Redresser l’horizon

C’est l’un des pre­miers trucs qu’on vous dira sur tous les forums pho­tos : « c’est pas droit», et c’est aus­si quelque chose qui se cor­rige facile­ment et fait toute la dif­férence.

 

De quoi par­le-t-on exacte­ment ? De cette impres­sion de penché. On visu­alise la ligne d’horizon, et celle-ci, même si la terre est ronde, se doit de rester droite (nous évo­querons les excep­tions dans quelques lignes). C’est par­ti­c­ulière­ment vis­i­ble sur les paysages avec de l’eau. Si vous penchez un verre, le niveau de l’eau reste par­al­lèle à la table. Hé bien en pho­to, c’est pareil. Ci-dessous, la même image en deux ver­sions (en réal­ité, je l’ai penchée pour les besoins de l’article, mais faisons comme si).

 

 

Si vous êtes nor­male­ment con­sti­tués, vous devriez préfér­er la deux­ième ver­sion. D’autant plus qu’ici la com­po­si­tion joue sur la symétrie, et demande donc de la sta­bil­ité. La ligne d’horizon est droite et par­al­lèle aux bor­ds hor­i­zon­taux de l’image.

 

 

En faisant atten­tion à la prise de vue, c’est facile de faire une pho­to droite, et pas besoin d’acheter les niveaux à bulles qu’on peut essay­er de vous ven­dre dans cer­tains mag­a­sins. Prenez le bord bas ou haut de votre viseur et essayez de le pos­er sur la ligne d’horizon. Si vous avez des col­li­ma­teurs de mise au point (pour les reflex, notam­ment), utilisez les comme repaires. Si votre appareil le per­met, pensez à regarder la grille, c’est encore plus sim­ple (mer­ci Chris !). Ensuite décalez votre cadre en essayant de rester droit. Avec un peu d’entraînement, vous visu­alis­erez directe­ment les lignes qui doivent rester par­al­lèles.

 

 

Il arrive par­fois qu’on bouge un peu, ou que l’on se plante, tout sim­ple­ment. Mais rien n’est per­du, au con­traire, quelques sec­on­des sur Pho­to­shop, Gimp ou n’importe quel logi­ciel du genre, on peut tout rat­trap­er. Je vais utilis­er Pho­to­shop. On com­mence par ouvrir la pho­to, et dou­ble-cli­quer sur l’arrière-plan pour le déblo­quer (une fenêtre appa­raît, faîtes « ok», le cade­nas dis­paraît et le calque est renom­mé). En main­tenant CTRL + R, on fait appa­raître un truc moche mais bien pra­tique : la règle.

 

 

Cette règle sera utile dans beau­coup de sit­u­a­tions. Nous par­lerons bien­tôt des règles de com­po­si­tions mais égale­ment des cas où on peut redress­er les ver­ti­cales, et à chaque fois, on sera con­tent de l’avoir sous la main. Mais pour l’instant, on s’intéresse à la ligne d’horizon. En faisant un cliqué-glis­sé de la règle vers l’image, on crée des lignes col­orées : des repères. Un CTRL + H vous per­me­t­tra de les mas­quer / affich­er, et ne vous inquiétez pas, ça n’apparaîtra pas sur l’image finale ! Posez donc un repère sur votre ligne d’horizon.

 

 

Si l’image est droite, vous le ver­rez tout de suite, la ligne d’horizon et le repère vont cor­re­spon­dre. Sinon : CTRL + T et on ren­tre dans la trans­for­ma­tion manuelle du calque. Placez la souris à prox­im­ité des coins (mais pas dessus, la forme du curseur est un bon indice !) et effectuez une rota­tion jusqu’à ce que ça soit par­fait. Si vous man­quez de pré­ci­sion, utilisez les cas­es en jouant des flèch­es bas / haut et du pavé numérique. X et Y cor­re­spon­dent à la posi­tion, L et H à l’échelle puis suit un espèce de petit tri­an­gle pour l’angle de rota­tion.

For­cé­ment, vous devrez ensuite soit recadr­er, soit aug­menter l’échelle de l’image de manière à la faire débor­der (ce qui revient visuelle­ment au même sur le résul­tat final). D’où l’intérêt d’y faire atten­tion dès le départ.

Il y a des cas plus com­pliqués : les défor­ma­tions. Que ce soit en faisant un panoramique ou en util­isant en fish­eye, on peut se retrou­ver avec un hori­zon courbe, et vouloir le con­serv­er (c’est tout l’intéret du fish-eye !). Il faut alors regarder les points d’entrée et de sor­tie de l’horizon dans le cadre : c’est eux qu’on align­era.

 

 

Enfin, l’exception à la règle, c’est bien sûr quand on penche l’appareil de manière volon­taire. Il peut y avoir plein de raisons pour jus­ti­fi­er ce choix, et notam­ment don­ner une dynamique à l’image en util­isant des lignes de force en diag­o­nale. Dans ce cas, c’est sim­ple, il faut que le penché soit franc et net. Le « à peu près droit » donne tou­jours une impres­sion de manque de maîtrise, et visuelle­ment, c’est assez per­tur­bant, même si le spec­ta­teur ne met pas le doigt pré­cisé­ment sur le prob­lème.

 

 

22 Commentaires

  1. On peut aus­si utilis­er la grille des viseurs, qui per­me­t­tent à la fois de respecter la règle des 3 (ou pas) et d’aligner cor­recte­ment les pho­tos ! A moins d’avoir lu trop rapi­do, je crois que tu n’en as pas par­lé ?

  2. C’est vrai, j’avais zap­pé la grille ! J’utilise plutôt les col­li­ma­teurs, je n’aime pas trop les viseurs avec plein de choses dedans. Du coup, je le rajoute dans l’article !

    Les règles de com­po­si­tion, ce sera pour un prochain arti­cle !

  3. Il y a aus­si les niveaux élec­tron­ique, on en voit de plus en plus dans les boitiers.
    Sinon, on peut aus­si acheter un niveau à bulle qui se pose sur la griffe flash ou se visse dans la fix­a­tion trépied. Pour ceux qui ne veu­lent pas repass­er par un logi­ciel !

  4. Hel­lo Oreille,

    Com­bi­en de fois j’ai du redress­er mes pho­tos... J’ai vrai­ment du mal à garder l’horizon hor­i­zon­tal, peut-être un prob­lème de neu­rones...
    Pour info il y a aus­si une fonc­tion pour ça sur Ligh­room 3, en trois petits cliques.

    Tes post traite­ments sont vrai­ment superbes, cela donne matière à l’inspiration.

    P.S : Je sais que tu t’en fous, mais ton gra­vatar me stress ;p

  5. Bruno : arg, les niveau à bulles, quelle arnaque ! Ceux qui se fix­ent sur la griffe sont assez peu pré­cis, et finale­ment, c’est plus facile de s’en pass­er et de se con­cen­tr­er sur son cadre. Éventuelle­ment sur le trépied, mais le seul que j’ai testé était des plus inef­fi­caces...

    San­dro, ça me fait plaisir de te voir ici 🙂

    Franche­ment, y’a aus­si des jours où je penche, et où je redresse tout après... Mais l’important, c’est le final. Nom­bre de pro­fes­sion­nels, que ça soit en mag­a­zine ou en vente de tirages (ce qui est pire à mon sens, y’a pas de maque­t­tistes pour repass­er der­rière...) ne pren­nent pas la peine de le faire. Je ne vais pas citer de noms, je suis gen­tille, mais c’est vrai­ment dom­mage.

    Effec­tive­ment, je n’ai pas évo­qué Light­room, parce que j’imagine que les gens qui l’ont, n’ont pas besoin qu’on leur dise com­ment faire. Un ama­teur aura plus facile­ment une ver­sion pirate de pho­to­shop ! Mais c’est vrai que c’est pra­tique.

    Je te remer­cie pour mes post-traite­ments. Au fur et à mesure, je compte « démon­ter » cer­taines images, his­toire d’expliquer cer­taines astuces.

    Quant à mon gra­vatar, tu n’es pas le pre­mier à me le dire, mais je l’aime bien quand même ! (un jour, moi aus­si je ferai un joli logo...)

  6. J’avais une grille sur mon ancien appareil, c’était super pra­tique.
    Main­tenant je me fie aux col­li­ma­teurs du viseur, mais c’est un peu moins fiable je trou­ve.
    Très belle dernière pho­to sinon, j’ai ten­dance à préfér­er les cadrages qui sor­tent un peu de l’ordinaire aux tra­di­tion­nelles pho­tos « de touristes » (ce n’est pas for­cé­ment péjo­ratif, j’en ai des mil­liers comme ca)

  7. Jamais essayé Oreille, moi je me fie aux lignes que j’ai dans le viseur, j’ai un quadrillage option­nel mais je ne l’affiche pas... Ca me per­turbe, je com­pose trop selon les lignes 🙂

  8. Oui pas force­ment facile de faire une pho­to droite. Mais en s’appliquant et un peu de retouche, ca le fait !

    Tu as acheté un theme payant ?

  9. Tewoz : Non, rien à faire, j’arrive pas à me con­cen­tr­er avec ces grilles ! Mais je com­prends que d’autres puis­sent les utilis­er, cela dit.
    Et vis­i­ble­ment, Bruno a le même prob­lème, si j’ai bien com­pris !

    Fab­rice : oui, c’est vrai­ment très basique comme inter­ven­tion, et ça se fait vite.
    Un thème payant ? Quelle idée ! Non, c’est un gra­tu­it que je dézingue un peu plus chaque jour jusqu’à ce que ça me plaise ! J’essaie de le ren­dre « graphique­ment com­pat­i­ble » avec le site prin­ci­pal (les car­nets). Et j’ai vu que tu étais aus­si en cours de refonte, d’ailleurs !

  10. ha ok , j’ai cru à cause du lien vers les thèmes en bas. Mais je viens de voir, ils sont gra­tu­its ! Je ne con­nais­sais pas ce site !
    Tu te débrouilles bien avec le code et le css, bra­vo ! Comme tu vois sur le mien je galère ! J’hésite en ce moment entre chang­er pour un thème plus pro­pre ou y pass­er du temps:-)

  11. @Oreille, Il com­mence à avoir de la gueule le site, tu y es presque !

    @Fabrice, j’aimais bien les anci­ennes couleurs, même si du coup tu te démar­quais moins par rap­port à ceux qui utilisent aus­si le même thème. Bon courage, quand on se plonge dans les change­ments de thème ça prend un temps fou les essayages !

  12. @Bruno
    Ha oui pour les couleurs ? Je les trau­vais trop « fon­cé ». L’inconvénient d’utiliser un thème gra­tu­it c’est que c’est dure de se démar­quer ou alors faut être doué comme Oreille:-) En plus, le code, j’aime pas du tout ca. C’est pour ca que j’hésite main­tenant avec un thème payant pour faire plus pro.

  13. Puisque tu gagnes des sous avec ton site, ça devient un véri­ta­ble investisse­ment, alors pourquoi pas. La dif­fi­culté c’est de bien choisir pour pas en acheter 50 🙂
    Là c’est effec­tive­ment plus clair en tout cas. Le logo prend plus d’importance visuelle aus­si.

  14. Bruno : Mer­ci

    Fab­rice : et pourquoi ne pas trou­ver le thème gra­tu­it qui te plait le plus dans l’ensemble pour ensuite y rec­oller tes couleurs et ton logo ? En gra­tu­it, y’a vrai­ment des trucs sym­pas, mais c’est vrai que l’investissement peut vite val­oir le coup. J’en ai vu beau­coup de très beaux à moins de 50€.

  15. Bon­soir madame oreille,
    et un grand mer­ci pour cet arti­cle.
    Avec toutes tes expli­ca­tions très claires, je sens que même moi, je vais pou­voir réus­sir enfin autre chose sur pho­to­shop que « con­traste auto/couleur automa­tique » et recadr­er.
    J’adore aus­si le design du blog et des car­nets, ça donne envie de se lancer dans la pro­gram­ma­tion !

  16. Mar­jorie : Mer­ci 🙂 (je n’appellerais pas ça pro­gram­ma­tion, c’est vrai­ment du bidouil­lage !)

  17. c’est juste pour chipot­er (par­cque l’article a vrai­ment nick­el) mais quand on dou­ble clic sur le cade­nas, il y a une boite de dia­logue qui s’ouvre et il faut éventuelle­ment nom­mer le calque et faire ok pour faire dis­paraitre le cade­nas

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest