour tes pho­tos, elle sont mag­iques comme tou­jours !

  14. bon­jour!! mer­ci beau­coup pour l’article et surtout pour les tres jolies pho­tos. Ce ciel bien chargé tres tres Nor­mand!! est ce que je peux me per­me­t­tre de vous deman­der quel plu­g­in vous utilisez pour organ­is­er vos pho­tos sur la page ? j’ai essayé la gal­lerie polaroid mais ca ne me sat­is­fait pas pleine­ment et je suis debu­tante en la matiere alors j’experimente ! Mer­ci d’avance. O.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest