fbpx

Survoler l’Île de La Réunion en hélicoptère (et pourquoi je vous conseille plutôt l’ULM)

Autant vous le dire dès le début, j’ai un vrai prob­lème avec les sur­vols en héli­co pour les touristes. Je ne peux pas dire que mon bilan car­bone à l’année soit très bon, au vu des nom­breux avions que je prends, mais j’essaie quand même de favoris­er des activ­ités non pol­lu­antes. Du coup, quand on m’a pro­posé de sur­v­ol­er l’Île de La Réu­nion en héli­cop­tère, j’ai vrai­ment eu un cas de con­science... J’ai fini par ten­ter, pour l’expérience, et parce que tout le monde sem­ble penser que voir La Réu­nion depuis le ciel est indis­pens­able. Et, au final, c’est pas faux : on se rend vrai­ment compte des reliefs très par­ti­c­uliers de l’île, avec ses cirques, ses plaines, ses petites plages.

Pour autant, je vous con­seillerais plutôt l’ULM au détri­ment de l’hélicoptère, et cela n’a rien à voir avec ma con­science pleine de pol­lu­tion. Non, je vous con­seille l’ULM parce qu’entre mon expéri­ence en héli­co et les réc­its des potes en ULM, je suis jalouse de ne pas avoir été à leur place !

Il y a plusieurs sociétés qui pro­posent des sur­vols en héli­cop­tère et, grosso modo, deux mod­èles d’engins. Dans celui que j’ai pris, on embar­quait à six : deux mon­taient devant, à côté du pilote, et qua­tre s’entassaient der­rière. Sauf que vous ne savez pas à l’avance quelle place vous sera attribuée : tout dépend de votre mor­pholo­gie (ils équili­brent les poids) et du culot des autres touristes. Il se peut donc que vous passiez tout le vol sur les deux places du fond, et ça pour pas loin de 300€ par heure et par per­son­ne. A titre per­son­nel, j’ai eu de la chance en obtenant le côté fenêtre de devant, même si je pense que les meilleures places sont en fait celles de der­rière, les fenêtres s’y ouvrant plus large­ment. Sur l’autre mod­èle d’hélicoptère, les fenêtres ne s’ouvrent tout sim­ple­ment pas : il fau­dra inté­gr­er les reflets dans les pho­tos !
Les deux touristes placés au milieu n’ont pas eu l’air déçus, mais je sais que per­son­nelle­ment, je l’aurais eu mau­vaise de pay­er si cher pour pass­er le vol avec mon appareil pho­to sur mes genoux, à essay­er de voir le paysage entre les têtes des voisins, comme dans un ciné­ma bondé.

A côté de ça, en ULM, non seule­ment c’est moins cher (comptez en moyenne 150€ pour le tour clas­sique avec les cirques et le vol­can) mais, en plus, vous êtes seul avec le pilote, ce qui per­met d’avoir un vrai échange (en héli­co, il va réciter un texte que vous com­pren­drez plus ou moins bien selon la qual­ité de votre casque) et un par­cours beau­coup plus sou­ple. Vous serez soit à côté de lui, soit der­rière lui, et selon les com­pag­nies et la météo, vous serez dans un mod­èle fer­mé (ULM 3 axes, qui ressem­ble à un petit avion mais dont on ouvre facile­ment les portes) ou dans la ver­sion toute ouverte (ULM pen­du­laire, celui avec une espèce de voile tri­an­gu­laire et qui se pilote avec une barre). Dans tous les cas, vous pour­rez beau­coup plus aisé­ment frôler le sol, qu’il s’agisse de s’approcher d’un cratère ou d’aller sur­v­ol­er les baleines (ouais, là, je bave !).
Pour les sur­vols en ULM, vous pou­vez lire l’expérience de Julien, trou­ver des con­seils chez Julie et, bien sûr, par­courir la liste des prestataires sur le site de l’Office de Tourisme.

Que vous choi­sissiez l’hélicoptère ou l’ULM, le tarif va du sim­ple au triple selon l’itinéraire choisi. Le prix peut donc mon­ter assez vite. Je vous con­seille vive­ment de voir au moins l’un des cirques et le Piton de la Four­naise.

La Réunion vue d’hélicoptère La Réunion vue d’hélicoptèreLa Réunion vue d’hélicoptèreLa Réunion vue d’hélicoptèreLa Réunion vue d’hélicoptère La Réunion vue d’hélicoptèreLa Réunion vue d’hélicoptèreLa Réunion vue d’hélicoptèreLa Réunion vue d’hélicoptère La Réunion vue d’hélicoptère La Réunion vue d’hélicoptèreLa Réunion vue d’hélicoptèreLa Réunion vue d’hélicoptèreLa Réunion vue d’hélicoptère

17 Commentaires

  1. C’est splen­dide en tout cas !

    Je n’ai jamais testé ni l’hélico ni l’ULM mais c’est vrai qu’au pre­mier abord je priv­ilégierais l’ULM, égale­ment pour la ques­tion du bruit.

    Je vais tester l’ULM pen­dant les blogs trip du salon blogueurs voy­age à Cannes, j’espère ne pas me liqué­fi­er avant de mon­ter dedans !

  2. Il y a quand même un autre prob­lème qui mérit­erait d’être souligné avec ces sur­vols : le bruit ! Bien sur, le sur­vol de l’île (per­son­nelle­ment je ne le ferais jamais mais quand j’entends le ressen­ti lors de la tra­ver­sée du canyon du Trou de Fer, je suis assez ten­té) est une activ­ité que je recom­mande mais quand vous enten­dez toute la journée ce bou­can infer­nal (un sur­vol toutes les 20 min­utes surtout le matin!) qui ne cesse jamais dans les airs, on peut se deman­der si cette activ­ité n’est pas avant tout une nui­sance. Quand je suis sur l’île, je suis sou­vent agacé de ce bal­let aérien qui gâche un peu tran­quil­lité des lieux. Et avec les années, les choses ne s’arrangent pas : les sur­vols évolu­ent de façon expo­nen­tielle. Il suf­fit que le vol­can se réveille pour que la demande explose et que le ciel soit envahi par une nuée d’hélicoptères ! Je me sou­viens encore de l’éruption du siè­cle en 98 et de cette sym­phonie de bruits de moteur toute la journée et toute la nuit !

    Je ne veux pas gâch­er ton bil­let (avec au pas­sage de très belles pho­tos aéri­ennes de notre île et où l’on devine les par­tic­u­lar­ités de son relief et la diver­sité de ses paysages) mais je pense qu’en tant que touriste une petite prise de con­science s’impose ! Et il ne faut oubli­er non plus ses habi­tants, notam­ment ceux des cirques qui subis­sent cela mal­gré eux...

  3. Tes pho­tos sont mag­nifiques ! çà donne vrai­ment envie !
    Je te com­prends sur le place­ment dans l’hélicoptère VS le prix. J’aurais été enragé de devoir pass­er mon tour en héli­cop­tère et de ne pas pou­voir faire de pho­tos...
    Donc quand j’irais ce sera ULM ! Mer­ci de tes retours sur tes expéri­ences !

  4. Les pho­tos que tu as prise restent quand même super cools.

    Je com­prends vrai­ment pas com­ment un truc qui coute 300€ pour une per­son­ne va en couter 600€ pour deux per­son­nes car les coûts ne sont pas mul­ti­pliés par deux enfin... Ça donne quand même envie de dépenser un pour cette expéri­ence !

  5. Ouah !

    Ces pho­tos m’en met­tent plein les yeux, elles sont mag­nifiques.
    Je n’imagine pas meilleur moyen de décou­vrir une île que par un vol en héli­cop­tère.

    Ca donne envie ! Bra­vo.

    Chris

  6. C’est très beau en effet ! Mais autant éton­nant que ça puisse paraître, la Réu­nion ça ne m’attire pas plus que ça... J’ai pour­tant vu et enten­du des amis en faire des réc­its de voy­age mag­nifiques mais pour l’instant ce n’est vrai­ment pas dans mes pri­or­ités dis­ons... Les pho­tos restent splen­dides, encore et tou­jours ! 🙂

  7. Mag­nifique, com­ment ne pas être éblouie par la nature qui nous offre des paysages hors du com­mun. Globe trot­teuse, la réu­nion est une des des­ti­na­tions que je n’ai pas encore eu la chance de faire. Mer­ci de votre retour d’expérience, j’utiliserai donc l’ULM qui effec­tive­ment est plus intéres­sant (pas facile d’en arriv­er à cette déduc­tion quand on est sur place et que l’on ne con­nait pas).

  8. Salut, avec quel appareil et quel objec­tif tu as pris ces pho­tos ?
    Et tu shoot en Jpeg ou raw ?
    Mer­ci 😉

    Sinon jolies couleurs, et mag­nifique paysage !

  9. Bon­jour.
    Vous con­seillez l’ULM certes... mais dans le con­traste du silence le matin, ils sont tout aus­si gênant par le nom­bre : il faut 1h de pas­sages cumulé d’ULM pour « éviter » 3mn de pas­sage d’hélicoptère trans­portant 6 touristes, léquel héli­co si bien pilotés ne sont pas si bruyant que cela (à alti­tude équiv­a­lente!!!)
    Mais même avec l’hélico qui est la meilleure solu­tion en rap­port nui­sances/nom­bre-de-per­son­nes nous sommes toute­fois dans l’excès.. au dessus de 5 par matin, ça casse l’ambiance (pour 30 touristes par jour), et là nous sommes à près de 50000 touristes/an soit 136 touristes/jour qui gênent env­i­ron 1300 touristes « en bas » plus les habi­tants..

    Des ULM en con­tinu sont égale­ment un prob­lème pour une pres­sion touris­tique si grande, il faudrait quelques 500 pas­sages par mat­inée pour rem­plac­er les héli­cos ET C’EST IMPOSSIBLE.

    Et 25 à 40 héli­co chaque matin, ça dure déjà 3 à 5heure avec 7 à 12 passages/heure auquel se rajoute des dizaines de pas­sages d’ULM provo­quant main­tenant un bruit de fond qui col­mate les moments de calmes que les héli­cos lais­sent entre chaque groupe de pas­sage. Nous ne con­nais­sons plus, donc de moment de calme supérieur à quelques min­utes alors qu’avant, il arrivait d’avoir 40mn de calme.

    La solu­tion étant devenu intolérable nous ten­tons d’informer de notre souhait d’interdire (oui ! inter­dire!) le sur­vol TOURISTIQUE de Cilaos, caisse de réso­nance trop peu­plé, vis­itée, en offrant une idée alter­na­tive.

    http://cilaos-mon-amour.com/dossier-helicos-avion-perimetre-de-protection.html

    Cor­diale­ment...

  10. Bon­jour

    L’avantage de l’hélico c le sur­vol en géo­sta­tion­naire et quand il a descen­du dans le trou de fer je peu dire que c mag­ique avec les cas­cades tout autour chose impos­si­ble en ulm par exem­ple en tous cas j’ai eu la chance de voy­ager un peu et la réu­nion c mag­nifique.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest