fbpx

Rendre un ciel plus bleu en post-production, partie 2

Après Cam­era Raw, pas­sons main­tenant à Pho­to­shop.
Note : si vous passez de Cam­era Raw vers Pho­to­shop, pensez à ouvrir votre fichi­er en 16 bits : ça vous don­nera beau­coup plus de lat­i­tude dans vos retouch­es. En d’autres ter­mes, si vous éclair­cis­sez beau­coup une zone, vous ver­rez des gros pix­els moches beau­coup plus vite en 8bits qu’en 16bits.

Cet arti­cle va me per­me­t­tre d’évo­quer quelques bases, qu’on réu­tilis­era ensuite dans les arti­cles suiv­ants.

Pre­mière chose à con­naître : les calques de réglages. Ce qui est génial avec Pho­to­shop, c’est qu’on peut empil­er les calques sans jamais touch­er à l’image d’origine. On va ain­si pou­voir affin­er, annuler, etc. Très facile­ment. Je vous con­seille d’essayer, en même temps que vous lisez l’article, sur une de vos pho­tos. Si vous ren­con­trez un prob­lème, ou avez la moin­dre ques­tion, n’hésitez pas à la pos­er en com­men­taire. J’y répondrai et ça aidera peut-être quelqu’un d’autre aus­si.

Le calque de réglage, c’est un out­il que j’adore : il per­met d’appli­quer un réglage de manière local­isée en util­isant un masque. Vous allez pou­voir pein­dre dessus en blanc pour faire appa­raître et en noir pour cacher. Pour vous expli­quer, nous allons donc créer un calque de réglage :

 

 

Dans ce petit menu, vous trou­verez plusieurs out­ils : courbes, con­traste, sat­u­ra­tion, etc. Le principe sera le même pour cha­cun, mais nous allons, pour cet exem­ple, choisir les niveaux. Si aucune sélec­tion n’est faite, il s’applique à la total­ité de l’image (le masque est totale­ment blanc). N’ayez pas peur, on revien­dra dessus après. Ici, on veut ren­forcer le ciel. Je vais donc pouss­er le curseur des tons fon­cés (petit rond orange sur la copie d’écran) jusqu’à avoir le bon ren­du :

 

 

Après avoir validé, le but va main­tenant être de ne l’appliquer qu’à la zone voulue : le ciel. Lorsque l’image le per­met, on peut tout sim­ple­ment créer un dégradé, pour éviter toute cas­sure entre le ciel ren­for­cé et le reste de l’image. Donc, on attrape l’outil « dégradé » :

 

 

Si vous ne voyez pas le dégradé mais un pot de pein­ture, faites un appui long pour chang­er d’outil.
On va donc tir­er le dégradé sur notre calque. Vous voyez que son apparence a changé :

 

 

Vous pou­vez refaire autant d « essais que vous voulez, jusqu’à trou­ver les points d’entrées et de sor­tie du dégradé. Vous pou­vez égale­ment, à tout moment, dou­ble-cli­quer sur l’icône devant le masque relatif pour mod­i­fi­er le réglage : plus fort, moins fort, etc.

 

Et voilà ce que ça peut don­ner :

 


 

A droite, le ciel « retouché » ; à gauche, le ciel tel qu’il était à l’origine. Avouez qu’il fait pâlot, quand même !

Dans le prochain arti­cle, on ver­ra com­ment procéder lorsqu’on ne peut pas utilis­er un dégradé, s’il y a des immeubles, par exem­ple.

9 Commentaires

  1. Bon, va vrai­ment fal­loir que je m’y mette pour de bon. En tout cas, ça donne vrai­ment envie, même aux néo­phytes : tu aurais du être prof !

  2. Elyes, si tu blo­ques sur un truc, n’hésites pas !

    Piotr : hé bien reviens lun­di, y’aura un truc un peu plus com­plexe que peu de gens con­nais­sent :p

  3. Mer­ci c’est gen­til, en fait j’ai déjà eu à utilis­er plusieurs fois pho­to­shop mais je pense qu’on est fait pour ou on l’est pas ! Cer­taines per­son­nes réus­sis­sent à faire de très belles choses avec cet out­il et c’est loin d’être mon cas même si j’utilise plusieurs tuto...

  4. Elyes, je pense que c’est surtout une ques­tion de tra­vail, mais j’imagine que ça peut être démo­ti­vant d’avoir l’impression qu’on n’y arrive jamais. Si le tuto était en vidéo, ça te paraitrait plus sim­ple pour le suiv­re ?

  5. Très didac­tique ! Je rejoins Ye Lili, si t’es pas prof, tu as des qual­ités pour 😉
    Je vais enfin pou­voir avoir des pho­tos d’Afrique avec un ciel bleu ! Tous les ciels appa­rais­sent ici blanc. Trop de lumière peut-être??

  6. J’y songerais si je dois un jour me recon­ver­tir !

    Quand le ciel est tout tout blanc, ça peut être qu’il y a trop de lumière oui. Mau­vaise heure, mais on ne choisit pas tou­jours, mal­heureuse­ment. J’espère que ces quelques arti­cles t’aideront 🙂 (le polar­isant, les retouch­es envis­age­ables)
    Le por­trait, en Afrique, doit être plus com­pliqué que le paysage, puisqu’on a encore plus de con­traste entre la peau et le ciel, non ? J’imagine qu’on a facile­ment tout l’arrière plan cramé si on veut du détail dans le vis­age.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest