Photographier... sur un bateau

Aujourd’hui, je m’envole vers Gdan­sk, pour une semaine de bateau avec FPP. L’an passé, nous avions pu tester le bateau en Alsace puis en Mayenne, sur deux cours week-ends. Cette année, nous prenons une semaine com­plète, direc­tion la Pologne !
Du coup, voici un arti­cle express qui tombe à pic.

Et à pro­pos de tomber à pic, la drag­onne tu accrocheras

Bah ouais, plop l’appareil pho­to, glou­glou le 5DII. Vous pour­riez plonger, tâter vague­ment la vase, espér­er voir au delà de 10 cm, mais il y a peu de chance que l’appareil sur­vive. Alors soit vous lui accrochez une bouée, soit vous faîtes en sorte qu’il ne touche pas l’eau, et pour cela, rien de mieux que la san­gle autour du cou, ou la drag­onne autour du poignet.

Il en va de même pour tout appareil aqua­phobe. Ain­si, on évit­era de laiss­er son smart­phone dans ses poches : au moin­dre mou­ve­ment brusque, il ris­querait d’en gliss­er...

Sécu­rité du bateau à quai ?

Le but d’un voy­age en bateau, c’est d’en descen­dre de temps en temps, quand même. Et si glob­ale­ment il y a peu de risque, c’est comme une voiture : il ne faut pas ten­ter le dia­ble en lais­sant 3000€ d’objectifs sur le siège pas­sager, à la vue de tous ! En bateau, on pren­dra donc soin de fer­mer les rideaux et de ranger un peu ce qui a de la valeur, même si l’on ferme à clef.

On pho­togra­phie quoi ?

Là, ça devient intéres­sant. Pho­togra­phi­er un voy­age en bateau, c’est un peu comme pho­togra­phi­er un voy­age en train : le moyen de loco­mo­tion est aus­si impor­ta­tion que ce qu’il tra­verse. Ain­si, pensez à immor­talis­er les paysages, mais égale­ment la vie à bord. On peut se faire dépos­er sur la rive pour pho­togra­phi­er le bateau en pleine « action » (avec le train, c’est plus com­pliqué...), s’attarder sur les soirées à l’intérieur, ou les din­ers à l’extérieur... Il ne faut pas avoir peur de s’éloigner pour met­tre le bateau dans un con­texte !

11 Commentaires

  1. J’ai moi aus­si eu le mal­heur de faire pren­dre l’eau à mon appareil pho­to numérique il y a 15 jours et même s’il n’a été sub­mergé que quelques sec­on­des, cette courte baig­nade lui a été fatale...

  2. Dès que je me trou­ve près d’un point d’eau en général (bateau, mer, lac...) je com­mence à devenir un peu para­no et à faire atten­tion à tout ce qui pour­rait poten­tielle­ment faire tomber l’appareil, et encore le mien n’est plus tout jeune et n’a pas trop de valeur (enfin si sen­ti­men­tale...) j’ose pas imag­in­er ce que ça don­nera le jour où je met­trai à jour le matériel 🙂

  3. Lors d’un petit tour en bateau au Mil­ford Sound en Nou­velle-Zélande, il y avait au moins 2 touristes avec des Full Frame qui shootaient les chutes d’eau en rafale en mode automa­tique. Pourquoi pas. Et il y en avait un autre qui avait embar­qué son trépied (pour se pren­dre en pho­to avec sa copine), c’était rigo­lo aus­si.

  4. En bateau, un angle de vue que j’aime par­ti­c­ulière­ment, c’est de tenir son appareil le plus près pos­si­ble du niveau de l’eau/juste au dessus du niveau de l’eau.
    Après c’est sûr qu’il faut faire gaffe, aus­si pour éviter le « plop de l’appareil pho­to » comme tu dis, je préfère la drag­onne autour du poignet.

  5. Le cauchemard du pho­tographe : l’appareil qui risque de tomber à l’eau ou du haut d’un immeu­ble... Tu me fais penser que je devrai acheter une drag­onne parce que dans cer­tains cas, la san­gle n’est pas tou­jours pra­tique ! Bon voy­age, en tout cas !

  6. Bon Voy­age en Pologne. J’en reviens et c’est un très beau pays.
    Per­son­nelle­ment en bateau... je pho­togra­phie ..les autres bateaux ...

  7. J’ai décou­vert ton site il y a peu de temps, et je le trou­ve bien sym­pa !
    J’ai égale­ment fait récem­ment des pho­tos de régates fin mai, et une petite croisière de 8 jours sur la Mayenne l’an dernier (les comptes-ren­dus sont sur mon blog :))
    Il existe des sacs ou bidons étanch­es où l’on peu ranger son matériel pho­to (et tout ce qui craint l’eau) très effi­caces et pas très chères (voir sur les sites d’accessoires pour bateaux).
    Main­tenant, quand on prend les pho­tos... il faut pren­dre qq risques, et bien net­toy­er son matériel au retour !
    Pour ce qui est de la sécu­rité, quand je suis en voy­age (voiture, bateau, train...), j’essaie de voy­ager léger (1 boitire full frame+4objectifs) dans un sac à dos QUI NE ME QUITTE JAMAIS !!!

  8. Si l’on veut réus­sir les pho­tos sur les bateaux, il fau­dra aus­si détenir un grand sens de l’équilibre, surtout sur un bateau qui a du mal à se sta­bilis­er ! Mais c’est tou­jours agréable de mémoris­er ses virées en bateau. Tes pho­tos sont très réussies, bra­vo !

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest