fbpx

Islande IV : le cercle d’Or : Þingvellir, Gullfoss, Geysir

Mer­cre­di dernier, je pub­li­ais ici la vidéo retraçant notre voy­age à vélo dans le Sud de l’Islande. Aujourd’hui, il est donc temps de clore le réc­it avec le dernier chapitre : le Cer­cle d’Or.

(enfin, on rou­vri­ra nos cartes dans quelques mois, parce que je garde en tête l’idée d’un trek au Land­man­nalau­gar pour l’été prochain !). Le Cer­cle d’Or, c’est une région proche de Reyk­javik, et où l’on trou­ve, sur quelques kilo­mètres, une con­cen­tra­tion de paysages et autres sites naturels à ne pas man­quer.

Il est pos­si­ble de pren­dre un bus la matin dans la cap­i­tale islandaise, et de faire le tour du Cer­cle d’Or en une journée. La plu­part des voyageurs motorisés font égale­ment ce choix, pour con­sacr­er plus de temps au reste de l’île. Mais nous, out­re le fait que le vélo ne nous per­me­tte pas d’être aus­si rapi­des, nous avons choisi d’y rester plus longtemps, en pas­sant deux nuits à Þingvel­lir et une nuit à Geysir. Il y a deux intérêts à cela : pou­voir réelle­ment vis­iter les sites, et pou­voir les vis­iter à des heures où il y a moins de monde.

Þingvellir

Rejoin­dre Þingvel­lir (pronon­cez « Thingvetlir », avec un « th » à l’anglaise comme dans « thing » et ensuite le même « tl » que dans le mot « côtelette » en français) à vélo ne fut pas une mince affaire. Sur le plan, c’était pas loin de Self­oss. Dans les faits, non, c’était pas loin. Sauf que ça monte mécham­ment, qu’on s’est pris la pluie (qua­si con­stante dans la région), et qu’il ven­tait pas mal. Pour ne rien gâch­er, on a réus­si à pren­dre le chemin le plus long, très sym­pa pour son panora­ma, mais qui rajoute 10km de mon­tées.
Donc à ceux qui passeront après nous : regardez mieux la carte, on peut tourn­er à gauche !

Þingvel­lir est un lieu par­ti­c­uli­er, chargé d’histoire. C’est là qu’a été créé le pre­mier par­lement de l’Histoire, tou­jours en activ­ité (mais qui ne se réu­nit plus ici), et c’est le coeur d’une faille tec­tonique : nous nous trou­vons entre les plaques des con­ti­nents européen et améri­cain. Ce qui explique le paysage très étrange !

Gullfoss

Gull­foss a moins d’intérêt : c’est une méga chute d’eau sur­puis­sante. Impres­sion­nante, for­cé­ment, mais pas tran­scen­dante (du coup, ça n’est pas dans la vidéo).

Geysir

Geysir est prob­a­ble­ment un endroit très sous-estimé par nom­bre de voyageurs. C’est un site éton­nement petit où sont con­cen­trés plusieurs gey­sers dont le plus gros a don­né son nom au lieu. Mal­heureuse­ment, il explose assez rarement. Par con­tre, il y en a un juste à côté qui jail­lit toutes les cinq à dix min­utes : le Strokkur.

Il faut que je vous racon­te une anec­dote. Après une nuit sur place, je me suis lev­ée tôt pour aller filmer les gey­sers.  C’était assez fab­uleux d’être seule sur le site, sans un bruit, avec le Strokkur rien que pour moi. A neuf heures pile est arrivé le pre­mier bus : une ving­taine d’israéliens bruyants. Il n’y a per­son­ne d’autre que nous, ils vien­nent directe­ment se plac­er devant le Geysir, celui qui ne pète que deux fois par jour. Ils atten­tent. Moi, je fais un time-lapse, à quelques mètres de là. Le Strokkur explose une pre­mière fois, le groupe se retourne, acclame le jet d’eau, puis regarde à nou­veau le Geysir, appareil prêt à déclencher. Je dois l’avouer, j’espère moi aus­si le voir, ce grand geyser qui monte à 70m, mais nous sommes là depuis la veille et il n’a pas bronché.
Une dame s’éloigne du groupe et vient vers moi. Elle sem­ble un peu agacée par le bruit de ses col­lègues. On com­mence à dis­cuter. Elle est con­tente que je devine sa nation­al­ité et com­mence à me pos­er plein de ques­tions. Leur guide est un gros naze, qui ne leur donne aucune info. Je lui con­seille d’aller se poster devant le Strokkur, et cinq min­utes plus tard, tout le groupe est devant, pous­sant des « oooh » et des « aaah » à chaque jet. C’est le moment de s’éloigner : tout au fond, il y a un petit sen­tier qui mène en haut de la mon­tagne et donne un sacré point de vue sur le lieu.

17 Commentaires

  1. J’y suis allée en pleine journée, il y avait donc foule. Mais à peine on s’écarte du chemin bal­isé que le lieu est très sym­pa et de suite moins fréquen­té. Jolies pho­tos !

  2. Olivi­er : je suis bien d’accord !

    Eme­line : le prochain chapitre, ce sera l’été prochain 😀 Et non, on n’aura pas vu le gros explos­er, pas de chance...

    Mar­i­on : hé bien repasse ici nous dire ce que tu en auras pen­sé, alors !

    Adil : on ne peut aller que sur le petit promon­toire, entre les deux gross­es chutes, mais pho­tographique­ment, ça ne donne rien ! (on ne voit plus la taille du truc)

    Mélis­sa : tu en as déjà vu ? Ceux de yel­low­stone doivent être sym­pas égale­ment.

    Lau­rence : tu t’es écartée vers où ? parce que les gey­sers sont quand même très con­cen­trés en un même endroit.

  3. Je décou­vre tout juste ce blog sur les con­seils d’une amie.

    Com­ment m’a t-elle con­seil­lé ce blog ? En fait je vais par­tir en voy­age de noce la semaine de Noël en Islande.

    Ce à quoi je ne m’attendais pas en cli­quant sur le lien du blog : Je pen­sais qu’elle me don­nait juste un lien vers un blog de voy­age comme il en existe plein mais j’ai eu la super sur­prise de voir que c’était aus­si un blog sur la pho­to ! Débu­tant tout juste la pho­to (enfin débu­tant avec un reflex) je trou­ve ce blog FORMI.....wait for it....DABLE ! (désolé petite référence mais c’est pour dire à quel point j’ai été agréable­ment sur­prise par ce blog).

    J’ai d’ailleurs com­mandé le livre que j’attends impatiem­ment.

    Niveau matériel j’ai donc acheté mon pre­mier reflex 650D avec 2 objec­tifs 18–55mm (pour la pho­to de tous les jours) et 55–250mm (pour les ani­maux ^^).
    Mes deux sujets de prédilec­tion : la pho­togra­phie ani­mal­ière et la pho­togra­phie de voy­age !

    En con­clu­sion, ce blog va venir fournir la liste de mes favoris ^^

  4. Nous sommes resté a env­i­ron 5 jours dans le nord. Qua­si aucun touriste, mais quand on est arrivé à Pingvel­lir, mon dieu la décep­tion. Cette endroit est envahi par les touriste. Des dizaines de cars et les pre­miers bou­chons du séjour, pour ren­tr­er sur le park­ing...

  5. bon­soir,
    ama­teur aus­si de pho­to et voy­age en islande prévu pour 2013!!!
    superbes ces pho­tos, quels sont les réglages pour avoir ce résul­tat de pho­tos ?
    mer­ci
    et longue vie à votre blog.

  6. Bon­soir,
    Tout d’abord, je tenais à vous féliciter pour votre blog, il est super, hyper com­plet, mer­ci beau­coup de partager tout cela ! 🙂
    Je pro­jette de faire un voy­age en Islande en juillet/aout 2013 en vélo bien sûr ! J’ai une ques­tion à vous pos­er, n’ayant pas trou­vé la réponse dans vos arti­cles.. Avez vous fait une quel­conque pré­pa­ra­tion physique spé­ci­fique avant le grand départ ? Un entraine­ment sportif que vous avez suiv­ie x temps avant de par­tir ?
    C’est une ques­tion qui me turlupine, je fais du vélo quo­ti­di­en­nement, mais ce voy­age sera mon pre­mier vrai grand voy­age à vélo.
    (Je pré­cise que je compte y rester entre 30 et 40 jours).
    Un grand mer­ci par avance !

  7. Superbe ! J’ai eu à peu près les mêmes con­di­tions météo avec la pluie per­ma­nente en plus mais l’Islande sous les nuages ça a égale­ment son charme 🙂

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest