Rendre un ciel plus bleu en post-production, partie 3

Dans la par­tie 2, nous avons vu com­ment utilis­er un masque et l’outil dégradé pour den­si­fi­er le ciel sous Pho­to­shop. Aujourd’hui, nous allons pouss­er un peu plus loin et voir com­ment faire lorsque l’on a, comme dans l’exemple que je vais utilis­er ici, un bâti­ment. Ici encore, je vous con­seille de « faire la même chose chez vous », en par­al­lèle à la lec­ture de l’article. N’hésitez pas à pos­er des ques­tions en com­men­taires si vous ne com­prenez pas tout.

Je reprends donc une pho­to que j’ai déjà util­isée ici (ouais, je ne me foule pas), le Taj Mahal. Au naturel, le ciel est un peu terne. Mais si j’applique un dégradé, je vais touch­er à la pierre blanche, ce que je ne veux pas. Je pour­rais y aller au pinceau, mais bon­jour les débor­de­ments ; ou utilis­er un out­il de détourage comme la plume pour isol­er le ciel, mais ce serait fas­ti­dieux et avec un résul­tat incer­tain.

A gauche, la ver­sion de base. A droite, ce qu’il se passe si l’on fait un dégradé : on est d’accord, ce n’est pas pos­si­ble, le bâti­ment ne peut pas noir­cir !

 

 

Pour­tant, il existe une tech­nique plus sim­ple et plus pré­cise : les couch­es. Si vous ne voyez aucun pan­neau por­tant ce nom, ren­dez-vous dans « Fenêtre » :

 

 

Si vous êtes en RVB, vous voyez les trois couch­es qui com­posent votre image. Si vous êtes en CMJN, vous en avez qua­tre, logique : cyan, magen­ta, jaune et noir. Cliquez sur cha­cune de ces couch­es tour à tour, ou décochez les « yeux ». Vous voyez une image noir et blanc dif­férente. Elles représente la répar­ti­tion de cha­cune des couleurs qui for­ment votre pho­to. C’est ce qu’on va utilis­er pour « rem­plir » notre ciel.

 

 

Le but est de trou­ver la couche qui présente le plus de con­traste entre le ciel et le bâti­ment. Dans le cas présent, c’est celle du bleu, mais ça chang­era d’une image à l’autre ; ne prenez donc pas ça comme une valeur absolue : testez sur votre image !

Nous allons donc dupli­quer cette couche. Au choix, vous pou­vez faire un clic droit > Dupli­quer la couche ou faire un cliqué-glis­sé de la couche sélec­tion­née vers l’icône :

 

Dans tous les cas, vous devez vous retrou­ver avec une nou­velle couche. On va main­tenant forcer le con­traste de celle-ci. Pour cela, on peut utilis­er tous les out­ils disponibles, selon les besoins. On va repren­dre les Niveaux que nous avions déjà util­isé dans la pre­mière par­tie : Images > Réglages > Niveaux ou CRTL (pomme) + L.
On veut des noirs plus noirs, et des blancs plus blancs. Il va donc fal­loir pouss­er les deux curseurs (niveau d’entrée du noir à gauche, et du blanc à droite) vers le cen­tre. A l’écrit, ça peut sem­bler com­pliqué, mais si vous jouez avec les curseurs vous-mêmes, vous com­pren­drez vite en voy­ant les mod­i­fi­ca­tions apportées sur l’image.

 

Le but est d’obtenir le ciel com­plète­ment blanc, et le Taj, com­plète­ment noir. Ici, vous voyez qu’il reste quelques petites tach­es blanch­es sur le bâti­ment, et un coin gris. Pour les petites tach­es, rien de plus sim­ple : il suf­fit de pren­dre l’outil pinceau et de venir pein­dre, en noir, dessus. Pour le coin, c’est plus déli­cat. Je pour­rais refaire un coup de « Niveaux », mais je perdrais une par­tie des détails de la tour. On va donc pren­dre un out­il qu’on appelle sou­vent « Dodge », mais que vous trou­verez en français sous le nom de « Den­sité – ». Il fonc­tionne avec un deux­ième out­il nom­mé « Burn » : « Den­sité + ». Dodge per­met d’éclaircir une zone avec un pinceau. On peut choisir de s’attaquer aux zones claires, aux tons moyens, ou aux zones fon­cées. Burn, lui, fon­cera.
A quoi ça peut nous servir ? Hé bien tout sim­ple­ment à aller blanchir ce coin gris sans se souci­er de la tourelle.

 

Pour cela, séléc­tion­nez l’outil « Den­sité – » (si un autre out­il appa­raît à sa place, faites un appui long pour en chang­er), puis réglez-le de sorte à « explos­er » les tons clairs. Le pas­sage de la souris n’aura donc aura effet sur le noir. Le réglage « Expo­si­tion » cor­re­spond à la puis­sance de la mod­i­fi­ca­tion : plus c’est elevé, plus vous y allez fort. Vous pou­vez repass­er plusieurs fois si ce n’est pas tout blanc du pre­mier coup.

On se retrou­ve donc avec une couche en noir et blanc, sans gris. On va main­tenant la trans­former en sélec­tion pour pou­voir l’utiliser. Main­tenez la touche CTRL enfon­cée et cliquez sur la vignette devant la couche. Vous ver­rez alors une sélec­tion appa­raître :

[en vrai, les pointil­lés bougent et c’est moins moche !] 

Voilà, vous avez fait le plus dur (en théorie, c’est plus long de lire cet arti­cle que de le met­tre en pra­tique !). Cliquez sur la couche « RVB » pour mas­quer votre couche de détourage. L’image rede­vient nor­male, en couleur, et vous voyez le ciel sélec­tion­né. Reprenez ensuite la fenêtre calque et créez un calque de réglages « Niveaux », comme nous l’avons vu dans la par­tie précé­dente. Le masque va naturelle­ment s’appliquer à votre sélec­tion. Vous pour­rez alors le mod­i­fi­er comme vous le voulez, que ce soit avec le pinceau, pour atténuer le réglage par endroit, ou avec l’outil « Goutte », pour flouter cer­tains bor­ds.

Note : je prends les Niveaux pour l’exemple, mais vous pou­vez aus­si den­si­fi­er le ciel avec les courbes, ou appli­quer cette tech­nique à n’importe quoi d’autre. Je l’utilise per­son­nelle­ment beau­coup pour détour­er tout ce qui est poilu ou chevelu... Je vous présente des astuces, à vous de les adapter à vos pho­tos et à vos besoins !

3 Commentaires

  1. Très jolie blog et très plaisant à lire. Mer­ci encore pour l’interview que tu nous as offert sur le site de Lau­rent.
    Je reviendrai ici pour com­menter plus en détails tes arti­cles, de ton côté tu peux pass­er sur mon blog pour com­menter mon tra­vail de jeune pho­tographe ama­teur.
    Bonne con­tin­u­a­tion !

  2. Math­eew, sois le bien­venu ici 🙂
    Mer­ci pour ton mes­sage, j’essayerai de pass­er chez toi dans la journée !

  3. Mal­heureuse­ment Pho­to­shop Ele­ment ne gère pas les couch­es 🙁
    Mais bon déjà avec la par­tie 2 du tuto­r­i­al j’arrive à un très bon résul­tat 🙂

    Mer­ci pour ces très bons tutos !

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest