fbpx

Visiter Cologne : que faire pendant un week-end

Un cer­tain calme, de bons restos, les bor­ds du Rhin : Cologne a plus de charme qu’on pour­rait le pré­sup­pos­er !

L’his­toire récente de Cologne est com­pliquée : annexée par la France au début du 19ème siè­cle, puis sous le joug prussien, occupée par les vain­queurs de la guerre de 14–18, rasée et bom­bardée pen­dant la Sec­onde Guerre Mon­di­ale.

Aujour­d’hui Cologne est l’une des prin­ci­pales villes d’Alle­magne et voit fleurir les quartiers branchés au milieu des ruelles pavées pit­toresques.

Visiter Cologne : que voir, que faire

Soyons hon­nête, Cologne n’est franche­ment pas l’en­droit à vis­iter si vous vous ennuyez vite. Il n’y a pas grand chose à faire, à moins d’en­chaîn­er tous les musées de la ville. Mais c’est juste­ment là que réside tout le charme de Cologne : on flâne, on prend un verre, on regarde les maisons col­orées et les artistes de rue...

la cathédrale de Cologne vue de l'extérieur

Visiter la Cathédrale de Cologne

La pre­mière des attrac­tions, c’est naturelle­ment la cathé­drale. C’est d’ailleurs le mon­u­ment le plus vis­ité d’Alle­magne ! Ce n’est pas franche­ment la plus belle du pays, mais elle est gigan­tesque. Depuis 1164, le site abrite la châsse des Rois mages, réal­isée par Nico­las de Ver­dun : les pèlerins chré­tiens vien­nent donc ici en nom­bre ?

L’in­térieur de la cathé­drale se vis­ite gra­tu­ite­ment et c’est plutôt impres­sion­nant : allure mys­tique et ses voûtes grandios­es, c’est telle­ment grand qu’on se sent comme plaqué au sol : j’imag­ine que le côté « humain, vous êtes tout petits » était volon­taire dans la con­struc­tion. On y trou­ve le reli­quaire en or, des vit­raux du 16ème siè­cle, des œuvres d’art du 10ème siè­cle et un autel en mar­bre noir datant du 14ème siè­cle.

Il est pos­si­ble de mon­ter dans la tour sud. La mon­tée prend une dizaine de min­utes via des escaliers en col­i­maçon de 509 march­es. Atten­tion, ils sont assez étriqués, et s’y crois­er n’est pas tou­jours sim­ple. La vue d’en haut pour­rait être assez spec­tac­u­laire, mais le pas­sage est entière­ment gril­lagé, ce qui casse tout le charme du lieu.

visiter la cathédrale de Cologne

Profiter de l’ambiance dans les rues de Cologne

S’il n’y a pas grand chose à vis­iter, cela ne veut pas dire que l’on s’y ennuie. C’est une ville où il sem­ble y avoir beau­coup d’an­i­ma­tion. Le parvis de la cathé­drale rassem­ble clowns, mimes et activistes, alors que de l’autre côté on retrou­vera des jon­gleurs et des gens s’en­traî­nant au tri­al ou au roller. Il suf­fit de se gliss­er au milieu des familles, de s’asseoir dans l’herbe et de se laiss­er porter par l’am­biance en obser­vant ce qu’il se passe autour de nous.

Le quarti­er d’Ag­nesvier­tel est sans aucun doute le plus agréable pour se promen­er, à la fois tra­di­tion­nel, avec ses mon­u­ments his­toriques, et branché, avec ses bars, ses galeries, ses bou­tiques de créa­teurs.

Visiter le musée du chocolat

Tous les touristes de la ville s’y retrou­vent pour l’ou­ver­ture ! Et pour cause, c’est plutôt bien fichu comme musée, mélangeant his­toire du choco­lat, expo­si­tions sur les pro­duits choco­latés cultes, sur l’his­toire de la fève de cacao, sur l’évo­lu­tion de la pub­lic­ité et du pack­ag­ing... Le musée est d’ailleurs géré en col­lab­o­ra­tion avec Lindt & Sprüngli.
Ce que les gens vien­nent majori­taire­ment voir, l’u­sine « trans­par­ente », qui per­met de suiv­re le fab­ri­ca­tion d’un petit car­ré de choco­lat de A à Z, en clô­tu­rant l’ex­plo­ration par la dis­tri­b­u­tion de gaufrettes trem­pées dans une fontaine de choco­lat...

musée du Chocolat de Cologne

Flâner dans le centre-ville, le long du Rhin

Cologne a beau être une grande ville, le cen­tre est petit et mignon. On s’y promène avec plaisir. On observe les enseignes, les jolies maisons, les couleurs. Un côté « petite ville de province » très agréable, surtout sur les bor­ds du Rhin.

D’autres idées de visites à Cologne

La boutique-musée d’eau de Cologne

Ce n’est pas ma vis­ite préférée, mais elle fait sans doute par­tie des incon­tourn­ables : tout le monde con­naît l’eau de Cologne ! Le par­fum emblé­ma­tique fut inven­té par Johann Maria Fari­na au 18ème siè­cle et con­tin­ue d’être com­mer­cial­isé (même si on est d’ac­cord que ça pue, hein ?).

Wikipedia détaille la com­po­si­tion : l’eau de Cologne est un hydro­lat addi­tion­né d’eau-de-vie. Celle de Fari­na se com­pose de mélisse sèche, ou de mar­jo­laine, de thym, de romarin, d’hysope, d’ab­sinthe, de lavande, de racines d’angélique, de car­damome, de baies de genièvre, de semences d’a­nis, de carvi, de fenouil, de can­nelle, de mus­cades, de girofles, d’é­corces de cit­rons, d’huile volatile de berg­amote et d’eau-de-vie.

La bou­tique-musée d’eau de Cologne est gra­tu­ite. On y voit quelques vieux fla­cons et un car­il­lon qui fait reten­tir la Mar­seil­laise toutes les heures. On peut surtout y vis­iter la plus anci­enne usine d’eau de Cologne pour com­pren­dre le proces­sus de fab­ri­ca­tion.

Le mag­a­sin de la mar­que 4711 pro­pose égale­ment, une fois par semaine, une con­férence d’1 h 30 pour appren­dre com­ment mélanger l’eau par­fumée de Cologne d’autres fra­grances pour créer son pro­pre par­fum. Le cours est don­né en alle­mand, mais il est pos­si­ble de réserv­er une ses­sion privée en anglais ou en français.

Le Centre de documentation sur le nazisme

Situé dans les anciens bureaux de la Gestapo, le Cen­tre de doc­u­men­ta­tion sur le nazisme retrace l’his­toire som­bre de Cologne. Au sous-sol on vis­ite les anci­ennes pris­ons, dont les murs sont cou­vertes d’in­scrip­tions, ain­si que le cen­tre d’in­ter­roga­toire de la Gestapo. À l’é­tage, on décou­vre des exem­ples de ren­seigne­ments con­servés par la Gestapo sur les citoyens de la ville.

Carnet Pratique

Comment aller à Cologne

L’a­van­tage lorsqu’on on vit à Paris, c’est qu’on peut se ren­dre dans de nom­breuses villes d’Eu­rope en train. J’ai récupéré, dans une bou­tique SNCF, une carte mon­trant les dif­férentes liaisons, et c’est ain­si que nous avons choisi les des­ti­na­tions de nos prochains week-ends !
Bref, pour aller à Cologne depuis Paris, le plus sim­ple c’est Thalys (comme pour Brux­elles ou Ams­ter­dam, d’ailleurs nous faisons plusieurs arrêts en Bel­gique) ; c’est rapi­de, c’est pro­pre, et on arrive en plein cen­tre-ville.

La gare de Cologne se trou­ve dans la vieille ville, à 100m de la fameuse cathé­drale !

Où manger et boire un verre à Cologne ?

Le meilleur endroit pour boire un verre à Cologne est tout sim­ple­ment la vieille ville. Vous y trou­verez de nom­breuses brasseries, sou­vent très ani­mées ! Testez le repas tra­di­tion­nel local : une Kölsch (bière blonde) et un Halve Hahn (petit pain de sei­gle servi avec du fro­mage).

De nom­breux restau­rants branchés se con­cen­trent dans le quarti­er belge, autour de la Brüs­sel­er Platz.

Deux choses à savoir : les alle­mands dînent tôt le soir (n’at­ten­dez pas 21h pour trou­ver un restau­rant !) et les toi­lettes des bars et restau­rants peu­vent être payantes, gérées par des dames pipi. Il vous fau­dra débours­er entre 0,50€ et 1€ pour les utilis­er.

Bonne adresse n°1 : Papa Joe’s Klimperkasten

Tout le décor est inspiré des années 20 : films de Lau­rel & Hardy à la télé (oui ok, années 20, la télé... mais elle était dans un cadre en bois !), pho­tos, affich­es de films, et surtout, auto­mates et musique de fond. Le grand jeu, c’est un genre de juke box : on choisit une chan­son (pas for­cé­ment années 20, pour le coup : il y avait du Dal­i­da !), on glisse 1€ dans la machine, et deux auto­mates s’ani­ment pour la jouer ! Le bar est essen­tielle­ment fréquen­té par des quin­quagé­naires, et les voir se met­tre à chanter tous ensem­ble les clas­siques de la var­iété alle­mande est vrai­ment amu­sant. On est très vite pris dans l’am­biance !

Bonne adresse n°2 : Brauerei Pfaffen

Le décor est très chou­ette, entre bois et vit­raux, et la nour­ri­t­ure est égale­ment déli­cieuse. Vrai­ment.

Où dormir à Cologne ?

L’idéal, pour prof­iter de Cologne, est de dormir dans la vieille ville. Vous pour­rez ain­si tout vis­iter facile­ment à pied.

Con­sul­ter la liste des hôtels et leurs prix.

Ma sélec­tion d’hô­tels, tous situés dans la vieille ville :

City­Class Hotel Europa am Dom

Cham­bres très clas­siques, à 150m de la cathé­drale (cer­taines ont d’ailleurs la vue dessus !).

Réserv­er directe­ment.

Löwen­bräu Köln

Le bâti­ment est très joli, avec son restau­rant au rez-de-chaussée et le Rhin juste en face. Le quarti­er est très sym­pa, mais peu être bruyant les soirs de week-end.

Réserv­er directe­ment.

Haus Entere­san

Mini-hôtel pour ceux qui cherche tran­quil­lité et indépen­dance. Petit plus : des bois­sons chaudes sont disponibles gra­tu­ite­ment toute la journée dans la salle de petit-déje­uner.

Réserv­er directe­ment.

24 Commentaires

  1. Marine : ça l’est ! calme, reposant, mais ani­mé, par­fait pour un week-end.. Bon, un jour de plus on se serait fait chi­er, mais y’a plein de villes où aller pass­er la journée à prox­im­ité....

  2. Je suis allée à Cologne quand j’é­tais jeune, je me sou­viens bien de la cathé­drale immense et noire (enfin elle a peut-être été net­toyée depuis), du musée du choco­lat avec cette superbe fontaine de choco­lat (c’é­tait il y a genre 8 ans ça a sûre­ment changé depuis mais ils ont dû garder ça) et je ne me sou­viens plus pourquoi mais les cade­nas, ça évoque quelque chose...J’en garde un bon sou­venir. C

  3. oupss ! Sacré touch­pad ! 🙁 C’est bien Hotel­Club sinon ? J’en ai jamais enten­du par­ler avant et je sais pas pourquoi mais le lien ne s’ou­vre pas...

  4. Ah, étrange que le lien ne s’ou­vre pas. Je viens de véri­fi­er, tout marche. Encore un truc bizarre avec le fait que tu sois en Angleterre ?
    Franche­ment, je trou­ve ça pas mal, Hotel­Club. Je pense que com­par­er plusieurs sites de réser­va­tions peut peut-être per­me­t­tre de trou­ver ce qu’on cherche, voire d’obtenir un meilleur tarif en jonglant selon les villes... A con­firmer sur un prochain week-end !

    Et sinon, il y a tou­jours la fontaine de choco­lat ! Marinepou­et le con­firmera : nos cama­rades de col­lège y étaient allés il y a plus de dix ans (arg!), et nous avaient déjà par­lé de cette fameuse fontaine, devant laque­lle les enfants font la queue pour une petite gaufrette (bon, pas que les enfants, on a gouté aus­si, quand même !). Elle a étrange­ment plus de suc­cès que la fontaine d’eau de Cologne...

    Et la cathé­drale est tou­jours aus­si noire, mal­heureuse­ment (je suis passée devant Notre Dame ce matin : y’a pas à dire, ça a une autre gueule quand la pierre est pro­pre !). Si ça t’in­téresse, on la voit un peu dans la vidéo du week-end.

  5. Mer­ci ! J’avais pas vu la vidéo 🙂 Je crois que c’est ma con­nec­tion qui est vrai­ment nulle, il y a beau­coup de liens que je ne peux pas ouvrir, mais a à côté de ça la vidéo fonc­tionne.

  6. Lucie : c’est quand même bizarre que cer­tains liens ne passent pas chez toi ! Enfin, à côté de ça, je ne peux pas lire tes vidéo... On est quitte !

  7. Tewoz : y’en a un à New York ?!? Mon monde s’ef­fon­dre, je ne l’ai pas vu... Il est où ? Il est grand ? C’é­tait le tout pre­mier que je vis­i­tais. Il en faut un à Paris !

  8. Je dois être bizarre mais je préfère les cathé­drales quand elles sont noires, je trou­ve que ça leur donne plus de car­ac­tère. J’ai bien aimé Cologne quand j’y suis allée mais on n’y avait passé qu’un avant-midi !

  9. Oui, aux pieds du Rock­feller cen­ter, on l’a décou­vert en atten­dant notre tour pour mon­ter au som­met du fameux Rock­feller. Et on a craqué en achetant 5 boites de légo, dont 3 d’une série inva­sion extrater­restre que je ne con­nais­sais pas !

  10. Aaah oui... Hotel­Club... en effet, il y a pas mal de bon deals ! Il y a aus­si la « petites soeur », Ratesto­go pour les séjours de dernières min­utes ! J’avais accu­mulé assez de point pour réduire ma fac­ture finale pour un voy­age à Lon­dres, qui est une ville chère pour loger le week-end !

    Et les restau... tout cela à l’air déli­cieux mais quoi... vous n’avez pas essayé les bret­zels ? ;D ;D ;D

  11. MK : Dieu que ce truc pue !

    Mélis­sa : j’aime pas trop les bret­zels :p mais il y en avait partout ! Et je ne con­nais pas Ratesto­go, je vais y jeter un œil !

  12. Coucou m’dame Oreille,

    je con­nais assez bien quelques coins d’Alle­magne, Cologne n’est pas la ville qui m’ait le plus plu, mais c’est là que j’ai décou­vert le « Kolsch Caviar » une hor­reur sans nom ! Un boudin de sang noir avec des morceaux de gras gros comme un ongle, mhhh.

    Le marché de Noel est bien sûr mag­ique, mais j’ai une immense préférence pour Berlin (c’est de l’or­dre de l’amour chi­enne) ou de la petite ville d’Aix La Chapelle.

    Now­Mad­Now

  13. haa c’est à berlin qu’il faut aller ! la ville est absol­u­ment incroy­able, et surtout d’une diver­sité sans nom.

    J’y suis allé trois fois, et j’ai l’im­pres­sion de n’avoir rien vu !

  14. Cyn­thia : je peux com­pren­dre ! ça « drama­tise » un peu la scène, donne un aspect triste plutôt que lumineux...

    Tewoz : ok, je suis dégoutée de ne pas y être passée 😀

    Now­Mad­Now : mon dieu quelle hor­reur ! ça ne donne absol­u­ment pas envie d’es­say­er ! Aix a bonne répu­ta­tion, mais la vision que nous en avons eu depuis le train n’é­tait vrai­ment pas atti­rante.

    xor­tol­land : mais euh, ça fait des mois que j’es­saie d’avoir des bil­lets pour aller à Berlin avec le train de nuit, mais la sncf ne veut plus trop coopér­er (ci-git, une blague de mau­vais goût)

  15. Rooh, c’est intéres­sant de voir aus­si des petites villes moins « glam­our » que leurs gross­es con­sœurs ! (et ça a surtout l’a­van­tage d’être à 3h de Paris, sans change­ments !)

  16. Bon­jour, j’ai vécu dans la périphérie de Cologne près de 13 ans. Une ville qui a son charme et qui a sans doute évolué et changé depuis que j’ai quit­té càd en 1987. J’aimais me balad­er dans les mag­a­sins bien sûr. Il faut y aller en péri­ode de noël pour son marché ou si vous aimez l’an­i­ma­tion : le car­naval. En octo­bre, c’est la fête de la bière. Il y a de quoi faire et voir ; le tout est de savoir ce qu’on recherche dans la décou­verte d’une ville. Oreille, avez-vous par­cou­ru la vieille ville ? Je ne la vois pas dans votre descrip­tion.

  17. Ah ! Ah ! Ah !
    Pré­parant un court voy­age à Cologne – nous y allons qq jours fin févri­er-début mars pour ren­dre vis­ite à de la famille récem­ment instal­lée – je décou­vre votre we à Cologne.
    Donc, heureuse­ment que nous avons la famille si je com­prends bien !
    Surtout que, à moins de beau­coup de chance, nous ne comp­tons pas sur le soleil !
    J’ai bien aimé votre humour et, bien sûr, vos très jolies pho­tos <3

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest