Les joies de la montagne en hiver avec un jeune enfant


Peut-on emmen­er un enfant en bas âge à la mon­tagne en hiv­er ? Oui !
Et qu’est-ce qu’on lui fait faire comme activ­ités ? Plein de choses !
Entre la luge, le ski, le traîneau, les raque­ttes, les vis­ites, et les joies de décou­vrir la neige, un enfant ne risque pas de s’ennuyer ! Direc­tion Saint-Mar­tin-de-Belleville avec ma fille !

Petite Oreille vient d’avoir deux ans et demi. C’est son troisième hiv­er. Ce n’était pas la pre­mière fois qu’elle voy­ait de la neige mais, jusque-là, elle n’était pas en âge de vrai­ment s’amuser dedans. Cette année, on a donc pu faire le bap­tême de toutes les activ­ités clas­siques ! Et là où c’est génial, c’est qu’en tant que par­ent, c’est un régal de regarder les petits s’amuser ain­si !

Saint-Martin-de-Belleville

En jan­vi­er, j’avais emmené Petite Oreille à La Féclaz, une petite sta­tion à côté d’Aix-les-Bains, pour trois jours dans la poudreuse fraîche. Elle s’est telle­ment amusée que nous sommes retournées toutes les deux en Savoie en mars, à Saint-Mar­tin-de-Belleville cette fois-ci.

Saint-Mar­tin-de-Belleville est donc un petit vil­lage de mon­tagne typ­ique, avec ses vieilles maisons, ses jolies églis­es, et ses petites ruelles. On est dans le Mas­sif de la Vanoise, en pleine Tarentaise, non loin de Val Thorens et des Menuires. Tout autour de Saint-Mar­tin, il y a des petits vil­lages et des hameaux, tou­jours avec ce petit charme de mon­tagne.

Les activités

Ce séjour à la neige a été placé sous le signe des pre­mières fois pour Petite Oreille. Et en tant que maman, c’est vrai­ment une chose que j’adore : regarder ma fille décou­vrir de nou­velles activ­ités. Goûter la neige, met­tre la main dedans, faire un bon­homme, faire des batailles de boules de neige ; ce sont des choses sim­ples mais telle­ment nou­velles et drôles pour un enfant de 2 ans ! Puis elle a testé aus­si quelques activ­ités qu’elle n’avait jamais eu l’occasion d’expérimenter, mais qu’elle avait vu dans les livres comme le ski, le traîneau à chiens...

Petite liste non exhaus­tive des activ­ités qui ont amusé ma fille lors de notre séjour à Saint-Mar­tin-de-Belleville !

Initiation au ski

Je vais vous avouer un truc : je ne suis jamais mon­tée sur des skis. J’ai sou­vent pen­sé pren­dre des cours, mais je ne l’ai jamais fait. Pour autant, j’avais très envie de voir com­ment Petite Oreille allait se débrouiller dessus ! Elle avait adoré le patin à glace, et m’avait déjà demandé plusieurs fois de tester le ski.

Après un pas­sage chez Jean Sport pour louer le matériel (le casque, les chaus­sures et les skis), elle a rejoint un groupe de l’ESF pour une mat­inée d’initiation (les autres enfants restaient la semaine entière).

Note : le matin, l’ESF pro­pose 3h de cours pour les enfants à par­tir de 3 ans. Ils sont en très petit groupe, encadrés par deux moni­teurs. En dessous de 3 ans, il est pos­si­ble de pren­dre des cours par­ti­c­uliers. (On a eu une déro­ga­tion, puisque je restais avec elle et que ça n’était que pour une seule mat­inée.)

Grâce aux tapis roulants, le groupe des piou­pi­ou a rejoint le haut de la piste d’apprentissage. Les deux moni­teurs, pleins d’entrain, les aident à chauss­er les skis, leur expliquent com­ment vont s’organiser les descentes. Ils font les pitres, les enfants se pren­nent vite au jeu. L’ambiance est très déten­due.

L’un des moni­teurs recule de quelques mètres pen­dant que l’autre place un pre­mier enfant face à la (légère) descente. L’enfant est accom­pa­g­né et tenu jusqu’à ce qu’il se tienne droit, puis il est récep­tion­né. Cha­cun son tour, les piou­pi­ous font quelques mètres et, inter­valle par inter­valle, arrivent en bas de la piste.

Le groupe est studieux, calme. Ils font quelques boules de neige entre eux, bien sûr, mais tous sont très con­cen­trés pour respecter les con­signes et, à la fin de la mat­inée, ils ont tous com­pris com­ment se tenir sur des skis !

Une rando en raquettes

Bon, ran­do, n’exagérons rien. Mais prom­e­nade sym­pa avec une Petite Oreille ravie de courir dans la neige ! La seule fois où l’on avait fait des raque­ttes, elle était trac­tée dans une pul­ka par Mon­sieur Oreille en pleine tem­pête de neige, c’était bien moins amu­sant. Cette fois-ci, elle avait des petites raque­ttes à sa taille, et pou­vait se déplac­er en toute lib­erté !

Autour de Saint-Mar­tin-de-Belleville, il y a un cer­tain nom­bre de chemins de ran­don­née à suiv­re, pour tous les niveaux. Nous étions du côté du Châte­lard, mais nous ne sommes pas restées sur le chemin, parce que c’était bien plus drôle pour Petite Oreille de cra­pahuter dans de la neige fraîche !

Balades en raque­ttes

Faire un bonhomme de neige

Lors d’un précé­dent séjour à la mon­tagne, nous avions déjà fait des bon­hommes de neige mais, alors que nous finis­sions de fix­er la tête, Petite Oreille m’avait demandé où était le nez carotte. J’avais répon­du que je n’avais pas pris de carotte. Elle m’avait alors lancé un regard répro­ba­teur et avait boudé : t’as pas pris de carotte, maman !

Je me suis rat­trapée cette fois-ci et, en plus, on nous a prêté de quoi faire un beau bon­homme com­plet : des bou­chons cus­tomisés au feu­tre pour les yeux, un béret savo­yard, et une écharpe. C’est l’activité impos­si­ble à éviter avec les enfants (et qui amuse aus­si les grands) !

Promenade en traîneau à chiens

Après trois semaines au Groen­land cet été, Petite Oreille sait bien ce qu’est un traîneau tiré par des chiens (et Papi lui a offert une super boîte de Dup­lo ambiance arc­tique avec un traîneau !) mais n’avait pas eu l’occasion de mon­ter dedans. Elle était impa­tiente de tester et a adoré l’expérience, surtout le fait de pou­voir ain­si approcher les chiens.

Les prom­e­nades en traîneau à chiens sont pro­posées par Dany, un pas­sion­né, dont la par­tic­u­lar­ité est de tra­vailler essen­tielle­ment avec des berg­ers aus­traliens (race qu’il élève). L’attelage com­prend aus­si des huskies issus de sauve­tages. Dany prend donc le temps, pen­dant la balade, d’expliquer les dif­férentes races, leur His­toire.

Il y a trois places sur son traîneau (acces­si­ble à tous). J’ai pris Petite Oreille sur les genoux et hop, en route !

Balades en traineau à chiens
Les balades sont pro­posées toute la semaine mais il faut réserv­er à l’avance. Toutes les infos et tar­ifs ici.

Grimper en télécabine jusqu’au Corbeleys

Le Cor­be­leys, c’est un restau­rant qui se trou­ve au cœur des pistes. Un bâti­ment en pier­res et en bois, typ­ique. Pour y accéder depuis le vil­lage, il suf­fit de grimper en télé­cab­ine jusqu’au pre­mier niveau, et rien que ça, c’est déjà une chou­ette activ­ité pour un tout petit. De là, on peut se promen­er aux alen­tours, appréci­er la vue, et finir la mat­inée sur la ter­rasse du restau­rant à prof­iter du soleil en dégus­tant des ravi­o­les au Beau­fort.

Où manger : le Cor­be­leys
Départ télésiège St Mar­tin Express
73440 Saint-Mar­tin-de-Belleville
Ouvert de 10h à 17h.
Télé­phone : 04 79 08 95 31
Leur site web.

Visiter la Trantsa, une ferme d’élevage de brebis

La ferme de Serge se trou­ve au Châte­lard, juste à côté de Saint-Mar­tin. Il pro­duit du fro­mage (de la Tomme, essen­tielle­ment) et des yaourts au lait de bre­bis qu’il trans­forme sur place, en famille.

Ferme La Trantsa
Le Châte­lard
73440 Saint-Mar­tin-de-Belleville
Plus d’infos.

Nous avons été accueil­lies par les deux gross­es peluches de la mai­son (si on m’avait dit que ma fille se retrou­verait à papouiller un rot­tweil­er...) avant d’entrer dans l’étable où les mou­tons passent l’hiver.

Le hasard a voulu que nous arriv­ions juste avant l’heure de la traite. Petite Oreille a donc pu, non seule­ment caress­er les agneaux, mais aus­si regarder com­ment cela se passe avec les bre­bis. Serge est péd­a­gogue, ravi d’expliquer com­ment il tra­vaille. Il aime ses ani­maux, et sait le trans­met­tre. Ses fro­mages sont aujourd’hui telle­ment réputés dans la région, qu’il est con­seil­lé de les réserv­er à l’avance !

 

Le musée

Au cœur du vieux vil­lage de Saint-Mar­tin-de-Belleville, se trou­ve un petit musée assez intéres­sant, instal­lé dans un ancien corps de ferme. On y décou­vre l’Histoire de la val­lée, de la con­struc­tion des sta­tions, mais aus­si la vie des paysans d’antan. L’étage inférieur est ain­si une recon­sti­tu­tion de ce qu’il se pas­sait en hiv­er, en Savoie, il y a quelques décen­nies : une grande pièce, à la fois étable, pièce à vivre, et cham­bre à couch­er, pour plusieurs généra­tions.

C’est ludique et, tous les mer­cre­dis matins, c’est con­te pour enfants autour de l’Histoire d’une vache locale !

Pour toutes les infos sur le musée, c’est ici.

La luge

Saint-Mar­tin-de-Belleville a une chou­ette piste de luge avec sa petite remon­tée (un petit tapis roulant), pour ne même pas se fatiguer après la descente ! Nous n’avons pas testé cette fois-ci, mais Petite Oreille garde un bon sou­venir de la luge lors du week-end précé­dent, à La Féclaz.

J’avais trou­vé une luge Bobee Bob (avec une cein­ture pour attach­er l’enfant, et un sys­tème de san­gle qui per­met de tracter la luge par devant, mais aus­si de la retenir par der­rière), et elle a été à l’origine de gros moments de rigo­lade ! Entre la vitesse et les boss­es, c’étaient des sen­sa­tions très amu­santes pour elle (mais ce fut très physique pour moi : courir der­rière en descente, et titr­er en mon­tée !).

Carnet pratique

Habiller son enfant

Qui dit séjour à la mon­tage et sports d’hiver, dit équipement spé­ci­fique : chaud et imper­méable ! Ils aiment se rouler dans la neige, voire car­ré­ment plonger dans la poudreuse...

Comme d’habitude, il faut prévoir des couch­es, pour pou­voir se décou­vrir si jamais le soleil pointe le bout de son nez. Pour Petite Oreille, j’ai opté pour :

Ne pas oubli­er les lunettes de soleil, indis­pens­ables !

Et je croise les doigts pour que tout lui aille encore l’année prochaine !

Où dormir

Nous avons séjourné dans un apparte­ment spa­cieux (2 cham­bres dou­bles et une cham­bre quadru­ple, toutes deux avec salle de bain pri­v­a­tive), au pre­mier étage d’un grand châlet. Pren­dre le petit-déje­uner avec la vue sur les mon­tagnes, se repos­er en fin de journée au coin du feu...

Où dormir : chalet Home by U
Dans le vil­lage de Saint-Mar­tin
Réserv­er directe­ment.

Il y a un garage privé (fer­mé) au rez-de-chaussée (que nous n’avons pas util­isé), une cui­sine équipée avec toute la vais­selle dont on peut avoir besoin. Le seul défaut est que ça manque un petit peu d’insonorisation.

Où manger

Je vous con­seil­lais plus haut le Cor­be­leys, un ancien chalet d’alpage trans­for­mé en restau­rant sur les pistes, avec une déco très savo­yarde, mais il y a d’autres adress­es sym­pa.
Notez que les restau­ra­teurs, surtout ceux éloignées du cen­tre du vil­lage, pro­posent des navettes gra­tu­ites.

Restau­rant Le Gre­nier
Dans l’hôtel Saint Mar­tin
Rue des Grangeraies
73440 Saint-Mar­tin-de-Belleville
Plus d’informations.
Un petit restau­rant sim­ple et bon, avec une jolie ter­rasse, en plein cœur du vil­lage.
Ferme-auberge Chan­ta­coucou
Le Châte­lard
73440 Saint-Mar­tin-de-Belleville
Télé­phone : 06 13 98 91 56
Plus d’informations.
Dans une toute petite salle, toute en intim­ité autour de la chem­inée, Bernard et Josette ser­vent un très bon repas à base de pro­duits qui vien­nent de leur ferme. C’est un menu unique, mais ils peu­vent s’adapter aux deman­des par­ti­c­ulières.
Restau­rant
Rue des Places
73440 Saint-Mar­tin-de-Belleville
Télé­phone : 04 79 22 54 84
Plus d’informations.
Un accueil chaleureux dans un décor soigné. C’est le bon endroit pour tester une raclette !
Ferme de la Choumette 
Route Menuires
73440 Saint-Mar­tin-de-Belleville
Télé­phone : 04 79 40 00 42
Plus d’informations.
La par­tic­u­lar­ité de la Choumette, c’est la vue sur l’étable. Der­rière de grandes vit­res, on peut admir­er les vach­es, chèvres et bre­bis. Dehors, un poulailler jouxte la ter­rasse, pen­dant que les chats se promè­nent en lib­erté. Autant dire que c’est le genre d’endroit qui plaît aux enfants...

 

Ce voy­age a été réal­isé en parte­nar­i­at avec la mai­son du Tourisme de Saint-Mar­tin-de-Belleville. Néan­moins, je reste libre dans mes choix de voyageuse comme dans ceux de blogueuse.

4 Commentaires

  1. Excel­lent com­ment vous arrivez à met­tre en scène votre petite fille sans dévoil­er son vis­age. C’est ce type d’images que je souhaite partager sur mon pro­fil Face­book. Mon­tr­er sans tout dévoil­er.

  2. Et dire que cer­tains ne se don­nent même pas la peine d’aller au parc (ou faire toutes autres sor­ties en dehors du super­marché) le WE avec leur(s) bambin(s) ...

    Juste une pré­ci­sion, les enfants peu­vent rapi­de­ment se refroidir dans la neige.
    Il faut rester vig­i­lant surtout avec les plus jeunes. Mais ici on a la preuve que ce n’est pas impos­si­ble d’aller jouer dans la neige 😉

  3. Mer­ci beau­coup pour toutes ses infor­ma­tions ! 😉 Je sais quoi faire la prochaine fois que je vais dans le coin... Et tes pho­tos sont vrai­ment belles ! Les retra­vailles-tu sur Pho­to­shop ?

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest