Canada : voyage en Alberta, au cœur des Montagnes Rocheuses

Des mon­tagnes ver­tig­ineuses, des lacs l’eau d’un bleu incroy­able, des forêts et des villes vibrantes : bien­v­enue en Alber­ta !

Les Rocheuses, cette chaîne de mon­tagnes mythique qui tra­verse le con­ti­nent nord-améri­cain sur plus de 4800km (soit 5 fois la France, tout de même ! Ou une trentaine de GR20...). Les Cana­di­an Rock­ies sont à cheval sur deux provinces. A l’ouest, la Colom­bie Bri­tanique, à l’est l’Alberta et ses grandes plaines.

Début octo­bre, je me suis ren­due en Alber­ta, pour une semaine entre deux saisons, où les dernières feuilles côtoient les pre­mières neiges.

En images, les Rocheuses en Alberta, ça a donné ça :

(Les infos pra­tiques sont juste après les pho­tos)

 

img_4634
img_4638

img_4946img_5192img_4923img_5155img_4986

img_5208img_4924-copie

img_4955
img_5244

img_5484

img_5475
img_5511

img_5389img_5382img_5390

Alberta : carnet pratique

Il y a fort à pari­er que, si vous venez en Alber­ta, ce soit pour les mon­tagnes et les parcs. Ran­don­nées, canoé, VTT, ski, toutes les activ­ités out­door sont ici pos­si­bles. Mais prof­itez quand même de vos pas­sages en ville, vous pour­riez être sur­pris par Cal­gary et Edmon­ton !

Point météo

Si je vous dis qu’il y a moins de 24h entre ces deux pho­tos, vous me croyez ?
Je venais chercher les belles couleurs de l’automne, début octo­bre, mais j’ai surtout eu les fris­sons de l’hiver ! Et c’est donc en fait le pire mois pour venir (avec la fonte des neiges au print­emps) : après Thanks­giv­ing, toutes les activ­ités d’été s’arrêtent, mais les activ­ités d’hiver ne sont pas encore pos­si­bles puisqu’il faut une belle neige.

img_5336
img_5414

Selon ce que vous voulez faire, priv­ilégiez juin et sep­tem­bre pour les ran­dos (beau­coup de monde en juil­let-août) ou l’hiver ! En sachant que l’hiver cana­di­en requiert quelques vête­ments, tout de même.

Les animaux

Si vous con­duisez sur les routes cana­di­ennes, prenez le temps de regarder les bas côtés, vous pour­riez avoir des sur­pris­es ! Au Yukon, il y a deux ans, j’avais ain­si observé plusieurs ours, et cette fois-ci, dans les Rocheuses, ça aura été une faune de mon­tagne.

Les habi­tants de l’Alberta ne s’arrêtent plus pour les cervidés ou les mou­flons, ils les aperçoivent au quo­ti­di­en. Par con­tre, si un ours se trou­ve en bord de route, vous pou­vez être sûr d’assister un bear jam ! (C’est ain­si qu’ils appel­lent les petits embouteil­lages créés par la présence d’un ours.)

Notez que si vous voyez un ours, il vaut mieux rester dans la voiture : ça court vite ! Pen­dant les péri­odes de rut, il est égale­ment con­seil­lé de garder ses dis­tances avec les cervidés, les mâles pou­vant devenir agres­sifs.

img_5438

img_5461
img_5522

On fait quoi dans l’Alberta ?

Hé bien on décou­vre une nature superbe bien sûr, mais aus­si des villes très portées sur un développe­ment local, avec de nom­breux petits marchés et des restau­rants cuisi­nant des pro­duits des envi­rons !

Canmore

Can­more se trou­ve aux pieds des mon­tagnes, juste avant l’entrée du parc nation­al de Banff. Anci­enne ville minière, les Jeux Olympiques de 1988 lui ont offert une sec­onde vie, touris­tique cette fois-ci. Il faut dire que la ville est à la fois bien placée et fort mignonne, avec le Mont Grot­to qui la toise.

img_4658

Même si Can­more est touris­tique, la ville garde un esprit très vil­lage : tout se fait facile­ment à pied. Le cen­tre ville se résume à une prom­e­nade le long de la riv­ière Bow et une artère prin­ci­pale avec quelques bou­tiques.

Où manger à Can­more : Moun­tain Mer­ca­to
Pour une petite faim ou un sand­wish à emporter.
Moun­tain Mer­ca­to
817 Main Street
Can­more
Leur site web

Le Moun­tain Mer­ca­to est un petit mag­a­sin de pro­duits locaux avec un espace restau­ra­tion : pro­duits locaux, de saisons et, pour la plu­part, issus de l’agriculture biologique. Ils vendent aus­si des objets d’artisanat ou de petits créa­teurs.

img_4924-copie
Où dormir : Mount Enga­dine Lodge
Pour une nuit au milieu des mon­tagnes.
Spray Lakes Road
Near Can­more, Alber­ta
Leur site web
Réserv­er directe­ment

Si vous pensez que mon­tagne rime avec calme (enfin, ça rime pas vrai­ment, hein, on se com­prend), ce petit lodge risque de vous plaire. A l’écart de tout, au cœur de la val­lée des lacs de Spray.

 

Ils ont un bati­ment prin­ci­pal avec plusieurs cham­bres et un espace com­mun (petit coin chem­inée, salon, bib­lio­thèque...) ain­si que deux chalets pour 4 per­son­nes (par­fait pour une famille), le tout dans une ambiance mon­tagne très cosy. Et autant dire que la vue sur la val­lée et les mon­tagnes est superbe !

Depuis le lodge, on peut par­tir facile­ment ran­don­ner. Per­son­nelle­ment, j’ai essayé d’aller immor­talis­er le lever de soleil depuis les mon­tagnes. Je me suis lev­ée à 5h, j’en ai prof­ité pour faire quelques pho­tos de mon chalet, et j’ai marché pen­dant 2h... avant de renon­cer ! La neige cou­vrait le sen­tier, je me suis per­due plusieurs fois dans les bois, et n’ai jamais trou­vé le point de vue. Mais j’ai trou­vé des dizaines de traces d’animaux, et cette marche m’a mise dans de bonnes con­di­tions pour le meilleur moment de la journée : se réchauf­fer en savourant des pan­cakes au coin du feu !

img_4970_gif

Banff

Banff, c’est le nom du parc mais aus­si celui de la petite ville touris­tique en son cen­tre. C’est plus vieux parc nation­al du Cana­da ! Et for­cé­ment l’un des plus célèbres, inscrit au pat­ri­moine mon­di­al de l’UNESCO. On y trou­ve des forêts, des glac­i­ers, mais aus­si de nom­breux lacs à l’eau très bleue comme Moraine, ou le lac Louise.

Le lac Louise, c’est celui-là :

img_5205

L’eau bleue est totale­ment naturelle, c’est superbe. Mais sachez qu’il est bor­dé par un gros hôtel. C’est un bel hôtel, élé­gant, mais qui gâche bien sûr le côté « nature » du lac. Du coup, n’y allez que si vous avez le temps de faire une petite ran­do autour du lac. Sinon, vous serez coincés entre l’hôtel et les flots de touristes.

img_5029

Pour un point de vue à couper le souf­fle sur les mon­tagnes, il faut absol­u­ment faire un saut aux télé­cab­ines du Mont Sul­phur. Avec un peu de moti­va­tion, l’ascension peut bien sûr se faire à pied, mais la vue depuis les airs est assez sym­pa.
Arrivé en haut, il est pos­si­ble de pour­suiv­re la marche sur une passerelle en bois pour une vision panoramique. Vous pou­vez aus­si vous laiss­er ten­ter par le « Sky Bistro » qui est un poil cher pour ce qu’il pro­pose, mais offre quand même une sacrée vue !

img_5048

Si comme moi vous imag­inez le grand ouest cana­di­en avec des trains et des cow­boys, il faut absol­u­ment faire une prom­e­nade à cheval.

Pour une sor­tie à cheval : Banff Trail Rid­ers
132 Banff Ave
Banff, Alber­ta
Leur site web

J’ai fait la ver­sion « courte » : un petit tour autour de la riv­ière. Je ne suis pas une grande cav­al­ière, loin de là, mais pour la pre­mière fois mon cheval accep­tait de s’arrêter quand je le lui demandais, de se décaler pour que je prenne une pho­to, et tout en douceur. Ils étaient tous très pro­pres, et vrai­ment faciles à mon­ter pour des débu­tants.

Alors si jamais un jour je reviens dans les par­ages, je ferai la ver­sion deux jours : par­tir à cheval, dormir dans une cabane, revenir à cheval. Le jeune homme de la pho­to, un aus­tralien qui tra­vaille au ranch, en par­lait avec des étoiles dans les yeux !

img_5119

Où manger en ville, à Banff : Park Dis­tillery

219 Banff Ave
Banff, Alber­ta
Leur site

Une ambiance « pub de mon­tagne», un endroit sim­ple où se requin­quer (qui fait aus­si dis­til­lerie, comme son nom l’indique !).

Jasper

Japser est égale­ment à la fois un parc nation­al (l’un des plus grand au Cana­da, lui aus­si classé à l’UNESCO) et une petite ville au cœur du parc. Ici encore on retrou­ve un esprit petit vil­lage, même si les 5000 habi­tants se retrou­vent régulière­ment dépassés en nom­bre pas les touristes.

Où manger à Jasper : Jasper Brew­ing Com­pa­ny
Pour une ambiance pub et des bières locales.
624 Con­naught Dr.
Jasper, Alber­ta
Leur site web

img_5515

A quelques min­utes du cen­tre ville, on peut grimper dans une petite télé­cab­ine. Elle est présen­tée comme le plus long et le plus haut tramway aérien du Cana­da, parce qu’il faut tou­jours trou­ver des super­lat­ifs, mais je crois que le cas présent, ils n’en ont vrai­ment pas besoin : la vue se suf­fit à elle-même !

Jasper Sky­tram
A 8km de la ville, en haut de la route Whistlers.
Le plan d’accès est disponible sur leur site.

En moins de dix min­utes on grimpe à 2277m d’altitude, pas très loin du som­met du Mont Whistlers (2463m), que je ne ten­terai pas ce jour-là vu les con­di­tions météorologiques, mais dont l’ascension se fait très bien en d’autres saisons !

Le tramway aérien nous dépose dans un bati­ment cou­vert où l’on peut se réchauf­fer, mais d’où on peut aus­si par­tir explor­er les alen­tours. Une passerelle en bois per­met un petit tour en toute sécu­rité pour les jours de tem­pête de neige ! Et le panora­ma sur les mon­tagnes, les lacs et la ville de Jasper en bas, et bien sûr à coupe le souf­fle !

img_5480
img_5494

Savez-vous que le parc nation­al de Jasper est l’un des meilleurs endroits pour observ­er les aurores boréales ?

Depuis 2011, le parc de Jasper est homo­logué « dark sky pre­serve » par la Roy­al Astro­nom­i­cal Soci­ety of Cana­da. Les dark sky pre­serve sont des lieux où on porte une atten­tion par­ti­c­ulière à la pol­lu­tion lumineuse, pour la réduire au max­i­mum. Ain­si, la nuit, il n’y a qua­si­ment aucun éclairage arti­fi­ciel pour nous empêch­er de voir les étoiles. Et chaque mois d’octobre, Jasper organ­ise un fes­ti­val d’astronomie (Jasper Dark Sky Fes­ti­val) où tous les néo­phytes peu­vent s’initier à l’observation et décou­vrir les étoiles dans les meilleures con­di­tions imag­in­ables.

J’ai pris la pho­to ci-dessous avec comme seul éclairage, la lune. J’étais vrai­ment stupé­faite de voir aus­si bien, sans lumière !

img_5380

img_5385

Et for­cé­ment, il y a eu une aurore boréale ! Cette pho­to a mal­heureuse­ment été prise à la fin de celle-ci, mais c’était déjà un beau spec­ta­cle.

Pour cette soirée d’observation, je me suis instal­lée sur la petite île Pyra­mid, bor­dée par le lac Pyra­mid (oui, orig­i­nal), un endroit mag­nifique, comme tout ici. Je dor­mais dans un petit lodge le long du lac, idéal pour prof­iter de la nature et du ciel dégagé, loin de la ville (même si on voit très bien les étoiles en ville grâce au dark sky pre­serve, c’est quand même plus sym­pa de pho­togra­phi­er les mon­tagnes !) et loin de tout !

Où dormir dans le parc de Jasper : Pyra­mid Lake Lodge
Des petits chalets qui sur­plombent le lac, au milieu des mon­tagnes
Pyra­mid Lake Road
Jasper

Leur site web
Réserv­er directe­ment

img_5327

 

Le champ de glace Columbia

Dans le parc nation­al de Jasper, huit glac­i­ers cernés par les plus hauts som­mets des Mon­tagnes Rocheuses au Cana­da. Oui, ça fait rêver. Mal­heureuse­ment, le jour où j’y suis allée, il y avait une grosse tem­pête de neige avec des vents vio­lents et il était impos­si­ble de s’en approcher trop, pour des raisons de sécu­rité...

img_5263

Le Glac­i­er Sky­walk est com­posé de plusieurs passerelles per­me­t­tant des vues plongeantes... jusqu’à la plate­forme d’observation vit­rée, for­cé­ment impres­sion­nante, et for­cé­ment décon­seil­lée aux per­son­nes sujettes au ver­tige !

Tout le long de la (courte) marche, des pan­neaux don­nent toutes les infos pour com­pren­dre le lieu : les glac­i­ers, la faune et la flo­re actuelle, com­ment tout cela s’articule. Ain­si, en regar­dant bien (et en étant un peu chanceux), on apercevra par­fois des mou­flons en con­tre­bas. Et sinon, on s’extasiera quand même sur les cas­cades et la vue, générale depuis la plate­forme, per­chée à 280m au dessus du vide !

Glac­i­er Sky­walk

135km au nord du lac Louise sur la route 93 (high­way 93)
Départs en minibus depuis le bati­ment Colum­bia Ice­field Dis­cov­ery
Le site inter­net pour toutes les infos

Depuis ce même cen­tre, il est pos­si­ble de par­tir faire un tour en bus pour rejoin­dre le haut du glac­i­er et marcher dessus ! Ce sont des bus spé­ci­aux, façon gros pneus bien anti­déra­pants. Ça dure 2h et demi, et ça a l’air assez impres­sion­nant (j’ai déjà marché sur des glac­i­ers en Suisse et en Islande, de très bons sou­venirs) mais je n’ai pas pu y aller, la faute à cette fichue tem­pête.

img_5250
img_5238

img_5255

img_5254
img_5259

Calgary

Soyons hon­nètes, vous ne vien­drez pas en Alber­ta pour vis­iter Cal­gary, ni Edmon­ton. Mais il y a des chances que vous y passiez une nuit en arrivant ou en repar­tant, et que vous décou­vriez que la ville est en fait plutôt agréable, avec une cer­taine douceur de vivre et une véri­ta­ble énergie pour dévelop­per des pro­jets locaux : restau­rants, bars, petits créa­teurs, tout le monde s’active ici !

S’il fait beau, prenez un vélo et faîtes le tour de la ville : Cal­gary a des pistes cyclables absol­u­ment partout ! Par­fait pour décou­vrir les dif­férents quartiers.

Où dormir à Cal­gary : Hotel Arts
Un hôtel mod­erne avant d’aller tester les lodges et cabanes des Mon­tagnes Rocheuses !
119 12th Avenue SW
Cal­gary
Leur site web
Réserv­er directe­ment
img_4606
Où manger et boire une bière à Cal­gary : Trol­ley 5
728 17th Ave SW
Cal­gary
Leur site web

Ernie Tsu, l’un des deux pro­prié­taires, par­le de sa brasserie avec pas­sion : der­rière la pinte, il y a aus­si l’histoire. L’histoire de deux pas­sion­nés qui ouvre un lieu autour de la bière, où on voit les fut et où les bouteilles se promè­nent dans tout le bar sur des rails, mais où ce qui compte c’est surtout de créer une ambiance et de rassem­bler les gens. Et acces­soire­ment, leurs bières étaient très bonnes ! (j’en ai testé six...)

Où manger à Cal­gary : Char­bar
618 Con­flu­ence Way SE
Cal­gary
Leur site web

Restau­rant ouvert en 2015 dans le nou­veau quarti­er ten­dance. Ils parta­gent une anci­enne usine réha­bil­itée avec Side­walk Cit­i­zen Bak­ery and Phil & Sebas­t­ian Cof­fee Roast­ers (ces derniers ont tou­jours une queue incroy­able tant leur café est réputé !)
Le restau­rant est très ori­en­té viande mais a quelques options végé­tari­ennes.

Où manger à Cal­gary : The Dai­ly in Kens­ing­ton
1126 Kens­ing­ton Road NW
Cal­gary
Leur site web

Pro­duits frais, biologiques et locaux !
Per­met de manger aus­si bien des burg­ers que des crêpes, dès le matin, et toute la journée (ils ne font pas le dîn­er). Par­fait pour le petit déje­uner ou brunch

img_4621

Savez-vous citer 10 groupes ou chanteurs cana­di­ens autres que Céline Dion ?

Le Cen­tre Nation­al de Musique dans le Stu­dio Bell
850 4 Street SE
Cal­gary, AB T2G 1R1
Toutes les infos sur leur site web.

Le tout nou­veau Stu­dio Bell (dont le bati­ment a été conçu par Brad Cloep­fil et est en soit quelque chose qui mérite un coup d’œil) accueille le Cen­tre Nation­al de Musique et per­met non seule­ment de se remé­mor­er qui est cana­di­en par­mi les musi­ciens qu’on écoute pour­tant sou­vent, mais aus­si d’apprendre beau­coup de choses, et pas que sur la musique cana­di­enne, de voir de nom­breuses pièces uniques et rares, d’écouter beau­coup de musique, bien sûr.

La vis­ite est ludique, même pour les enfants, avec de nom­breux instru­ments en libre accès !

 

Yam­nus­ka Wolf­dog Sanc­tu­ary

263156 Range Road 53
Sur la 1A high­way
Toutes les infos sur leur site

Le Yam­nus­ka Wolf­dog Sanc­tu­ary recueille des loups qui ont été repro­duits en cap­tiv­ité, générale­ment croisés avec des chiens, et aban­don­nés. Ils ont tous des his­toires assez tristes.

Le refuge n’est financé que par les vis­ites et pro­pose de faire une prom­e­nade pour les observ­er, mais aus­si de ren­tr­er dans cer­tains enc­los pour les approcher de plus près (ou plutôt les laiss­er approcher, puisqu’on reste assis et calme sur une chaise pen­dant ce temps-là). On pour­ra alors leur don­ner à manger et même, pour cer­tains, les caress­er un peu.

 

 

img_4590

img_4575

Edmonton

Edmon­ton a en com­mun avec Cal­gary d’être très portée sur le développe­ment local. On y trou­ve donc de nom­breuses très bonnes adress­es pour manger et boire des bières arti­sanales !

Com­mencez par aller faire un tour au marché local, le Old Strath­cona Farmers’Market. C’est un bon endroit pour goûter quelques pro­duits, acheter des cadeaux pour les amis, et même déje­uner puisque quelques tables sont à dis­po­si­tion. Ce marché n’a que 30 ans mais il y a 300 bou­tiques qui se relaient à l’intérieur (maraîch­ers, trai­teurs, créa­teurs), tous pro­posant des pro­duits faits locale­ment.

Où manger à Edmon­ton : Break­fast at Can­teen
Pour le brunch !
10522 124 Street
Edmon­ton
Leur site web.

Par con­tre, sachez que quand il y a écrit « ger­man pan­cake», c’est pas un pan­cake...

Où manger à Edmon­ton : RGE RD
10643 123 Street
Edmon­ton
Leur site web.

Carte de sai­son, pro­duits locaux, vous com­mencez à con­naître la ren­gaine !

 

 

Un jour, peut-être que je vous racon­terais com­ment je me suis retrou­vée dans une loge VIP pour un con­cert de Kanye West.

Mais en atten­dant, si vous êtes à Edmon­ton, jetez un œil à la pro­gram­ma­tion de Rogers Place, le grand stade cou­vert (com­ment on appelle ça ?) qui accueille aus­si bien des con­certs que des matchs de hock­ey (et à chaque fois ils font fon­dre la glace pour installer la scène, puis remet­tent ensuite de la glace pour le match suiv­ant...)

Le stade est gigan­tesque, et y voir un match de hock­ey, sport nation­al qui déchaine les pas­sions ici, doit être bougre­ment impres­sion­nant ! (et m’aurait plus amusé que Kanye West, mais je dois avouer que dans ces con­di­tions, c’était quand même drôle de le voir gig­ot­er sur sa plate­forme...)

 


Mon matériel photo sur ce voyage


Sac Man­frot­to MB PL-B-220 // Appareil reflex Canon 6d
// Objec­tif Canon 16–35 f/2.8 avec fil­tre polar­isant // Objec­tif Canon 70–200 f/4 //
Fil­tres dégradés LEE + Big Stop­per // Trépied Man­frot­to Befree car­bone


Ce voy­age a été réal­isé en parte­nar­i­at avec Des­ti­na­tion Cana­da et Trav­el Alber­ta dans le cadre de Go Média 2016. Néan­moins, je reste libre dans mes choix de voyageuse comme dans ceux de blogueuse.

35 Commentaires

  1. Wahou ! Les pho­tos sont à couper le souf­fle ! Ça donne vrai­ment trop envie.. et pour­tant, je n’aime pas le froid ! Mer­ci pour ce partage 🙂

  2. Je l’ai telle­ment cher­ché cet arti­cle sur ton blog , depuis que j’ai réservé notre Road trip en famille pour aout 2017, la Colom­bie bri­tan­nique et l’Alberta . Et le voila ! Avec des pho­tos mag­nifiques comme d’habitude ! Si je puis me per­me­t­tre une ques­tion : as tu util­isé un procédé spé­cial pour les pho­tos « étoilées » ? Elles sont sub­limes. Et puis une ques­tion encore : Nous par­tons à 6, donc le bud­get téléphérique sera lim­ité vu les prix affichés. Alors peux tu me dire si tu as préféré le mont Sul­phur ou le jasper sky tram ? Mer­ci encore.

    1. Pour les pho­tos de nuit, il faut un trépied et tester plusieurs réglages (et met­tre le retar­da­teur ou utilis­er une télé­com­mande), c’est en réal­ité assez sim­ple !

      Si tes enfants aiment marcher, vous pou­vez accéder au Mont Sul­phur à pied et économiser un peu ain­si. Dis­ons que dans un cas comme dans l’autre il y a une petit prom­e­nade à faire après. Au Sul­phur c’est sur une passerelle, tout est sécurisé, alors que le sky­tram per­met d’accéder à des ran­dos plus longues, sur des sen­tiers. Ça dépend du temps que vous avez, et des envies 🙂

      1. Mer­ci pour ta réponse. J’en déduis qu’il faut utilis­er une pose longue. Pour le reste, l’accès à pied est inen­vis­age­able (nos enfants auront alors 9, 7,2 et 2 ans), et nous cher­chons donc (du fait de l’âge des deux dernières) , des temps de marche assez courts (nous par­tirons sans pous­sette ni moyen de portage autre que nos bras:)). Mer­ci en tout cas pour tes répons­es.

  3. Voilà un réc­it de voy­age qui m’interpelle ! J’ai été dans cette région en été... 1993 ! Le Glac­i­er Sky­walk n’existait pas, mais pour le reste je retrou­ve bien l’ambiance et les mon­tagnes. J’ai toute­fois l’impression que tu te dis­tingues des pho­tos « clas­siques » qu’on voit partout comme celle du Lac Moraine prise du haut de l’éboulis, du lac Pey­to prise à côté de la route ou de « spir­it island » sur le lac Maligne. Côté loge­ment, tu as trou­vé tes lodges sur booking.com ? Y a t’il des loca­tions sur AirBnB qui seraient abor­d­ables pour des séjours plus longs (2 semaines) ?

    1. (Je ne dirais pas quel âge j’avais en 1993 mais... :D)
      Je pense que si tu veux rester longtemps, tu dois pou­voir négoci­er des prix, surtout dans les bass­es saisons (comme la fin de l’été), et ça vaudrait le coup de con­tac­ter les héberge­ments en direct.

  4. Ça me donne bien envie d’aller gel­er mes petits bouts de doigts pour faire de belles pris­es le vue. Les paysages sont splen­dides et tu leur rend bien hom­mage. Les pre­mières neiges offrent une belle parure à la mon­tagne. Très beau reportage.

  5. tes pho­tos sont justes sub­limes !! je rêverai que tu me donnes un cour de pho­togra­phie ! tu as un oeil telle­ment dingue, tu rends chaque pho­tos plus belles les unes que les autres.. je ne pour­rai pas dire laque­lle je préfère ^^ et tes con­seils sur le voy­age sont très utiles mer­ci. J’ai déjà hâte au prochain arti­cle. 😉

  6. Mag­nifique ! Même réflex­ion que Fred West, j’y suis allé en été mais avec la neige cela sem­ble encore plus pais­i­ble et sub­lime !
    Bra­vo Madame Oreille, pho­tos de voy­age !! 🙂
    De Tom Pho­tog­ra­phy

  7. Superbes pho­tos Madame Oreille ! Moi qui rêve d’aller au Cana­da depuis de nom­breuses année, et qui vais prob­a­ble­ment enfin y aller cet été, j’envisage sérieuse­ment d’aller en Alber­ta ! Mer­ci pour toutes ces infos fort pra­tiques !

  8. Génial de voir ce coin en hiv­er ! Nous y étions en mai, un super séjour en mode sans voiture ! On s’est déplacé surtout en vélo et c’était fou ! Surtout quand on croise un ours sur le bas côté ! Toutes ces pho­tos enneigée nous ren­dent bien nos­tal­gique de ce séjour ! Comme d’habitude, cela donne envie de décou­vrir une meme région en toute sai­son !

  9. waouh­hh quelle mag­nifique décou­verte ! ces paysages mon­tag­neux en automne/hiver sont juste fab­uleux et me lais­sent rêveuse... la cana­da, j’y pense de plus en plus sérieuse­ment, main­tenant par où com­mencer!!! mer­ci pour toute cette fraicheur, les flo­cons sur le bout des cils quand on cligne des yeux 😉 ... et pour les jolies décou­vertes ! encore une fois tes pho­tos sont TOP !

  10. Et bien je m’en mets plein les yeux, comme d’habitude. C’est une région que j’aimerais telle­ment vis­iter. Belles fêtes de fin d’année à toute la petite famille.

  11. Mag­nifiques pho­tos et arti­cle super bien détail­lé... pour quelqu’un comme moi qui envis­age d’aller décou­vrir les Rocheuses (mer­ci Insta­gram) ! Je vais partager ton arti­cle et bien le sauve­g­arder.

  12. C’est mag­nifique ! Je suis un peu jalouse car je suis allée en Laponie pour voir des aurores et on a eu que du mau­vais temps ;-S Je pen­sais aller en Alber­ta ce mois de sep­tem­bre pour de toutes autres raisons mais je croy­ais que c’était les mau­vais­es lat­i­tudes pour voir des aurores ? Tu as eu beau­coup de chance ou j’ai moi aus­si la pos­si­bil­ité d’en voir au mois de sep­tem­bre??

  13. Je souhaite par­tir cet été en Alber­ta, bien que ça soit les 150 Ans du Cana­da donc plus de monde peut-être, la dernière semaine de sep­tem­bre. Mais de voir tes pho­tos avec cette neige, je me dis que ça change beau­coup de choses si il neige 😀 A réfléchir !!

  14. Salut, mer­ci pour ton tra­vail, c’est un régal de par­courir ton blog...
    J’envisage de par­tir avec ma com­pagne pour trois mois à par­tir du 20 sep­tem­bre, notre but est de démar­rer de Cal­gary et DE finir à Ucluelet sur l’île de Van­cou­ver. Je suis pas­sion­né de Pho­to, on aimerait par­courir quelques parcs nationaux (Jasper, Banff, Wells Gray, Yoho) .. j’aimerai vrai­ment pou­voir pho­togra­phi­er la faune .. as tu un endroit par­ti­c­uli­er à nous con­seiller oú on aurait plus de chance d’apercevoir des ani­maux ? Pour toi quels parcs nationaux valent vrai­ment le coup d’être vis­ités ?
    Mer­ci beau­coup
    Gaë­tan

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest