fbpx

Pourquoi on s’en fout des EXIFS (et quelques conseils pour choisir vos réglages)

par Madame Oreille

Les exifs, ce sont les don­nées de la prise de vue : en gros, le temps d’ou­ver­ture, le dia­phragme, etc. Or, vous l’au­rez remar­qué, je n’ac­com­pagne jamais mes pho­tos de ce genre d’in­for­ma­tions, et je vais vous expli­quer pour­quoi vous n’en avez de toute façon pas besoin.

Jadis, j’ai fré­quen­té les forums pho­to. Et à chaque image, il y avait tou­jours cette même ques­tion : « c’est quoi tes exifs ? ». Dans cer­tains cas, ce sera une don­née impor­tante : lors­qu’il s’a­git de com­prendre pour­quoi une image est floue, par exemple. Mais la plu­part du temps, cette ques­tion n’a aucun inté­rêt, et, pire, elle peut vous induire en erreur.

Est-ce une info impor­tante de savoir si telle ou telle image a été prise à 1/200 au lieu de 1/250ème ? Est-ce que ça change vrai­ment la donne si je suis à f/8 ou f/10 ? Et si j’u­ti­lise une vitesse hypra lente, ou une très grande ouver­ture, hé bien cela se ver­ra sur l’i­mage sans que j’ai besoin de le pré­ci­ser, non ?

Ce tra­vers du « c’est quoi tes exifs » est dan­ge­reux pour les débu­tants, puis­qu’il occulte com­plè­te­ment le truc le plus impor­tant à com­prendre en pho­to : on ne peut pas trans­po­ser des réglages d’une pho­to à l’autre. J’aime beau­coup le tra­vail de Mathieu Paley. Est-ce que si j’ap­prends que l’une de ses plus belles pho­tos a été prise à 1/1000 pour f/1.4, je dois prendre toutes mes images avec cela et espé­rer faire un jour d’aus­si belles pho­tos que lui ? Bien sûr que non, ce serait absurde.
Ce qui est impor­tant, en pho­to, c’est la lumière. Et en voyage, plus qu’ailleurs, on sait qu’elle est dif­fé­rente partout. 

islande2013_7J’en veux pour exemple la pho­to ci-des­sus, prise à Thors­mork, en Islande, ce mois-ci. Typi­que­ment, mes réglages pré­cis n’au­ront aucun inté­rêt pour qui vou­drait pho­to­gra­phier des ombres chi­noises sur soleil cou­chant en France. Il vaut mieux savoir qu’en Islande, en Juillet, le soleil ne se couche pra­ti­que­ment pas, et que quand j’ai pris cette pho­to, il était 23h. En outre, lors­qu’il se décide à poin­ter son nez, le soleil donne là-bas une lumière très pure, sauf que j’a­vais ce jour-là beau­coup de nuages autour de lui. Bref, autant d’élé­ments qui font que mes réglages ont cor­res­pon­du au lieu et à l’ins­tant, et que le len­de­main ils auraient été différents.

Alors voi­là. Je ne vous don­ne­rai mes exifs que lors­qu’ils seront per­ti­nents par rap­port à mon pro­pos, mais je reste per­sua­dée que dans 90% des cas, on s’en fout. Je pré­fère expli­quer pour­quoi j’ai choi­si un mode et un réglage, pour que vous com­pre­niez le contexte, et puis­siez le décli­ner face aux situa­tions que vous ren­con­tre­rez, plu­tôt que de vous don­ner, bruts, ces chiffres qui ne disent rien de la lumière au moment du déclenchement.

Du coup, je vous pro­pose un petit tableau réca­pi­tu­la­tif (et sim­pliste) pour essayer, non pas de réel­le­ment choi­sir ses réglages, mais plu­tôt de com­prendre le che­mi­ne­ment à avoir pour les choi­sir. Et dites-vous bien que c’est en se plan­tant qu’on apprend, et qu’a­vec l’ex­pé­rience tout cela devient ins­tinc­tif (même si on conti­nue de se planter !)

reglages_photo_paysage

Ce tableau reprend donc gros­siè­re­ment les ques­tions que je me pose per­son­nel­le­ment avant de prendre une pho­to. Il n’est pas à suivre à la lettre, bien sûr : on adapte ses réglages à ses habi­tudes et à son matériel.

Poursuivre la lecture vers un autre article..

15 commentaires

Jessie 25 juillet 2013 - 17:52

Bon­jour,

C’est super comme article et sur­tout le tableau 🙂
Jus­te­ment, je me disais que l’EXIF c’é­tait un peu inutile dans le sens où nous ne vou­lons pas faire res­sor­tir les même choses, et que les situa­tions sont tou­jours différentes.
Merci 🙂

Répondre
MrLo 25 juillet 2013 - 18:36

mmmh sur l’exemple pré­cis que tu men­tionnes, on est bien d’ac­cord : des réglages ne doivent pas être consi­dé­rés comme trans­po­sables tel-quels d’une pho­tos à une autre.

Mais les exifs c’est plus que ça.
De mon point de vue ils prennent tout leur sens lorsque l’on à un gros cata­logue d’images.
Exemple concret : si sur les 25000 pho­tos que j’ai conser­vées et archi­vées je me rends compte que (par exemple) 80% on été prises aux alen­tours d’une focale de 35mm, peut-être qu’il serait per­ti­nent d’in­ves­tir dans une petite focale fixe en 35mm, plus légère que ce poids lourd de 24 – 70 afin de me bala­der plus léger puisque je sais que la plu­part du temps je ne serai pas pénalisé.
Plus ou moins dans le même registre : si les exifs révèlent que j’u­ti­lise mon 70 – 200 essen­tiel­le­ment à 200mm, peut-être devrai-je envi­sa­ger de lui offrir un extender.
Encore un autre, si en pho­to de concert (le gros de mon acti­vi­té), mes iso sont à 5000 (valeur supé­rieur que j’ai défi­nie sur mon boi­tier) la plu­part du temps, peut-être n’est-ce pas suf­fi­sant et devrai-je revoir ma limitation.

On peut trou­ver beau­coup d’exemples mais en résu­mé, les exifs, me paraissent un bon outils de base à la géné­ra­tion de sta­tis­tiques et plus on en aura col­lec­tés, plus les stats seront per­ti­nentes. C’est pour cela que je suis en train de me pro­gram­mer un site web m’af­fi­chant ces infos sous forme de graphes 🙂

Répondre
Oreille 30 juillet 2013 - 8:46

Oui, tu as bien sûr rai­son. En fait, der­rière le titre un poil pro­vo­ca­teur, l’ob­jet du billet était plus de dire « on s’en fout des exifs sur les pho­tos des autres ». A titre per­son­nel, j’ap­pré­cie bien sûr d’y avoir accès quand je regarde mes pho­tos (en tant que blo­gueuse, c’est utile de trou­ver rapi­de­ment les pho­tos prises à une focale pré­cise, par exemple)

Répondre
M. Ouistiti 25 juillet 2013 - 18:51

Entiè­re­ment d’ac­cord avec vous : il est impor­tant de connaître la tech­nique pour savoir com­ment ils influencent le ren­du final d’un cli­ché mais il ne faut pas en être esclave.

La tech­nique au ser­vice du pho­to­graphe et non l’inverse 🙂

Répondre
voyagista 26 juillet 2013 - 4:54

Mer­ci, j’im­prime ce tableau tout de suite pour mon pro­chain voyage !

Répondre
audrey mills 26 juillet 2013 - 9:39

Bra­vo pour ce recap, bien plus simple que tous les bou­quins de 400pages que l’on arrive jamais á finir ! Mer­ci xx

Répondre
Pyrros 26 juillet 2013 - 15:11

Meme le tableau est réducteur :

Beau­coup de lumière -> figer le mou­ve­ment -> iso moyens
car chaque mou­ve­ments (ou objet en mou­ve­ment) est dif­fé­rent et notre posi­tion­ne­ment par rap­port à celui ci peut tout changer...

Répondre
Oreille 30 juillet 2013 - 8:48

Bien sûr, j’ai bien dit que c’é­tait un tableau sim­pliste 🙂 Il n’est là que pour illus­trer un che­mi­ne­ment de pen­sée, et sera affi­né selon les situations !

Répondre
Alexandre 28 juillet 2013 - 2:09

Tu as bien rai­son ! Au début, j’ac­cor­dais beau­coup d’im­por­tance aux exifs et je les consul­tais tou­jours sur des sites comme fli­ckr. Je vou­lais repro­duire les pho­tos que j’a­mais bien...

Main­te­nant, je crois que c’est beau­coup plus les connais­sances et l’ins­tinct qui doivent orien­ter la prise de vue !

J’a­dore ton petit montage;)

ALex

Répondre
Le Chat Photographe 10 août 2013 - 12:44

bon­jour
per­son­nel­le­ment j aime connaître les exifs de mes pho­tos ‚car cela me per­mets de mieux connaître les capa­ci­tés de mon materiel,
un por­trait de chat ser­ré, pho­to­gra­phié au 85 à 2. ou 8 ce n’est pas tout à fait la même chose

Répondre
Chloé 11 août 2013 - 22:02

J’ai ache­té un réflex il y a qqs mois, et j’ai du mal à lire des tuto­riels etc pour prendre de jolies photos!Les exifs ne m’in­té­ressent pas vrai­ment non plus... Je tâtonne, je tâtonne et je vois ce que cela donne. Je pro­gresse, c’est déjà ça...:) et je me rends compte en lisant cet article que j’ai com­pris pas mal de bases, ouf^^ mer­ci pour tous tes conseils !

Répondre
LadyMilonguera 15 août 2013 - 10:25

Effec­ti­ve­ment, si les exifs étaient à ce point impor­tant, la pho­to­gra­phie serait une science exacte, or ce n’est pas le cas et c’est bien pour ça que cet art est si beau...

Répondre
nating 11 septembre 2013 - 14:45

Une superbe méthode pour « démo­cra­ti­ser » la pho­to et ne pas décou­ra­ger ceux qui débutent en pho­to. Je signe !

Bon, j’ai quand même regar­dé dans les exifs de tes pho­tos ;-)) inter­pel­lé par la qua­li­té de celles-ci (outre tout ton tra­vail d’é­cri­ture pho­to­gra­phique que je recon­nais avant tout). 16 – 22 f/2.8 + Mar­kII... je com­prends mieux 😉 Mer­ci les exifs :-)))

Répondre
pajo 18 janvier 2015 - 21:52

j’im­prime ce tableau.
que me conseille­rais tu comme objec­tif pour faire toute une serie de pho­tos en inter­ieur style album de mariage. j’ai un 450d (pas tout jeune !!!) je me tate d’ailleurs pour le chan­ger avec un 700d est ce que cela vaut le coup ? je voyage un peu.

Répondre
Marie 6 avril 2015 - 18:56

Réa­li­sant enfin mon rêve de voyage dans les mois à venir (mer­ci le pre­mier CDI ! ^_^), et ayant vrai­ment envie de prendre de belles pho­tos de tous ce que je vais décou­vrir, j’ai pas­sé l’a­près midi à dévo­rer votre blog ! Et même si cette info­gra­phie est sans doute sim­pliste pour les pho­to­graphes che­vron­nés, pour une novice comme mois, c’est juste GENIAL !!! Mer­ci beau­coup, je m’empresse de l’im­pri­mer et de la scot­cher sur mon appa­reil ! (J’exa­gère à peine)
Je mesure tous le che­min qu’il me reste à par­cou­rir pour réus­sir à trans­mettre autant d’é­mo­tion dans mes pho­tos que dans les vôtres, mais en tous cas, elles ne peuvent que pous­ser à suivre vos conseils.
Mer­ci pour ce blog !

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.