fbpx

Vacances à la plage : danger pour l’appareil photo !

par Madame Oreille

Début juillet, je suis allée pas­ser une jour­née à Deau­ville. L’oc­ca­sion de m’a­mu­ser avec mon appa­reil pho­to, mais aus­si d’obser­ver les autres tou­ristes, et par­fois d’a­voir très mal à leur place. Je crois que c’est un défaut de pho­to­graphe pas­sion­né : votre gorge se noue quand vous voyez un appa­reil en danger !
Du coup, en y repen­sant, j’ai eu envie de vous pro­po­ser cet article, tiré du livre que j’ai sor­ti début mai (dans lequel y’a plein d’autres conseils, mais celui-ci est vrai­ment spé­ci­fique à la saison !) 

La plage com­bine deux des pires enne­mis de l’ap­pa­reil pho­to : le sable et l’eau. Mais est-ce une rai­son pour ne pas sor­tir votre appa­reil ? Bien sûr que non.

La pre­mière pré­cau­tion va être de mettre la sangle ou la dra­gonne : que l’appareil ne tombe sur­tout pas !
Ensuite, il fau­dra veiller à ne pas lais­ser le sable se mettre par­tout : s’essuyer les mains avant toute uti­li­sa­tion et tout ran­ger dans des sacs étanches. Vous pou­vez par exemple pla­cer tout votre maté­riel dans des sacs de congé­la­tion. En ren­trant, net­toyez bien votre étui ou sac pho­to, de sorte qu’aucun grain de sable ne traîne dedans. Sur la plage, évi­tez autant que pos­sible les chan­ge­ments d’objectifs, et faites-le tou­jours en pro­té­geant votre boî­tier et en vous met­tant dos au vent.

Si vous par­tez sou­vent en bord de mer et sou­hai­tez pro­fi­ter à fond de la plage sans stres­ser pour votre appa­reil, il peut être inté­res­sant d’investir dans un petit com­pact étanche, voire une housse imper­méable (ou un cais­son) pour votre réflex. Vous pour­rez ain­si sur­vivre aux vagues et, mieux, aller prendre des pho­tos sous l’eau !

Si jamais votre appa­reil venait mal­heu­reu­se­ment à tom­ber dans l’eau, ne per­dez pas espoir pour autant. A l’époque où il n’y avait pas d’électronique dans les appa­reils pho­to, on conseillait de gar­der le boî­tier noyé dans un sac plas­tique : l’oxydation n’apparaît que lorsqu’il y a de l’oxygène, et donc hors de l’eau. Ce conseil n’est plus à appli­quer du tout !
Le pro­blème de la mer, outre l’eau elle-même, c’est le sel, hau­te­ment cor­ro­sif. Reti­rez immé­dia­te­ment la bat­te­rie et la carte mémoire puis rin­cez l’appareil à l’eau claire, pour faire par­tir tous les petits dépôts. Lais­sez-le éteint, n’essayez sur­tout pas de le ral­lu­mer tout de suite.

Essuyez-le minu­tieu­se­ment (avec un chif­fon propre) mais sans frot­ter ni appuyer. Ouvrez tout ce qui peut l’être (cla­pets pour les cartes, etc.) et lais­sez-le sécher dans une pièce ventilée.
Even­tuel­le­ment, vous pou­vez uti­li­ser un sèche che­veux en posi­tion froide, ou le mettre dans une boîte pleine de riz : les grains absor­be­ront l’humidité. Faites de même avec les accessoires.
Atten­dez plu­sieurs jours, voire une semaine s’il est res­té long­temps dans l’eau et essayez de le ral­lu­mer. S’il ne se passe rien, ten­tez votre chance au ser­vice après-vente de la bou­tique où vous avez ache­té votre maté­riel (évo­quez sim­ple­ment l’hu­mi­di­té ambiante ou la conden­sa­tion thermique).

Dans le cas où la garan­tie est tou­jours en vigueur, vous pou­vez effec­ti­ve­ment ten­ter de ne pas men­tion­ner l’épisode aqua­tique, même s’il y a fort à parier que le tech­ni­cien ver­ra la super­che­rie. Si jamais vous n’avez plus de garan­tie, deman­dez quand même un devis, au cas où. Enfin, ren­sei­gnez-vous auprès des com­pa­gnies d’assurances : il arrive que cer­taines prennent en charge ce genre d’accident.

Pro­fi­tez bien de vos séjours à la plage !

Plus d’in­fos : le Petit Guide du Voya­geur Pho­to­graphe.

Poursuivre la lecture vers un autre article..

22 commentaires

Soizpic 26 juillet 2012 - 8:55

Tu as rai­son de le rap­pe­ler, com­bien de per­sonnes ont per­du leurs appa­reils après un séjour à la plage (ou dans le désert, sable plus fin) !

Pour chas­ser l’hu­mi­di­té après avoir rin­cer l’ap­pa­reil, un truc effi­cace c’est aus­si d’en­fer­mer l’ap­pa­reil dans une boîte her­mé­tique (ou sac plas­tique à défaut) avec un sachet absor­beur d’hu­mi­di­té (ceux qu’on trouve avec les appa­reils élec­tro­niques neufs font l’affaire). 

Au fait, j’a­dore ton blog et tes photos !

Répondre
minami-o 26 juillet 2012 - 9:18

Wouawe la chance ! T’as eu sacré­ment beau temps, a Deauville !! 😀 😀 😀
Plus sérieu­se­ment je n’ai encore jamais ten­té l’ap­pa­reil à la plage – trop peur de le pour­rir, vu que je ne suis pas très soigneux...
A essayer pro­chai­ne­ment quand même, mer­ci pour le rappel 😉

Répondre
Cynthia 26 juillet 2012 - 9:19

La plage me fait peur, je ne prends que mon appa­reil pho­to lorsque je sais qu’on ne va faire qu’une balade. Si on reste à la plage je prends un appa­reil pho­to jetable ou un com­pact dans un ziplock.

Répondre
carre 26 juillet 2012 - 10:05

De bons conseils, j’en ajou­te­rais un : pré­fé­rer les focales fixes aux zooms (sauf s’ils sont « tro­pi­ca­li­sés ») : moins de risque de voir des grains de sable se glis­ser entre les fûts. En ce qui me concerne, après 2 objec­tifs au SAV (pour cause de grains de sable jus­te­ment) je n’emmène plus mon réflex à la plage, je prends mon compact...

Une remarque hors sujet, si je peux me per­mettre : les pho­tos sont sym­pas, mais je trouve que le vignet­tage est trop sys­té­ma­tique, et pas tou­jours oppor­tun (comme ici pour des pho­tos de pay­sages : pour­quoi uti­li­ser un grand angle pour ensuite « fer­mer » l’image ?)

Répondre
LadyMilonguera 26 juillet 2012 - 10:10

Tu as fort bien décrit la mort de mon der­nier appa­reil pho­to... Je l’a­vais posé sur mes affaires bien loin de l’eau, mais une vague plus auda­cieuse que les pré­cé­dentes a noyé le tout... Mon APN n’a jamais vou­lu redé­mar­ré ensuite.

Répondre
argone 26 juillet 2012 - 10:12

Très belles pho­tos ... et mer­ci pour ces conseils pré­cieux ... sou­vent je n’ap­porte pas mon reflex à la plage, trop peur d’un accident !

Répondre
Franck - Papa Blogueur 26 juillet 2012 - 11:01

Mer­ci beau­coup pour ces conseils de pro­tec­tion des APN.
Je l’ai tou­jours autour du cou ou dans sa pochette de pro­tec­tion, mais un homme aver­ti en vaut 2 ;-D

Répondre
Rdlm 26 juillet 2012 - 13:11

Pour le sable, pré­fé­rez des appa­reils pho­tos dont l’ob­jec­tif ne sort pas du boi­tier à l’al­lu­mage (mais main­te­nant il n’y a plus que les « étanches » qui sont comme ça?) ou des réflex avec des objec­tifs qui ne s’al­longent pas ni pour la mise au point ni pour le zoom (genre 10 – 22 canon et 30mm sig­ma – pas cer­tain pour ce dernier).
Per­son­nel­le­ment et après moults déserts à mon actif, je dirai que ce n’est pas la peine de psy­cho­ter pour le sable et sur­tout vous allez perdre un temps pré­cieux à déba­ler votre APN ce qui va vous faire rater LA PHOTO !

Un point conce­rant le chan­ge­ment d’ob­jec­tif dos au vent : c’est pas une bonne idée ! il vaut mieux être FACE AU VENT (et encore mieux, s’abstenir)!
En effet, si vous obser­vez cette pho­to ( http://www.routard.com/photos/egypte/5159-une_dune_sous_le_vent.htm) et ima­gi­nez que vous êtes la dune : face au vent le sable ne vole pas et dos au vent le sable tour­billone de par­tout et donc y com­pris dans l’appareil ! 

Der­nier point : j’ai eu la chance de n’a­voir pas eu de pluie en 2 semaines d’Is­lande et je peux vous dire que le pays est par­ti­cu­liè­re­ment pous­sié­reux quand il ne pleut pas !

Répondre
Damien 26 juillet 2012 - 15:09

Ca me fait un peu pani­quer tout ce que tu dis la car je n’a­vais jamais fait atten­tion au sable... Il m’ar­ri­vait même de poser mon appa­reil à même le sol ! Mer­ci pour ces conseils et jolis clichés

Répondre
Ale 28 juillet 2012 - 23:00

Salut !

Mer­ci pour l info en cas de pro­blème avec de l eau sur l appareil...je ne pen­sais vrai­ment pas cela possible.

Et en effet, la plage est sur­ement l endroit le plus cri­tique pour le mato pho­to. Mieux opter pour une len­tille avec zoom éten­du et une grande ouver­ture. Le chan­ge­ment de len­tilles n est pas recom­man­dé sur­tout que le vent peut être par­fois imprévisible.

Répondre
Istanbul 29 juillet 2012 - 14:26

Mer­ci pour ces conseils.
Le sable m’a déjà coû­ter cher 🙂

Répondre
Xtinette 30 juillet 2012 - 9:10

Par­fois on prend juste un sac congé­la­tion à zip et ça fait l’affaire !

Répondre
fabrice 3 août 2012 - 18:08

D’ailleurs, on trouve le même pro­blème pour les voyages dans le désert.
Quand en plus il y a du vent, chan­ger d’objectif, c’est pas facile !

Répondre
Voyage Perou 4 août 2012 - 15:12

Ahla­la, en 2007 j’ai du aban­don­né mon appa­reil, il s’é­tait rem­pli de sable alors que j’é­tais en Colombie-Britannique. 

Si une telle situa­tion m’ar­rive une pro­chaine fois, c’est une bonne idée de consul­ter les assu­rances pour savoir si un bris par le sable est cou­vert. Mer­ci pour le conseil 😀

Répondre
Détours du monde 6 août 2012 - 16:42

Mer­ci pour ces bons conseils. De mon côté, j’ai pris l’ha­bi­tude d’emporter mon hybride Lumix dans sa sacoche que je veille à bien refer­mer entre chaque uti­li­sa­tion. Evi­ter tant que pos­sible de chan­ger d’ob­jec­tif en voyage !

Répondre
Ann 12 août 2012 - 1:15

Mer­ci pour les conseils mais per­so j’ai jamais osé ame­ner mon appa­reil à la plage, bien trop peur qu’il lui arrive quelque chose hihi. Je vais essayer de m’y mettre un de ces jours..

Répondre
Sabrina@Voyage au pérou 18 août 2012 - 15:39

Mer­ci pour ces pré­cieux conseils, per­so j’ai récem­ment fait l’ac­qui­si­tion d’un apn anti shock et water­proof spé­cial pour aller à la mer en plus de mon appa­reil pho­to que je garde pour les autres sorties

Répondre
Maurice 8 septembre 2012 - 6:40

J’aime bien prendre des pho­tos a la plage mais je garde tou­jours un sac a l’e­preuve de l’eau et du sable pour gar­der mon appa­reil c’est mon bien le plus pre­cieux pour mes vacances 🙂

Répondre
Patrick 23 septembre 2012 - 16:39

Un jour à Cannes, sur la plage, j’ai vu un irlan­dais méti­cu­leux, sor­tir son maté­riel, un boi­tier reflex avec zoom, deux objec­tifs, les poser déli­ca­te­ment sur son drap de bain et il a fait soi­gneu­se­ment « ses car­reaux », y com­pris le zoom, lais­sant le boi­tier sans objec­tif ni bou­chon. Je veux dire qu’il a souf­flé, épous­se­té et net­toyé conscien­cieu­se­ment ses objectifs !
Je n’en croyais pas mes yeux... Inter­net n’exis­tait pas et vous n’a­viez pas écrit votre article, il avait donc quelques excuses !

Répondre
Pauline 9 juillet 2015 - 16:16

mer­ci pour ces bons conseils

Répondre
Fred 7 octobre 2015 - 18:12

Pour le sable et la pous­sière, sans objec­tif et boi­tier tro­pi­ca­li­sé (et encore) , la meilleure solu­tion : enfi­lé un bas de femme, cou­pé, tenu par un élas­tique à l’a­vant et que l’on peut éti­rer jusque sur le boi­tier, on fait un nœud qu’on défait ou refait à l’envie.
ça m’a tou­jours réus­si dans les divers zones déser­tiques et pous­sié­reuses tra­ver­sées (Maroc, Inde, Tan­za­nie, Thaï­lande, Chine,...).

Répondre
Xavier 16 juin 2016 - 21:46

Les com­pacts étanches sont assez per­for­mants je trouve, facile à trans­por­ter et résistent plu­tôt bien. J’en uti­lise un depuis quelques années main­te­nant et j’en suis très content. Mer­ci pour cet article.

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.