fbpx

Un 1er Mai au Portugal

Por­to, mer­cre­di 1er Mai.
J’ai quit­té Paris ce matin. Tou­jours cette sen­sa­tion bizarre, mélange entre exci­ta­tion à l’idée de décou­vrir de nou­veaux lieux, et tristesse de laiss­er quelqu’un à la mai­son, avec qui je ne partagerai le voy­age que grâce à Skype. Il fai­sait tout gris à Paris, et pour que tout com­mence bien, le site de Transavia était « momen­tané­ment indisponible », ce qui m’a oblig­ée à pay­er mon bagage en soute (rien que ça, ça m’agace) le dou­ble directe­ment à l’aéroport.

Je crois que je me suis endormie dans l’avion avant même le décol­lage, mal­gré les enfants bruyants tout autour. Et je me suis réveil­lée à Por­to, étape ini­tiale de ce périple Cigale Vs. Four­mi. Les pre­mières impres­sions sont très pos­i­tives. Un aéro­port nick­el, un métro facile à trou­ver, des fleurs, du ciel bleu, des odeurs agréables. Il y a bien ce mec un peu bizarre qui tient absol­u­ment à me faire écouter sa musique et fourre son écou­teur dans mon oreille sans que je ne sache vrai­ment com­ment réa­gir. Ou cette dame qui s’assied à côté de moi avec une piña­ta géante décorée façon Spi­der­man qui finit dans mon vis­age. Mais glob­ale­ment les gens sont avenants, souri­ants, cer­tains me dis­ent même bon­jour : chose étrange pour une parisi­enne.

Je sors du métro Place de la Lib­erté, et je mets plusieurs min­utes à com­pren­dre ce que sont ces cortèges de man­i­fes­tants, partout. C’est le pre­mier Mai, une fête inter­na­tionale qui sem­ble très impor­tante ici. J’essaie de déchiffr­er quelques pan­car­tes, je com­prends qu’il y a quelques étu­di­ants, qu’il est for­cé­ment beau­coup ques­tion de chô­mage. Je fais un peu tache, avec mon gros sac et mon plan de la ville (oui, autre point posi­tif : il y a un pré­posé à la dis­tri­b­u­tion de plans gra­tu­its pour touristes directe­ment à la sor­tie de l’aéroport !), alors je prends la direc­tion de l’hôtel.

Je m’arrête en chemin tester un pas­tel de nata, une spé­cial­ité locale. A 0,65€ le petit flan, je peux me faire plaisir et éviter l’hypoglycémie... c’est déli­cieux !
J’ai réservé mon hôtel ce matin, avant de par­tir, un peu au hasard. Alors for­cé­ment, il y a quelques désagré­ments. Je décou­vre ain­si que j’ai une baig­noire... mais pas de fenêtre. Ou plutôt une fenêtre qui donne sur le couloir. Tout ce que je déteste. Il me fau­dra pass­er la nuit en essayant de ne pas y penser...

Du coup, je file rapi­de­ment dehors : moins je passe de temps à l’hôtel, mieux c’est ! Je vais naturelle­ment sur les rives du Douro, d’un côté puis de l’autre. Les familles sont de sor­tie, soleil et jour férié oblig­ent. C’est très agréable.

Je vous joins quelques pho­tos pris­es à l’iPhone, les « vraies » pho­tos atten­dront mon retour en France !

porto3porto2porto4porto1

22 Commentaires

  1. Joli ! On s’y croit 🙂
    mmm..des pasteis de natas, c’est telle­ment bon, j’aime bien m’en pren­dre de temps en temps (remer­cions la grande com­mu­nauté por­tu­gaise de Mon­tréal!).

  2. J’aime bien le ton « pressé » de cette chronique, ta façon de sauter d’une chose à l’autre, une jolie manière de nous emmen­er dans ton voy­age !

    Mais on dirait que... tu voy­ages encore plus que les « tour­du­mondistes » 🙂

    Now­Mad­Now

    1. En fait, elle est à Melun Sud et elle prend que des pho­tos qu’elle trou­ve sur Insta­gram et nous fait juste une refor­mu­la­tion du Petit Futé pour faire croire qu’elle y est 😀

    1. J’ai envie de rap­procher ça des can­nelés bor­de­lais, même si ça n’a pas le même goût : mélange de tex­tures, moelleux, croustil­lant, hyper sucré mais qui se dévore sans écoeure­ment !

  3. J’avais passé 3 belles journées à Por­to l’année dernière. J’aime beau­coup le côté vin­tage de cette ville, la gen­til­lesse, les prix raisonnables. J’attends de voir où tu nous emmènes ensuite...

  4. Le côté « fouil­lon » de Por­to est super agréable, une ville ou il fait bon vivre...
    Pour les Pasteis de Nata, les meilleurs sont à Belem, à côté de Lis­bonne, je ne sais pas si tu as prévu cette étape dans ton voy­age... 🙂

  5. Un beau sou­venir pour moi cette ville, pas tou­jours en bon état et en même temps très col­orée j’avais beau­coup aimé et les pasteis de nata c’est vrai que c’est bon mais pour une vraie spé­cial­ité seule­ment à Por­to il y a Francesina et là les calo­ries des pasteis c’est de la rigo­lade....

  6. C’est super sym­pa de vivre ce voy­age en direct. Je suis allé il y a 8 ans dans des petits vil­lages du nord du Por­tu­gal ain­si qu’à Por­to, et j’avoue ne plus me rap­pel­er de grand chose. Cette ville ne me sem­blais pas aus­si belle, je me revois juste sur un petit bateau à touristes faisant un par­cours sur le Douro jusqu’à l’embouchure de l’océan. Cet arti­cle me per­met de me sou­venir de ces choses là et me donne envie d’y retourn­er telle­ment je trou­ve les couleurs de la ville très belles sur tes pho­tos. Bonne con­tin­u­a­tion pour ce périple !

  7. Bon­jour,
    Ça me fait plaisir de voir que vous êtes à Por­to, la ville où je vis actuelle­ment. C’est une ville plein d’histoire et vrai­ment mag­nifique. A Foz, la Praça dos Liões, Bol­hão sont des endroits « oblig­a­toires ». Si vous en avez l’occasion, vis­itez d’autres villes comme Esposende, Póvoa de Varz­im, Ama­rante ou encore Monção (tout au nord). Ça vaut le détour.
    Oui, mal­heureuse­ment, le Por­tu­gal, comme d’autres pays d’ailleurs, tra­verse une grosse crise économique. Le salaire min­i­mum ici est 480 euros +/-...
    Bon voy­age 🙂

  8. Je m’envole same­di pour Por­to, 3 nuits, 2 jours. Ça va être court mais qu’est-ce que j’ai hâte, encore plus depuis que j’ai suivi ton chal­lenge. Je ne sais pas si tu auras le temps de pub­li­er ton arti­cle sur la ville (« le vrai ») d’ici là mais sinon je com­par­erais nos escapades por­tu­anes à mon retour 🙂

  9. Si c’est pour éviter l’hypoglycémie dans ce cas tu as bien rai­son ... 😉
    Je trou­ve que ça fait cher par con­tre non ? J’ai eu l’habitude des petites pâtis­series à 40 cen­times là-bas.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest