Voyager en bloguant

J’ai écrit cet arti­cle il y a quelques jours, et l’ai pro­gram­mé pour qu’il soit pub­lié cette semaine, où je suis en Roumanie. Je me suis dit qu’il serait plus qu’à pro­pos !

 

En préam­bule, je pré­cise aus­si que je n’aborde ce point que sous l’angle « blog de voy­age » (et pas blog qui finance un voy­age, etc.)

En Mars, j’ai passé un mois aux Etats-Unis, et j’avais alors tenu le blog à jour, en envoy­ant au moins un bil­let à chaque étape. Ce fut ma pre­mière expéri­ence du genre. C’était égale­ment la pre­mière fois que je par­tais avec un ordi­na­teur portable. Ce fut agréable, mais pas for­cé­ment évi­dent à gér­er. Cette semaine, en Roumanie, je pars sans rien.

J’ai longtemps été réfrac­taire au fait d’aller sur inter­net en voy­age. Pour moi, c’est avant tout un moment où on se coupe du monde. On vit son voy­age de façon égoïste puis on le partage en ren­trant. C’est l’occasion de le revivre une sec­onde fois, quand tout est un peu digéré. Au mieux, j’envoyais quels mails pour ras­sur­er la famille, ou me con­nec­tais quelques min­utes (ouais bon, une petite heure!) pour dis­cuter avec un Mon­sieur Oreille resté à la mai­son.

Pourquoi j’ai changé d’avis ?
Je n’ai pas réelle­ment changé d’avis, en fait. Je reste per­suadée que l’ordinateur est presque pri­mor­dial pour un long voy­age, quel qu’il soit. Mais pour trois semaines, c’est beau­coup d’encombrement pour pas grand chose. Je l’ai donc fait en Mars pour plusieurs raisons.
Tout d’abord, le pays le per­me­t­tait. Ça paraît idiot à dire, mais ce n’est pas pos­si­ble partout. Pour mon tout pre­mier voy­age, je n’ai pra­tique­ment pas eu accès à l’électricité, et je ne par­le même pas d’internet ! Dès lors qu’on ne peut pas recharg­er la bat­terie, ça com­plique tout de suite l’utilisation de l’ordinateur ! Aux États-Unis, à l’inverse, j’étais à peu près sûre d’avoir de l’électricité partout, voire le wifi à l’hôtel. Et ce fut le cas (heureuse­ment !).
Ensuite, le portable m’a servi pour vider mes cartes mémoires. En temps nor­mal, je ne fais que des pho­tos, mais en fil­mant, je peux mul­ti­pli­er par 10 la capac­ité néces­saire au stock­age de tout ça...

De plus, le type même du voy­age était idéal pour bloguer : tra­vers­er le pays en train. Ça laisse de longs moments où on peut regarder défil­er les paysages et écrire en même temps. Je ne sup­port­erais pas de pren­dre sur mon temps de voy­age pour bloguer.

Du coup, en Roumanie, je pars sans ordi, et le blog tourne tout seul : je n’ai pas envie de porter l’ordi, je ne pars qu’une semaine et je doute trou­ver du wifi facile­ment. Bref, aucun argu­ment en faveur du live bloging from Roma­nia !

Pas­sons quand même à la ques­tion du matériel, rapi­de­ment. J’ai opté pour un net­book, un Sam­sung N150+ (en fait, c’est Le Belge qui a choisi). Il est léger, pos­sède un lecteur de cartes sd (très pra­tique !) et béné­fi­cie de 6 ou 7h d’autonomie sur bat­terie. Il n’a qu’un défaut : Win­dows 7 Starter, que je dois chang­er.
Plutôt que vous don­ner une liste, je préfère vous don­ner deux liens, vers des blogs qui ont déjà abor­dé la ques­tion : Choisir son ordi­na­teur de voy­age chez Roundtrip et Quel ordi­na­teur portable emmen­er en voy­age par Medi­are­porter.

Dans la deux­ième par­tie, nous par­lerons du traite­ment des pho­tos pen­dant le voy­age.

PS : cet arti­cle a été écrit à l’avance et pro­gram­mé. Je suis actuelle­ment quelque part entre la Hon­grie et la Roumanie (si je ne me suis pas faite dévor­er par un ours) où je n’ai pas accès à Inter­net. Je répondrai aux com­men­taires à mon retour !

21 Commentaires

  1. Je suis du même avis que toi quand tu dis qu’il faut se couper d’internet durant les voy­ages et je pense que le fait de bloguer « after » per­met, comme tu le dis, de revivre une deux­ième fois le voy­age mais cela per­met aus­si d’archiver. Et finale­ment, un blog c’est une véri­ta­ble banque à sou­venirs !

  2. Hey, je crois qu’une fois de plus tu vis­es dans le mille. Pour l’accessibilité à inter­net ça me per­met de rap­pel­er que repos­er sur une stratégie de sauve­g­arde en ligne pour ses pho­tos n’est pas une bonne idée selon la des­ti­na­tion et le style de voy­age.
    Mer­ci d’avoir fait un lien vers chez moi, je suis flat­té 🙂 Bon retour en France !

    PS : j’attends avec hâte de lire la sec­onde par­tie.
    PS2 : pour un voy­age long, je ne me ver­rais pas tri­er quelques mil­liers de pho­to au retour tout en reprenant une activ­ité. Je crois que je lais­serais de côté en voy­ant la mon­tagne qui m’attendrais.

  3. Super arti­cle. Tres juste!.
    Pour ma part, je suis tou­jours etonee de la facilite d’access a inter­net dans les pays asi­a­tiques (Cam­bodge, Indone­sie, etc). On trou­ve facile­ment du wi-fi gratuit.Apres il faut avouer que les con­nex­ions sont sou­vent lentes, et, entre le temps de pon­dre le post et de charg­er les pho­tos, ca pour­rait plomber des soirees entieres. Une des rai­son pour lesquelles je ne blogue qu’a mon retour, c’est parce que j’aime pren­dre mon temps, faire le tri des pho­tos, ecrire le post tran­quille­ment. Et puis un peu de recul donne un meilleur arti­cle. Mais c’est surtout parce qu’en voy­age, j’ai envie d’en prof­iter pleinement,et pas me met­tre devant un ecran ! (on y passe deja suff­isam­ment de temps au tra­vail).
    Apres, si je par­tais longtemps, j’envisagerais les chose autrement, mais pour de courts sejours, autant ne pas s’encombrer. Et de se couper du quo­ti­di­en !

  4. Je serai aus­si en Roumanie dans trois semaines!!! ;D

    J’avoue que j’ai égale­ment du mal à bloguer en voy­ageant, surtout si c’est de courte durée... En général, après une longue journée de décou­verte, je n’ai spé­ciale­ment envie de m’asseoir devant mon portable par con­tre, je ne voy­age jamais sans mon eeePC. Ce n’est pas le petit kilo qu’il fait qui va peser dans les bagages (il voy­age d’ailleurs dans mon sac à main). 

    Par con­tre, si on pars plus d’une semaine, ça poserai un prob­lème de de ne rien bloguer du tout. Soit il faut pro­gram­mer des arti­cles à l’avance, soit s’astreindre à une dis­ci­pline et s’organiser. Pas spé­ciale­ment ce dont on a envie de faire en voy­age. 😉

  5. « PS : cet arti­cle a été écrit à l’avance et pro­gram­mé. Je suis actuelle­ment quelque part entre la Hon­grie et la Roumanie (si je ne me suis pas faite dévor­er par un ours) où je n’ai pas accès à Inter­net. Je répondrai aux com­men­taires à mon retour ! »

    Campe sur ou sous la voiture ^^
    Une amie y est allée, ils sont effec­tive­ment nom­breux en foret et s’approchent par­fois la nuit...

  6. Flo­nou : 🙂 J’essaie de la pub­li­er rapi­de­ment !

    Math­eew : Com­plète­ment. C’est super agréable de relire longtemps après ce qu’on avait écrit en ren­trant. Sou­vent, il m’arrive d’oublier le nom d’un lieu. En trois clics je le retrou­ve, et en plus je me le remets en mémoire avec les anec­dotes et les pho­tos ! Parce qu’on a l’impression qu’on oubliera rien telle­ment c’était génial, et puis finale­ment, bah... 

    Bruno : C’était tout naturel, et puis je n’allais pas me fatiguer à écrire quand d’autres ont déjà traité le sujet, hin­hin. (et bon retour en France à vous aus­si, surtout après un si long voy­age, et pour une péri­ode aus­si courte !)

    liloulivi : Tu en trou­ves facile­ment ? Au Laos c’était raris­sime, unique­ment dans cer­tains restau­rant, et effec­tive­ment avec des con­nec­tions très lentes. Le risque c’est aus­si de devenir dépen­dant de sa con­nex­ion, de ne pas aller dans un endroit qui n’aura pas inter­net, etc. (même si ça veut dire con­sacr­er une journée entière aux mails, com­men­taires, etc. à son retour !). 

    Mélis­sa : Chou­ette ! Tu vas dans quelle région ?
    Avec le matériel pho­to, je fais quand même la guerre aux kilos (cha­cun son régime...). Mais je pars par­fois (comme ce fut le cas cette semaine) avec un archos, une petite tablette genre ipad en mieux. Impos­si­ble de bloguer avec ou d’écrire un mail un peu long (le clavier tac­tile c’est une hor­reur) mais ça per­met d’échanger quelques nou­velles truf­fées de coquilles avec Mon­sieur Oreille et de regarder des films pour s’endormir.

    Piotr : Euh... Ça va, j’en ai pas vu. Juste des chiens. (et j’étais en vélo, dif­fi­cile de camper dessous !) On m’a quand même con­seil­lé de ne pas avoir de nour­ri­t­ure avec moi...

  7. Et pourquoi ne pas choisir l’option tablette de type iPad, on peut y branch­er un petit clavier main­tenant ? C’est bien moins encom­brant et tout aus­si per­for­mant qu’un net­book aujourd’hui.
    On a fait la com­para­i­son sur le blog sur lequel je tra­vaille (qui n’est pas sur la thé­ma­tique du voy­age) et franche­ment je trou­ve que main­tenant ça se vaut... Je ne vois pas ce qui t’empêche de bloguer avec en fait, il me sem­ble qu’il existe des applis pour word­press par exem­ple. Non ?

  8. Salut Oreille,
    Mer­ci, on prof­ite ! Ca a un côté agréable, ça fait des vacances 🙂 La bouffe tombe du ciel, on ne cherche pas où dormir, on voit que des gens qu’on con­nait !
    J’espère lire tes posts sur ton escapade à vélo bien­tôt, j’ai inter­net à domi­cile, alors j’en prof­ite !!!
    A+

  9. Pierre : oui, j’ai testé une appli word­press (sous androïd) et c’est effec­tive­ment pas mal. Mais pour ma part, j’accorde une grande impor­tance aux pho­tos et là ça coince un peu, quand même...

    Bruno : Ah tu m’étonnes ! ça doit être bien agréable de se laiss­er vivre !

  10. On a avait eu le même idée d’article:-)

    Pour les Ours, il y en a beau­coup en Roumanie, comme les loups.
    A Brasov, par exem­ple, ils vien­nent par­fois le soir vis­iter les poubelles des quartiers périphériques:-)
    Bon mais à vélo, tu as rien à crain­dre !

  11. J’aime bien l’idée de décon­nex­ion totale... On en a telle­ment peu l’occasion de nos jours... Et puis surtout à être trop con­nec­tés, on risque de bloguer en voy­ageant (et non plus l’inverse, si tu vois la sub­til­ité...)!
    Mais je ne dis pas que j’y arrive pour autant 😉

  12. Fab­rice : oui j’ai vu ça ! (je l’avais écrit longtemps à l’avance, pen­sant que ce serait bien pour cette semaine !) Oh, je n’ai franche­ment pas imag­iné avoir un prob­lème avec un ours, surtout là où j’allais. Ma seule crainte c’était les chiens, qui eux sont là en per­ma­nence et ne se plan­quent pas dans la forêt...
    Mon hébergeur c’est Online (avec un serveur privé), pourquoi ?

    Ye Lili : pen­dant ces qua­tre mois, tu t’es bien coupée, ça a du être agréable ! Un blog c’est juste pour le plaisir.. si on a mieux a faire, bah, on blogue pas !

  13. Oui il y en a pas mal en effet. A l’époque Brigitte Bar­dot en avait fait tout un foin.
    Car moi c’est OVH et leur Ip est blo­qué dans pas mal de pays apparem­ment...

  14. Super arti­cle ! Et mer­ci pour les liens.
    J’écris un truc assez sim­i­laire en brouil­lon.
    Sam­sung est un excel­lent choix de net­book : robuste et autonome.
    J’avais un NC10 que j’ai mar­tyrisé à mort.
    J’ai changé récem­ment mais je garde un bon sou­venir de ce net­book.
    Je dirais que trois semaine est la péri­ode fron­tière pour emmen­er un net­book pour un blog.
    Très utile pour les longs tra­jets de trans­port.
    Et puis c’est bien d’écrire sur le moment aus­si. On analyse et ressent cer­taines choses dif­férem­ment qu’à tête reposée d’où l’utilité de cette petite machine même si avec l’expérience je sens qu’il faut s’imposer des coupures volon­taires avec la machine pour couper à l’addiction par­fois.
    Après c’est pas mal aus­si de met­tre Win­dows XP pour ces petites machines et de dou­bler la RAM (pour moins de 20 euros).
    C’est tou­jours plus agréable d’avoir une machine plus flu­ide si tu veux stock­er tes videos.

  15. Pierre : win­dows wp, je crois que c’est qua­si oblig­a­toire. Sur mon « vrai ordi », j’ai Sev­en (impos­si­ble de met­tre la main sur un XP 64bits) mais Mon­sieur Oreille m’a mon­té un mon­stre ; sur le net­book, c’est la croix et la ban­nière pour ouvrir des fichiers un peu gros ! Je n’ai même pas osé essayé de mon­ter de la vidéo avec, alors que je le fai­sais avec mon précé­dent ordi portable, sous xp...

    Et plus j’y pense, plus je suis d’accord, 3 semaines ça doit être la fron­tière « men­tale » pour embar­quer l’ordi, si le pays et le mode de voy­age le per­me­t­tent.

  16. Bon­jour Aurélie !

    Je décou­vre ton blog de voy­age aujourd’hui je ne me rap­pelle même plus com­ment d’ailleurs...de click en click !
    Nous sommes par­tis de Paris voilà presque 1 an et nous nous sommes posés la ques­tion : quel engin doit-on se trim­baler ?
    Le Mac­Book était le meilleur com­pro­mis pour nous, certes plus cher qu’un eePC mais beau­coup plus per­for­mant pour traiter des pho­tos sur Light­room et mon­ter des vidéos sur Adobe Pre­miere Pro et After Effect. Nous avons pris la plus petite taille, il fait « seule­ment » 3kg mais est assez résistant...il est tou­jours vivant depuis sept 2010 ! Pour quelques semaines de vacances un Iphone suf­fit pour regarder des films pen­dant le trans­ports et chop­er le wifi dans des hôtels 😉

  17. Rgs_ : t’aurais du pren­dre un chauf­feur ! Le mac book air, je n’arrive vrai­ment pas à le pren­dre au sérieux, entre son manque de con­nec­tiques, et son aspect frag­ile... Et puis je n’aime pas trop l’idée de voy­ager avec un truc qui vaut aus­si cher. Ou alors ça sup­pose de le pren­dre avec soit et de ne jamais le laiss­er à l’hôtel...
    Sym­pa comme arti­cle !

    Flo&Tom : soyez les bien­venus ici ! Effec­tive­ment, si on monte en direct, la ques­tion se pose dif­férem­ment. Il me sem­ble que le mac book rem­porte tous les suf­frages chez ceux qui pos­tent des vidéos pen­dant leurs tours du monde.
    (un iphone, ou un équiv­a­lent avec android ou même win­dows :p)

    Mélis­sa : Ah, chou­ette ! J’attends de lire ça sur ton blog, alors ! (Bucarest est une ville qui m’attire mais me fait vrai­ment peur..)

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest