fbpx

Pourquoi on s’en fout des EXIFS (et quelques conseils pour choisir vos réglages)

Les exifs, ce sont les don­nées de la prise de vue : en gros, le temps d’ouverture, le diaphragme, etc. Or, vous l’aurez remar­qué, je n’accompagne jamais mes pho­tos de ce genre d’informations, et je vais vous expli­quer pourquoi vous n’en avez de toute façon pas besoin.

Jadis, j’ai fréquen­té les forums pho­to. Et à chaque image, il y avait tou­jours cette même ques­tion : « c’est quoi tes exifs ?». Dans cer­tains cas, ce sera une don­née impor­tante : lorsqu’il s’agit de com­pren­dre pourquoi une image est floue, par exem­ple. Mais la plu­part du temps, cette ques­tion n’a aucun intérêt, et, pire, elle peut vous induire en erreur.

Est-ce une info impor­tante de savoir si telle ou telle image a été prise à 1/200 au lieu de 1/250ème ? Est-ce que ça change vrai­ment la donne si je suis à f/8 ou f/10 ? Et si j’utilise une vitesse hypra lente, ou une très grande ouver­ture, hé bien cela se ver­ra sur l’image sans que j’ai besoin de le pré­cis­er, non ?

Ce tra­vers du « c’est quoi tes exifs » est dan­gereux pour les débu­tants, puisqu’il occulte com­plète­ment le truc le plus impor­tant à com­pren­dre en pho­to : on ne peut pas trans­pos­er des réglages d’une pho­to à l’autre. J’aime beau­coup le tra­vail de Math­ieu Paley. Est-ce que si j’apprends que l’une de ses plus belles pho­tos a été prise à 1/1000 pour f/1.4, je dois pren­dre toutes mes images avec cela et espér­er faire un jour d’aussi belles pho­tos que lui ? Bien sûr que non, ce serait absurde.
Ce qui est impor­tant, en pho­to, c’est la lumière. Et en voy­age, plus qu’ailleurs, on sait qu’elle est dif­férente partout. 

islande2013_7J’en veux pour exem­ple la pho­to ci-dessus, prise à Thorsmork, en Islande, ce mois-ci. Typ­ique­ment, mes réglages pré­cis n’auront aucun intérêt pour qui voudrait pho­togra­phi­er des ombres chi­nois­es sur soleil couchant en France. Il vaut mieux savoir qu’en Islande, en Juil­let, le soleil ne se couche pra­tique­ment pas, et que quand j’ai pris cette pho­to, il était 23h. En out­re, lorsqu’il se décide à point­er son nez, le soleil donne là-bas une lumière très pure, sauf que j’avais ce jour-là beau­coup de nuages autour de lui. Bref, autant d’éléments qui font que mes réglages ont cor­re­spon­du au lieu et à l’instant, et que le lende­main ils auraient été dif­férents.

Alors voilà. Je ne vous don­nerai mes exifs que lorsqu’ils seront per­ti­nents par rap­port à mon pro­pos, mais je reste per­suadée que dans 90% des cas, on s’en fout. Je préfère expli­quer pourquoi j’ai choisi un mode et un réglage, pour que vous com­pre­niez le con­texte, et puissiez le déclin­er face aux sit­u­a­tions que vous ren­con­tr­erez, plutôt que de vous don­ner, bruts, ces chiffres qui ne dis­ent rien de la lumière au moment du déclenche­ment.

Du coup, je vous pro­pose un petit tableau réca­pit­u­latif (et sim­pliste) pour essay­er, non pas de réelle­ment choisir ses réglages, mais plutôt de com­pren­dre le chem­ine­ment à avoir pour les choisir. Et dites-vous bien que c’est en se plan­tant qu’on apprend, et qu’avec l’expérience tout cela devient instinc­tif (même si on con­tin­ue de se planter !)

reglages_photo_paysage

Ce tableau reprend donc grossière­ment les ques­tions que je me pose per­son­nelle­ment avant de pren­dre une pho­to. Il n’est pas à suiv­re à la let­tre, bien sûr : on adapte ses réglages à ses habi­tudes et à son matériel.

15 Commentaires

  1. Bon­jour,

    C’est super comme arti­cle et surtout le tableau 🙂
    Juste­ment, je me dis­ais que l’EXIF c’était un peu inutile dans le sens où nous ne voulons pas faire ressor­tir les même choses, et que les sit­u­a­tions sont tou­jours dif­férentes.
    Mer­ci 🙂

  2. mmmh sur l’exemple pré­cis que tu men­tionnes, on est bien d’accord : des réglages ne doivent pas être con­sid­érés comme trans­pos­ables tel-quels d’une pho­tos à une autre.

    Mais les exifs c’est plus que ça.
    De mon point de vue ils pren­nent tout leur sens lorsque l’on à un gros cat­a­logue d’images.
    Exem­ple con­cret : si sur les 25000 pho­tos que j’ai con­servées et archivées je me rends compte que (par exem­ple) 80% on été pris­es aux alen­tours d’une focale de 35mm, peut-être qu’il serait per­ti­nent d’investir dans une petite focale fixe en 35mm, plus légère que ce poids lourd de 24–70 afin de me balad­er plus léger puisque je sais que la plu­part du temps je ne serai pas pénal­isé.
    Plus ou moins dans le même reg­istre : si les exifs révè­lent que j’utilise mon 70–200 essen­tielle­ment à 200mm, peut-être devrai-je envis­ager de lui offrir un exten­der.
    Encore un autre, si en pho­to de con­cert (le gros de mon activ­ité), mes iso sont à 5000 (valeur supérieur que j’ai définie sur mon boiti­er) la plu­part du temps, peut-être n’est-ce pas suff­isant et devrai-je revoir ma lim­i­ta­tion.

    On peut trou­ver beau­coup d’exemples mais en résumé, les exifs, me parais­sent un bon out­ils de base à la généra­tion de sta­tis­tiques et plus on en aura col­lec­tés, plus les stats seront per­ti­nentes. C’est pour cela que je suis en train de me pro­gram­mer un site web m’affichant ces infos sous forme de graphes 🙂

    1. Oui, tu as bien sûr rai­son. En fait, der­rière le titre un poil provo­ca­teur, l’objet du bil­let était plus de dire « on s’en fout des exifs sur les pho­tos des autres ». A titre per­son­nel, j’apprécie bien sûr d’y avoir accès quand je regarde mes pho­tos (en tant que blogueuse, c’est utile de trou­ver rapi­de­ment les pho­tos pris­es à une focale pré­cise, par exem­ple)

  3. Entière­ment d’accord avec vous : il est impor­tant de con­naître la tech­nique pour savoir com­ment ils influ­en­cent le ren­du final d’un cliché mais il ne faut pas en être esclave.

    La tech­nique au ser­vice du pho­tographe et non l’inverse 🙂

  4. Meme le tableau est réduc­teur :

    Beau­coup de lumière -> figer le mou­ve­ment -> iso moyens
    car chaque mou­ve­ments (ou objet en mou­ve­ment) est dif­férent et notre posi­tion­nement par rap­port à celui ci peut tout chang­er...

    1. Bien sûr, j’ai bien dit que c’était un tableau sim­pliste 🙂 Il n’est là que pour illus­tr­er un chem­ine­ment de pen­sée, et sera affiné selon les sit­u­a­tions !

  5. Tu as bien rai­son ! Au début, j’accordais beau­coup d’importance aux exifs et je les con­sul­tais tou­jours sur des sites comme flickr. Je voulais repro­duire les pho­tos que j’amais bien...

    Main­tenant, je crois que c’est beau­coup plus les con­nais­sances et l’instinct qui doivent ori­en­ter la prise de vue !

    J’adore ton petit mon­tage;)

    ALex

  6. bon­jour
    per­son­nelle­ment j aime con­naître les exifs de mes pho­tos ‚car cela me per­me­ts de mieux con­naître les capac­ités de mon materiel,
    un por­trait de chat ser­ré, pho­tographié au 85 à 2. ou 8 ce n’est pas tout à fait la même chose

  7. J’ai acheté un réflex il y a qqs mois, et j’ai du mal à lire des tuto­riels etc pour pren­dre de jolies photos!Les exifs ne m’intéressent pas vrai­ment non plus... Je tâtonne, je tâtonne et je vois ce que cela donne. Je pro­gresse, c’est déjà ça...:) et je me rends compte en lisant cet arti­cle que j’ai com­pris pas mal de bases, ouf^^ mer­ci pour tous tes con­seils !

  8. Effec­tive­ment, si les exifs étaient à ce point impor­tant, la pho­togra­phie serait une sci­ence exacte, or ce n’est pas le cas et c’est bien pour ça que cet art est si beau...

  9. Une superbe méth­ode pour « démoc­ra­tis­er » la pho­to et ne pas décourager ceux qui débu­tent en pho­to. Je signe !

    Bon, j’ai quand même regardé dans les exifs de tes pho­tos ;-)) inter­pel­lé par la qual­ité de celles-ci (out­re tout ton tra­vail d’écriture pho­tographique que je recon­nais avant tout). 16–22 f/2.8 + MarkII... je com­prends mieux 😉 Mer­ci les exifs :-)))

  10. j’imprime ce tableau.
    que me con­seillerais tu comme objec­tif pour faire toute une serie de pho­tos en interieur style album de mariage. j’ai un 450d (pas tout jeune !!!) je me tate d’ailleurs pour le chang­er avec un 700d est ce que cela vaut le coup ? je voy­age un peu.

  11. Réal­isant enfin mon rêve de voy­age dans les mois à venir (mer­ci le pre­mier CDI ! ^_^), et ayant vrai­ment envie de pren­dre de belles pho­tos de tous ce que je vais décou­vrir, j’ai passé l’après midi à dévor­er votre blog ! Et même si cette info­gra­phie est sans doute sim­pliste pour les pho­tographes chevron­nés, pour une novice comme mois, c’est juste GENIAL !!! Mer­ci beau­coup, je m’empresse de l’imprimer et de la scotch­er sur mon appareil ! (J’exagère à peine)
    Je mesure tous le chemin qu’il me reste à par­courir pour réus­sir à trans­met­tre autant d’émotion dans mes pho­tos que dans les vôtres, mais en tous cas, elles ne peu­vent que pouss­er à suiv­re vos con­seils.
    Mer­ci pour ce blog !

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest