fbpx

L’esprit de Noël à Munich

Suite au petit car­net pra­tique, pas­sons au réc­it. Il y a deux semaines, nous sommes allés à Munich. Partout en Alle­magne, c’est l’époque où fleuris­sent les marchés de Noël, et ceux-ci sont bien plus sym­pas qu’en France (même s’il paraît que c’est pas mal en Alsace !). On trou­ve de la nour­ri­t­ure tra­di­tion­nelle, de l’ar­ti­sanat... et pas de jou­ets sous plas­tique !

Nous par­tions le ven­dre­di soir, par le train de nuit. Quelques min­utes après être par­tis, j’ai réal­isé que je venais d’ou­bli­er le sabot de mon trépied : ce petit truc qu’on visse sous le boîti­er pour le clipser rapi­de­ment, et sans lequel le trépied n’est qu’un truc lourd et inutil­is­able.

Résul­tat, notre pre­mier arrêt fut dans le mag­a­sin audio/vidéo/hi-tech pour acheter une rotule. Nous sommes tombés sur deux vendeurs char­mants qui se sont décar­cassés pour nous ! On a d’abord cher­ché un sabot com­pat­i­ble, mais je me doutais que ce serait peine per­due. Avant de faire le tour des têtes : j’ai opté pour une Cull­mann, his­toire de pren­dre quelque chose qui ne serait pas redon­dant avec ce que je pou­vais déjà avoir. Et le gen­til vendeur a alors passé dix min­utes à chercher un clef Allen pour déviss­er l’an­ci­enne tête !

A côté de ça, le Belge avait froid aux pieds et moi un man­teau trop léger : c’est le roy­aume du shop­ping pour les arti­cles d’hiv­er ! Il y a des mag­a­sins de ski partout, et on a réus­si à trou­ver des choses chaudes et con­fort­a­bles à des prix raisonnables... Nous qui n’a­chetons pra­tique­ment jamais rien en voy­age, nous voilà servis !

Une fois équipés, nous avons par­cou­ru la ville dans tous les sens à la recherche des marchés de Noël. Au lieu d’en avoir un gros, il y en a plusieurs petits, ce qui rend la bal­lade beau­coup plus agréable et répar­tit un peu la foule ! C’est bien moins touris­tique que j’au­rais pu croire, mais cela n’empêche pas les muni­chois de se réu­nir en masse autour des cabanes en bois.

Les marchés sont plus ou moins thé­ma­tiques. Avec des endroits dédiés aux créch­es, d’autres aux enfants. On va retrou­ver de la déco un peu partout et aus­si de la nour­ri­t­ure, bien sûr ! Je n’ai pas pris de pho­to, mais le Belge et moi avons eu un gros coup de coeur pour un choco­lati­er qui utilise des moules en forme de boulons, clefs à molette, etc. De loin (et même de près, en fait), son stand sem­ble être celui d’un fer­railleur, et on ne com­prend pas vrai­ment l’at­troupe­ment. Puis l’odeur et quelques pan­neaux nous font réalis­er qu’il s’ag­it de choco­lat, et non de fer­raille rouil­lée ! Impos­si­ble d’en ramen­er, il aurait fon­du dans le train (les sacs sont à côté du chauffage), mais très orig­i­nal !

C’est à la nuit qu’on prend vrai­ment la mesure des marchés : des cen­taines de per­son­nes se retrou­vent là, à boire du vin chaud, à manger, à regarder les illu­mi­na­tions... Alors que dans la journée, c’est plutôt tran­quille...

Notre hôte Wim­du nous a con­seil­lé son marché préféré. Nous ne l’au­ri­ons pas trou­vé sans lui : com­plète­ment à l’é­cart, plan­qué à côté de la Tour Chi­noise, au milieu d’un parc. Et effec­tive­ment, l’am­biance est très famil­iale, et être per­du au milieu des bois par­ticipe grande­ment à l’e­sprit du marché.

En sor­tant du parc, nous sommes tombés sur une curiosité par­ti­c­ulière : des sur­feurs. Si vous suiv­ez la page Face­book, on en avait un peu par­lé. Il s’ag­it d’une espèce de vague éter­nelle à prox­im­ité d’un pont où les sur­feur s’en­traî­nent, sous les flashs des spec­ta­teurs inter­loqués. Il fai­sait sacré­ment froid ce dimanche matin, et pour­tant ils plongeaient sans hésiter !

Il n’y a pas de com­péti­tion, cha­cun attend sage­ment son tour pour s’élancer et rester quelques sec­on­des sur cette étrange vague. C’est pas Hawaïi mais ça y ressem­blerait presque ! (hum...)

Et je reste dans le thème, en vous souhai­tant à tous de Joyeuses Fêtes !

7 Commentaires

  1. Ha oui, en effet, on est dans le même esprit qu’en Alsace. Je sup­pose que c’est peut-être même plus sym­pa. sans la foule pour vous écras­er le pied...
    Je suis allée à Munich il y a quelques années : je me sou­viens que j’avais beau­coup aimé cette ville, assez relax. ça don­nait vache­ment envie d’y vivre, pour une ville alle­mande (LOL) ! Et les surfers y était déjà...
    Mer­ci beau­coup pour le lien.

  2. Xtinette : Déjà ? La plu­part se tien­nent jusqu’au 23 pour­tant.. Dom­mage ! Cer­tains con­tin­u­ent même quelques jours après Noël.

    Curieuse Voyageuse : c’est autre chose que le marché de Noël de la Défense :p

    Estelle : Les sur­feurs sem­blent être « tra­di­tion­nels », comme s’ils étaient là en per­ma­nence depuis des années ! Et les deux villes alle­man­des où nous nous sommes ren­dus avait en com­mun cette décon­trac­tion. Nous aus­si ça nous a don­né envie d’y vivre ! Il faudrait juste appren­dre l’alle­mand...

  3. on sent bien la tra­di­tion dans les pho­tos que tu nous mon­tres ... ça change du marché de Noël pure­ment com­mer­ciale que je trou­ve par chez moi (Toulouse).

    En plus de nom­breux vendeurs refusent que l’on y réalise des pho­tos. Je me doute que c’est pour éviter que l’on fasse mau­vaise presse de ces com­merçants qui n’hésitent pas à con­tourn­er la loi ... (voir : « envoyé spé­cial » sur les emplois de Noël)

  4. Pyrros : je me sou­viens bien de cet Envoyé Spé­cial ! Il est cer­tain que tout le monde a à y gag­n­er si les marchés rede­vi­en­nent plus tra­di­tion­nels, à part les vendeurs de trucs en plas­tic et de con­tre­façons louch­es... Les mecs qui refusent les pho­tos dans ce genre de man­i­fes­ta­tions, ça n’in­spire claire­ment pas con­fi­ance !
    C’est une vit­rine géniale pour les arti­sans locaux, pour toutes les petites pro­duc­tions, et je crois que beau­coup de touristes viendraient si c’é­tait moins arti­fi­ciel. L’Al­sace doit être une excep­tion... Que ça soit à Paris ou en Deux-Sèvres, chez mes par­ents, les marchés sont très déce­vants...

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest