Redresser les horizontales, les verticales, et jouer les parallèles

Lun­di dernier, je vous par­lais de la ligne d’horizon, cette ligne plus ou moins imag­i­naire qu’on essaie de garder droite. Mais ce n’est pas la seule ligne qu’on peut redress­er, loin de là. On va donc pouss­er un peu.

Un exem­ple pour se met­tre dans le bain. Nous sommes à Bel­grade, les beaux immeubles anciens côtoient de très laides con­struc­tions récentes, et comme dans beau­coup d’endroits qui furent ou sont tou­jours com­mu­nistes, on aime les beaux cli­ma­tiseurs. C’est l’endroit idéal pour ten­ter les com­po­si­tions géo­graphiques. Le prob­lème, c’est que je fais 1m60, et que je n’ai pas les clefs de l’immeuble d’en face : vu d’en bas, il y aura for­cé­ment des défor­ma­tions liées à la per­spec­tive. Que faire ? Hé bien Pho­to­shop.

 

 

L’exemple est pous­sif, c’est raris­sime de tor­dre ain­si une pho­to, mais de manière générale, j’essaie de faire atten­tion à respecter les par­al­lèles entre les lignes de la pho­to et les bor­ds du cadre.

 

 

Ce deux­ième exem­ple est moins visuel mais illus­tre mieux mon pro­pos. Nous sommes tou­jours à Bel­grade (ces pho­tos ne le mon­trent pas, mais c’est vrai­ment une ville agréable ! J’ai hâte de retourn­er en Ser­bie !) et j’essaie de jouer sur les plans, entre la stat­ue, les deux femmes et le décor. L’idée est de met­tre en valeur une cer­taine rigueur, mais rien n’est droit. Du coup, j’ai fait quelques ajuste­ments pour que les march­es et les fenêtres restent par­al­lèles.

Comme pour la ligne d’horizon, le prob­lème est dans le presque et il faut y faire atten­tion dès la prise de vue. Il faut choisir entre créer une per­spec­tive et dans ce cas le faire franche­ment, avec un point de fuite, et pren­dre une « pho­to de face ».

 

 

Pour la pho­to ci-dessus, je suis dans un train indi­en, et je ne peux pas bouger. Pour faire une bonne pho­to, il aurait fal­lu être plus loin. On aurait vu le quai dans sa longueur et le rebord n’aurait pas choqué. Une autre pos­si­bil­ité aurait été d’être pile en face. J’aurais pu cadr­er un peu plus à gauche, mais je voulais les deux jeunes hommes qui me souri­ent. Du coup, on obtient un truc un peu bâtard. Et ça gène for­cé­ment le regard.

Pour rat­trap­er ça, je ne vais pas vous faire un tuto Pho­to­shop, vous n’en avez pas besoin. Dans l’article précé­dent, je vous ai par­lé des repères et de la trans­for­ma­tion manuelle. C’est exacte­ment le même principe, sauf qu’on ne va pas se con­tenter d’une rota­tion. Placez des repères sur quelques élé­ments qui devraient être par­al­lèles entre eux, qu’ils soient ver­ti­caux ou hor­i­zon­taux. Passez au CTRL + T : en main­tenant CTRL pen­dant que vous tirez sur l’un des coins de l’image, vous pou­vez effectuer des tor­sions. Il n’y a pas vrai­ment de règles toutes faites, essayez surtout que tout reste pro­por­tion­né cor­recte­ment, quitte à jouer sur l’échelle.

 

14 Comments

  1. Ton 1er exem­ple est bluffant !
    C’est vrai que je ne « joue » pas assez avec pho­to­shop, je préfère priv­ilégi­er la qual­ité de la prise de vue, quitte à per­dre des pos­si­bil­ités de belles pho­tos.

  2. Ouah j’ai vrai­ment une util­i­sa­tion ultra basique de pho­to­shop, je vais m’amuser un peu ce WE avec ça !! Intéres­sants tes arti­cles !

  3. Tewoz : pour moi, c’est vrai­ment com­plé­men­taire. Pho­to­shop n’est pas là pour lim­iter les dégâts, mais pour amélior­er une pho­to qu’on aime déjà. Moins on passe de temps dessus, mieux c’est (dans le sens où le « je ver­rai ça en post-prod » est con­tre-pro­duc­tif), mais ce serait dom­mage de s’en pass­er si ça sert la pho­to.

    Flo­nou : comme ça tu gag­n­eras le prochain con­cours beglob 😀

  4. Grml, je me suis mise à twit­ter, faut pas m’en deman­der trop à la fois 😀
    J’y tra­vaille, mais pour l’instant ça ne marche pas (je viens tout juste de régler le prob­lème de l’url et de la redi­rec­tion serveur, ça doit être lié). C’est chi­ant les blogs en fait 😉

  5. Le pire, c’est que ce blog n’est pas jeune... Les prob­lèmes com­men­cent quand on ouvre les com­men­taires et qu’on s’intéresse à son « pub­lic ». Saletés de lecteurs !
    Voilà, le rss est réparé et en place !
    (mer­ci le Belge !)

  6. A not­er que Light­room est très pra­tique pour cor­riger les géométries !
    C’est qua­si automa­tique si ton appareil/objo est recon­nu par le logi­ciel.

  7. Oui, cam­era raw a aus­si des options sim­i­laires, mais je préfère tou­jours le faire à la main, vu que ça reste de l’ordre du ressen­ti.. Mais bon, peut importe la méth­ode, tant qu’on a le résul­tat !

  8. Super intéres­sant. Sincère­ment, mer­ci pour tous tes con­seils. Va fal­loir que je m’y mette à pho­to­shop (mon Dieu, j’ai quinze trains de retard!). Mon père était pho­tographe quand j’étais gamine, il fait tou­jours de superbes pho­tos. Moi, j’ai ça dans le sang mais le résul­tat est loin d’ètre le même, LOL !!!

  9. Je pré­pare une série d’articles sur pho­to­shop et tous les out­ils qui peu­vent servir en pho­tos de voy­age 🙂 Mais ça peut se déclin­er sur les autres logi­ciels.

  10. J’adore ce que tu as fait avec le dernier exem­ple. Par­fois sur ce genre de pho­to l’effet dis­tor­tion­né est sym­pa pour mon­tr­er la grandeur (par exem­ple de la tour mont­par­nasse), mais par­fois, j’aurais aimé avoir ce plan « de face ».
    Main­tenant en regar­dant mes pho­tos préférées je vais me deman­der à chaque fois com­ment les amélior­er...

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Pin It on Pinterest