fbpx

Voyager avec un reflex full frame

par Madame Oreille

Avec l’an­nonce du 6d de Canon, il y a fort à pari­er que beau­coup vont se pos­er la ques­tion, celui-ci com­bi­nant (presque) les avan­tages du 7d et le cap­teur du 5dIII, sans en avoir le prix. Chaque voy­age est unique, et il est légitime de vouloir l’immortaliser le mieux possible.

Si vous lisez ce blog depuis longtemps, vous savez que j’ai longtemps prôné l’emploi de petits reflex pour le voy­age (et du com­pact) : en effet, une des gross­es dif­férences, c’est le poids. Or, en voy­age, c’est juste­ment notre enne­mi numéro 1 et il vaut mieux pren­dre un boiti­er léger et deux objec­tifs de qual­ité plutôt qu’un grand reflex et un seul objec­tif. En effet, l’ob­jec­tif influe plus sur la qual­ité du ren­du que le boitier.

Pour­tant, j’ai changé d’avis et me suis offert un 5DII en juin dernier. Du coup, les pho­tos de mes voy­ages en Pologne, en Suisse, en Bel­gique, en Islande et en Cat­a­logne auront été pris­es avec. Avez-vous vu la dif­férence par rap­port au Mali, shooté au 550d, en Jan­vi­er ? Vous avez le droit de dire non, cela con­fortera mon pre­mier avis !

Commençons par une petite introduction : c’est quoi « full frame », quelle est vraiment la différence ?

Full frame, c’est ain­si qu’on désigne les grands cap­teurs, par oppo­si­tion aux cap­teurs APS‑C (présents du 1000d au 7d chez Canon, plus petits). Pour ne pas ren­tr­er dans des con­sid­éra­tions tech­niques, prenons quelques exem­ples qui illus­trent les avantages.

Voici deux pho­tos, pris­es à 16mm : à gauche 550d + 10–20, à droite 5dII + 16–35. Les réglages sont exacte­ment les mêmes mais on va surtout se con­cen­tr­er sur le cadrage : vous voyez qu’à focale égale, on n’a pas le même ren­du, celle du 5D étant beau­coup plus large. On par­le d’un fac­teur de crop pour les cap­teurs APS‑C : c’est-à-dire qu’on n’au­ra que le cen­tre de l’im­age, comme si elle avait été recadrée. Pour avoir un cadrage proche du 5dII à 16mm, il faudrait être à 10mm sur le 550d :

Mais si le cadrage sem­ble sim­i­laire, ce n’est pas pour autant la même chose : on voit des dis­tor­sions appa­raître sur les ver­ti­cales. On peut les aimer et jouer avec (c’est intéres­sant lorsque qu’on pho­togra­phie des bâti­ments en débul­lant, par exem­ple) mais on ne peut pas dire qu’un 5d à 16mm et un 550d à 10 donne exacte­ment la même chose.

Et ça donne encore moins la même chose quand on s’in­téresse aux cour­tes pro­fondeurs de champs.

Vous enten­drez sou­vent des pho­tographes s’émer­veiller sur la douceur du bokeh (le flou), blablabla. Soyons hon­nête, ça frise par­fois le ridicule. Mais qu’en est-il réellement ?
Voici trois images (ouais, je ne me suis pas foulée pour illus­tr­er cet arti­cle, mais y’a pas eu un week-end avec du beau temps depuis des semaines, désolée !) :

Les trois images sont pris­es avec le 50mm ouvert au max­i­mum : 1.8. Les deux pre­mières sont pris­es avec le 550d, la troisième avec le 5dII. Sur la pre­mière et la troisième, je suis au même endroit, et sur le deux­ième j’ai reculé pour essay­er d’obtenir le même cadrage qu’avec le 5dII (donc la troisième pho­to). Vous suiv­ez ? (relisez, sinon...)
Le bokeh (le « flou », donc) dépend de la dis­tance entre le sujet et le fond, mais égale­ment de celle entre le sujet et l’ap­pareil. En rec­u­lant, non seule­ment j’écrase l’im­age (je ne peux pas repro­duire exacte­ment le même cadrage : voir ici pour plus d’ex­pli­ca­tions) mais en plus je perds du flou. Donc, à focale égale, le flou sera plus beau avec un full frame (donc un 5dII puisque le 550d est APS‑C), c’est vrai.

Enfin, l’a­van­tage des grands cap­teurs, c’est aus­si une meilleure ges­tion du bruit et de grandes pos­si­bil­ités de mon­tées en ISO. Là où mon 550d mon­tre des faib­less­es (1600 ISO), le 5dII four­nit des images pro­pres (mais il paraît que c’est encore plus probant chez Nikon !).

Pourquoi j’ai franchi le pas et acheté un 5dII ?

Pour être hon­nête, j’at­tendais impatiem­ment la sor­tie du 5dIII. Puis j’ai vu son prix. Il me sem­ble vrai­ment com­pliqué d’avoir une telle somme autour du cou, surtout en voy­age. On osera moins escalad­er pour obtenir le cadrage par­fait, on rangera l’ap­pareil plus facile­ment quand on ne se sen­ti­ra plus en totale sécurité.

Si j’ai cédé, c’est parce que je suis tombée amoureuse d’un objec­tif. Jusqu’à présent, je jonglais con­tin­uelle­ment entre un sig­ma 10–20 et un tam­ron 2.8. Je trou­vais par­fois le pre­mier trop som­bre et sou­vent le deux­ième trop long, alors j’échangeais. Et puis j’ai testé le 16–35 de Canon, qui com­bine tout ce que j’aime : sur un full frame, il est par­fait pour du paysage (l’équiv­a­lent de mon 10–20 en terme de champ) tout en ayant une grande ouver­ture (2.8) et une qual­ité optique géniale (comme l’ensem­ble de la gamme L de Canon). Je garde le 50mm dans mon sac la plu­part du temps, au cas où, mais je m’é­clate avec ce 16–35.

Mieux, là où je pre­nais jusqu’à présent tou­jours min­i­mum trois objec­tifs pour voy­ager, voire 4 s’il y avait des ani­maux, j’en rem­place deux avec celui-ci, et résout ain­si un peu la ques­tion du poids.

Bref, après plusieurs mois d’u­til­i­sa­tion en voy­age, je ne regrette pas mon achat, bien au con­traire. Je tra­vail­lais déjà avec un 5dII pour une util­i­sa­tion stu­dio, donc je savais un peu à quoi m’at­ten­dre, notam­ment sur le fait qu’il soit un peu trop grand pour mes mini-mains, mais j’en­traîne mon index.

L’ef­fet sec­ondaire d’un gros boiti­er, c’est aus­si un gain en crédi­bil­ité. C’est idiot, mais on vous regardera tou­jours de haut avec un petit boiti­er. Par exem­ple, dans les con­certs, je suis tou­jours la nana toute petite qui ne voit rien parce qu’un grand dadet avec un cha­peau s’est mis devant. Mais dès que je sors un reflex avec un gros objec­tif blanc, je tra­verse n’im­porte quelle foule ! C’est ridicule, me direz-vous, mais je dois vous avouer qu’à l’heure où je songe à me pro­fes­sion­nalis­er et où je com­mence à être invitée à des voy­ages de presse, cela me sem­ble impor­tant de pou­voir être prise au sérieux. Un petit goût de « qui a la plus grosse », peut-être, mais ça m’évite d’être la petite blogueuse avec le petit appareil.

Enfin, il faut admet­tre un dernier détail : le pho­tographe est par­fois technophile. Et s’il est aisé de ridi­culis­er la course au nou­veau matériel, on ne peut nier que s’éclater parce qu’on a un nou­veau boiti­er est quand même bien agréable, et après tout, s’a­muser, c’est bien le but de toute pas­sion, non ?

Poursuivre la lecture vers un autre article..

43 commentaires

Pyrros 18 octobre 2012 - 9:43

La con­clu­sion résume à elle seule le sujet ... 

par con­tre con­cer­nant la crédi­bil­ité même avec un petit boiti­er c’est pos­si­ble il suf­fit par­fois d’y associ­er un grip 😉

Répondre
Cynthia 18 octobre 2012 - 9:43

Je suis en plein dans la réflex­ion d’achat de nou­v­el appareil pho­to ! Je trou­ve que le 6D viens brouiller les gammes chez Canon, pas tout à fait un 7D ni un Mark II ou III. J’aime plus ou moins les com­pro­mis qu’ils ont fait sur ce mod­èle don je m’ori­ente tou­jours vers le 7D à défaut d’avoir le bud­get pour le 5D MK III !

Répondre
Adeline 18 octobre 2012 - 9:45

Ah ben voilà par ta faute j’ai encore plus envie de pass­er au 5DMII, ça fait des mois que je lorgne dessus et que je me retiens...
C’est le côté addic­tif et le prix des objec­tifs qui me freinent !

Répondre
Frogita 18 octobre 2012 - 9:50

Trop cher pour moi 🙂
Et puis je n’ai pas l’oeil du pho­tographe donc..
du coup suis dev­enue une adepte de mon hybride qui est à la hau­teur de mes capacités.
Mais claire­ment si j’avais un don peut être que je ferais le sacrifice

Répondre
Bastien 18 octobre 2012 - 10:02

J’ai longtemps hésité entre le 7D et 5DII, pour finale­ment cra­quer sur le 7D. Je fais pas mal de pho­tos de sport (notam­ment de voile), et l’aut­o­fo­cus du 7D était bien plus per­for­mant pour moi.

Il est vrai que le 6D m’au­rait encore plus bot­té s’il avait déjà existé. Et comme le dit Pyrros, un 7D + un grip + un 70–200 tout blanc, ça passe au jeu de qui a la plus grosse ...

Répondre
tangosierra 18 octobre 2012 - 10:21

C’est quand même mar­rant de chercher à jus­ti­fi­er l’achat d’un full frame 🙂 Dis tout sim­ple­ment que tu es passée au 5D parce que tu avais un peu de cash et que tu as fait un peu de mus­cu, et pis c’est tout !
Et oublie l’his­toire de « j’ai plus la trouille avec 3000€ autour du cou qu’avec 2000 », on n’y croit pas une sec­onde. Tu as du matos sur toi, tu l’u­tilis­es, point barre.
Quant à l’ar­gu­ment du vol­ume, c’est à dou­ble tran­chant : quelques fois dans la rue ou tout sim­ple­ment au milieu d’un groupe, la dis­cré­tion, donc la com­pac­ité, est plutôt de nature à faciliter le rap­proche­ment. Per­so je suis beau­coup plus à l’aise au milieu d’un cock­tail avec mon 50/1.8, beau­coup moins intrusif qu’un imposant et phallique 18–200...
Enfin, qu’est-ce-qu’un flou « plus beau » ? C’est juste un flou... plus flou. La pdc en full frame, c’est aus­si à dou­ble tran­chant : sur mon APS‑C, avec le 50mm à 1.8 elle est de l’é­pais­seur d’une feuille de papi­er à cig­a­rette. En por­trait cela sig­ni­fie que l’oeil peut être net et le sour­cil déjà flou, et je ne te par­le pas du bout du nez 😉
Quant à la dif­férence entre la dis­tor­sion du 10–20 et du 16–35 elle tient plus à la qual­ité des optiques, et de toute façon ça se reprend très bien en post-traite­ment. Au pas­sage, petite erreur : sur le 10–20 juste­ment ce n’est pas que le cen­tre de l’ob­jec­tif qui sert l’im­age mais la total­ité du champ, ce qui est le cas de toutes les optiques dédiées aux « petits » capteurs.
Pen­dant un temps j’é­tais prêt à croire que les 2 for­mats cohab­it­eraient comme autre­fois le 24x36 et le 6x6, qui avait aus­si ses irré­ductibles. Aujour­d’hui j’en suis moins sûr, avec l’avène­ment du 6D et du D600 à 2000€ tout de même, on peut pari­er que les full frames descen­dront pro­gres­sive­ment dans les gammes, ce qui serait une évo­lu­tion somme toute assez nor­male. Pour autant il faut bien recon­naître que l’APS‑C con­serve de nom­breux atouts : matériel plus léger et accès à un parc d’op­tiques plus abor­d­able, sans par­ler du crop x1.5 sur les longues focales, que tu n’as pas évo­qué mais qui avan­tage les pho­tographes ani­maliers, les pho­tographes de sport voire les paparazzi !
Pour finir, une con­fi­dence : mon prochain achat sera sans doute un Sony RX100, com­pact expert red­outable­ment per­for­mant qui me per­me­t­tra de pren­dre toutes les pho­tos que je rate quand je n’ai pas mon reflex sur moi ou que la sit­u­a­tion ne per­met pas de le dégain­er con­fort­able­ment. C’est-à-dire souvent 😉

Répondre
Xavier 27 mars 2019 - 11:20

J’ad­hère à ton point de vue et j’ai pris récem­ment un Fuji que je trim­balle dans toute mes poches 😉

Répondre
Sferay 18 octobre 2012 - 11:12

Je suis sur un APS‑C aus­si, mais je songe au pas­sage au full-frame... étant Nikon, le D600 me fait for­cé­ment de l’oeil !
Mais petite ques­tion : les optiques sont-elles toutes com­pat­i­bles ? (avec cette his­toire du crop, on ne risque pas d’avoir un vignettage par exemple ?)

Répondre
Stephane 18 octobre 2012 - 11:43

A not­er aus­si pour les ama­teurs de focale fixe, le sony rx1 qui sort sous peu est un full frame for­mat com­pact (ou presque). Il sera ven­du autour de 3000€ tt de meme mais ca ressem­ble a l appareil ultime pour voy­ager. Hors de ques­tion de trim­baller un enorme boiti­er full frame + objos en voyage.

Répondre
Adil 18 octobre 2012 - 11:49

Ahh­h­hh enfin, il aura fal­lu que tu atten­des que j’achètes le mien pour sor­tir cet arti­cle haha. 

Au niveau de la prise en main c’est juste incroy­able je cit­erais ma copine qui a repris en main mon ancien boiti­er après s’être amusée avec le 5d mark II : « on dirait un jou­et ! ». Et ouais la con­struc­tion n’a rien a voir avec les boitiers ama­teurs (sauf le 7d).

Je trou­ve que l’ar­gu­ment du crop fac­teur de l’APS‑C pour l’an­i­mal est un peu bidon étant don­né que l’im­age sera la même en matière de con­tenu si vous crop­pait cela de la meme facon. 

Sincére­ment, j’au­rais bien switché chez Nikon pour un D600 mais le change­ment d’op­tiques m’au­rait couté les yeux de la têtes : il n’y a pas beau­coup de choix au niveau des optiques « inter­mé­di­aires » à f/4L.

En tout cas pour finir, je souhaite a tout le monde de pass­er au FF, la dif­férence de prix entre un 5d mark II et un 7d est totale­ment jus­ti­fiée (tu as oubliée de par­ler de la mon­tée en haut ISO). Aus­si regardez au niveau de l’oc­ca­sion : j’ai trou­vé le mien à 1200$ CAN (1000€ env­i­ron) pour un boiti­er presque neuf qui avait moins de 20 000 déclenchements. 

Go Go FF !

Répondre
Bastien 18 octobre 2012 - 13:24

J’avais un 550D que j’ai reven­du à l’époque (pas­sage au X100, envie de chang­er mon type de pho­to), mais je suis revenu au réflex, sur 7D donc.

Et même d’un à l’autre, c’est vrai que le 550D fai­sait gad­get ! J’en ai repris un en main il n’y a pas longtemps, et ça fait bizarre ...

Répondre
tangosierra 18 octobre 2012 - 13:58

@Sferay : tu as poten­tielle­ment du vignettage avec un cap­teur ff et des objec­tifs spé­ci­fiques au for­mat APS‑C (voir ici : http://argus-photo.fr/photo-numerique/128/objectif-nomenclature.html), DX chez Nikon ou DC chez Sig­ma. En pra­tique les boîtiers FF per­me­t­tent de tra­vailler avec ces objec­tifs dans un mode recadré : avec les 24MPx d’un D600 il restera de toute façon assez de pix­els utiles pour sor­tir une belle image. Après, c’est un peu comme acheter une voiture à moteur V8 et ne rouler que sur 4 cylindres 😉

@Adil « il n’y a pas beau­coup de choix au niveau des optiques « inter­mé­di­aires » à f/4L. » Je suis entière­ment d’ac­cord, c’est mon regret chaque fois que je vois le prix des optiques f2.8 chez Nikon 🙁 Sur le côté jou­et c’est un peu vrai aus­si : j’ai eu l’oc­ca­sion de « jouer » avec un Canon 5D 1ère généra­tion et je me sers de mon D300, et je viens de pren­dre en main le 400d d’un col­lègue, on a l’im­pres­sion de tenir un bridge ! Mais on entre ici dans la rela­tion char­nelle entre le pho­tographe et son instru­ment, indépen­dam­ment de toutes les con­sid­éra­tions de poids ou de dis­cré­tion évo­quées plus haut...

Répondre
gwenolo 18 octobre 2012 - 14:34

Per­son­nelle­ment, après avoir testé tous les for­mats du com­pact au 24x36, je pense que le meilleur rap­port compacité/qualité est aujour­d’hui offert par le for­mat micro 4/3 (hybrides). La dif­férence « qual­i­ta­tive » avec l’APS‑C est vrai­ment ténue, donc ce dernier n’of­fre plus beau­coup d’at­traits (même si il per­met de faire d’ex­cel­lentes pho­tos bien sûr, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !). Certes il reste le con­fort et le plaisir de la visée reflex, mais cela n’a aucune inci­dence sur a qual­ité des images.
Donc pour ma part, quand j’ai besoin de dis­cré­tion et/ou légèreté (pho­to de rue, ran­do, voy­age...) –> hybride avec focales fixes
Pour le reste (de plus en plus rarement en fait) –> réflex 24x36
Mais bon étant un pur ama­teur il est vrai que je n’ai jamais le besoin de me légitimer avec du gros matos...

Répondre
Grégoire Brossard via Facebook 18 octobre 2012 - 16:13

Faut bien se faire plaisir un peu de temps en temps !! 🙂
Et puis le 5DII est telle­ment bon...

Je me per­met juste une réflex­ion per­so : vous dites qu’en voy­age on tente d’embarquer le matos le plus léger pos­si­ble. Pour une per­son­ne qui souhaite sim­ple­ment voy­ager, ça se com­prends je pense... mais pour quelqu’un qui voy­age POUR la pho­to, je doute que cette don­née entre en ligne de compte. En tous cas, quand je pars en voy­age, je suis capa­ble de rogn­er sur tout sauf le matos. Je fais de la pho­to à la focale fixe + zooms sur les focales cour­tes, j’ai donc 4 objos plus mon 5DII (sans compter le trépied qui fera vaille que vaille par­tie du voy­age puisque je fais de la pose longue au ND1000 régulière­ment) et la ques­tion en saurait se pos­er pour moi de laiss­er un objo à la mai­son. Je préfère laiss­er deux T‑shirts...

Ceci dit, vos pho­tos de voy­age sont bien chouettes !

bien cor­diale­ment ! 🙂

Répondre
Aymeric 18 octobre 2012 - 16:20

Bon­jour,

Je suis en pleine réflex­ion pour chang­er de reflex après presque trois ans de bons et loy­aux ser­vices ren­dus par mon Sony Alpha. Je vais pass­er d’un entrée de gamme à quelque chose d’un peu plus per­fec­tion­né. Mais quand je vois les prix des pleins for­mats, mon choix va se restrein­dre au haut de gamme en ASP‑C. Par con­tre je ne suis pas cer­tain au point de vue rap­port qualité/prix de rester chez Sony.

Aymer­ic

Répondre
Sferay 18 octobre 2012 - 16:39

@tangosierra Super, mer­ci de l’in­fo. Donc mes deux objo achetés en plus de 18–55 de base sont bien com­pat­i­bles ff, le 18–55 ne l’est pas.
Ce qui me donne encore plus de raisons de franchir le pas !

Répondre
Oreille 18 octobre 2012 - 16:48

Pyrros : j’ai tou­jours pen­sé que les gens util­i­saient surtout les grip pour faire plus gros :p (autant en stu­dio ça peut être agréable, autant en voy­age c’est rajouter du poids sans gag­n­er en qual­ité, mais ça fait « gros » \o/)

Cyn­thia : j’avais presque hésité pour le 7d à sa sor­tie, avant d’opter pour le 550d (j’avais alors un 450d et je souhaitais avoir la vidéo). Au final, même s’il a une prise en main sym­pa, je trou­ve qu’il a un incon­vénient : très cher sans être un 5d. Tant qu’à faire, j’ai préféré lâch­er 400€ de plus ! Mais c’est un choix tout à fait per­son­nel : l’im­por­tant : c’est d’aimer son boitier !

Ade­line : c’est sûr que 5dII + 16–35, la fac­ture fut salée ^^ Mais vu la place qu’à la pho­to dans nos vies… Cer­tains achè­tent des fringues, d’autres des voitures, d’autres des reflex !

Frogi­ta : ça s’ap­prend 🙂 (mais en voy­age l’hy­bride c’est claire­ment sympa !)

Tan­gosier­ra : je n’ai pas l’im­pres­sion de chercher à me jus­ti­fi­er (lis la fin de l’ar­ti­cle, ce ne sont pas vrai­ment des con­sid­éra­tions tech­niques). Pour le matos autour du cou, hon­nête­ment, je sens la dif­férence avec le 5D : je le pro­tège beau­coup plus (je le range à la moin­dre pluie, par exem­ple, ce que je ne fai­sais pas jusque là). Avec un boiti­er à plus de 3000€, ça aurait été encore pire.

Sfer­ay : chez Canon, y’a même des optiques qui ne mon­tent physique­ment pas. Après, c’est facile de le savoir avant : je per­dais 3 objec­tifs sur 6. J’imag­ine que c’est pareil chez Nikon et les cri­tiques sont telle­ment élo­gieuses que je com­prends la tentation !

Stéphane : Dans quelques années, on aura prob­a­ble­ment des hybrides acces­si­bles de très bonne qual­ité. Ca sem­ble être l’ap­pareil du futur, on verra !

Adil : au de la du crop pour l’an­i­malier et le sport, il reste la ques­tion de l’AF qui est, il est vrai, un peu mou. En paysage, por­trait, on s’en fout un peu plus…
(et si, j’ai par­lé des ISO 😉 )

Bastien : on prendrait presque gout aux belles con­struc­tions ! Mais je con­tin­ue de penser du bien du 550d, cela dit. Il est quand même bien pen­sé et four­nit des images de qual­ité. Pour les gens qui ne veu­lent pas met­tre de l’ar­gent, c’est par­fait (le 1000d est trop lim­ité, par contre…). 

Gweno­lo : sinon, y’a Leica \o/

Aymer­ic : amiss est-ce que ça ne vaut pas le coup d’at­ten­dre un mois de plus pour un Full Frame ? (la dif­férence entre 550d et 7d se situe plus dans la prise en main que dans l’im­age, finalement)

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage via Facebook 18 octobre 2012 - 16:56

Gré­goire : c’é­tait l’ar­ti­cle d’in­tro­duc­tion de la par­tie « con­seils pho­to » du blog, il y a un an et demi : pho­togra­phi­er ses voy­ages ou voy­ager pour pho­togra­phi­er ! Mon sac pho­to est sys­té­ma­tique­ment (ou presque) plus lourd que mon sac de voy­age, mais le but est, pour moi, avant tout, de s’adapter à un type de voy­age et de choisir le matériel en fonc­tion de ça (il ne faudrait pas que le fait de pho­togra­phi­er nous gâche le voy­age, voire gâche le voy­age de ceux qui nous accompagnent).

Répondre
Grégoire Brossard via Facebook 18 octobre 2012 - 17:21

Ok ! J’i­rai lire cet arti­cle alors. Mer­ci de la réponse. 🙂

Répondre
Rgs_ 18 octobre 2012 - 19:26

Je pars demain faire un tour en inter­rail Pologne-Bel­gique-Alle­magne. Ben tu sais quoi ? J’ose pas pren­dre mon D600 et je me mords les doigts d’avoir reven­du mon 550D ! Du coup j’ai acheté un DianaF+ pour faire de la lomo­gra­phie et m’a­muser (enfin) en argen­tique, parce que je deviendrais fou à ne pas déclencher.

Répondre
Emeline | Photo Synthèse 18 octobre 2012 - 22:20

Je ne vois pas non plus en quoi tu te jus­ti­fies, et je trou­ve que ce genre de témoignages sont utiles. Beau­coup d’en­tre nous ont peur de sor­tir les reflex dans cer­taines sit­u­a­tions, pour ne pas le cass­er, ne pas se le faire vol­er, ou pire, et il est vrai que trim­baller du matériel moins cher déco­ince un peu. 

J’ai eu la même impres­sion, celle de tenir un jou­et, un jour où j’ai repris le Nikon D40 dans les mains après être passée au D90, et encore, le D90 n’est pas gros com­paré à un reflex full-frame. 

Si tu pens­es à te pro­fes­sion­nalis­er, je pense que le full-frame n’est pas une idiote dépense, bien au con­traire. La crédi­bil­ité, ça fait beau­coup. Et les clients ont sou­vent besoin d’a­gran­disse­ments, chose qui est quand-même plus opti­male en full-frame, c’est indéniable.

Répondre
tangosierra 18 octobre 2012 - 23:50

@Oreille
Oh là, faut pas y voir ce que je n’ai pas dit. Quand je dis « se jus­ti­fi­er », c’est juste parce que tu nous fais un peu « avant j’é­tais pas super pour, mais ça c’é­tait avant », et « vous voulez savoir pourquoi ? et bien je vais vous le dire » 🙂 Ensuite ton développe­ment est d’ailleurs très pédagogique.
En vrai il n’y a aucun débat, il y a juste un équipement pour chaque usage, et des com­pro­mis budgé­taires. Je te pro­pose d’ailleurs un petit sondage : quel pos­sesseur de reflex n’a pas occa­sion­nelle­ment recours à un com­pact, voire à son smart­phone ? Tu nous en fais toi-même la démon­stra­tion, et ça vaut aus­si pour la GoPro vs le 5DII : quelle idée d’ac­crocher un 5DII sur un vélo, brrr 😉

Répondre
Françoise 19 octobre 2012 - 7:17

ah le full frame j’en reve cela sera quand j’au­rais une ren­trée de cash (la vente de pho­tos peut etre :))... J’ai pris l’habi­tude de voy­ager avec un reflex donc pren­dre en gros full frame ne me fait pas peur. 

Pour la cred­i­bil­ité je suis toute à fait d’ac­cord et comme pyrros j’ai rapi­de­ment pen­sé au grip...

et puis je crois que ta con­clu­sion vaut pour tout l’ar­ti­cle : en pho­to il faut se faire plaisir !

Répondre
Vcailliez - photo gers 19 octobre 2012 - 9:37

Arti­cle très riche, bien réal­isé : mer­ci ! En effet le poids de l’ap­pareil est la plus grosse entrave des photographes....

Répondre
Xtinette 19 octobre 2012 - 10:39

Très inter­es­sant tout ça ! Surtout que je suis friande d’in­fo sur les réflex­es car moi j’ai tou­jours eu des hyn­rides (pour une ques­tion de poids et encom­bre­ment). J’ai le dernier Olym­pus que j’adore ! Mais c’est vrai que par­fois les réflex­es, gros boitiers et gros objec­tifs me font envie... J’aimerais bien pou­voir faire le même genre de com­para­tif que toi pour savoir si je passe à côté de quelque chose... En bref, faudrait qu’on se retrou­ve dans le même voy­age de presse 😉 Là je pars juste­ment en Corse avec 10 autres... ce sera l’oc­ca­sion d’échang­er les unes les autres sur nos expéri­ences pho­tos... A bien­tôt j’espère !

Répondre
Natacha 19 octobre 2012 - 10:40

Bon­jour,

Débu­tant tout juste la pho­to j’ai acheté mon pre­mier reflex le mois dernier un petit EOS 650D. J’avais lu dans des com­para­teurs cette dif­férence avec les gros cap­teurs des gammes supérieures.
Mais je me suis dit que le temps que j’ap­prenne à maitris­er un reflex il y aura sure­ment plein de nou­veautés de sor­ties dans la gamme sup.
Et puis com­mencer direct avec un « gros » reflex après des années de com­pact et bridge ça aurait peut être était compliqué...sans par­ler du bud­get. Si ma pas­sion se con­firme à ce moment là fau­dra sure­ment inve­stir mais d’i­ci que je maîtrise par­faite­ment le 650D et que j’en fasse le tour j’ai un peu de temps ^^

En tout cas cet arti­cle me con­forte dans l’idée que pour pro­gress­er sur la durée fau­dra sure­ment pass­er par cet investisse­ment (mais pas avant quelques années ^^= )

Répondre
piotr 19 octobre 2012 - 10:51

« Un petit goût de « qui a la plus grosse », peut-être, mais ça m’évite d’être la petite blogueuse avec le petit appareil. »
Main­tenant tu seras la petite blogueuse avec le gros appareil 😉 (je con­nais la sortie ^^)

Bah avant de m’a­cheter du matos de pro, je dois déjà appren­dre à utilis­er celui à dis­po donc je suis encore loin de ces considérations !

Répondre
Rocky 19 octobre 2012 - 12:49

Haha on peut très bien avoir un gros appareil tout en étant petit, le tout est de savoir bien manip­uler les choses.

C’est vrai que pour avoir de belle pho­to c’est impor­tant surtout quand on voy­age (et qu’on a un blog :p).

je préfère pour ma part un petit com­pact avec la pos­si­bil­ité de met­tre un objec­tif de zoom.

Répondre
Vinz 20 octobre 2012 - 9:31

Bon arti­cle bien détail­lé ! J’at­tends avec impa­tience que ma cagnotte soit en meilleur état pour aban­don­ner lâche­ment mon 7D et pass­er au 5DMkIII... (même si j’aime d’amour ce boîti­er qui m’ac­com­pa­gne dans la boue, le sable et autres depuis 3 ans)

En revanche hors de ques­tion de pren­dre un 6D... Il n’a à mon sens aucun avan­tage, que ce soit par rap­port au 7D ou au 5D II...

Répondre
François 21 octobre 2012 - 9:05

Je suis passé assez tôt au DSLR, mais à la base je viens de l’ar­gen­tique (EOS 30 -> D60 -> 10D -> 5DI -> 5DII)
Le choix du full frame a été dic­té par deux raisons : les flous d’ar­rière plan (notam­ment sur les por­traits) et le grand angle. Je n’ai jamais acheté de 10–20mm ou équiv­a­lent pour mon reflex APSC et quand j’ai retrou­vé mon « vrai » 17–40, ça a été un choc. Le sec­ond choc a été quand j’ai regardé en détail le bord des images, mais c’est une autre histoire.
La seule chose que je pour­rais regret­ter, c’est le manque « d’al­longe » pour la pho­to ani­mal­ière par rap­port à un for­mat APSC qui trans­forme un 300 en 450mm. Mais les images du 5DII sont d’une réso­lu­tion suff­isante pour être recadrées.

Ma femme a tou­jours util­isé de « petits » boitiers (elle a un 450d), mais je ne suis pas à l’aise avec, prin­ci­pale­ment pour des raisons d’ergonomie.
J’ai un com­pact « à emporter partout » qui me sert pour les cas où je ne veux pas me balad­er avec 1.5 kgs de matos voy­ant autour du cou.

Quand au 6D, je pense que pour la pho­to de voy­age, le GPS serait très utile, même si Light­room 4 facilite un peu la géolo­cal­i­sa­tion. Pourquoi dia­ble ne l’ont ils pas mis sur le 5DIII ?

Répondre
Antoine 21 octobre 2012 - 9:26

Sur qu’avec un tel appareil même moi j’au­rai la dégaine d’un vrai pro !! ^^

Répondre
Mélissa 21 octobre 2012 - 23:44

Un petit pas pour Oreille, un grand pas pour ses lecteurs qui vont avoir une qual­ité de pho­tos irréprochables avec un pareil math­os, non ? ;D
Je taquine, bien sûr !

Répondre
amelie 22 octobre 2012 - 16:14

C’est surtout l’ob­jec­tif qui m’im­pres­sionne y a de quoi faire de belle pho­to comme ça.
Tu as dégoté une pro­mo­tion au faite ? 😉

Répondre
NowMadNow 24 octobre 2012 - 20:13

C’est drôle, ce qui m’a fait tiquer dans ton arti­cle (out­re la qual­ité des infos tech­niques), c’est le fait que tu laiss­es enten­dre en fil­igrane que ton statut de bloggeuse évolue et que tu songes à te pro­fes­sion­nalis­er. Du coup, ça m’in­trigue ! Tu vas fil­er au vent m’dame Oreille, de manière longue durée ? 

Sur le plan pho­tographique, je suis tou­jours un peu mal à l’aise quand je tombe sur des con­ver­sa­tions de ce type qui virent sou­vent à la course effrénée à la tech­nolo­gie. Moi aus­si je suis une geek, mais sur le plan pho­to je suis assez lente je crois, je n’ai pas besoin de sauter au niveau « supérieur » dès qu’une nou­veauté sort. Et les vieux appareils, je m’y intéresse de plus en plus. J’aimerais bien bricol­er un appareil pin­hole, et je joue beau­coup avec des vieux modèles. 

J’aimerais exploiter toutes les poten­tial­ités des appareils que j’ai, puis un jour ou l’autre bien sûr que je fini­rai par suc­comber à un engin incroy­able­ment sophis­tiqué. Mais par­fois cette course effrénée masque un peu les poten­tial­ités créa­tives des appareils moins « tendances ». 

Now­Mad­Now

Répondre
Michel 29 octobre 2012 - 11:59

Si je peux me per­me­t­tre, un point a ne pas nég­liger si l on voy­age dans cer­taines con­trées humides ou pous­sièreuse et/ou sablon­neuse , c’est l’é­tanchéite de l’ap­pareil. Chez canon, il faut au moins acquerir le 5d2 pour avoir un apn rel­a­tive­ment cor­rect dans ce domaine.

Répondre
Michel 29 octobre 2012 - 12:01

Je pré­cise que faire des pho­tos sur une sim­ple plage n’est pas sans risque, et le nb de com­pact qui devi­enne inutil­is­able est assez impres­sion­nant (grain de sable coincé dans le mecan­isme du zoom le plus svt)

Répondre
Nico 5 novembre 2012 - 3:12

Jusqu’à très peu de temps (jusqu’à la lec­ture de cet arti­cle en fait :p), je me demandais encore pourquoi Madame Oreille s’éver­tu­ait à utilis­er un 550d, l’ar­gu­ment du poids n’é­tant de mon point de vue qu’une excuse.
Et là, je lis ce que j’ai tou­jours pen­sé : un réflex certes plus lourd mais qui ne néces­sit­era pas beau­coup d’op­tiques pour le voy­age (quoi que ...) : un petit trans-stan­dard (le 16–35 est excel­lent en effet mais j’u­tilise plutôt un 24–70/2.8 qui me con­vient mieux) et éventuelle­ment une focale fixe ou deux (j’u­tilise un 50mm 1.2 et un 85mm 1.8, j’ai aus­si un petit (gros) Samyang 35mm 1.4 a focus manuel pour me faire plaisir :p)
Enfin, il manque à mon avis une info dans ton arti­cle et pas des moin­dres, l’u­til­i­sa­tion d’un FF requiert des optiques de haut vols. En effet, les défauts appa­rais­sent plus mar­qués en FF et d’au­tant plus avec les 20 Mpix du cap­teur. Tu ver­ras sans doute les lim­ites de ton 50mm 1.8 assez vite et tu devras pass­er au 1.4 😉 ... L’achat du 1.2 ne se jus­ti­fie pas for­cé­ment compte tenu de la faible dif­férence optique avec le 1.4 et ses 1000 euros sup­plé­men­taires à débours­er, à part peut-être pour la tropicalisation ...

Répondre
hansenne robert 6 novembre 2012 - 21:01

Je con­firme le 16–35 L est un objec­tif fab­uleux. Bonne soirée

Répondre
Jérémy 11 novembre 2012 - 0:32

Per­son­nelle­ment, je suis passé au 5D mk2 pour évoluer de mon 30D qui avait bien vécu, pour me faire plaisir, mais aus­si pour les pho­tos de paysage, où le 5D est vrai­ment extra !
J’ai aus­si atten­du le 5D mk3, mais il est sor­ti quand j’é­tais déjà par­ti pour mon TDM... Et au final, sur le 5D mk2, le seul point qui manque vrai­ment, c’est effec­tive­ment l’AF qui n’est pas très vail­lant, mais marche tout de même assez bien.
Par con­tre, je pense que les FF « tirent » moins sur les objec­tifs que les APS‑C car la den­sité de pix­el est bien plus faible sur un FF (d’où la mon­tée en ISO).

Après, tout dépend aus­si de l’u­til­i­sa­tion finale de la pho­to : si c’est sim­ple­ment pour met­tre des images sur le web, un FF ne se jus­ti­fie pas de mon point de vue (un com­pact, sauf pour la PdC, suf­fit large­ment), si c’est pour faire des tirages grands for­mats, c’est pas le même débat 😉

Mais comme tu le dis, il y a l’aspect « coup de coeur » qui est stricte­ment per­son­nel ! Et là dessus, je ne regrette pas du tout mon achat, car la pho­to est une par­tie inté­grante de mon voy­age, et j’adore son rendu !

Enfin, con­cer­nant l’aspect sécu­rité avec un réflex, ça joue aus­si beau­coup ! Après l’Asie où je n’ai jamais eu une crainte de sor­tir mon réflex, j’ai passé 1 mois à Lima en le sor­tant 2 fois... Il y a des lieux où utilis­er un appareil à plus de 1000–2000€ n’est pas très con­seil­lé, surtout quand on sait que des gens se font « piquer » leur bridge, bien moins chers, alors qu’ils fai­saient atten­tion. Et de voir la réac­tion de pho­tographes ama­teurs à Lima (lors de la world­wide pho­towalk), pos­sé­dant des réflex eux aus­si, et étant très curieux de voir un 5D mk2 car c’est un appareil rare ici.

Je ne sais pas pour toi, mais pour ma part, je ne compte pas chang­er de réflex avant un long moment main­tenant, ne voy­ant pas de rai­son jus­ti­fi­ant de changer.

Répondre
Almonzo 16 novembre 2012 - 14:02

Très bon arti­cle ... Je crois qu’avec un peu d’ex­péri­ence ramen­er tout son matos reflex pour un voy­age longue durée est une erreur. 

Un bon com­pro­mis serait le reflex + 1 zoom + 1 focale fixe (le tout serait de faire le bon choix, ce qui déter­mine par la suite le type de pho­tos prise pdt le voyage). 

Il faut aus­si pren­dre en compte, que par­fois, chang­er d’op­tiques pen­dant un long voy­age per­met de vari­er les points de vue et déblo­quer la créa­tiv­ité. Par­fois, lorsque j’é­tais ennuyé de mon 17–50, je pas­sais au 50, et j’avais l’im­pres­sion d’avoir plein de rich­es idées.

Pour finir, il y a la solu­tion des hybrides pour le voy­age (pour ma part, c’est la solu­tion que j’ai choisi pour mon prochain tdm). C’est beau­coup moins de place et surtout de poids dans le sac, pour une très bonne qual­ité d’im­age. Il y a notam­ment le Olym­pus OMD‑5 et le Fuji XPRO1 qui se tire la bourre en ce moment.

Bon voy­age à tous !

Répondre
gilles 21 novembre 2012 - 11:45

Bon­jour,
J’avais un bridge Son­ny, et évolu­ant dans mon par­cours, pour aller plus loin, j’ai investi dans un EOS 600 d. Je me suis dit que le temps que j’apprenne à maîtris­er un reflex il y aura sure­ment plein de nou­veautés de sor­ties dans la gamme sup, et les prix vont baiss­er pen­dant ce temps....
Si ma pas­sion se con­firme à ce moment là fau­dra sure­ment inve­stir dans du meilleur matériel, mais je pense que ce n’est pas le matériel qui fait le pho­tographe, et il faut d’abord amélior­er sa tech­nique et la post pro­duc­tion, sauf cas par­ti­c­uliers où il faut du matos par­ti­c­uli­er (sport, nuit, ani­malier) donc le bud­get associé.
Très hon­nête­ment, il faut être un expert de la pho­to pour dis­tinguer toute ses notions de piqué, de flou, etc... je crois que c’est la com­po­si­tion qui prime.
Quant au matériel à apporter, mon opin­ion est que tout dépend de ce que l’on veut faire de son voy­age : reportage pho­to où l’on a pris un bil­let juste pour faire de belles, ou loisirs avec sa petite amie.
Per­so, la pho­to c’est d’abord du plaisir ! 😉

Répondre
Yannovitch 15 décembre 2012 - 9:37

J’ai reven­du mon 550D avec tous ses objec­tifs, car après avoir tester suc­ces­sive­ment Nikon, Pen­tax, Sony, j’avais envie de voir pourquoi on encense telle­ment Canon ...
Mais rien n’y fait, je me sens plus à l’aise avec l’er­gonomie d’un Nikon ( ou d’un Pentax).
Donc je suis revenu sur Nikon.
Je suis sûr à 95% que mon prochain achat ce sera dans des Nikon D600. Seul les ISO que j’au­rais bien aimé mon­tant à 100000 ISO comme chez Canon ou le Nikon D4 me reti­en­nent. Mais bon, je trou­ve que Nikon gère mieux la mon­tée en ISO. Donc ca com­pense. Surtout que dans mon coin du monde, j’en trou­ve pour bcp moins cher que par chez toi.
L’autre chose qui me fait hésiter, c’est si j’in­vestis dans « des » Full Frames.
« Des » Nikon D600 ? Oui, parce que ma grosse ques­tion actuelle, c’est com­ment gér­er les con­certs, les mariages, ou dans les voy­ages les sit­u­a­tions « d’urgence ».
J’ai trop pesté par le passé des pho­tos absol­u­ment sub­lime que j’ai raté parce que j’é­tais en train de chang­er d’op­tique pour en avoir une « qui va mieux ».
Donc après des tests dans tous les sens, j’en suis venu à la con­clu­sion que pour moi, la meilleure sinon la seule solu­tion, c’est d’avoir un boiti­er par optique.
Mais même avec la démoc­ra­ti­sa­tion du FF, j’hésite quand même franche­ment à me trim­baller avec autant de « fric » sur moi. Et pour le coup, la dis­cre­tion c’est raté.
Je me dis que je pour­rais très bien aus­si acheter plusieurs G2 par exem­ple à 100€ le boitier ..
M’en­fin bref. On verra ^^

Répondre
Victorine Therasse 9 janvier 2013 - 14:07

Bon­jour,

Je pos­sède le Nikon D3100 depuis quelques années. Depuis cet été, je shoote dans des fes­ti­vals et beau­coup dans des soirées. J’y ai appris énor­mé­ment de choses, et pour acquérir encore plus d’ex­péri­ence, j’aimerais pass­er en Full Frame. 

Je suis étu­di­ante, donc mon bud­get reste très ser­ré. Je suis très attirée par le 5D MK II, mais une con­nais­sance vend son Nikon D700. J’ai vu qu’ils étaient « concurrents ».

J’aimerais donc avoir votre avis. Je ne sais pas du tout lequel acheter, si je m’en­dette tout de suite ou si j’at­tends une petite année pour pou­voir béné­fici­er de boitiers plus récents d’oc­ca­sion (par exem­ple le EOS 6D).

Comme je vous l’ai dit, je shoote en fes­ti­val, en soirées, et j’aime égale­ment le por­trait et le macro (ça, ce sera pour plus tard, après quelques jobs de vacances 😉 )

Mer­ci,

Vic­torine

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.