fbpx

Vietnam : Tam Cốc & la baie d’Along

On fait sou­vent référence à Tam Cốc comme la baie d’Along ter­restre. Les deux lieux ont en effet de nom­breux points com­muns dans les paysages qu’on y aperçoit : on est cernés par des pitons kars­tiques. A Tam Cốc, ils jail­lis­sent au milieu des riz­ières ; à Along, ils sor­tent tout droit de la mer de Chine. Et si la baie d’Along est inscrite depuis quelques années au pat­ri­moine mon­di­al de l’UNESCO, et voit donc débar­quer de véri­ta­bles hordes de touristes, Tam Cốc mérite elle aus­si le déplace­ment (mais, ouf, les hordes restent lim­itées là-bas !).

Deux jours à Tam Cốc

Je quitte Hà Nội sur un con­stat : se ren­dre à Tam Cốc par ses pro­pres moyens n’est pas sim­ple ! (Au retour, pour 8$US, nous pren­drons un minibus pour touristes !) Enfin, nous avons réus­si. Ma petite sœur, instal­lée depuis quelques jours et pour quelques mois dans la cap­i­tale viet­nami­enne, a trou­vé le bon bus, même s’il aura mis plus d’une heure à tra­vers­er Hà Nội pour rejoin­dre la gare routière de Giáp Bát. De là, après un essai infructueux, nous réus­sis­sons à ignor­er les rabat­teurs, très oppres­sants, pour deman­der nos deux bil­lets pour Ninh Bình à un guichet. 70.000dongs, le prix a triplé depuis mon Lone­ly Plan­et de 2010 : l’inflation au Việt Nam est colos­sale.

S’asseoir dans le bus ne veut pas dire qu’on part, loin de là. Le but du chauf­feur et de ses assis­tants, c’est de rem­plir le véhicule. Ça veut dire rouler le plus douce­ment pos­si­ble, faire trois fois le tour du quarti­er, et s’arrêter dès qu’il y a quelqu’un sur le bord de la route. Bref, Hanoï-Ninh Bình, c’est une cen­taine de kilo­mètres, et on met trois heures. Une fois à Ninh Bình, il faut encore rejoin­dre Tam Cốc. Les con­duc­teurs de moto-taxis étaient très oppres­sants et agres­sifs, et refu­saient de négoci­er le tarif : nous sommes mon­tées dans un taxi voiture, pour 100.000dongs. Par­ties de chez ma sœur à 7h, nous arrivons à 13h devant l’embarcadère, pile la bonne heure pour con­stater qu’il y a effec­tive­ment du monde.

Notre idée, c’était d’y rester deux jours, juste­ment pour éviter la foule sur l’activité la plus con­nue à Tam Cốc : la prom­e­nade en bar­que dans les grottes. En effet, la plu­part des touristes vien­nent à la journée, en excur­sion depuis Hanoï : les minibus les déposent, ils font le tour en bateau, man­gent, éventuelle­ment voient une pagode, et repar­tent pour être à l’hôtel à 18h. En restant deux jours, on sait qu’on sera au calme le lende­main matin, pour prof­iter des grottes sans la foule. Et effec­tive­ment, passé 16h, la ville sem­ble totale­ment déserte.

Vietnam_01_tamcoc_001

Du coup, nous déci­dons de com­mencer par la pagode Hang Múa, juchée tout en haut d’une falaise d’où on aperçoit les envi­rons à 360°. J’ai noté quelques infos glanées sur le web, et nous par­tons à pied, équipées égale­ment de la pho­to­copie de carte gri­bouil­lée de l’hôtel (je le véri­fierai un mois durant : les viet­namiens ne savent ni faire ni lire les cartes). Et là, on se rend vite compte que non seule­ment cette carte est vrai­ment mal fichue, que per­son­ne ne sait nous indi­quer la route, et qu’en plus les infos que j’ai lues sont totale­ment erronées (un énième blogueur qui fait un arti­cle bien référencé sur un lieu où il n’est pas allé, en piquant des pho­tos sur Google Images, et en recopi­ant les infos déjà fauss­es d’un site pour­tant de référence...). On décide donc de rebrouss­er chemin.

Vietnam_01_tamcoc_002On reten­tera le coup le lende­main, en ayant loué des vélos à l’hôtel, car Hang Múa est bien trop loin à pied. En réal­ité, il suf­fit de repren­dre la route prin­ci­pale vers Ninh Bình et de chercher, sur la gauche, une petite place avec un très gros arbre cou­vert de lianes, avec des bancs pour prof­iter de l’ombre. C’est à cet endroit qu’il fau­dra tourn­er à gauche, puis aller tou­jours tout droit jusqu’à être à nou­veau obligé de tourn­er à gauche. On tra­verse de petits vil­lages, des riz­ières, on longe un cimetière, puis enfin on tombe sur le por­tail de l’entrée de Hang Múa. On peut y laiss­er les vélos sans crainte (de toute façon, on paye pour...) et com­mencer l’ascension !

Avant d’attaquer les presque 500 march­es, on tra­verse un petit jardin, pourvu de quelques grottes. C’est d’un intérêt lim­ité mais nous fûmes heureuses de trou­ver de la fraîcheur en redescen­dant. Les 500 march­es sem­blent néces­siter une éter­nité d’arpentage, et le fait qu’elles ne soient pas régulières n’aide pas franche­ment. Mais le point de vue vaut la peine, une fois au som­met, même si c’était très brumeux le jour de ma vis­ite...

Vietnam_01_tamcoc_003

Vietnam_01_tamcoc_IMG_3358 copie
Nous effec­tuons la balade en bar­que tôt le matin. Le prix est fixe, les rameuses font la queue pour embar­quer les touristes cha­cune leur tour. A cette heure-là, nous ne sommes pas très nom­breux, et c’est tant mieux. On prof­ite du calme du lieu. Notre rameuse, une dame âgée, ne par­le pas un mot d’anglais. De temps en temps, elle pointe une chèvre sur le rivage, un filet de pêche dans l’eau, ou n’importe quel organ­isme vivant, et nous dit « madame madame, miam miam ». Voilà.
Avec elle, il y a une gamine. J’avais peur d’une arnaque. En fait, c’est son appren­tie. Les rameuses ont la par­tic­u­lar­ité de le faire avec les pieds, ce qui demande une cer­taine dex­térité.
Sur la fin du par­cours, notre rameuse laisse donc sa place à la gamine, qui met­tra approx­i­ma­tive­ment dix sec­on­des à nous faire ren­tr­er dans la bar­que qui arrivait en face. Je n’ai tou­jours pas com­pris pourquoi elle a atten­du un endroit avec du monde pour pass­er les rames, et pourquoi elle fait ça avec des clients à bord (nous l’avons pris avec le sourire, mais nous avons quand même fail­li chavir­er...).
Enfin, la prom­e­nade reste sym­pa !

Vietnam_01_tamcoc_IMG_3072_1 copie

Tam Coc

Tam Coc

La baie d’Along (ou Hạ Long)

De plus en plus de voyageurs au Viet­nam déci­dent de ne pas y aller, parce qu’il y a trop de monde. Et nous avons vrai­ment hésité. Il est pos­si­ble de trou­ver des alter­na­tives, en allant dans les baies voisines (Tự Long, notam­ment), mais en pleine péri­ode du Têt (Nou­v­el An), on ne sait jamais ce qui va être fer­mé ou ouvert. Et, surtout, si ça risque d’être com­plet ou non. Bref, par sécu­rité, on a choisi la pre­mière agence avec un bureau qui nous inspi­rait et on a réservé notre excur­sion, pour trois jours, à env­i­ron 90€ cha­cun (à ce moment-là, Mon­sieur Oreille m’avait rejoint, nous étions donc trois) : trois jours, une nuit sur une jonque, une nuit dans un bun­ga­low sur une petite plage isolée.

Le minibus vient donc nous chercher devant l’agence, le lende­main matin, pour rejoin­dre le port où des cen­taines de touristes sont répar­tis sur des bateaux en tout genre. Et sur toute cette pre­mière journée, on sen­ti­ra bien la foule, entre le port, la vis­ite des grottes (sans grand intérêt, mais inclus dans tous les tours...) et le lieu où nous lâchons l’ancre pour la nuit. Mais ça n’enlève rien à la beauté du paysage, surtout que notre cham­bre donne du côté où il n’y a aucun bateau...

Vietnam_04_along_001

A bord, tout est fait pour faire con­som­mer le touriste. Ain­si, si nous voulons con­som­mer nos pro­pres bouteilles d’eau, il nous faut nous acquit­ter de 1$US, ce qui nous don­nera droit à un verre avec des glaçons. Et s’il s’agit d’une bouteille d’alcool, la taxe grimpe à 15$US. Le but étant bien évide­ment qu’on achète directe­ment au bar du bateau. Et ça marche : cer­tains auront des ardois­es atteignant plusieurs mil­lions de dongs (en euros, ça ne fait pas tant que ça, mais ça fait beau­coup de litres d’alcool...). J’ai préféré suiv­re le con­seil de la femme de l’agence de voy­age : plan­quer les bouteilles (d’eau, hein !) dans la cham­bre et m’y ren­dre quand j’ai soif, tout sim­ple­ment.

Vietnam_04_along_IMG_3610

Vietnam_04_along_IMG_3593 copie

Vietnam_04_along_IMG_3619 copie

Vietnam_04_along_IMG_3617 copie

Vietnam_04_along_IMG_3650_1 copie

Nous savions très bien à quoi nous atten­dre, et ne le regret­tons pas ; ce n’est pas si hor­ri­ble et, surtout, nous avons bon espoir pour la deux­ième journée. La plu­part de nos com­pagnons de route ren­trent à Hanoï après cette nuit sur le bateau, et nous avons choisi de rester plus longtemps pour rejoin­dre la plage privée d’un hôtel, à Cát Bà, baie sim­i­laire et voi­sine, beau­coup plus calme. Nous pour­rons ain­si faire un petit peu de vélo dans l’intérieur des ter­res, et prof­iter d’instants où nous serons véri­ta­ble­ment seuls au monde, tous les trois sur le toit du bateau, à admir­er le paysage, et observ­er les vil­lages flot­tants, en nous nous dis­ant qu’on doit se sen­tir bien isolé, dans une telle cabane, les jours de tem­pête.

Vietnam_04_along_IMG_3662 copie

Vietnam_04_along_IMG_3688 copie

Vietnam_04_along_IMG_3684 copie

43 Commentaires

  1. Pfiou­uu... J’en suis bouche bée telle­ment c’est beau ! Tes pho­tos sont vrai­ment très réussies ! Du coup, je me dis que dans quelques mois quand j’y serai, je vais penser à tes pho­tos et être dégoutée d’en pren­dre des toutes pour­ries... lol
    Petite ques­tion : pour les polaroid, tu les a mon­té sur pho­to­shop ou tu a scan­né de vrai polaroid que tu as pris ???
    Bonne journée !

  2. Tes pho­tos sont vrai­ment mag­nifiques ! Et même si je sais que la baie d’Along très très (trop ?) touris­tique et qu’il y a beau­coup d’attrapes-touristes à éviter, j’avoue que ton arti­cle donne extrême­ment envie...

    En tout cas, bra­vo encore une fois pour ce super réc­it (allez, je lâche même un <3) !

  3. La couleur de tes pho­tos .... c’est mag­ique ! Je suis intéressée aus­si comme Lili par le scan, mais plus par celui des bil­lets et des tick­ets, tu utilis­es un scan­ner ? (oui ques­tion bête 🙂
    je ne suis jamais allée au Viet­nam, ça fait bien envie de sor­tir des sen­tiers bat­tus comme tu l’as fait !

    1. Là, ce n’est pas vrai­ment sor­tir des sen­tiers bat­tus, ça reste deux gros coins touris­tiques ! J’ai juste essayé de trou­ver des moyens pour en prof­iter au max­i­mum sans trop de foule...

      Pour les scans, là, tout est fait à l’appareil pho­to : ça donne plus de relief que le scan qui aplatit tout.

  4. Des pho­tos mag­iques et des infos dont j’aurais bien aimé dis­posé lorsque je me suis moi-même ren­due à Tam Coc avec une amie (nous avions certes moins de temps à pass­er sur place, mais je regrette cette vue plongeante mag­nifique sur les pythons rocheux que vous nous faites partager et que nous n’avons pas eu l’occasion de décou­vrir)...

    1. Je pense qu’il y a finale­ment assez peu de gens qui y vont, parce qu’il faut avoir le temps et surtout l’info que ce point de vue existe... Après, on peut aus­si pren­dre un taxi-moto dans le cen­tre et en une heure on fait l’aller-retour, sans avoir à chercher.

  5. Tes pho­tos sont justes mag­nifiques ! Elles me don­nent encore plus l’envie d’y aller.
    Juste­ment, je regar­dais pour pren­dre mes bil­lets pour fin avril/ début mai mais en regar­dant pour l’avion en interne, je m’aperçois que tout est « sold out » au niveau des vols Hanoï / Ho Chi Minh , pens­es tu que c’est à cause des fêtes ? D’autres moyens plus pra­tiques pour rejoin­dre le sud rapi­de­ment selon toi ?
    Mer­ci

    1. Je vais te répon­dre autre chose : rejoin­dre le sud depuis Hanoï est pour moi une mau­vaise idée, parce que tu vas louper le cen­tre, où il y a quelques trucs sym­pas à voir ! C’est une nuit en train/bus entre Hanoi et le cen­tre, puis un peu plus pour HCM (voire beau­coup plus en bus)

  6. On peut dire que votre arti­cle nous donne vrai­ment envie d’aller décou­vrir le Viet­nam et ses paysages ! C’est exacte­ment le genre de lieux que j’aimerais décou­vrir en prom­e­nade, tra­vers­er ces grottes entourées de ver­dures à bord d’un pirogue doit vrai­ment être un moment inou­bli­able à pass­er...
    Mer­ci d’avoir partagé cette expéri­ence avec nous !
    A bien­tôt !

  7. Bon­soir, rien que de se ren­dre au Viet­nam c’est déjà une aven­ture en soi, et ain­si que pour l’argent ! Mais le voy­age en valait la chan­delle, ces images sont superbes et dépaysantes, du pur bon­heur !

  8. Que de mag­nifiques pho­tos ! Ton arti­cle et tes pho­tos don­nent vrai­ment envie à y aller. Bra­vo Aurélie... Il existe aus­si quelques endroits aux alen­tours de Tam Coc, tou­jours dans la province de Ninh Binh, qui sont méri­tent d’être pho­tographiés : le canal Gà ou canal du Poulet (Kenh Gà), Van Long, Grotte de Jade, Thung Nham, Thung Nang etc.

  9. Waouh­h­hh, ces pho­tos sont mag­nifiques ! Le Viet­nam fait déjà rêver mais là j’en suis plus que con­quise... Bra­vo l’artiste ! Et bonne réadap­ta­tion ici !

  10. On a vu les mêmes paysages et pour­tant j’ai qua­si­ment l’impression qu’ils sont tout nou­veaux avec ces mag­nifiques pho­tos !
    Johan et moi voulions savoir si nous pou­vions met­tre le lien vers ta cav­erne d’alibaba pho­tographique sur notre blog de voy­ages ?

    Je mets aus­si en pra­tique les con­seils glan­er ici pour mes pro­pres pho­tos, ils sont très utiles, mer­ci beau­coup ! 😀
    Très bonne con­tin­u­a­tion

    1. J’espère que tout se passe bien pour vous et que la météo ne rend pas les vis­ites trop com­pliquées...
      (et oui, pas de soucis pour le lien !)

  11. Mag­nifiques tes pho­tos ! On a fait un itinéraire sim­il­iare, mais deux semaines avant toi il me sem­ble... 🙂
    Si ça peut te ras­sur­er nous aus­si on avait galér­er pour aller à Tam Coc par nos pro­pres moyens... Au final on avait réus­si à se gref­fer à un tour organ­isé qui par­tait de Hanoi pour faire l’aller retour en 1 jour. Pour 120’000 dongs on a pu mon­ter dans le bus qui nous a déposé à Tam Coc quand le reste du groupe par­tait faire le tour en bar­que... Mais idem, ça puait l’arnaque vu que la guide du tour n’a eu de cesse de vouloir nous con­va­in­cre de nous join­dre au groupe pour manger/visiter ci/visiter ça (en payant un sup­plé­ment bien évidem­ment). 😉

    1. Oui, on s’est croisés 😉 Vous mon­tiez pen­dant que je descendais !

      Les tours, c’est pra­tique pour gag­n­er du temps, mais en Asie, ils ont quand même le chic pour en prof­iter pour essay­er de te ven­dre tout et n’importe quoi... On ne par­lera pas des arrêts sys­té­ma­tiques dans les mag­a­sins (enfin, dans les hangars !) à sou­venirs.

  12. Nice pics... comme d’hab... quoique cer­taines un peu som­bre je trou­ve„,
    « ardois­es atteignant plusieurs mil­lions de dongs » cela en fait des L j’imagine

  13. C’est super beau ! Mer­ci de votre pas­sion pour notre pays....
    Grace aux travaux mag­nifiques comme vous avez fait que plusieurs voyageurs ont con­nu notre pays
    Bien cor­diale­ment
    Ngoc TU

  14. Je com­mence à pré­par­er un itinéraire pour un voy­age au Viet­nam en mai, et je me recon­nais com­plète­ment dans le para­graphe « est-ce que je vais à la baie d’Along après tout ce que j’en entends ?» 😉

    Et bien, je t’avoue que ce bil­let m’a plutôt ras­suré. Peut-être que ce sont tes belles pho­tos qui don­nent mal­gré tout envie... « ce n’est pas si hor­ri­ble», j’en prends note !

    Et puis moi qui hési­tais à faire un cro­chet à Ninh Binh, adjugé ven­du, je vais essay­er de trou­ver 2 jours pour suiv­re ton con­seil 😉

    Bonne journée !

  15. Bon­jour,

    Je me rend au viet­nam cet été et j’aimerai passé 2 jours à Ninh binh avant de rejoin­dre la baie d’Halong. Y a t-il des bus qui s’y ren­dent ?

    Mer­ci d’avance.
    Bonne journée 🙂

  16. Bon­jour,

    Le coup des 3h pour 100km, ça m’a fait mar­rer, tant ça m’a paru fam­i­li­er. Avant d’aller au Guatemala, regar­dant sur Google Map, j’avais pen­sé qu’un tra­jet Xela-Ati­t­lan, 100km, aurait fait 1h – me fiant à mes repères occi­den­taux (ponc­tu­al­ité, infra­struc­tures fiables, etc.). En fait, 3h, avec bus faisant des arrêts réguliers. Un autre cas mar­rant : 70km de Coban à Lan­quin, soient 3h dont les 2 dernières sur des chemins caill­ou­teux et caho­teux... C’est clair qu’il vaut tjs mieux raison­ner en temps qu’en kilo­mètres quand on voy­age !

    Pour en revenir à vos mou­tons, Tam Coc et la baie de Halong ter­restre, un copain qui vit là-bas, Ludovic, a accep­té de nous faire un petit topo et j’ai donc actu­al­isé un arti­cle pub­lié y’a 2 ans, que nous avait écrit un cou­ple de touristes qui avait « fait » la pénin­sule indochi­noise ( càd qui s’était ren­du là, avait décou­vert, s’était promené, avait par­cou­ru, tout ça tout ça). Son ver­dict m’a sur­pris et je l’ai relayé ; il rejoint tout à fait vos remar­ques : « Tam Coc est un piège à touristes à 100% tourisme de masse (...) Nous n’allons plus à Tam Coc depuis bien longtemps car donc trop tourisme de masse et surtout les rameuses sont archi-droguées à l’argent… Si tu ne leur donne pas un pour­boire suff­isant (par­fois du vol à l’état pur:)) Elles t’insultent en Viet­namien et les touristes ne s’en ren­dent absol­u­ment pas compte, con­traire­ment à moi :)))) Bref si je dois don­ner un avis per­son­nel, je vote pour la baie d’Halong ter­restre… mais Trang An et non Tam Coc », écrit-il (je vous laisse le lien si jamais vous vouliez lire son témoignage com­plet : Eco­tourisme au Viet­nam : Tam Coc, ou la baie d’Halong ter­restre)...

    Pour le reste, je vais volon­tiers faire l’énième gugusse félic­i­tant pour les belles pho­tos, mais que voulez-vous ?

    A bien­tost,

    Mikaël

  17. Bon­jour,
    Votre arti­cle est vrai­ment très intéres­sant et super moti­vant, nous par­tons dans quelques mois vis­iter le viet­nam du nord (hanoi-sapa-hanoi-tam­coc-cat­ba-halong-hanoi... ça s’annonce superbe^^) mais nous sommes un peu per­dues face à toutes ces agences pour faire labaie mar­itime. nous voudri­ons faire une excur­sion de 3jours 2nuits en par­tant de Cat Bà jusqu’à Halong ou aux envi­rons mais on se demandais si vous aviez pris les bil­lets directe­ment sur place pour faire ça ou si vous aviez réservé avant votre départ ? De tout ce que l’on voit on entend que les agences locales sont moins chers (on à peur de se faire avoir en les prenant sur place mais on ne veut pas non plus se retrou­ver sur un énorme bateau plein de touristes...)sinon un con­seil pour les agences à con­tac­ter avec les prix dont tu par­le ?
    ha on arriverais de Tam­coc que l’on fait juste avant, du coup on aimerais éviter de repass­er par Hanoi.
    Mer­ci

  18. Hel­lo ! Super arti­cle, ça donne vrai­ment envie. Je vais au Viet­nam dans quelques semaines et for­cé­ment je me pose beau­coup de ques­tions sur la baie d’Along. Est ce que vous vous sou­venez de votre agence ? Mer­ci ù

  19. Bon­jour, je tombe sur votre superbe site en glanant des infos sur le Viet­nam ! Bra­vo ! Une ques­tion : etes vous allés directe­ment de Tam Coc a Halong ou etes vous repassés par Hanoi entre les 2 ? Nous aime­ri­ons faire les 2 a la suite mais je ne vois pas s’il est pos­si­ble de trou­ver une agence qui fera Tam Coc-Halong-Hanoi. Mer­ci 🙂

  20. Bon­jour,

    Mag­nifique blog ! Ça fait rêver, je suis au Viet­nam en ce moment et vos pho­tos m’inspirent beau­coup 🙂
    Serait il pos­si­ble de me com­mu­ni­quer le nom de l’agence que vous avez utilis­er pour la baie d’halong ? (si vous vous en sou­venez)...

    Mer­ci !

    Ama

  21. Ouawww, superbe blog,
    Je suis occupée à met­tre en digi-scrap-album mes voy­ages au Viet­nam de 2013, 2014 (pré­ten­tieuse que je suis...)
    Et tombe par hasard sur votre blog en cher­chant des infos sur Tam Coc,
    félic­i­ta­tion, j’aime beau­coup la présen­ta­tion entre excel­lentes et splen­dides pho­tos, tick­ets d’entrées, sous et autres papiers locaux, et l’idée d’emploi de pola pour les pho­tos moins nick­els mais qu’on veut garder pour les sen­ti­ments qu’elles nous ren­dent.
    Oui, vrai­ment BRAVO.

  22. Bon­jour, super blog, très agréable à lire ! Vous sou­venez-vous du nom de l’agence que vous avez prise pour la baie d’Halong ?

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest