fbpx

Le 42 par 42°C : week-end en famille en Loire Forez

Soyons hon­nêtes : vous m’au­riez demandé de vous situer la Loire sur une carte, je n’au­rais pas su vous répon­dre. Orig­i­naire de l’Ouest de la France, la Loire ne pou­vait être qu’At­lan­tique pour moi. Et pour­tant, il existe une petite pépite bien cachée entre le Mas­sif Cen­tral du Puy-de-Dôme et les Alpes de la Savoie, un petit ter­ri­toire dis­cret décou­vert com­plète­ment par hasard : Loire Forez. J’ai d’ailleurs hésité à écrire cet arti­cle, car je me demande si je ne gag­n­erais pas à garder ce petit secret pour moi. Un petit coin de cam­pagne hyper dépaysant, des vil­lages de car­ac­tère et des ren­con­tres sincères, puis du calme ! Bref, l’en­droit idéal pour s’échap­per le temps d’un week-end.

Nous quit­tons Paris un jeu­di matin, en plein mois d’août, pour qua­tre jours de tran­quil­lité. De l’air frais, des gens accueil­lants, nous voulons juste prof­iter d’un bon moment en famille en décou­vrant ce petit coin de France. Quelques semaines plus tôt, nous pédalions le long de la ViaRhô­na, et la Loire était un des départe­ments de Rhône-Alpes dans lequel nous ne pas­sions pas... Nous espéri­ons donc retrou­ver dans le Forez ce que nous avions déjà aimé dans le reste de la région.

Nous prenons le train jusqu’à Saint-Éti­enne. Nous vis­iterons la cap­i­tale ligéri­enne le dimanche, avant de ren­tr­er. Pour l’in­stant, nous grim­pons dans un bus direc­tion Mont­bri­son, d’où nous explorerons les alen­tours.

Mont­bri­son
A voir : le marché, le cen­tre his­torique, la Diana...
Où dormir : les par­fums de Madeleine
Où manger : coup de cœur pour l’Api­cius dont je vous par­lais ici.

Nous nous instal­lons dans une cham­bre d’hôtes qui vient d’ou­vrir, en plein cen­tre. Les travaux ne sont pas encore tout à fait finis, mais la mai­son est déjà mag­nifique. J’ai été un peu sur­prise en voy­ant le prix pour la taille de la cham­bre (avec notre petit salon privé !) mais je vais le con­stater tout le week-end : Loire Forez, c’est pas cher !

Pas­sant deux nuits sur place, nous avons eu le temps d’ar­pen­ter Mont­bri­son dans tous les sens. Décou­vrir le marché (énorme pour un si petite ville mais il réu­nit des gens qui vien­nent de loin), longer les quais du Vizézy, pass­er sous un pont puis au-dessus, se fau­fil­er dans les tra­boules...

IMG_3380 IMG_3389 IMG_3410 IMG_3409 IMG_3382

Juste à côté de Mont­bri­son, nous visi­tons Cham­pdieu. Pas un cham­p­di­o­lat dans les rues : il fait chaud, et les gens restent au frais. Nous, nous irons chercher la fraîcheur dans les lieux sacrés !
Nous pénétrons dans l’an­ci­enne cité médié­vale par la jolie Porte Bise, d’où l’on prof­ite déjà d’une superbe vue sur l’église romane. Avant de vis­iter la ville, nous faisons le tour du cen­tre d’in­ter­pré­ta­tion de l’Art Roman, où l’on décou­vre l’im­por­tance qu’a eue la ville, et com­ment le prieuré a été con­stru­it. La vis­ite est bien fichue, intéres­sante et inter­ac­tive : où l’on apprend même les orig­ines métis­sées du chant gré­gorien et les influ­ences mélodiques des Chré­tiens d’Ori­ent, Asie Mineure et notam­ment Syrie, passés par Lyon avant les romains. Si notre fille était plus âgée, nous auri­ons pour­suivi avec l’un des petits jeux pro­posés pour explor­er la ville de façon ludique. Mais là, elle devra se con­tenter de rester dans le porte-bébé !

Cham­pdieu
Plus d’in­fos ici et ici

Nous visi­tons ensuite le joli prieuré, la grande crypte, puis l’un des deux clochers où sont exposés les tré­sors de l’Église. L’oc­ca­sion pour moi de me faire un petit plaisir en grim­pant sur le toit pen­dant que Mon­sieur Oreille reste sage­ment garder notre fille. L’a­do en moi aime bien regarder en bas et se dire qu’il ne faudrait pas gliss­er, surtout quand ça offre ensuite de belles per­spec­tives à la pho­tographe en moi ! De là, on aperçoit la colline de la Madone.

IMG_3106_1 IMG_3112_1
IMG_3121

IMG_3126 IMG_3136

Et c’est juste au pied de la Madone que nous nous ren­dons ensuite. Les flancs de la colline sont en par­tie recou­verts de vignes (celles de Gilles Bon­nefoy, ren­con­tré ici et qui crée de déli­cieux breuvages sous label Deme­ter), et c’est juste­ment pour pro­téger les vignes que fut érigée la stat­ue, à la fin du XIXème siè­cle. Elle sem­ble effi­cace, puisqu’elle offre un superbe panora­ma !

IMG_3193 IMG_3209

La spé­cial­ité locale, c’est la fourme. Il fait 40°C, on n’en mangera pas beau­coup, mais quand même, dif­fi­cile de pass­er à côté. Et la vis­ite d’une célèbre fro­magerie locale (voir l’ar­ti­cle avec les por­traits) sera aus­si l’oc­ca­sion de vis­iter un nou­veau et très mignon petit vil­lage : Sauvain. C’est une toute petite com­mune, mais elle a ce charme typ­ique avec ses maisons en pier­res, ses petites rues, ... Un vrai vil­lage de car­ac­tère !

IMG_3224 IMG_3228 IMG_3239

Pour des idées de ran­dos dans le Forez

Pour aller chercher un peu la fraîcheur, nous par­tons marcher sur les Hautes Chaumes. C’est un plateau qui domine les monts du Forez. Un peu de vent, on marche le long d’un petit sen­tier qui sil­lonne les champs. Le petit mon­stre est dans notre super porte-bébé de ran­do. Elle domine et regarde partout. Des mou­tons d’un côté, des arni­cas de l’autre, un peu de vent dans le vis­age... Il y a telle­ment à capter par tous nos sens en cet endroit que l’on se pose dans les herbes pour savour­er en prenant notre temps. Pas un bruit de voiture, pas un klax­on, des val­lons tout autour, la Nature à perte de vue. Le dépayse­ment est com­plet, c’est ce que nous cher­chions !

IMG_3241 IMG_3248 IMG_3260 IMG_3262 IMG_3284 IMG_3293 IMG_3310 IMG_3307

Notre petit sen­tier nous ramène à notre point de départ, l’Auberge de Gar­nier (voir l’ar­ti­cle avec les por­traits), une jasserie trans­for­mée en restau­rant ou nous dégus­tons... de la fourme, bien sûr. Et oui, toute la famille en a mangé, petit mon­stre com­pris ! C’est un fro­mage doux et léger, qui se mange bien, même par temps canic­u­laire. Je serais bien restée encore sur les hau­teurs, à regarder ma fille jouer dans l’herbe ou à faire la sieste, mais il nous reste beau­coup à voir !

IMG_3322

Le Moulin des Mas­sons

Nous rejoignons le fond de la val­lée pour vis­iter un haut-lieu du tourisme forézien : le Moulin des Mas­sons. Il fut une époque où le Vizézy était bor­dé de moulins par dizaines. Aujour­d’hui, il n’en reste qua­si­ment rien, et le Moulin des Mas­sons fait fig­ure d’ex­cep­tion : on y pro­duit toute l’an­née des huiles de noix, de noisettes, ou de colza. Sa remise en route est assez récente, mais la vis­ite per­met de se plonger dans l’am­biance. L’eau, détournée de la riv­ière le temps de pass­er par le moulin, est au cœur de tout : elle four­nit l’électricité, fait tourn­er les meules, et per­met même la mise en route d’une impres­sion­nante scie.
Ici aus­si, on resterait bien, assis sous un arbre, à écouter l’eau couler... Mais il faut déjà retourn­er à Mont­bri­son (déguster un déli­cieux repas à la cham­bre d’hôtes !

IMG_3374 IMG_3341_1 IMG_3358 IMG_3349

Le lende­main, nous nous ren­dons dans un joli vil­lage : Saint Ram­bert. La ville est con­nue pour son quarti­er médié­val et ses maisons à colom­bages. La chaleur étouf­fante, on file se met­tre au frais dans l’église !

IMG_3468 IMG_3471

Le château d’Es­sa­lois

Niché sur les hau­teurs des gorges de la Loire, j’avais hâte de vis­iter le château d’Es­sa­lois, pour le lieu et pour la vue. Lorsque nous pas­sons le mur d’en­ceinte, nous pou­vons déjà devin­er que le château domine les alen­tours. L’in­térieur est vide mais bien entretenu, avec un toit de plex­i­glas pour créer un puits de lumière per­me­t­tant de mieux appréci­er les reliefs intérieurs. Je m’empresse de grimper dans la tour, pour une vue plongeante sur un autre château et une petite île en plein milieu des Gorges de la Loire : Grangent !

IMG_3488 IMG_3497

Le soleil cogne de plus en plus fort : il est l’heure d’aller se rafraîchir avec des glaces !
Nous nous réfu­gions au Comp­toir de Zanz­ibar (voir l’ar­ti­cle avec les por­traits) à Cham­bles. Pour la pre­mière fois, Géral­dine, la pro­prié­taire, a lais­sé les volets fer­més his­toire de con­serv­er un peu de fraîcheur. Elle nous accueille avec un grand sourire, des bois­sons fraîch­es et des glaces déli­cieuses.
Sa con­fis­erie se trou­ve au pied de l’église (la gour­man­dise serait-elle un péché ?) et de la tour de Cham­bles. C’est de cet endroit qu’on a, paraît-il, la meilleure vue sur les gorges de la Loire, une affir­ma­tion qui mérite véri­fi­ca­tion ! Par con­tre, impos­si­ble de mon­ter dans la tour avec un bébé, ou même un enfant trop jeune : il faut com­mencer par grimper dans un escalier en col­i­mas­son très raide, puis se fau­fil­er par une petite trappe et enchaîn­er les échelles. Inter­dit d’avoir le ver­tige ! Géral­dine nous racon­te d’ailleurs qu’il arrive de temps en temps que quelqu’un reste coincé en haut, pétri­fié à l’idée de devoir redescen­dre !

IMG_3526 IMG_3513 IMG_3503

Je n’ai pas eu de prob­lème, mais je con­fesse que cette petite tour qui n’a l’air de rien, est tout de même impres­sion­nante... Quant à savoir si c’est la plus belle vue sur les Gorges de la Loire, je crois que oui !

En reprenant la route pour Saint-Éti­enne, nous lon­geons les Gorges de la Loire. Je revois le château d’Es­sa­lois, au loin, et peux enfin décou­vrir le château de Grangent sur sa petite île. Il est inac­ces­si­ble sans bateau, mais qu’im­porte, voir un tel édi­fice sur une petite île isolée invite déjà telle­ment à la rêver­ie...

IMG_3550 IMG_3545

Pour cinq bonnes adress­es (et gens sym­pas), ren­dez-vous sur mon pre­mier arti­cle :

visagesdeloireforez

Plus d’infos, d’adresses et de ren­con­tres sur le site de l’Office de Tourisme de Loire Forez, grâce à qui ce pro­jet a pu être réal­isé.

28 Commentaires

  1. J’avais déjà vu quelques pho­tos sur Insta­gram lors de ton pas­sage dans le coin.
    Ton arti­cle et tes pho­tos sont superbes et met­tent vrai­ment en valeur la région dans laque­lle j’ai gran­di. Mer­ci !
    Et comme on dit là bas « Mont­bri­son, ville pas­sion ».

  2. Mais c’est le par­adis!!! Je ne con­nais absol­u­ment pas cette région de France mais ca à l’air génial et tes pho­tos sont tou­jours aus­si belles ! Je rajoute à la liste des endroits en France à vis­iter !
    Bonne journée ! 🙂
    Vio.

    1. Oui, c’est vrai­ment éton­nant que ça soit aus­si peu con­nu ! (En plus, je n’en ai pas par­lé dans l’ar­ti­cle, mais rien n’est cher là-bas... Que ça soit la cham­bre d’hôtes, le restau­rant, etc. t’as des rap­ports qual­ité-prix super bons.)

  3. Oh ! Ma région ! J’habite exacte­ment dans le Forez, vous m’avez fait redé­cou­vrir les villes que je vois tous les jours, on ne fais plus atten­tion lorsqu’on y habite, mais c’est vrai­ment mag­nifique en fin de compte. Et vous m’avez même fait décou­vrir des endroits que je ne con­nais­sais pas alors que j’habite juste à côté.. Mer­ci pour cet arti­cle !

  4. Je viens de décou­vrir votre blog et votre joli arti­cle qui racon­te notre belle région du Forez. Si un jour vous poussez un peu vers le nord et passez près de Roanne et des Monts de la Madeleine, je suis sûre que vous aimerez tout autant. Le ligérien est authen­tique et accueil­lant, son pays lui ressem­ble et il vous déroule son tapis vert.

  5. une très belle décou­verte ! encore une de ces régions mécon­nues, les pho­tos sont mag­nifiques... que de jolies lumières et hori­zons... mer­ci d’avoir choisi de partager cette « trou­vaille » ici 😉

  6. C’est par le biais de la page face­book de la Fédéra­tion Française de la Ran­don­né Péde­stre, qui a partagé ce bel arti­cle, que je décou­vre ce joli blog. J’aime beau­coup cet arti­cle, superbe­ment illus­tré, qui donne vrai­ment envie de décou­vrir ce petit coin de France que je ne con­nais pas. Je le note sur ma liste des endroits à vis­iter... Encore un de plus ! Il va me fal­loir plusieurs vies pour arriv­er à voir tout ce que je voudrais ! Je vais surtout regarder ce qu’il y a à faire par là-bas au niveau ran­dos, car ça c’est ce que j’aime par dessus-tout...

  7. J » habite la région mais ai néam­moins beau­coup appré­cié ces superbes pho­tos.
    On oublie par­fois qu’on est dans une belle région de France (comme bien d’autres) .
    J’aimerai con­naître le type d’ap­pareil pour le ren­du super des pho­tos
    Encore mer­ci

  8. Je suis une « vieille » stéphanoise, j’aime ma ville et ses envi­rons, et je suis heureuse que tu les aies appré­ciées aus­si.

  9. Le séjour en Loire Forez a du être génial. C’est en voy­ant la pho­to de cette des­ti­na­tion sur ton arti­cle « 2015, UNE ANNÉE SUR 5 CONTINENTS », que j’ai eu mon coup de cœur ! C’est vrai que la ville a beau­coup de car­ac­tère, j’aime beau­coup le petit canal et les archi­tec­tures anci­ennes qui sont très bien con­servée. Ce qui m’a fait cra­quer, c’est surtout la vue de la tour sur les Gorges de la Loire. Je pense comme toi qu’il s’ag­it de la plus belle vue que l’on peut trou­ver.
    Ce qui est drôle dans tout ça, c’est que par­mi toutes tes pho­togra­phies des des­ti­na­tions dans le monde, c’est une pho­togra­phie représen­tant une région de la France qui m’a le plus frap­pé !
    Mer­ci d’avoir partagé ton expéri­ence.

  10. Le prob­lème et l’a­van­tage du Forez c’est qu’il est situé entre deux axes qui descen­dent vers le sud. D’un coté l’au­toroute du sud et de l’autre l’au­toroute qui descend sur Mont­pel­li­er. Les auto­mo­bilistes qui descen­dent du nord n’ont pas le temps de s’y arrêter.
    Entre les deux, le Forez un havre de paix ou même en plein été on peut se promen­er au calme sur les hau­teurs des monts du Forez (mon­tagnes du soir)
    L’hiv­er est aus­si prop­ice au balade en ski de fond ou raque­tte. Ils y a même des pistes de descente à Chal­mazel...
    Et pour les pho­tos alors là!!! il y a le choix... D’ailleurs tes images le prou­vent.
    Mer­ci pour ton intérêt pour le Forez (je ne suis que Forézien d’adoption!)

  11. Bon­jour. Grâce à vous, je pars dans le Forez dans quelques jours. Pour­riez vous m’indi­quer votre point de départ pour votre balade dans les Hautes Chaumes ? En effet, nous voudri­ons manger à l’auberge Gar­nier, et au tra­vers de vos pho­tos, je trou­vais que la balade avait l’air sym­pa­thique. Pou­vez vous me ren­seign­er sur ce sen­tier qui vous a per­mis de grimper jusqu’à l’auberge ? Mer­ci par avance pour vos bons con­seils. Au plaisir de vous lire dans d’autres belles aven­tures. Bel été.

    1. Pour Céline : Il faut aller a l’auberge de gar­nier ( com­mune de St Bon­net le Cour­reau). de là on peut par­tir en ran­don­nées vers dif­férents endroits très jolis. les chemins sont prop­ices au repos, à la médi­ta­tion :
      Pierre bazane (mon­tic­ule rocheux qui affole les bous­soles) en allant vers le sud, ou bien jasserie de la Croix du Fos­sat en allant vers l’Au­vergne ( jasseries à l’an­ci­enne avec des toits de chaume) ou bien encore la val­lée de Chorsin (forêt, cours d’eau, Cas­cade, source naturelle d’eau fer­rug­ineuses ...) un peu plus loin au nord les jasseries de Sauvain (tour­bières...) en dessous de Pierre-sur-Haute (point cul­mi­nant des monts du Forez). avant de par­tir, sur­veiller la meteo, il ne fait pas bon s’aven­tur­er sur ces ter­rains par mau­vais temps...

    2. Et pour mon­ter à pied jusqu’à l’auberge de gar­nier sans pass­er par la route goudron­née, on peut par­tir du hameau de Courteau en emprun­tant la piste forestière.

    3. Bon­jour Céline,

      Dans un pre­mier temps, je vous con­seille de réserv­er pour manger à l’auberge de Gar­nier. Vous pou­vez les con­tac­ter au 04 77 76 83 86.
      Vous pou­vez accéder en voiture jusqu’à l’auberge et du park­ing par­tir en ran­don­née sur les Hautes Chaumes.

      Nous vous con­seil­lons la ran­don­née bal­isée jaune et blanc n°0 « l’Oule » qui part de l’auberge et qui fait env­i­ron 9km.
      Vous trou­verez le tracé de la boucle sur notre site web spé­cial ran­do : http://www.randos-loireforez.com en tapant « l’Oule » dans le moteur de recherche.
      Vous pour­rez ain­si par­courir les Hautes Chaumes et prof­iter du #panora­ma spec­tac­u­laire !
      Prévoyez de ran­don­ner un jour de beau temps sur les plateaux.

      Bon séjour à vous dans le Forez,
      N’hésitez pas à venir nous ren­con­tr­er à la mai­son du tourisme de Mont­bri­son pour plus d’in­for­ma­tion.

      Coralie, con­seil­lère en séjour à l’of­fice de tourisme Loire Forez.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest