fbpx

Maman, comment on fait les A380 ? Visite (privilégiée) des usines Airbus

Vous le savez sans doute, la plu­part de mes derniers voy­ages cor­re­spondaient à des invi­ta­tions. J’évite d’en faire état sur le blog, parce que je ne vois pas l’intérêt de dire « j’ai été invitée, j’étais avec tel jour­nal­iste, etc. ». Je préfère vous par­ler de ce que j’ai vu, ressen­ti. Mais aujourd’hui, je suis oblig­ée de replac­er le con­texte, puisque je vais vous par­ler d’un voy­age un peu par­ti­c­uli­er.

Fin octo­bre, à peine ren­trée du Grand Bivouac, je suis repar­tie pour Toulouse, pour un séjour un peu bar­ré. J’y retrou­vais ma col­lègue du Col­lec­tif des Blogueurs Voy­age, Ade­line. Toutes les deux, nous étions les représen­tantes français­es d’un voy­age inter­na­tion­al. A nos côtés, un blogueur anglais, un blogueur espag­nol, et surtout des blogueurs thaï­landais, et deux stars de la télé avec quelques têtes dirigeantes de Thaï Air­ways. En effet, nous étions tous là pour une occa­sion très sim­ple : Air­bus livrait un nou­v­el A380 à Thaï Air­ways. Et nous voici donc à vis­iter Toulouse, puis les locaux d’Airbus, en anglais, cernées par toutes les nation­al­ités pos­si­bles et imag­in­ables (Air­bus étant très inter­na­tion­al dans son recrute­ment, pour ne rien gâch­er !).

visite-airbus_07

Je dois dire que vis­iter la ville avec une douzaine de thaï­landais était vrai­ment très drôle. On redé­cou­vre ce sur quoi on ne s’extasie plus, on les regarde tra­vailler avec une approche totale­ment dif­férente de la nôtre (on a dû faire à peu près quar­ante mille pho­tos de groupe devant tout et n’importe quoi...).

Entre le groupe thaï­landais et les hauts respon­s­ables de Thaï Air­ways et Air­bus, cette vis­ite était à la fois priv­ilégiée, et totale­ment sur­réal­iste.

visite-airbus_01

Visite éclair de Toulouse

En deux jours sur place, la vis­ite était for­cé­ment éclair. Encore un endroit où il fau­dra revenir ! Alors, for­cé­ment, le Capi­tole, l’Eglise des Jacobins, les quais de la Garonne... Puis arpen­ter les rues, le soir. C’était franche­ment agréable. Un temps super doux, et donc du monde dehors, partout, jusque tard. Imag­inez, fin Octo­bre, des gens qui pren­nent des bières, en ter­rasse, et en t-shirt ! Entre le temps et l’ambiance, je me dis que je ne pour­rais pas vivre à Toulouse : je passerais mon temps à glan­der.


visite-airbus_02

Visite d'AirbusVisite d'Airbus
Visite d'AirbusVisite d'Airbus

Visite des locaux d’Airbus

On ne ren­tre pas chez Air­bus comme dans un moulin, bien sûr. J’ai dû fournir plus de papiers pour la vis­ite d’Airbus que pour mon vol Air­France jusqu’à Toulouse, c’est dire ! Mais sachez que, même si ma vis­ite a été priv­ilégiée, il est pos­si­ble de vis­iter Air­bus et les usines de l’A380 en tant que par­ti­c­uli­er. Le site est gigan­tesque (ils ont leur pro­pre réseau de trans­ports en com­mun, pour aller d’un endroit à un autre), entre les bureaux et les usines, et vous vous déplac­erez dans le bus d’une agence spé­cial­isée dans les vis­ites Air­bus.

[well]Com­ment vis­iter Air­bus quand on est un par­ti­c­uli­er ?
Il faut pass­er par une agence, oblig­a­toire­ment, et il n’y en a qu’une : Taxi­way.
La vis­ite dure 1h30, coûte 15€ (tarif réduit à 13€, gra­tu­it pour les moins de 6 ans), et com­prend la vis­ite de la salle de télémesure (recon­sti­tu­tion d’un vol d’essai), vis­ite de l’usine d’assemblage de l’A380 (depuis un belvédère) puis vis­ite d’une maque­tte (grandeur nature) d’un tronçon d’A380.
Pour réserv­er : 05 34 39 42 00 ou manatour.fr[/well]

visite-airbus_03

Design d’intérieur pour A380

Après quelques présen­ta­tions chiffrées (Com­bi­en d’avions Air­bus sor­tent des usines chaque année ? Plus de 500 ! Com­bi­en d’avions Air­bus par­courent le ciel chaque jours ? 7200 avions Air­bus en ser­vice actuelle­ment, qui effectuent 23 000 vols chaque jour !), direc­tion le bureau de design­ers. Ici, on choisit chaque matière, chaque couleur, pour qu’elles cor­re­spon­dent à la com­pag­nie, mais qu’elles aient aus­si des effets posi­tifs sur le pas­sager. Pour Thaï Air­ways, ce sera donc très rose !

visite-airbus_04Visite d'AirbusVisite d'AirbusVisite d'Airbus Visite d'Airbus

Dans le bureau se trou­ve aus­si la maque­tte grandeur nature d’un tronçon, con­tenant des vieux sièges, his­toire de se met­tre dans l’ambiance, au milieu des cen­taines d’échantillons de moquette...

Visite du Mockup Center Airbus

Le mock­up cen­ter, c’est un peu un grand super­marché pour patrons de com­pag­nies aéri­ennes. Donc je vais pren­dre ces sièges là, avec ces lumières-ci, et vous me met­trez deux douzaines de fau­teuils comme ceux-là, mer­ci. On est donc ren­trés dans une réplique d’A380 qui con­te­nait plusieurs ver­sions de chaque classe, his­toire de tout tester : éco, buisi­ness, pre­mière... Si j’ai pu vol­er une fois en buis­ness (coucou le cham­pagne à volon­té !), je n’avais aucune idée de ce qu’il se passe en 1ère. Hé bien fig­urez-vous que ces messieurs-dames ont une douche, un salon pour les réu­nions, et de véri­ta­bles cab­ines privées, avec petit bureau et couchette en plus du siège déjà bien grand et de la tablette indis­pens­able.
For­cé­ment, vous vous deman­dez, comme moi, quelle est la rentabil­ité de per­dre autant d’espace pour un seul pas­sager, à l’heure où les com­pag­nies aéri­ennes ont ten­dance à ten­ter de loger le plus de monde pos­si­ble dans le moins de place pos­si­ble ? Hé bien un seul pas­sager en 1ère suf­fit à ren­dre le vol rentable, même avec une classe éco à moitié vide.
Et là, naturelle­ment, vous allez me dire qu’à ce prix-là, le pas­sager en 1ère ferait tout aus­si bien de se pren­dre un avion privé ? Oui mais non, parce que si le vol en jet privé n’est pas si exces­sif (enten­dons-nous : pour le porte mon­naie des gens qui voy­a­gent en 1ère, hein !), laiss­er un avion sta­tion­ner pen­dant plusieurs jours dans un aéro­port coûte par con­tre très cher.

visite-airbus_05Visite d'AirbusVisite d'AirbusVisite d'AirbusVisite d'Airbus

Visite du centre d’assemblage de l’A380

Je dis bien cen­tre d’assemblage, parce qu’Airbus, c’est inter­na­tion­al : les A380 sont fab­riqués dans plein de pays dif­férents, cha­cun amenant sa com­pé­tence sur un morceau de l’avion, avant que tout soit col­lé ensem­ble à Toulouse !
Ain­si, ma mère, d’origine giron­dine, se sou­ve­nait voir pass­er les con­vois excep­tion­nels d’Airbus, où des bouts d’avions arrivaient vers Lan­gon par car­go (oui, Air­bus a ses pro­pres car­gos...) avant d’être achem­inés par la route jusqu’à Toulouse. Mais ils ne le font plus, quand même !, m’a-t-elle dit, per­suadée qu’Airbus avait cer­taine­ment trou­vé mieux depuis. Hé bien non, il y a encore des car­gos qui arrivent d’Angleterre et des con­vois excep­tion­nels qui rejoignent Toulouse tous les mois !

visite-airbus_06Visite d'AirbusVisite d'Airbus

Dans le ventre d’un Béluga

Vous con­nais­sez mon amour pour les gros cétacés, mais le Bélu­ga d’Airbus n’a rien à voir. Enfin, si, il a le même front démesuré...
Le Bélu­ga, c’est un avion-car­go. Il n’y en a que cinq en ser­vice, tous con­stru­its par Air­bus dans un même but : trans­porter des morceaux d’avion ! Du coup, ils ont pris un A300, l’ont coupé en deux dans la longueur, puis lui ont mis une grosse car­lingue. En gros.

visite-airbus_08Visite d'AirbusVisite d'Airbus

L’Airbus A380 de Thaï Airways

Et for­cé­ment, la journée s’est finie avec la vis­ite de l’Airbus 380 flam­bant neuf de Thaï Air­ways, avec des allées encore sous plas­tique et des employés qui font les derniers con­trôles. A l’heure où j’écris ces lignes, il fait la liai­son Bangkok-Tokyo, si je ne me trompe pas... Il ne reste plus qu’à aller l’essayer en vol !

visite-airbus_09Visite d'AirbusVisite d'AirbusVisite d'Airbus

20 Commentaires

  1. A Toulouse on ne glande pas on prend le temps de vivre ... Cela ne nous empêche pas d’assembler des avions.
    Ce devait être un sacré moment car je vois que tu as eu accès à des « zones inter­dites » même à de nom­breux air­bus­iens.

    La prochaine fois que tu passe dans la Ville Rose fait moi signe 😉

  2. Sym­pa de par­ler de notre ville rose... j’espère que cette escale t’aura don­né envie de revenir prof­iter de cette ville pleine de charme !
    Effec­tive­ment, accès VIP car les vis­i­teurs n’ont pas accès à tout ça !
    Une belle vis­ite et de belles pho­tos. Mer­ci !

  3. « Hé bien un seul pas­sager en 1ère suf­fit à ren­dre le vol rentable, même avec une classe éco à moitié vide. » oO » OMG ! C’est com­plète­ment dingue !

    Bra­vo pour ce super arti­cle ! J’aurais sans doute jamais les moyens de vol­er dans de telles con­di­tions donc ça per­met de rêver un peu 😉 (et les Bélu­gas ont vrai­ment des designs trop mignons ! :P)

  4. j’ai bcp aimé ton arti­cle !
    j’aime voy­ager aus­si, mais je tra­vaille dans l’aéronautique aus­si (coté moteur), et du coup là, ton blog allie tout ce que j’aime...merci ♥
    et comme d’habitude, quelles belles pho­tos !

  5. Un rêve, j’ai l’impression de voyager.Vous avez beau­coup de chance de voir tout ça ! Un grand mer­ci à vous de nous le faire partager.

  6. Je con­firme que tu as eu de la chance !
    Tra­vail­lant à Air­bus, je n’ai pu voir que quelques uns de endroits que tu as vis­ité !
    En tout cas très intéres­sant reportage.

  7. Je n’avais jamais pen­sé à vis­iter leurs locaux et pour­tant j’adore aéro­nau­tique ! Allez, promis j’irais vis­iter Air­bus et puis j’imagine bien, ça doit être énorme ! Mer­ci m’dame 😉

  8. Super ! J’ai eu la chance de voy­ager une fois en busi­ness. Et c’est mar­rant, parce que c’était sur un vol Thai Air­ways, juste­ment :). Le con­fort était super, mais vis­i­ble­ment, com­paré à la pre­mière classe de l’A380, c’était des clop­inettes...

  9. Je ne savais pas qu’on pou­vait vis­iter l’usine comme on le fait avec un autre mon­u­ment. Par con­tre je sais qu’Airbus ne fait pas que recruter ses employés un peu partout dans le monde, Air­bus à son pro­pre lycée pro­fes­sion­nel, il forme donc lui même depuis la base ses futurs employés, des étu­di­ants qui une fois accep­tés au lycée savent qu’ils auront défini­tive­ment un tra­vail à la sor­tie 🙂

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest