fbpx

Trois idées de visites à Vantaa pour profiter d’une escale à Helsinki

Lors de mon récent séjour en Fin­lande, j’ai con­sacré les derniers jours de mon voy­age à explor­er les alen­tours de la cap­i­tale afin de vous pro­pos­er quelques idées pour prof­iter à fond d’une escale à Helsin­ki.

La Fin­lande se prête bien au stopover car on peut vis­iter le pays, et en prof­iter toute l’an­née. Veillez toute­fois à prévoir le néces­saire pour vous adapter à la météo locale : l’été reste plus frais que le nôtre, et l’hiv­er est « un peu fris­quet »... Mais c’est ce qui fait le charme du pays, non ?

Météo Helsin­ki-Van­taa

Si vous venez en hiv­er, n’avez que quelques heures de cor­re­spon­dance, et pas envie de trim­baler votre com­bi­nai­son de ski pen­dant vos vacances au soleil en Asie, sachez que pour de courts tra­jets dehors, vos habits d’hiv­er nor­maux fer­ont l’af­faire. Par con­tre, si vous voulez rester longtemps dehors et vous promen­er un peu, essayez de loger un ensem­ble de sous-vête­ments ther­miques dans votre sac cab­ine, ain­si que de bons gants, de gross­es chaus­settes, et un bon­net pour garder les extrémités au chaud !

Pour con­naître la météo actuelle, il y a un petit encadré à côté de ces quelques mots, et voici les moyennes men­su­elles pour vous faire une idée :

janfévmarsavrilmaijuinjuilaoûtseptoctnovdéc
-4,3°C-5°C1,2°C6,8°C14°C18,7°C20,9°C19,3°C13,9°C8,6°C3,5°C0,3°C

Aller à Helsinki, ou rester autour de l’aéroport ?

La pre­mière fois que j’ai mis les pieds en Fin­lande, c’é­tait en 2010, pen­dant une journée. Je me rendais en Inde avec Mon­sieur Oreille et des amis, et nous avions choisi nos vols Finnair de sorte à avoir le temps de prof­iter de notre escale. A l’époque, je ne savais pas encore que ça s’ap­pelait « stop over » (mais je crois que c’est surtout un truc d’a­gences de com » pour mar­keter un truc que tout le monde a tou­jours fait : sor­tir de l’aéro­port et décou­vrir un nou­veau pays, même si ce n’est que pour quelques heures).

Nous n’avions pas vrai­ment pré­paré notre journée, trop occupés par notre itinéraire indi­en. Nous avions juste pris un bus, marché dans le cen­tre-ville, mangé quelques spé­cial­ités, puis repris un bus pour l’aéro­port. Mais tout c’é­tait très bien déroulé, car c’est une chose à savoir : Helsin­ki se prête très bien au stopover, avec un bon réseau de trans­ports en com­mun, et des taxis vrai­ment pas chers.

On prend un bus devant l’aéro­port (genre vrai­ment juste devant la sor­tie, y a pas à chercher !) et on se retrou­ve très vite en cen­tre-ville. Sur une journée, on fera une prom­e­nade le long de l’eau, on ira voir une ou deux églis­es, on mangera peut-être un roulé à la can­nelle, mais Helsin­ki est une ville qui mérite qu’on y passe du temps, qu’on décou­vre ses cafés, et qu’on courre le risque d’être frus­tré puis finale­ment épuisé par une vis­ite si rapi­de.

Visiter Vantaa

Van­taa, c’est donc la ville dans laque­lle se situe l’aéro­port d’Helsin­ki (qui s’ap­pelle Helsin­ki-Van­taa, d’ailleurs).

Un petit bourg aux maisons col­orées, une riv­ière, une jolie église, Van­taa vit dans l’om­bre de sa gigan­tesque voi­sine Helsin­ki, et est pour­tant fort mignonne. La ville est loin d’être un petit vil­lage, avec plus de 200 000 habi­tants, et elle est très éten­due. On trou­vera ain­si beau­coup d’en­droits où aller prof­iter de la nature, chère aux fin­landais !

A not­er que l’église Saint-Lau­rent (Pyhän Lau­rin kirkko) est la plus anci­enne de la région. Elle se trou­ve dans le vieux cen­tre, désigné comme le quarti­er du vil­lage rur­al d’Helsin­ki (Helsin­gin pitäjän kirkonkylä). Et, si le quarti­er porte ce nom, c’est qu’Helsin­ki n’a été fondée à son emplace­ment actuel qu’un siè­cle plus tard.

carte_vantaa_ok

Pour se cultiver :
Deux heures au musée de l’aviation

Tietotie 3, 01530 Van­taa // Leur site

Vous êtes en cor­re­spon­dance à Helsin­ki mais n’avez pas envie de trop vous éloign­er de l’aéro­port, vous êtes curieux ou, pire, vous êtes un vrai mor­du d’avi­a­tion ? Alors ce musée risque de vous plaire. Plusieurs hangars, rem­plis d’avions d’épo­ques dif­férentes pour retrac­er l’His­toire de l’avi­a­tion fin­landaise !

On décou­vre pourquoi cer­tains avions fin­landais por­tent des svastikas, et pourquoi ça n’a aucun lien avec le nation­al-social­isme. Cer­tains de ces avions sont de véri­ta­bles pièces d’His­toire, comme celui d’Or­vok­ki Kuort­ti, femme pilote dans les années 70, qui est allée sur les 5 con­ti­nents avec.

Je me suis aus­si offert un petit plaisir lors de ma vis­ite : tester un sim­u­la­teur de vol. Un vrai cock­pit, des écrans tout autour pour admir­er les paysages (et voir la piste d’atterrissage). On pro­gramme un vol, on choisit les con­di­tions météorologiques, et on essaie de pilot­er ! Je ne suis cer­taine­ment pas capa­ble de pren­dre les com­man­des d’un avion en vol, mais je ne suis pas peu fière d’avoir réus­si à atter­rir sans dégâts !

Note : le sim­u­la­teur n’est pas inclus dans le bil­let d’en­trée du musée, c’est un cadeau qu’on se fait en plus. Vous avez un co-pilote, expéri­men­té et pas­sion­né, qui vous explique tout (genre la dif­férence entre les pédales et le volant). C’est par con­tre à décon­seiller aux estom­acs sen­si­bles : on peut avoir le mal de l’air même en regar­dant les écrans !

finlande_madameoreille_IMG_1480
escale à helsinki

Pour s’amuser en famille :
Une demi-journée au Heureka Museum

Konungsvä­gen 7, 01300 Van­taa // Leur site

S’il fait froid dehors, que vous êtes en famille et avez envie d’un lieu qui occupe les enfants et où vous n’au­rez pas à dire « chu­u­ut » toutes les 5 sec­on­des (parce que le but c’est quand même de les fatiguer pour qu’ils dor­ment dans l’avion après, non ?), le musée Heure­ka est fait pour vous. Et si vous êtes un adulte qui a gardé son âme d’en­fant et aime appren­dre, ça marche aus­si !

Le musée est vrai­ment très bien fait, et ressem­ble un petit peu à la Cité des Sci­ences à Paris (ils ont d’ailleurs des expos qui en vien­nent). Des univers thé­ma­tiques sont défi­nis (corps humain, illu­sions d’op­tiques, armée, notion de risque et de prob­a­bil­ité, etc.) et présen­tent à chaque fois des petites expéri­ences amu­santes pour com­pren­dre un principe sci­en­tifique.

Je le dis tout de suite : les pan­neaux d’ex­pli­ca­tions sont en anglais, mais si vous avez quelques vagues sou­venirs de votre sco­lar­ité, ils devraient refaire sur­face.

Un pen­d­ule gigan­tesque per­met de visu­alis­er la rota­tion de la terre, un casque simule la vision brouil­lée par l’al­cool, un sys­tème de poids rend facile le vélo sur une corde... Je n’ai vu que des gamins heureux. (et je me suis bien amusée aus­si, en pen­sant qu’il fau­dra que j’y revi­enne avec ma fille, dans quelques années !) C’est vrai­ment très ludique.

finlande_madameoreille_IMG_1462
finlande_madameoreille_IMG_1465

Pour un aperçu de la nature finlandaise :
Une journée au lac Kuusijärvi
(mon coup de cœur !)

Kuusi­jär­ven­tie 3, 01260 Van­taa, Fin­lande

Quand vous arrivez au bord du lac, en plein hiv­er, vous êtes immé­di­ate­ment sur­pris par les fin­landais en slip de bain qui marchent nor­male­ment dans la neige, font des longueurs dans la piscine, puis retour­nent s’en­fer­mer quelques min­utes dans le sauna. C’est un après-midi nor­mal pour eux, même si vous, vous avez gardé votre man­teau bien fer­mé !

Ici, le sauna est pub­lic, tout le monde est donc en mail­lot. Plusieurs trous dans la glace du lac, de dif­férentes tailles, per­me­t­tent aux fin­landais et aux plus téméraires de se plonger dans l’eau froide. Je l’ai testé, quelques jours plus tôt, et n’ai pas réus­si à rester bien longtemps dans l’eau glacée, mais j’é­tais con­tente d’es­say­er !

Kuusi­jär­ven­tie n’est pas qu’un sauna. C’est aus­si un café/restaurant famil­ial, où l’on sert des petits plats tra­di­tion­nels qui réchauf­fent (Lohikeit­to, la soupe de saumon !), et surtout un joli lieu pour toutes les activ­ités out­door : un sen­tier à plusieurs vari­antes per­met de faire le tour du lac (45 min­utes en allant très lente­ment sur la ver­sion courte !). Les marcheurs parta­gent l’e­space avec des skieurs, des joggeurs, des enfants en luge... Et, au cœur de l’hiv­er, on peut même marcher sur le lac !

Bref, Kuusi­jär­ven­tie est un bon endroit pour avoir un petit aperçu de la Fin­lande côté nature, hiv­er comme été. Le lieu est très famil­ial, et les pro­prié­taires du café sont adorables. J’y suis restée pra­tique­ment toute la journée, sans m’en­nuy­er, et c’est vrai­ment un bon sou­venir même s’il ne fai­sait pas très beau.

finlande_madameoreille_IMG_1541

Laponie Finlandaise
Laponie Finlandaise
Laponie Finlandaise
Laponie Finlandaise
finlande_madameoreille_IMG_1507
finlande_madameoreille_IMG_1569finlande_madameoreille_IMG_1568

Carnet pratique

Quelques mots utiles : petit lex­ique finnois

Notez que la majorité des fin­landais par­lent au moins quelques mots d’anglais mais il est tou­jours appré­cié de con­naître les basiques, par politesse.
Pour saluer, on trou­vera un équiv­a­lent un équiv­a­lent à notre bon­jour, mais on dira générale­ment hey. Pour dire mer­ci, on dira kiitos, en sachant qu’on prononce le s et que le dou­ble i veut dire qu’on l’al­longe. Pour s’ex­cuser, ce sera anteek­si, et pour deman­der son chemin voit­teko sanao mis­sä on [lieu que vous cherchez] ?, et au revoir naïkemïin.

Se déplac­er à Van­taa

Pour vous déplac­er en bus, vous trou­verez un jour­ney plan­ner en ligne très bien fait, très détail­lé (franche­ment, impos­si­ble de se per­dre avec ça !). Le même site pro­pose aus­si la ver­sion marche, mais les alen­tours de l’aéro­port ne s’y prê­tent pas for­cé­ment très bien.

Si vous êtes nom­breux, un taxi peut être moins cher que le bus. N’hésitez pas à vous ren­seign­er à l’a­vance (ceux-ci sont appré­ciés locale­ment).

Où dormir à Van­taa ?

Si vous devez pass­er la nuit sur place, le choix est très large en matière d’hô­tels ! J’en ai per­son­nelle­ment testé deux, un à l’aller et un au retour. Le pre­mier était rel­a­tive­ment nul mais le deux­ième vrai­ment sym­pa, et idéal pour les familles : le Flamin­go. Ce n’est pas un hôtel de charme, mais il est pro­pre, les cham­bres sont spa­cieuses, le petit déje­uner est top (avec un choix très large pour les enfants). L’hô­tel est à l’é­tage d’un com­plexe de loisirs (mais c’est calme !) où l’on trou­vera à la fois un cen­tre type spa, et des piscines famil­iales (les deux com­mu­niquent mais les enfants n’ont pas le droit d’ac­céder aux saunas). Pour une soirée à se défouler et une bonne nuit avant le vol, c’est plutôt sym­pa.

Retrou­vez les trois lieux de vis­ites sus-cités dans la carte ci-dessous :

Ce voy­age a été réal­isé dans le cadre de l’opéra­tion #NBEFin­land, mais je garde comme tou­jours la lib­erté de mes opin­ions !

2 Commentaires

  1. Mer­ci mer­ci madame oreille pour ce blog super sym­pa ! je vais reg­ulier­ment en inde à jaisalmer car j’ai crée une ONG pour aider un vil­lage du sesert ou nous allons creer une école pour sco­laris­er une cen­taine d’en­fants, aider les femmes à créer une coop­er­a­tive pour ven­dre leur beaux tis­sages, et enfin pro­pos­er aux agricul­teurs des meth­od­es de cul­ture sans pes­ti­cides.. Un mer­veilleux pro­jet .. certes dif­fi­cile car trou­ver des finance­ments reg­uliers demande beau­coup de tra­vail.. encore mer­ci.. je serai donc à Helsin­ki pour un stop over le 20 aout, heureuse d’avoir trou­vé vos con­seils ! Anna

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest