fbpx

Carnets autrichiens : Linz

J’ai vis­ité Linz au pire moment pos­si­ble, et pour­tant j’ai adoré la ville.
J’étais accom­pa­g­née de mon com­pagnon et de notre fille de un an et demi. La météo était exécrable sur toute l’Europe, la semaine se ter­mi­nant par des inon­da­tions un peu partout. Mais l’avantage des belles villes, c’est qu’elles gar­dent du charme même sous la pluie ! Et en plus, à Linz, on trou­ve de nom­breuses activ­ités à faire avec les enfants, même quand il ne fait pas beau. Ouf !

linz-01Linz, c’est donc une petite ville du nord de l’Autriche. Bon, elle n’est pas si petite que ça si on sait que c’est la troisième du pays en terme de pop­u­la­tion mais, sur place, on ne s’y sent pas comme dans une grosse ville. Le cen­tre se vis­ite facile­ment à pied, sans gross­es artères ni cir­cu­la­tion dense. Et, comble du charme, le Danube tra­verse la ville.

autriche-linz_024autriche-linz_010

linz-03

autriche-linz_037

La vieille ville de Linz est mag­nifique. Les bâti­ments sont beaux, bien entretenus. Les façades, les couleurs, les pavés, entre baroque et roco­co, on est en plein dans l’architecture autrichi­enne. Linz pour­rait presque en être l’image d’Épinal.

Linz est une ville résol­u­ment jeune et mod­erne, tant dans les bâti­ments que dans sa pro­gram­ma­tion cul­turelle. Ce cen­tre his­torique intacte con­traste avec les con­struc­tions futur­istes qu’on peut apercevoir plus loin, mais n’est pas pour autant figé. Bien au con­traire, les com­merces qu’on y trou­ve sont des petits cafés branchés, des bou­tiques de design­ers !

Promenez-vous !
Partez de Haupt­platz, la place prin­ci­pale. Admirez l’ancien hôtel de ville et sa façade baroque (le nou­veau est ultra-mod­erne, sur l’autre rive du Danube).
Trou­vez le Land­haus, le siège du prési­dent du Land, avec sa tour de 1568, ses cours intérieurs dont celle des arcades qui abrite la Fontaine des Planètes (hom­mage à Johannes Kepler, un astronome qui a vécu à Linz et décou­vert que la tra­jec­toire des planètes autour du soleil était ellip­tique et non par­faite­ment cir­cu­laire).
Cherchez la mai­son de Mozart où il com­posa la Sym­phonie de Linz.
Vis­itez les églis­es, celle des Min­imes, roco­co, ou celle de Saint-Mar­tin, médié­vale, plus vieille église d’Autriche !

autriche-linz_039

autriche-linz_040
autriche-linz_038
autriche-linz_036

autriche-linz_027 autriche-linz_028

Höhenrausch : un tour sur les toits

Après une prom­e­nade dans le cen­tre his­torique, direc­tion la Linz mod­erne, celle de l’art con­tem­po­rain.

Tous les ans, une expo­si­tion habille des toits de la ville. La thé­ma­tique change, mais le principe reste iden­tique : des artistes s’approprient l’espace pour pro­pos­er des œuvres liées à la thé­ma­tique. Le par­cours nous fait par­tir du musée pour, peu à peu, pren­dre de l’altitude de passerelle en passerelle, jusqu’à grimper dans une tour qui domine la ville.

C’est donc un moyen de mélanger panora­ma sur la ville, et vis­ite cul­turelle !

Höhen­rausch 2016 : Andere Engel

linz-02

Cette année, le thème était porté sur les anges. Le par­cours nous pro­pose alors une vision kaléi­do­scopique de ce qu’est un ange, selon chaque artiste. Citons par exem­ple Ilya et Emil­ia Kabakov qui se sont amusés à recréer une scène de crime avec un ange déchu ou Heri Dono qui a fab­riqué des mobiles qui rap­pel­lent les fous volants. L’ensemble est très ludique, top avec des enfants ! Petite Oreille a notam­ment adoré les instru­ments géants de Josef Baier, pro­duisant des sons beaux et éton­nants à la fois. Je crois que nous avons dû pass­er une bonne demi-journée à tout explor­er !

autriche-linz_006 autriche-linz_007

autriche-linz_008
autriche-linz_011

autriche-linz_009autriche-linz_013

autriche-linz_014
autriche-linz_015

linz-05Haupt­platz, c’est la place prin­ci­pale, le cœur de la ville. Elle est cernée par de très beaux bâti­ments, et on retrou­ve en son cen­tre une colonne au nom imprononçable, Dreifaltigkeitssäule, com­prenez colonne de la Trinité. C’est aus­si de Haupt­platz qu’on peut pren­dre le tram jusqu’à Pöstling­berg.

Grimper sur le mont Pöstlingberg

Le tra­jet est déjà une expéri­ence en soi : un beau petit funic­u­laire nous emmène jusqu’en haut, nous offrant de belles vues au pas­sage. Pour la petite info, la grimpette par­ti­c­ulière­ment raide rend ce train célèbre dans le monde des fer­rovipathes !

linz-06

A Pöstling­berg, il y a de quoi s’occuper toute la journée. Nous com­mençons par l’activité préférée des petits autrichiens : Grot­ten­bahn. C’est typ­ique­ment le genre d’attraction qu’on n’aurait pas vis­ité sans Petite Oreille, mais qu’on est con­tent d’avoir décou­vert grâce à elle tant on a été agréable­ment sur­pris.

On pénètre dans un tun­nel, rem­pli de petits per­son­nages fan­tas­tiques. Il faut ensuite s’asseoir dans un petit train, pour explor­er une grotte. Les enfants s’émerveillent, regar­dent les lumières, et tous les lutins mis en scène autour d’eux. On ne peut que sourire en les voy­ant ain­si ravis.
La vis­ite se pour­suit en sous-sol, avec un mini-Linz mag­nifique ! Autour d’une Haupt­platz minia­ture les enfants explorent une ville dans laque­lle tout est à leur taille. Chaque rue adja­cente donne sur des scénettes extraites de con­tes pour enfants, grandeur nature. Il suf­fit d’appuyer sur un bou­ton (le jeu préféré de tout jeune enfant, non ?) pour qu’un jeu de lumières vienne ani­mer la scène. Les per­son­nages par­lent mal­heureuse­ment en alle­mand, mais ça n’a pas sem­blé déranger ma fille (qui répé­tait « danke danke » à qui voulait l’entendre, après quelques jours en Autriche). Des petites pan­car­tes en anglais résu­ment le con­te, his­toire de pou­voir racon­ter à l’enfant ce qu’il se passe (car je n’en con­nais­sais pas la moitié !).

autriche-linz_020 autriche-linz_021 autriche-linz_022

Un peu au-dessus de la grotte des enfants, se trou­ve le clou du spec­ta­cle de Pöstling­berg, l’église. Elle est sim­ple, à l’intérieur, mais c’est elle qui domine la colline. Juste devant, une plate­forme per­met d’apprécier la vue sur le Danube et Linz.

Nous avons guet­té les éclair­cies tout notre séjour avant de mon­ter au Pöstling­berg. Mal­heureuse­ment, elles ne sont jamais venues, et nous avons dû nous sat­is­faire du brouil­lard. Cela dit, même si j’espérais prof­iter des lumières d’un lever de soleil, ça a un cer­tain charme mys­tique ain­si !

autriche-linz_018
autriche-linz_017

autriche-linz_019

Croisière sur le Danube

Le Danube fait par­tie de ces fleuves mythiques, ceux dont la sim­ple évo­ca­tion appelle déjà au voy­age. Un jour, je crois que je le longerai en vélo, mais en atten­dant, on s’est con­tentés d’une prom­e­nade en bateau, et c’était déjà très sym­pa !

Petite croisière sur le Danube
Donauschif­fahrt Wurm+Köck GmbH
Untere Donaulände 1
4020 Linz
Plus d’infos sur leur site.

linz-04

A Linz, la croisière sur le Danube a une petite par­tic­u­lar­ité. On nav­igue bien sûr au milieu des mon­tagnes et c’est mag­nifique, mais on décou­vre au pas­sage un pro­jet orig­i­nal, trans­for­mant le port indus­triel en Mur­al Har­bor, une galerie d’art à ciel ouvert.

autriche-linz_002 autriche-linz_003 autriche-linz_004

Grimper au château

Et je dis grimper, parce que ça monte, jusque-là !

Le château a évolué au fil des siè­cles. Il abrite aujourd’hui un musée, et on peut vis­iter gra­tu­ite­ment la cour et les extérieurs où l’on voit bien les dif­férentes réno­va­tions (la dernière, récente, avait d’ailleurs choisi le par­ti pris du con­traste).

linz-07

Juste der­rière le château, un bar avec une chou­ette ter­rasse (famil­iale) doit être très sym­pa quand le soleil est de sor­tie. Nous ne pour­rons mal­heureuse­ment pas le tester, pluie oblige, mais nous mar­chons tout de même dans les jardins d’où la vue sur l’autre rive, et notam­ment le joli quartiers des pêcheurs, est très belle. Au loin, entre deux couch­es de brouil­lard, on dis­tingue même Pöstling­berg !

autriche-linz_029 autriche-linz_033 autriche-linz_034

autriche-linz_035
autriche-linz_032
autriche-linz_030

Carnet pratique

Plus d’infos sur Linz sur le site de l’Office de Tourisme.

Aller à Linz

Rien de plus sim­ple, ça se fait facile­ment dans la journée ! Depuis Paris, nous avons rejoint Vienne avec Aus­tri­an, puis pris le train directe­ment à l’aéroport. Vous trou­verez toutes les infos sur le site des chemins de fer autrichiens.

Où dormir

Nous avons dor­mi au Spitz, un hôtel ultra mod­erne, à 500m du cen­tre, à côté des trams, juste der­rière la mairie. Petite Oreille a adoré courir dans les couloirs et grimper sur les canapés design, mais avec son père on a surtout appré­cié le calme et l’espace dans la cham­bre !

Où dormir : Spitz Hotel
Fiedler­strasse 6
Linz 4040
Plus d’infos et réser­va­tion

autriche-linz_026

Où manger

autriche-linz_025

Nous sommes tombés sur le Fis­cher­haeusl un peu par hasard, en cher­chant un restau­rant dans le quarti­er des pêcheurs. La carte avait l’air bonne, on a poussé la porte. A l’intérieur, tous les trente­naires du quarti­er sem­blaient réu­nis. Sous des allures de petite tav­erne, le restau­rant est en fait sacré­ment bon, avec un per­son­nel adorable et des pro­duits frais !

[Note de Mon­sieur Oreille : sans con­teste la meilleure sur­prise restau­rante de toute ma car­rière de sher­pa.]
Fis­cher­haeusl
>Flussgasse 3
Linz 4040
Selon la sai­son, ils ont aus­si une ter­rasse où se trou­ve un petit bateau qui sert d’estrade pour les groupes de musique !

Un petit restau­rant famil­ial (avec des chais­es hautes et des jeux pour enfants) : les mots clefs sont slow­food, bio, fait mai­son, avec des pos­si­bil­ités végé­tari­ennes voire veg­an. On y mange très bien, et on se sent comme à la mai­son.

Die Donauwirtin­nen
Weber­gasse 2
Linz 4040

autriche-linz_016

autriche-linz_001

Un autre restau­rant très famil­ial, lui aus­si avec des jou­ets (oui, je fais une fix­a­tion dessus, mais ça veut dire que les enfants y sont les bien­venus !), juste à côté du Höhen­rausch. La cui­sine y est sim­ple, avec un large choix pour les végé­tariens et de nom­breux plats qui peu­vent con­venir à un enfant.

Gelbe Krokodil
Damet­zs­traße 30
Linz 4020

Mon matériel photo sur ce voyage

matos-photo-autriche// Sac pho­to Nation­al Geo­graph­ic par Man­frot­to // Appareil reflex Canon 5d mark II //
Objec­tif Canon 16–35 II // Objec­tif Canon 50 1.4 //


Ce voy­age est issu d’une col­lab­o­ra­tion entre le Col­lec­tif des blogueurs voy­age et l’Office Nation­al du Tourisme Autrichien. Je reste livre dans mes choix de voyageuse et de blogueuse.

10 Commentaires

  1. Je suis tou­jours impres­sion­née par les mis­es en scène de tes voy­ages sur le blog, c’est telle­ment joli. En tout cas l’Autriche a l’air char­mante.

  2. De très belles pho­tos, comme d’habitude. Tu arrives tou­jours à capter des ambiances mag­iques ! Je ne com­mente pas à chaque fois mais une chose est sûre, je ne me lasse pas de tes posts.

  3. Ça donne très envie d’y aller (c’est le but aus­si il faut dire ! :p) mais c’est bien mérité ! La ville a l’air superbe mal­gré la pluie, il y a une diver­sité de choses à faire, j’ai d’ailleurs été impres­sion­née par Grot­ten­bahn ! Tes car­nets sont tou­jours aus­si beaux, j’aimerai bien dessin­er comme ça ! 🙂

  4. Bon­jour,
    J’apprécie beau­coup tes pho­tos. Mer­ci de nous faire voy­ager.
    Je fais aus­si un peu de pho­tos pour le plaisir et j’ai une ques­tion tech­nique : com­ment fais-tu pour avoir des pho­tos avec de jolies con­trastes mal­gré le ciel gris et donc le manque de lumière ? Des réglages à priv­ilégi­er à la prise de vue ? Beau­coup de post traite­ments ?
    Mer­ci d’avance pour tes con­seils.
    Sev­er­ine

  5. Très bel arti­cle. Une nou­velle des­ti­na­tion à décou­vrir en week-end donc !
    J’aime beau­coup ta mise en page soignée, l’affichage man­u­scrit des titres (au fait, quel out­il utilis­es-tu ?), les dessins à l’encre qui per­son­nalisent l’article et tou­jours ... la qual­ité des images. Bra­vo pour le sac pho­to léger que tu as su emporter.

  6. Bel arti­cle, mer­ci
    Je suis passé par Linz ces jours-ci mais la météo était avec moi.
    Du coup, je con­firme que c’est une super des­ti­na­tion sur deux jours pleins.
    Ne surtout pas man­quer l’exposition de l’été sur les toits...

  7. Je suis fan de tes pho­tos et encore plus des dessins. Je me demande juste com­ment tu trou­ves le temps de les faire avec une choupinette pas loin!!
    Bra­vo en tout cas !

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest