fbpx

Les Chutes du Niagara

Ce matin, nous avons bravé la neige pour aller apercevoir les fameuses chutes. La ville est tou­jours aus­si déserte. La moitié des bou­tiques sont fer­mées. Mais en même temps, je doute que les vendeurs de glaces fassent des affaires à cette sai­son.

Le brouil­lard est un peu moins épais qu’hi­er, donc on dis­tingue quand même l’eau. Étrange­ment, y’a pas les bateaux qui vont au plus près en temps nor­mal...

On n’a bien fait de pass­er au Cana­da pour l’oc­ca­sion : sur la pho­to ci-dessus, les États-Unis sont en face, der­rière les chutes. Autant dire qu’on n’a pas le meilleur angle. Et tant qu’à don­ner des infos, les chutes sont en fait au nom­bre de trois. Elles sont voisines, mais ça n’est pas la grosse chute qu’on pour­rait imag­in­er.

Et comme avec le froid, la neige, et le vide de la ville on est coincé à l’hô­tel (ça fait tou­jours du bien de se repos­er, et puis, on ira prof­iter du jacuzzi et de la piscine...), j’en prof­ite pour faire le mini car­net pra­tique.

Nia­gara Falls, côté Cana­da. On a fait le choix d’ar­riv­er par le train de New York (qui va jusqu’à Toron­to) et de descen­dre à Nia­gara Falls, USA. En fait, ça n’est pas un vrai choix : le pass du train ne nous donne pas le droit de sor­tir du pays. Ou en payant. On a donc pris un taxi (très cher ici, arg) à la gare pour le Rain­bow Bridge, qui relie le Cana­da et les USA, par dessus la riv­ière.

Au niveau des for­mal­ités, je pour­rais con­firmer que tout s’est bien passé quand on sera à nou­veau sur le sol améri­cain, mais tout ce qu’on a eu à faire c’est pouss­er un por­tique, marcher puis dire à une douanière cana­di­enne qu’on n’avait pas d’armes dans nos sacs (elle n’a pas véri­fié...). Tam­pon et nous voilà.

La ville (enfin, son cen­tre touris­tique) est minus­cule. On peut donc facile­ment s’y déplac­er à pied. Nous avons réservé (sur inter­net, quelques jours avant, comme à chaque fois) au DaysInn, qu’on avait bien aimé à Wash­ing­ton. Et on a eu à peu près la même chose. C’est l’un des hôtels les moins chers du coin (qui ne soit pas à 10km et pro­pose un petit dej), et on a une cham­bre plus grande que notre appart, la télé, le fri­go, micro-ondes, cafetière. Le petit déje­uner est à mon goût : des trucs sucrés à volon­té. Et comme je le dis­ais plus haut, il y a une piscine intérieure et un jacuzzi. On peut égale­ment accéder à une salle de mus­cu­la­tion, mais ça ne m’a pas amusée très longtemps.

Repar­tir vers Chica­go risque d’être plus drôle, nous aurons une cor­re­spon­dance très longue à Buf­fa­lo avant un nou­veau train de nuit (dom­mage, le Lake Shore Lim­it­ed avait un par­cours intéres­sant au niveau des paysages).

3 Commentaires

  1. Tes pho­tos don­nent une ambiance assez mys­térieuse à ces chutes (aus­si grâce à la flop­pée de nuages ^^)
    J’au­rai 2 ques­tions à te faire part :
    je vais par­tir aus­si au Cana­da (fin sep­tem­bre) et je réfléchis à ce que je vais emmen­er..
    J’ai un canon 600D et je compte inve­stir dans 2 objec­tifs de qual­ité afin de rem­plac­er mon 18 55mm de base.
    Un gd angle pour les mer­veilleux paysages : j’ai pen­sé au 10 22 de canon (l absence de stab ne pose pas de soucis ?)
    Et un autre : j hésite entre le 17 55 2.8 de chez Canon ou 24 70 2.8 de chez canon ou tam­ron (qui est assez cher égale­ment)
    As tu eu de retours sur ces objec­tifs ?
    Quel objec­tifs pos­sède tu Et emmenez tu pour un voy­age comme celui là ?

  2. Les pho­tos sont super belle moi je les ai vu en été et c’est un tout autre paysage. Aus­si, si vous pass­er par là une activ­ité à faire est la tournée des vigné qui est absol­u­ment mag­nifique.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest