fbpx

Projet Brel IV : t’as voulu voir Honfleur ?

Décem­bre, pluie, froid, quel meilleur com­bo pour aller pédaler en Nor­mandie ?
J’étais déjà allée à Deauville au début de l’été, et j’avais décou­vert une ville pleine de charme. Ce week-end, le Pro­jet Brel nous a fait revenir à Deauville pour rejoin­dre ensuite Hon­fleur, où il n’y mal­heureuse­ment pas de gare. Du coup, on a pris nos pan­talons anti-pluie et on a chargé les vélos pli­ants dans le train Corail ! Je vous racon­terai très prochaine­ment notre balade sur la côte fleurie ; pour l’instant, je vais me con­cen­tr­er sur la ville qui nous a menés là.

Instant his­tori­co-géo­graph­ico-cul­turesque : Hon­fleur, c’est donc dans le Cal­va­dos, un peu moins de 9000 habi­tants, et une grande his­toire. Les orig­ines de la ville sont très anci­ennes mais elle est surtout con­nue pour son petit port et ses maisons col­orées, peintes à maintes repris­es par des artistes comme Mon­et ou Courbet. La ville a d’ailleurs vu naître et abrité de nom­breux musi­ciens (comme Satie) et écrivains (Baude­laire, Sagan, Gui­t­ry, ...). L’esprit par­ti­c­uli­er qui règne en bord de mer devait sans doute les inspir­er, entre brume, crachin et his­toires de marins.

Hon­fleur est égale­ment un haut-lieu mar­itime. Jadis grand port com­mer­cial, la ville a notam­ment vu le départ de Samuel de Cham­plain, le fon­da­teur de Québec.

Il faut avouer que la ville est très belle. Une des pre­mières choses qu’on remar­que, c’est la taille du cen­tre his­torique. Dans beau­coup de villes, on trou­ve quelques maisons à colom­bages mais dès qu’on marche un peu, on tombe nez à nez avec d’immondes bâti­ments des années 70. A Hon­fleur, il faut vrai­ment s’éloigner pour trou­ver des rues moins « typ­iques », et quand bien même, les maisons plus récentes sont con­stru­ites en respec­tant le style local.

Au som­met d’une longue côte, cul­mine la chapelle Notre-Dame de Grâce ; con­stru­ite au début du XVI­Ième siè­cle sur les ruines d’une autre chapelle, datant elle du début du XIè siè­cle. Au loin, à tra­vers le brouil­lard, on aperçoit le pont de Nor­mandie et Le Havre. L’édifice est rem­pli de pein­tures et de maque­ttes de bateaux, ain­si que de plaques d’ex-voto.

En quelques min­utes, on est assail­li par les images de notre imag­i­naire : des femmes de marins, venant prier et guet­ter l’horizon, espérant de ne pas être veuves.

T’as voulu voir Hon­fleur, et on a vu Hon­fleur.

10 Commentaires

  1. Mag­nifique série, et mag­nifiques pho­tos !
    La série de noir et blanc de nuit, avec ce noir et blanc bien « char­bon­neux » est sub­lime. Objec­tif lumineux ?

    Bref je trou­ve que la Nor­mandie, est avec quelques autres régions de bor­ds de mer, une région où il fait bon flân­er même par temps de pluie...

    Il y auras com­bi­en de par­tie à ce pro­jet ?

  2. Bien pour le N&B qui évite les ciels blanc pur qu’on a sou­vent en pho­tographi­ant les rues étroites de Hon­fleur. J’aime beau­coup la vue du phare !
    Par con­tre, pas de pho­to de la fameuse église en bois à clocher séparé (Sainte Cather­ine si mes sou­venirs sont bons) ou de la lieu­tenance (le bâti­ment sur le port, bien dans son jus comme j’aime) ?.

  3. Ces clichés réveil­lent de jolis sou­venirs de la ville que j’ai arpen­té l’été de mes 15 ans, une ren­con­tre avec un pein­tre ital­ien dans une galerie, une feu d’artifice sur l’eau, quelques cro­quis... Mer­ci pour la balade !

  4. Hon­fleur est une superbe ville ! C’est tou­jours un grand plaisir d’y aller. Elle a tellemt de charme. par con­tre j’espère que vous n’etes pas mon­té à notre Damne de grace en vélo. la mon­tée est plus raide dans mon sou­venir.
    en tout cas de superbes pho­tos en noir et blanc. on dirait que depuis 2,3 bil­let tu as mod­i­fié ta manière de le faire.

  5. William : l’objectif est lumineux (16–35 2.8) et le boiti­er monte bien en ISO. De quoi se faire plaisir lorsque la nuit tombe !

    Mélis­sa : mer­ci 🙂 La Nor­mandie l’hiver, c’est une sacrée ambiance !

    Kil­roy : non, je n’avais rien de bien pour ces bâti­ments ! L’église, y’avait tou­jours du monde et de gross­es voitures autour (la grosse bmw, ça gache un peu, je trou­ve !). C’est l’avantage qu’auront tou­jours les locaux sur les voyageurs ; ils peu­vent pass­er et repass­er devant un lieu jusqu’à avoir la scène par­faite...

    Audrey : le nom­bre de peintres/galeries/artistes au kilo­mètre car­ré est assez impres­sion­nant ! ce doit être agréable d’y flân­er, car­net à la main…

    Françoise : la mon­tée… bah on a vite lais­sé tomber ! Effec­tive­ment, c’est plus que raide, et même en pous­sant le vélo, on la sen­tait bien !

    Lady Milonguera, K, Nico­las : mer­ci !

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest