Faire sa propre carte géographique sur Photoshop

Aujourd’hui, je con­tin­ue le dossier scrap­book­ing numérique pour car­nets de voy­age avec un petit tuto Pho­to­shop con­cer­nant les cartes.

C’est, à mon sens, un élé­ment indis­pens­able : vous allez prob­a­ble­ment évo­quer des lieux que per­son­ne ne sait plac­er sur une carte, et quand bien même ce ne serait pas le cas, c’est tou­jours sym­pa d’avoir une idée des dis­tances entre votre lieu de rési­dence et les endroits du Monde que vous avez vis­ités.

Vous allez, grosso modo, avoir deux pos­si­bil­ités : faire un cro­quis sim­ple mais juste, ou par­tir dans un truc un peu plus chi­adé. Per­son­nelle­ment, j’aime bien les vieil­lir et les salir un peu, mais rien ne vous empêche d’imaginer quelque chose de dif­férent, bien au con­traire !

Ci-dessus, vous avez donc une carte d’ex-Yougoslavie pour un petit périple de Bel­grade à Dubrovnik, et une carte plus large pour visu­alis­er les dis­tances d’un voy­age en transsi­bérien. For­cé­ment, une carte a été plus rapi­de à faire que l’autre, mais c’est avant tout une ques­tion de choix graphique (et d’humeur, aus­si, avouons-le).
 

Prendre une référence

La pre­mière étape est d’ouvrir un nou­veau doc­u­ment dans Pho­to­shop (bah oui). Prenez un for­mat A4, ce sera plus facile de réduire la carte au besoin que de l’agrandir. Ensuite, il va fal­loir coller dedans une carte de référence (à moins de savoir dessin­er les fron­tières ter­restres et océaniques de tête ?). Per­son­nelle­ment, j’utilise tout sim­ple­ment Google Maps, que je sais glob­ale­ment fiable sur ce point, et qui reste très pra­tique. Quelques copies d’écran plus tard, on obtient un patch­work moche mais à l’échelle.

Astuce : faire plusieurs cap­ture d’écran et les rec­oller dans Pho­to­shop pour une carte plus lis­i­ble et moins pix­elisée.
 

La carte crayonnée

C’est donc la plus sim­ple. Le but étant d’insister sur un côté fait-main et de ne pas hésiter à débor­der. Créez un nou­veau calque, au dessus de votre carte de référence, et bais­sez-en l’opacité : vous allez « décal­quer » !
Prenez le pinceau, assez fin, et c’est par­ti. Jouez avec le flux et/ou l’opacité pour plus de réal­isme.

Si vous n’avez pas de tablette graphique, j’aurais envie de vous con­seiller de la faire sur papi­er pour la scan­ner, ce sera sans doute plus sim­ple que de s’arracher les cheveux à la souris.
Dans un pre­mier temps, vous obtenez un truc sim­ple, sur fond blanc. Essayez dès cette étape d’y met­tre votre pat­te : votre pro­pre écri­t­ure ou une écri­t­ure qu’on retrou­vera dans le car­net, et tout ce qui peut rap­pel­er que ça n’est pas un sim­ple scan de livre de géo­gra­phie.

Ensuite, il va fal­loir rajouter l’aspect frois­sé, sali taché ou tout ce que vous voulez pour qu’on sente le papi­er, mais ça, je vous l’explique après, car c’est com­mun aux deux types de cartes !
 

La carte plus « chiadée »

Bah ouais, com­ment définir ces cartes ?

Donc, une fois la carte de référence posée, créez un nou­veau calque. Essayez de bien les nom­mer dès le départ, car ça risque de vite devenir com­pliqué. Cette fois-ci, pas de pinceau, il va fal­loir être plus pré­cis : vous allez créer une série de tracés avec la plume, et à chaque fois faire un clic droit > « con­tour du tracé... » puis choisir « forme ». Pour faire ce trait, Pho­to­shop va se baser sur la taille de votre pinceau, donc réglez-le avant. Pour la couleur, vous pour­rez tou­jours la chang­er plus tard.
Sur un calque inférieur, apposez la couleur (prof­itez des tracés pour cli­quer sur « fond du tracé... » et rem­plir ain­si vos sélec­tions)
 

 
C’est une étape qui prend du temps mais n’est pas com­pliquée en soi. Vous pour­rez ensuite ajouter des let­trages, une échelle, une rose des vents... Bref, tout ce que peut vous inspir­er un carte.

Puis vient le « vieil­lis­sage ». Vous allez avoir deux choses à con­naître : les calques de réglages, et le fil­tre nuage. Pour la pre­mière, sou­venez-vous, je vous en avais par­lé il y a longtemps lorsque je vous don­nais quelques astuces pour ren­dre un ciel plus bleu. Pour la sec­onde, le fil­tre nuage (fil­tre > ren­du >nuages)  se base sur les deux couleurs de votre nuanci­er pour créer une tex­ture coton­neuse aléa­toire. Ain­si, si vous créez un calque de réglage (ci-dessous entouré d’orange) désat­u­rant l’image et appliquez le fil­tre nuage sur le masque de celui-ci, l’image se retrou­ve désat­urée à cer­tains endroits. Si vous créez en plus des calques niveaux pour éclair­cir par endroits, en fon­cer ailleurs, en super­posant tout ça, vous obtenez une usure irrégulière sur la carte.

 


 
A vous de jouer sur les dif­férents réglages, plus ou moins forts.
Ce même fil­tre « nuages » peut égale­ment s’appliquer sur les tracés (titrages, etc.), en appli­quant un masque de fusion à vos calques. N’hésitez pas à mul­ti­pli­er les calques.
 

 
Pour la touche finale, placez tous vos calques dans un groupe : c’est à lui que vous appli­querez un masque pour simuler le papi­er. Essayez de trac­er le con­tour de votre carte avec le las­so (le nor­mal, pas le polyg­o­nal) : en trem­blant, vous allez créer les irrégu­lar­ités qui ren­dront l’ensemble réal­iste. Une fois sat­is­fait, créez un nou­veau calque vide à l’intérieur du groupe, tout en haut : vous allez pein­dre en blanc dessus. Longez le bord, de façon com­pléte­ment irrégulière, pour simuler le papi­er déchiré. Une petite ombre, et voilà !

(Le Belge n’a pas tout com­pris, et il fait office de cobaye... N’hésitez donc pas à pos­er vos ques­tions ; à vous, j’expliquerai !)

Et bien­tôt, dans le Super­marché de Madame Oreille, des salis­sures et autres tach­es pour vieil­lir vos cartes !

33 Commentaires

  1. ça me sem­ble com­pliqué .. per­so j’utilise des fonds de carte que j’ai piqué à des profs de Géo­gra­phie ...

    un peu de tor­ture sur PS et c’est bon ... 

    Il y en a dis­po en faisant des recherche sur google et sur les site de prof ...

  2. J’ai tou­jours util­isé illus­tra­tor pour faire des cartes mais dans un con­texte plutôt académique. J’essaierai d’en dessin­er une sur pho­to­shop juste pour voir 🙂

  3. Je n’aurais jamais pen­sé à faire ça, en tout cas, pas comme ça. Je ne voy­age pas assez (bon, pas du tout) pour faire des cartes de mes périples, mais ça peut quand-même servir pour d’autres choses : un pho­to-mon­tage quel­conque.
    Je compte bien faire quelque chose de tout ça, en tout cas. Quelque chose lié à mon amour pour mon pays d’adoption (la Fin­lande), cer­taine­ment.

    Mer­ci beau­coup pour ce tuto­riel, et à bien­tôt pour le suiv­ant 🙂

  4. Pyrros : c’est long que com­pliqué, en fait, mais c’est sûr que ça demande de la moti­va­tion ! Pour les cartes pris­es ailleurs, j’ai suff­isam­ment râlé auprès de blogueurs me piquant les miennes, pour ne pas encour­ager à la copie. Mais je ne sais pas ce qu’il en est quant au droit des cartes de géo basiques comme on en voit chez les profs...

    Cyn­thia : c’est sûr que pour des cartes pro­pres, c’est encore la meilleures façon de boss­er. Au moins, pas d’histoires de taille et de pix­eli­sa­tion. A la lim­ite, au pour­rait imag­in­er faire la carte sur illus­tra­tor pour les tracés puis pass­er sous pho­to­shop pour la sim­u­la­tion papi­er, et autres petits détails cen­sés lui con­fér­er un « charme ».

  5. Eme­line : désolée, je tapais ma réponse quand tu écrivais.. Donc, mine de rien, une carte d’Europe pour situer le pays, ou une carte plus pré­cise pour mon­tr­er les villes. Flo­rent Chavou­et en avait fait une superbe dans un style bien à lui : http://florentchavouet.blogspot.fr/2010/11/secrets-de-fabrication.html
    C’est plus de l’illustration que de la car­togra­phie, pour le coup, mais ça mon­tre qu’on peut vrai­ment par­tir dans toutes les direc­tions avec une sim­ple carte (oui, ceci est un jeu de mot assumé)

  6. Ca m’a vrai­ment fait penser que je n’ai pas touché ma tablette graphique depuis bien trop longtemps, par manque d’inspiration, et que je ferais bien un petit truc sym­pa dans ce style. J’ai déjà ten­té le décalquage avec, mais rien de pal­pi­tant, là je suis déjà plus inspirée !
    (C’est bien, faut tou­jours assumer ses jeux de mots :))

  7. Celui a qui je les ai prise ma dit qu’il n’y avait aucun soucis ...
    Cer­taines sont dis­po sur wiki­me­dia

    ce ne sont que des fonds de cartes les fron­tières d’une cartes à une autres doivent rester les même tout comme les fleuve ou l’emplacement des villes qu’il est dif­fi­cile de déplac­er sauf à mal les plac­er.

    Tout le reste : titrage, col­ori­sa­tion etc
    c’est moi qui le fait ...

  8. épatant... mer­ci et bra­vo pour nous don­ner tes « trucs » et « astuces », c’est vrai­ment sym­pa...
    et je sens que je vais devoir inve­stir dans une tablette (?) en as-tu une ? ça doit être très utile
    dans cer­tains cas ?
    je vais de ce pas m’essayer à la car­togra­phie -

    bon dimanche et bonne semaine

  9. Eme­line : hé bien envoie un lien ici, quand tu auras fini 🙂

    Pyrros : ah, ok ! Je ne pen­sais pas à des fonds de cartes com­plète­ment vierges, où ça va être dif­fi­cile de clamer des droits d’auteurs en effet ^^ 

    Lyse : per­son­nelle­ment, je touche rarement une souris ! Les tablettes ont pas mal d’avantage : c’est meilleur pour le poignet (quand on passe ses journées sur ordi, c’est impor­tant), ça offre beau­coup plus de finesse en retouche pho­to avec la pres­sion du stylet (chose qui n’existe pas avec une souris) et c’est par­fait pour dessin­er, écrire... J’ai une A5 (intu­os 3, wacom, une vieille !), et c’est pile la taille par­faite !

  10. Per­so, pour trou­ver une carte, je tape le nom de la ville sur google sec­tion « image » puis récupér­er la meilleur carte selon le type d’utilisation ou je prend celle de googlemap

    Après j’utilise paint et trace la route que j’ai par­cou­ru, ça reste très ama­teur mais l’idée est la 😀

    ça a l’air plus com­plique ce que tu pro­pos­es mais plus « pro »

  11. ton con­seil pour les tablettes m’interpelle (quelque part...) et je viens de faire un tour chez Wacom ; évide­ment trop d’information tue l’information, j’ai vu que la fab­ri­ca­tion en est main­tenant à intu­os 5... bon on peut trou­ver des intu­os 3 chez pix­ma­nia ou ailleurs, mais ma ques­tion est intu­os ou bam­boo ou... ? cer­tains priv­ilégient la bam­boo pour débuter ! quid !

    mer­ci de ton avis
    bonne soirée

  12. Wouah c’est juste énorme ce que l’on peut faire. plus je te lis et plus je me dis que j’ai encore beau­coup, beau­coup, beau­coup, beau­coup de choses à appren­dre. Il va vrai­ment fal­loir que je m’y mette très rapi­de­ment surtout que mon blog est à jour main­tenant. Je vais pou­voir com­mencer à appli­quer tes con­seils, notam­ment sur les pho­tos et bien­tôt les cartes. Mer­ci en tout cas.

  13. Tiens c’est mar­rant, en lisant un de tes derniers arti­cles (celui sur le scrap­book­ing), je me suis demandé com­ment tu fai­sais ces cartes qui ont de la gueule comme ça.
    Main­tenant je le sais, et ça m’a l’air bien com­pliqué pour moi ^^
    En tous cas, ça en jette, j’essaierai de le faire un de ces jours.

  14. Con­seils aux voyageurs : google images n’est pas une banque d’images libres de droits...

    lyse : oui, la mienne date un peu, mais l’avantage c’est que la durée de vie d’une tablette est longue : si tu investis dans une intu­os 5, tu peux compter sur elle pen­dant quelques années. Per­son­nelle­ment, je n’aime pas trop l’idée de dépenser peu sous pré­texte qu’on débute : on se retrou­ve à acheter mieux plus tard, et ça revient plus cher. Cela étant, j’ai une bam­boo A6 de voy­age, et c’est quand même franche­ment pas mal. Moins de finesse, certes, mais en pho­to c’est pas si grave (c’est plus pour les illus­tra­teurs). A toi de voir ce à quoi tu des­tines ta tablette !

    Tuni­maals : et c’est sim­ple, en plus 🙂

    Don­lope : je n’ai jamais essayé, mais on doit pou­voir inven­ter des styles qui seraient mieux adap­tés aux cartes urbaines. Je citais le tra­vail de Flo­rent Chavou­et, un peu plus haut..

    Bastien : aha­ha ! T’as trou­vé quelqu’un pour t’en prêter une ? J’adore regarder les gens qui essaient pour la pre­mière fois ^^

  15. Non je n’ai trou­vé per­son­ne qui en a une. Je vais peut-être lorgn­er du côté du bon coin ou de la baie voir si ça se trou­ve ...

  16. je suis entière­ment auto­di­dacte, donc je me lim­ite volon­taire­ment (pour ne pas pass­er trop de temps der­rière l’ordi) déjà appren­dre pho­to­shop-light­room-pre­mière... avec les tutos ... !
    je ne fais que de la retouche pho­to, des albums, du scrap­book­ing (rien que pour le scrap. ça va bien m’aider !), etc... j’hésite entre la bam­boo fun pen touch (medi­um) ou intu­os 4 (S) ... ce n’est pas une ques­tion de dépense, sim­ple­ment je ne voudrais pas me tromper de mod­èle et de taille.

  17. Wow...Ca, c’est du tuyau, mer­ci !
    Même si je suis comme le Belge... Je n’ai pas tout com­pris. ;D mais tu as piqué ma curiosité et je vais ten­ter la chose ce week-end ! 😉

  18. Bastien : au pire, en prenant une ver­sion précé­dente, ça ne doit pas être trop cher

    lyse : pour le mod­èle, intu­os est for­cé­ment mieux : beau­coup plus sen­si­ble. Pour la taille, ça dépend de toi : est-ce que tu aimes don­ner de grands coups de sty­lo ? je trou­ve que A5 est vrai­ment le par­fait com­pro­mis : pas trop grand sur le bureau (on peut encore attein­dre le clavier), ni trop petit.

    Mélis­sa : si t’es blo­quée, reviens pos­er tes ques­tions ici 🙂 (faut être devant le logi­ciel pour suiv­re, je pense)

  19. chou­ette ce tuto, même si j’ai bien peur que ça ne soit un peu com­pliqué pour moi... mais bon, je garde l’idée du calque « nuage »...et au fait, com­ment fais-tu pour don­ner l’effet « page pliée »??

  20. Ore­li : je trou­vais ça un peu trop com­pliqué à expli­quer à l’écrit, mais en gros tu crées deux calques de réglages de niveaux (un qui éclaircit, un qui assombrit), et tu dessines les ombres et les zones plus lumineuses pour for­mer les vol­umes. Il faudrait que je fass­es des tutos vidéos ^^

  21. J’ai réus­si!!
    Bon, j’ai mis du temps à maîtris­er la plume, j’ai lais­sé tomber l’effet « papi­er plié » et l’échelle, mais le résul­tat me con­vient ! Mer­ci beau­coup!!

  22. Mer­ci pour cet excel­lent tuto ! Bon j’y ai passé l’après-midi mais je suis blo­quée à la dernière étape : ren­dre l’effet papi­er déchiré... Alors c’est ma tablette qui prend!! Je m’y remets !

  23. Sur wikipedia on trou­ve pas mal de cartes sous licence Cre­at­ice Com­mon et au for­mat svg. Il est donc pos­si­ble de les retra­vailler directe­ment dans un logi­ciel de dessin vec­to­riel ou même d’importer cer­tains tracés sous Gimp (pour éviter de les refaire à la main).

  24. Bon­jour,

    Après un voy­age au Roy­aume-Uni, j’ai souhaité réalis­er un car­net de voy­age mais sur ordi­na­teur. Je me suis un peu ren­seigné sur inter­net et je suis tombé sur ton site. For­mi­da­ble ! C’est exacte­ment ce que je voulais. Bra­vo pour ce blog et vos oeu­vres !
    Mais mal­heurese­ment je ne suis que débu­tant dans ce domaine et tout cela me parait bien com­pliqué. Pho­to­shop et un logi­ciel que je ne pos­sède pas, il est trop cher de toute façon. Ce n’est pas avec un bud­get d’adolescent que l’on peut se le pro­cur­er.
    Alors je me demandais s’il était pos­si­ble de réalis­er tout cela sur d’autres logi­ciels que pho­to­shop. Je pos­sède Corel paintshop pho­to pro x3. Je ne le con­nais pas encore très bien (mais ça, ça peut chang­er...). Serai-ce pos­si­ble d’en faire de même ?

  25. Mael : en fait, il faut juste un logi­ciel qui per­me­tte d’avoir plusieurs calques, après, tout est déclin­able ! Bon courage !

  26. Très sym­pa ces cartes !! Je vais essay­er de ce pas. Mais j’ai une ques­tion, quel est la police d’écriture que tu as util­isé pour les villes des USA ?

  27. Bon­jour Madame Oreille, 

    Je sais que le post date un peu mais les tutos sont tou­jours d’actualité !! J’ai deux petites ques­tions (dont une qui avait été posée mais pas de répons­es de ta part, je sais que tu as main­tenant beau­coup de sol­lic­i­ta­tions ; mais au cas où je rede­mande) quelle(s) police(s) d’écriture(s) utilise-tu pour les cartes ? Et où est ce que tu trou­ves « nord et échelle  » type vieilles cartes.

    Belle con­tin­u­a­tion.

    Emma

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest