fbpx

Canada : voyage en Alberta, au cœur des Montagnes Rocheuses

Des mon­tagnes ver­tig­ineuses, des lacs l’eau d’un bleu incroy­able, des forêts et des villes vibrantes : bien­v­enue en Alber­ta !

Les Rocheuses, cette chaîne de mon­tagnes mythique qui tra­verse le con­ti­nent nord-améri­cain sur plus de 4800km (soit 5 fois la France, tout de même ! Ou une trentaine de GR20...). Les Cana­di­an Rock­ies sont à cheval sur deux provinces. A l’ouest, la Colom­bie Bri­tanique, à l’est l’Al­ber­ta et ses grandes plaines.

Début octo­bre, je me suis ren­due en Alber­ta, pour une semaine entre deux saisons, où les dernières feuilles côtoient les pre­mières neiges.

En images, les Rocheuses en Alberta, ça a donné ça :

(Les infos pra­tiques sont juste après les pho­tos)

img_4634
img_4638

img_4946img_5192img_4923img_5155img_4986

img_5208img_4924-copie

img_4955
img_5244

img_5484

img_5475
img_5511

img_5389img_5382img_5390

Alberta : carnet pratique

Il y a fort à pari­er que, si vous venez en Alber­ta, ce soit pour les mon­tagnes et les parcs. Ran­don­nées, canoé, VTT, ski, toutes les activ­ités out­door sont ici pos­si­bles. Mais prof­itez quand même de vos pas­sages en ville, vous pour­riez être sur­pris par Cal­gary et Edmon­ton !

Point météo

Si je vous dis qu’il y a moins de 24h entre ces deux pho­tos, vous me croyez ?
Je venais chercher les belles couleurs de l’au­tomne, début octo­bre, mais j’ai surtout eu les fris­sons de l’hiv­er ! Et c’est donc en fait le pire mois pour venir (avec la fonte des neiges au print­emps) : après Thanks­giv­ing, toutes les activ­ités d’été s’ar­rê­tent, mais les activ­ités d’hiv­er ne sont pas encore pos­si­bles puisqu’il faut une belle neige.

img_5336
img_5414

Selon ce que vous voulez faire, priv­ilégiez juin et sep­tem­bre pour les ran­dos (beau­coup de monde en juil­let-août) ou l’hiv­er ! En sachant que l’hiv­er cana­di­en requiert quelques vête­ments, tout de même.

Les animaux

Si vous con­duisez sur les routes cana­di­ennes, prenez le temps de regarder les bas côtés, vous pour­riez avoir des sur­pris­es ! Au Yukon, il y a deux ans, j’avais ain­si observé plusieurs ours, et cette fois-ci, dans les Rocheuses, ça aura été une faune de mon­tagne.

Les habi­tants de l’Al­ber­ta ne s’ar­rê­tent plus pour les cervidés ou les mou­flons, ils les aperçoivent au quo­ti­di­en. Par con­tre, si un ours se trou­ve en bord de route, vous pou­vez être sûr d’as­sis­ter un bear jam ! (C’est ain­si qu’ils appel­lent les petits embouteil­lages créés par la présence d’un ours.)

Notez que si vous voyez un ours, il vaut mieux rester dans la voiture : ça court vite ! Pen­dant les péri­odes de rut, il est égale­ment con­seil­lé de garder ses dis­tances avec les cervidés, les mâles pou­vant devenir agres­sifs.

img_5438

img_5461
img_5522

On fait quoi dans l’Alberta ?

Hé bien on décou­vre une nature superbe bien sûr, mais aus­si des villes très portées sur un développe­ment local, avec de nom­breux petits marchés et des restau­rants cuisi­nant des pro­duits des envi­rons !

Canmore

Can­more se trou­ve aux pieds des mon­tagnes, juste avant l’en­trée du parc nation­al de Banff. Anci­enne ville minière, les Jeux Olympiques de 1988 lui ont offert une sec­onde vie, touris­tique cette fois-ci. Il faut dire que la ville est à la fois bien placée et fort mignonne, avec le Mont Grot­to qui la toise.

img_4658

Même si Can­more est touris­tique, la ville garde un esprit très vil­lage : tout se fait facile­ment à pied. Le cen­tre ville se résume à une prom­e­nade le long de la riv­ière Bow et une artère prin­ci­pale avec quelques bou­tiques.

Où manger à Can­more : Moun­tain Mer­ca­to
Pour une petite faim ou un sand­wish à emporter.
Moun­tain Mer­ca­to
817 Main Street
Can­more
Leur site web

Le Moun­tain Mer­ca­to est un petit mag­a­sin de pro­duits locaux avec un espace restau­ra­tion : pro­duits locaux, de saisons et, pour la plu­part, issus de l’a­gri­cul­ture biologique. Ils vendent aus­si des objets d’ar­ti­sanat ou de petits créa­teurs.

img_4924-copie
Où dormir : Mount Enga­dine Lodge
Pour une nuit au milieu des mon­tagnes.
Spray Lakes Road
Near Can­more, Alber­ta
Leur site web
Réserv­er directe­ment

Si vous pensez que mon­tagne rime avec calme (enfin, ça rime pas vrai­ment, hein, on se com­prend), ce petit lodge risque de vous plaire. A l’écart de tout, au cœur de la val­lée des lacs de Spray.

Ils ont un bati­ment prin­ci­pal avec plusieurs cham­bres et un espace com­mun (petit coin chem­inée, salon, bib­lio­thèque...) ain­si que deux chalets pour 4 per­son­nes (par­fait pour une famille), le tout dans une ambiance mon­tagne très cosy. Et autant dire que la vue sur la val­lée et les mon­tagnes est superbe !

Depuis le lodge, on peut par­tir facile­ment ran­don­ner. Per­son­nelle­ment, j’ai essayé d’aller immor­talis­er le lever de soleil depuis les mon­tagnes. Je me suis lev­ée à 5h, j’en ai prof­ité pour faire quelques pho­tos de mon chalet, et j’ai marché pen­dant 2h... avant de renon­cer ! La neige cou­vrait le sen­tier, je me suis per­due plusieurs fois dans les bois, et n’ai jamais trou­vé le point de vue. Mais j’ai trou­vé des dizaines de traces d’an­i­maux, et cette marche m’a mise dans de bonnes con­di­tions pour le meilleur moment de la journée : se réchauf­fer en savourant des pan­cakes au coin du feu !

img_4970_gif

Banff

Banff, c’est le nom du parc mais aus­si celui de la petite ville touris­tique en son cen­tre. C’est plus vieux parc nation­al du Cana­da ! Et for­cé­ment l’un des plus célèbres, inscrit au pat­ri­moine mon­di­al de l’UNESCO. On y trou­ve des forêts, des glac­i­ers, mais aus­si de nom­breux lacs à l’eau très bleue comme Moraine, ou le lac Louise.

Le lac Louise, c’est celui-là :

img_5205

L’eau bleue est totale­ment naturelle, c’est superbe. Mais sachez qu’il est bor­dé par un gros hôtel. C’est un bel hôtel, élé­gant, mais qui gâche bien sûr le côté « nature » du lac. Du coup, n’y allez que si vous avez le temps de faire une petite ran­do autour du lac. Sinon, vous serez coincés entre l’hô­tel et les flots de touristes.

img_5029

Pour un point de vue à couper le souf­fle sur les mon­tagnes, il faut absol­u­ment faire un saut aux télé­cab­ines du Mont Sul­phur. Avec un peu de moti­va­tion, l’as­cen­sion peut bien sûr se faire à pied, mais la vue depuis les airs est assez sym­pa.
Arrivé en haut, il est pos­si­ble de pour­suiv­re la marche sur une passerelle en bois pour une vision panoramique. Vous pou­vez aus­si vous laiss­er ten­ter par le « Sky Bistro » qui est un poil cher pour ce qu’il pro­pose, mais offre quand même une sacrée vue !

img_5048

Si comme moi vous imag­inez le grand ouest cana­di­en avec des trains et des cow­boys, il faut absol­u­ment faire une prom­e­nade à cheval.

Pour une sor­tie à cheval : Banff Trail Rid­ers
132 Banff Ave
Banff, Alber­ta
Leur site web

J’ai fait la ver­sion « courte » : un petit tour autour de la riv­ière. Je ne suis pas une grande cav­al­ière, loin de là, mais pour la pre­mière fois mon cheval accep­tait de s’ar­rêter quand je le lui demandais, de se décaler pour que je prenne une pho­to, et tout en douceur. Ils étaient tous très pro­pres, et vrai­ment faciles à mon­ter pour des débu­tants.

Alors si jamais un jour je reviens dans les par­ages, je ferai la ver­sion deux jours : par­tir à cheval, dormir dans une cabane, revenir à cheval. Le jeune homme de la pho­to, un aus­tralien qui tra­vaille au ranch, en par­lait avec des étoiles dans les yeux !

img_5119

Où manger en ville, à Banff : Park Dis­tillery

219 Banff Ave
Banff, Alber­ta
Leur site

Une ambiance « pub de mon­tagne », un endroit sim­ple où se requin­quer (qui fait aus­si dis­til­lerie, comme son nom l’indique !).

Jasper

Japser est égale­ment à la fois un parc nation­al (l’un des plus grand au Cana­da, lui aus­si classé à l’UNESCO) et une petite ville au cœur du parc. Ici encore on retrou­ve un esprit petit vil­lage, même si les 5000 habi­tants se retrou­vent régulière­ment dépassés en nom­bre pas les touristes.

Où manger à Jasper : Jasper Brew­ing Com­pa­ny
Pour une ambiance pub et des bières locales.
624 Con­naught Dr.
Jasper, Alber­ta
Leur site web

img_5515

A quelques min­utes du cen­tre ville, on peut grimper dans une petite télé­cab­ine. Elle est présen­tée comme le plus long et le plus haut tramway aérien du Cana­da, parce qu’il faut tou­jours trou­ver des super­lat­ifs, mais je crois que le cas présent, ils n’en ont vrai­ment pas besoin : la vue se suf­fit à elle-même !

Jasper Sky­tram
A 8km de la ville, en haut de la route Whistlers.
Le plan d’ac­cès est disponible sur leur site.

En moins de dix min­utes on grimpe à 2277m d’alti­tude, pas très loin du som­met du Mont Whistlers (2463m), que je ne ten­terai pas ce jour-là vu les con­di­tions météorologiques, mais dont l’ascension se fait très bien en d’autres saisons !

Le tramway aérien nous dépose dans un bati­ment cou­vert où l’on peut se réchauf­fer, mais d’où on peut aus­si par­tir explor­er les alen­tours. Une passerelle en bois per­met un petit tour en toute sécu­rité pour les jours de tem­pête de neige ! Et le panora­ma sur les mon­tagnes, les lacs et la ville de Jasper en bas, et bien sûr à coupe le souf­fle !

img_5480
img_5494

Savez-vous que le parc nation­al de Jasper est l’un des meilleurs endroits pour observ­er les aurores boréales ?

Depuis 2011, le parc de Jasper est homo­logué « dark sky pre­serve » par la Roy­al Astro­nom­i­cal Soci­ety of Cana­da. Les dark sky pre­serve sont des lieux où on porte une atten­tion par­ti­c­ulière à la pol­lu­tion lumineuse, pour la réduire au max­i­mum. Ain­si, la nuit, il n’y a qua­si­ment aucun éclairage arti­fi­ciel pour nous empêch­er de voir les étoiles. Et chaque mois d’oc­to­bre, Jasper organ­ise un fes­ti­val d’as­tronomie (Jasper Dark Sky Fes­ti­val) où tous les néo­phytes peu­vent s’ini­ti­er à l’ob­ser­va­tion et décou­vrir les étoiles dans les meilleures con­di­tions imag­in­ables.

J’ai pris la pho­to ci-dessous avec comme seul éclairage, la lune. J’é­tais vrai­ment stupé­faite de voir aus­si bien, sans lumière !

img_5380

img_5385

Et for­cé­ment, il y a eu une aurore boréale ! Cette pho­to a mal­heureuse­ment été prise à la fin de celle-ci, mais c’é­tait déjà un beau spec­ta­cle.

Pour cette soirée d’ob­ser­va­tion, je me suis instal­lée sur la petite île Pyra­mid, bor­dée par le lac Pyra­mid (oui, orig­i­nal), un endroit mag­nifique, comme tout ici. Je dor­mais dans un petit lodge le long du lac, idéal pour prof­iter de la nature et du ciel dégagé, loin de la ville (même si on voit très bien les étoiles en ville grâce au dark sky pre­serve, c’est quand même plus sym­pa de pho­togra­phi­er les mon­tagnes !) et loin de tout !

Où dormir dans le parc de Jasper : Pyra­mid Lake Lodge
Des petits chalets qui sur­plombent le lac, au milieu des mon­tagnes
Pyra­mid Lake Road
Jasper

Leur site web
Réserv­er directe­ment

img_5327

Le champ de glace Columbia

Dans le parc nation­al de Jasper, huit glac­i­ers cernés par les plus hauts som­mets des Mon­tagnes Rocheuses au Cana­da. Oui, ça fait rêver. Mal­heureuse­ment, le jour où j’y suis allée, il y avait une grosse tem­pête de neige avec des vents vio­lents et il était impos­si­ble de s’en approcher trop, pour des raisons de sécu­rité...

img_5263

Le Glac­i­er Sky­walk est com­posé de plusieurs passerelles per­me­t­tant des vues plongeantes... jusqu’à la plate­forme d’ob­ser­va­tion vit­rée, for­cé­ment impres­sion­nante, et for­cé­ment décon­seil­lée aux per­son­nes sujettes au ver­tige !

Tout le long de la (courte) marche, des pan­neaux don­nent toutes les infos pour com­pren­dre le lieu : les glac­i­ers, la faune et la flo­re actuelle, com­ment tout cela s’ar­tic­ule. Ain­si, en regar­dant bien (et en étant un peu chanceux), on apercevra par­fois des mou­flons en con­tre­bas. Et sinon, on s’ex­tasiera quand même sur les cas­cades et la vue, générale depuis la plate­forme, per­chée à 280m au dessus du vide !

Glac­i­er Sky­walk

135km au nord du lac Louise sur la route 93 (high­way 93)
Départs en minibus depuis le bati­ment Colum­bia Ice­field Dis­cov­ery
Le site inter­net pour toutes les infos

Depuis ce même cen­tre, il est pos­si­ble de par­tir faire un tour en bus pour rejoin­dre le haut du glac­i­er et marcher dessus ! Ce sont des bus spé­ci­aux, façon gros pneus bien anti­déra­pants. Ça dure 2h et demi, et ça a l’air assez impres­sion­nant (j’ai déjà marché sur des glac­i­ers en Suisse et en Islande, de très bons sou­venirs) mais je n’ai pas pu y aller, la faute à cette fichue tem­pête.

img_5250
img_5238

img_5255

img_5254
img_5259

Calgary

Soyons hon­nètes, vous ne vien­drez pas en Alber­ta pour vis­iter Cal­gary, ni Edmon­ton. Mais il y a des chances que vous y passiez une nuit en arrivant ou en repar­tant, et que vous décou­vriez que la ville est en fait plutôt agréable, avec une cer­taine douceur de vivre et une véri­ta­ble énergie pour dévelop­per des pro­jets locaux : restau­rants, bars, petits créa­teurs, tout le monde s’ac­tive ici !

S’il fait beau, prenez un vélo et faîtes le tour de la ville : Cal­gary a des pistes cyclables absol­u­ment partout ! Par­fait pour décou­vrir les dif­férents quartiers.

Où dormir à Cal­gary : Hotel Arts
Un hôtel mod­erne avant d’aller tester les lodges et cabanes des Mon­tagnes Rocheuses !
119 12th Avenue SW
Cal­gary
Leur site web
Réserv­er directe­ment
img_4606
Où manger et boire une bière à Cal­gary : Trol­ley 5
728 17th Ave SW
Cal­gary
Leur site web

Ernie Tsu, l’un des deux pro­prié­taires, par­le de sa brasserie avec pas­sion : der­rière la pinte, il y a aus­si l’his­toire. L’his­toire de deux pas­sion­nés qui ouvre un lieu autour de la bière, où on voit les fut et où les bouteilles se promè­nent dans tout le bar sur des rails, mais où ce qui compte c’est surtout de créer une ambiance et de rassem­bler les gens. Et acces­soire­ment, leurs bières étaient très bonnes ! (j’en ai testé six...)

Où manger à Cal­gary : Char­bar
618 Con­flu­ence Way SE
Cal­gary
Leur site web

Restau­rant ouvert en 2015 dans le nou­veau quarti­er ten­dance. Ils parta­gent une anci­enne usine réha­bil­itée avec Side­walk Cit­i­zen Bak­ery and Phil & Sebas­t­ian Cof­fee Roast­ers (ces derniers ont tou­jours une queue incroy­able tant leur café est réputé !)
Le restau­rant est très ori­en­té viande mais a quelques options végé­tari­ennes.

Où manger à Cal­gary : The Dai­ly in Kens­ing­ton
1126 Kens­ing­ton Road NW
Cal­gary
Leur site web

Pro­duits frais, biologiques et locaux !
Per­met de manger aus­si bien des burg­ers que des crêpes, dès le matin, et toute la journée (ils ne font pas le dîn­er). Par­fait pour le petit déje­uner ou brunch

img_4621

Savez-vous citer 10 groupes ou chanteurs cana­di­ens autres que Céline Dion ?

Le Cen­tre Nation­al de Musique dans le Stu­dio Bell
850 4 Street SE
Cal­gary, AB T2G 1R1
Toutes les infos sur leur site web.

Le tout nou­veau Stu­dio Bell (dont le bati­ment a été conçu par Brad Cloep­fil et est en soit quelque chose qui mérite un coup d’œil) accueille le Cen­tre Nation­al de Musique et per­met non seule­ment de se remé­mor­er qui est cana­di­en par­mi les musi­ciens qu’on écoute pour­tant sou­vent, mais aus­si d’ap­pren­dre beau­coup de choses, et pas que sur la musique cana­di­enne, de voir de nom­breuses pièces uniques et rares, d’é­couter beau­coup de musique, bien sûr.

La vis­ite est ludique, même pour les enfants, avec de nom­breux instru­ments en libre accès !

Yam­nus­ka Wolf­dog Sanc­tu­ary

263156 Range Road 53
Sur la 1A high­way
Toutes les infos sur leur site

Le Yam­nus­ka Wolf­dog Sanc­tu­ary recueille des loups qui ont été repro­duits en cap­tiv­ité, générale­ment croisés avec des chiens, et aban­don­nés. Ils ont tous des his­toires assez tristes.

Le refuge n’est financé que par les vis­ites et pro­pose de faire une prom­e­nade pour les observ­er, mais aus­si de ren­tr­er dans cer­tains enc­los pour les approcher de plus près (ou plutôt les laiss­er approcher, puisqu’on reste assis et calme sur une chaise pen­dant ce temps-là). On pour­ra alors leur don­ner à manger et même, pour cer­tains, les caress­er un peu.

img_4590

img_4575

Edmonton

Edmon­ton a en com­mun avec Cal­gary d’être très portée sur le développe­ment local. On y trou­ve donc de nom­breuses très bonnes adress­es pour manger et boire des bières arti­sanales !

Com­mencez par aller faire un tour au marché local, le Old Strath­cona Farm­er­s’­Mar­ket. C’est un bon endroit pour goûter quelques pro­duits, acheter des cadeaux pour les amis, et même déje­uner puisque quelques tables sont à dis­po­si­tion. Ce marché n’a que 30 ans mais il y a 300 bou­tiques qui se relaient à l’in­térieur (maraîch­ers, trai­teurs, créa­teurs), tous pro­posant des pro­duits faits locale­ment.

Où manger à Edmon­ton : Break­fast at Can­teen
Pour le brunch !
10522 124 Street
Edmon­ton
Leur site web.

Par con­tre, sachez que quand il y a écrit « ger­man pan­cake », c’est pas un pan­cake...

Où manger à Edmon­ton : RGE RD
10643 123 Street
Edmon­ton
Leur site web.

Carte de sai­son, pro­duits locaux, vous com­mencez à con­naître la ren­gaine !

Un jour, peut-être que je vous racon­terais com­ment je me suis retrou­vée dans une loge VIP pour un con­cert de Kanye West.

Mais en atten­dant, si vous êtes à Edmon­ton, jetez un œil à la pro­gram­ma­tion de Rogers Place, le grand stade cou­vert (com­ment on appelle ça ?) qui accueille aus­si bien des con­certs que des matchs de hock­ey (et à chaque fois ils font fon­dre la glace pour installer la scène, puis remet­tent ensuite de la glace pour le match suiv­ant...)

Le stade est gigan­tesque, et y voir un match de hock­ey, sport nation­al qui déchaine les pas­sions ici, doit être bougre­ment impres­sion­nant ! (et m’au­rait plus amusé que Kanye West, mais je dois avouer que dans ces con­di­tions, c’é­tait quand même drôle de le voir gig­ot­er sur sa plate­forme...)


Mon matériel photo sur ce voyage


Sac Man­frot­to MB PL-B-220 // Appareil reflex Canon 6d
// Objec­tif Canon 16–35 f/2.8 avec fil­tre polar­isant // Objec­tif Canon 70–200 f/4 //
Fil­tres dégradés LEE + Big Stop­per // Trépied Man­frot­to Befree car­bone


Ce voy­age a été réal­isé en parte­nar­i­at avec Des­ti­na­tion Cana­da et Trav­el Alber­ta dans le cadre de Go Média 2016. Néan­moins, je reste libre dans mes choix de voyageuse comme dans ceux de blogueuse.

A propos de l'auteur

Je suis photographe et j'ai la chance de voyager partout dans le monde. Sur ce blog, vous trouverez à la fois des récits de voyages (seule ou avec Petite Oreille, ma fille, que j'essaie d'emmener partout depuis qu'elle est bébé !) et des conseils pour réussir vos propres photos de voyage.

Archives de l'auteur

35 Commentaires

  1. Wahou ! Les pho­tos sont à couper le souf­fle ! Ça donne vrai­ment trop envie.. et pour­tant, je n’aime pas le froid ! Mer­ci pour ce partage 🙂

  2. Je l’ai telle­ment cher­ché cet arti­cle sur ton blog , depuis que j’ai réservé notre Road trip en famille pour aout 2017, la Colom­bie bri­tan­nique et l’Al­ber­ta . Et le voila ! Avec des pho­tos mag­nifiques comme d’habi­tude ! Si je puis me per­me­t­tre une ques­tion : as tu util­isé un procédé spé­cial pour les pho­tos « étoilées » ? Elles sont sub­limes. Et puis une ques­tion encore : Nous par­tons à 6, donc le bud­get téléphérique sera lim­ité vu les prix affichés. Alors peux tu me dire si tu as préféré le mont Sul­phur ou le jasper sky tram ? Mer­ci encore.

    1. Pour les pho­tos de nuit, il faut un trépied et tester plusieurs réglages (et met­tre le retar­da­teur ou utilis­er une télé­com­mande), c’est en réal­ité assez sim­ple !

      Si tes enfants aiment marcher, vous pou­vez accéder au Mont Sul­phur à pied et économiser un peu ain­si. Dis­ons que dans un cas comme dans l’autre il y a une petit prom­e­nade à faire après. Au Sul­phur c’est sur une passerelle, tout est sécurisé, alors que le sky­tram per­met d’ac­céder à des ran­dos plus longues, sur des sen­tiers. Ça dépend du temps que vous avez, et des envies 🙂

      1. Mer­ci pour ta réponse. J’en déduis qu’il faut utilis­er une pose longue. Pour le reste, l’ac­cès à pied est inen­vis­age­able (nos enfants auront alors 9, 7,2 et 2 ans), et nous cher­chons donc (du fait de l’âge des deux dernières) , des temps de marche assez courts (nous par­tirons sans pous­sette ni moyen de portage autre que nos bras:)). Mer­ci en tout cas pour tes répons­es.

  3. Voilà un réc­it de voy­age qui m’in­ter­pelle ! J’ai été dans cette région en été... 1993 ! Le Glac­i­er Sky­walk n’ex­is­tait pas, mais pour le reste je retrou­ve bien l’am­biance et les mon­tagnes. J’ai toute­fois l’im­pres­sion que tu te dis­tingues des pho­tos « clas­siques » qu’on voit partout comme celle du Lac Moraine prise du haut de l’éboulis, du lac Pey­to prise à côté de la route ou de « spir­it island » sur le lac Maligne. Côté loge­ment, tu as trou­vé tes lodges sur booking.com ? Y a t’il des loca­tions sur AirBnB qui seraient abor­d­ables pour des séjours plus longs (2 semaines) ?

    1. (Je ne dirais pas quel âge j’avais en 1993 mais... :D)
      Je pense que si tu veux rester longtemps, tu dois pou­voir négoci­er des prix, surtout dans les bass­es saisons (comme la fin de l’été), et ça vaudrait le coup de con­tac­ter les héberge­ments en direct.

  4. Ça me donne bien envie d’aller gel­er mes petits bouts de doigts pour faire de belles pris­es le vue. Les paysages sont splen­dides et tu leur rend bien hom­mage. Les pre­mières neiges offrent une belle parure à la mon­tagne. Très beau reportage.

  5. tes pho­tos sont justes sub­limes !! je rêverai que tu me donnes un cour de pho­togra­phie ! tu as un oeil telle­ment dingue, tu rends chaque pho­tos plus belles les unes que les autres.. je ne pour­rai pas dire laque­lle je préfère ^^ et tes con­seils sur le voy­age sont très utiles mer­ci. J’ai déjà hâte au prochain arti­cle. 😉

  6. Mag­nifique ! Même réflex­ion que Fred West, j’y suis allé en été mais avec la neige cela sem­ble encore plus pais­i­ble et sub­lime !
    Bra­vo Madame Oreille, pho­tos de voy­age !! 🙂
    De Tom Pho­tog­ra­phy

  7. Superbes pho­tos Madame Oreille ! Moi qui rêve d’aller au Cana­da depuis de nom­breuses année, et qui vais prob­a­ble­ment enfin y aller cet été, j’en­vis­age sérieuse­ment d’aller en Alber­ta ! Mer­ci pour toutes ces infos fort pra­tiques !

  8. Génial de voir ce coin en hiv­er ! Nous y étions en mai, un super séjour en mode sans voiture ! On s’est déplacé surtout en vélo et c’é­tait fou ! Surtout quand on croise un ours sur le bas côté ! Toutes ces pho­tos enneigée nous ren­dent bien nos­tal­gique de ce séjour ! Comme d’habi­tude, cela donne envie de décou­vrir une meme région en toute sai­son !

  9. waouh­hh quelle mag­nifique décou­verte ! ces paysages mon­tag­neux en automne/hiver sont juste fab­uleux et me lais­sent rêveuse... la cana­da, j’y pense de plus en plus sérieuse­ment, main­tenant par où com­mencer!!! mer­ci pour toute cette fraicheur, les flo­cons sur le bout des cils quand on cligne des yeux 😉 ... et pour les jolies décou­vertes ! encore une fois tes pho­tos sont TOP !

  10. Et bien je m’en mets plein les yeux, comme d’habi­tude. C’est une région que j’aimerais telle­ment vis­iter. Belles fêtes de fin d’an­née à toute la petite famille.

  11. Mag­nifiques pho­tos et arti­cle super bien détail­lé... pour quelqu’un comme moi qui envis­age d’aller décou­vrir les Rocheuses (mer­ci Insta­gram) ! Je vais partager ton arti­cle et bien le sauve­g­arder.

  12. C’est mag­nifique ! Je suis un peu jalouse car je suis allée en Laponie pour voir des aurores et on a eu que du mau­vais temps ;-S Je pen­sais aller en Alber­ta ce mois de sep­tem­bre pour de toutes autres raisons mais je croy­ais que c’é­tait les mau­vais­es lat­i­tudes pour voir des aurores ? Tu as eu beau­coup de chance ou j’ai moi aus­si la pos­si­bil­ité d’en voir au mois de sep­tem­bre??

  13. Je souhaite par­tir cet été en Alber­ta, bien que ça soit les 150 Ans du Cana­da donc plus de monde peut-être, la dernière semaine de sep­tem­bre. Mais de voir tes pho­tos avec cette neige, je me dis que ça change beau­coup de choses si il neige 😀 A réfléchir !!

  14. Salut, mer­ci pour ton tra­vail, c’est un régal de par­courir ton blog...
    J’en­vis­age de par­tir avec ma com­pagne pour trois mois à par­tir du 20 sep­tem­bre, notre but est de démar­rer de Cal­gary et DE finir à Ucluelet sur l’île de Van­cou­ver. Je suis pas­sion­né de Pho­to, on aimerait par­courir quelques parcs nationaux (Jasper, Banff, Wells Gray, Yoho) .. j’aimerai vrai­ment pou­voir pho­togra­phi­er la faune .. as tu un endroit par­ti­c­uli­er à nous con­seiller oú on aurait plus de chance d’apercevoir des ani­maux ? Pour toi quels parcs nationaux valent vrai­ment le coup d’être vis­ités ?
    Mer­ci beau­coup
    Gaë­tan

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest