Lugano sur les conseils des locaux (Première partie)

On m’avait dit « Lugano, tu ver­ras, c’est comme l’Italie mais en mieux  ». Et c’est vrai, on se sent presque en Ital­ie en arrivant, sans les mau­vais côtés. Il faut imag­in­er la pro­preté, la politesse, et la rigueur des suiss­es, avec l’architecture et la gas­tronomie ital­i­ennes. Le tout dans des paysages entre mon­tagnes et lacs. Un petit goût méditer­ranéen en Suisse, c’est le Tessin. (Non, je ne suis pas en train de dire que l’Italie c’est crade et plein de gens malpo­lis, oh !)

Le Tessin, c’est donc l’un des deux can­tons où l’on par­le ital­ien, et c’est là que se trou­ve Lugano, petite ville de moins de 60.000 habi­tants, et troisième place économique de Suisse. La ville, très proche de la fron­tière ital­i­enne, est bor­dée par un grand lac (Lago di Lugano) et cernée par les mon­tagnes (des petites, ce ne sont plus les Hautes-Alpes). Je vous laisse admir­er cette mag­nifique carte pour visu­alis­er un peu :

cartelugano

Nous avons débar­qué à Lugano peu avant minu­it, par le train (avec Lyr­ia TGV, un seul change­ment à Zurich depuis Paris, par­fait). Arrêtés devant la gare, à réfléchir face au plan pour trou­ver notre hôtel, nous sommes abor­dés par un homme. La quar­an­taine, français par­fait, il nous demande où on va, puis nous pro­pose de faire un bout de chemin avec lui. Et pen­dant qu’on descend douce­ment, il nous vante les mérites de Lugano, et nous liste tout ce qu’il faut qu’on fasse. Ça tombe bien, la moitié de ce qu’il cite est déjà au pro­gramme : j’ai fait mes repérages sur Suis­se­Pock­et, une appli­ca­tion où les habi­tants de la ville parta­gent leurs meilleurs con­seils. On peut choisir de faire le tour des endroits branchés en choi­sis­sant une humeur « trendy », se con­cen­tr­er sur les bonnes adress­es d’un habi­tant en par­ti­c­uli­er (dans cer­taines villes, il y a des musi­ciens ou écrivains célèbres qui ont par­ticipé, et dans tous les cas, on a tou­jours une mini bio), se déplac­er dans la ville, regarder quels sont les bons restau­rants ou les bars les plus proches, ou juste cli­quer sur les pho­tos qui nous plaisent. Per­son­nelle­ment, vous me con­nais­sez, je suis plutôt allée chercher les prom­e­nades sym­pas, bien sûr.

lugano_002

Flâner au bord de l’eau

Au petit matin, notre pre­mier reflex a tout naturelle­ment été de rejoin­dre le lac, puis de se promen­er douce­ment, en appré­ciant le soleil qui arrivait déjà. C’est véri­ta­ble­ment le point fort de Lugano : le cadre. Le lac, les mon­tagnes autour, un peu de soleil, et on se sent vrai­ment en vacances, avec une cer­taine envie de farniente. D’ailleurs, sur les rives, vous trou­verez plusieurs lido (oui, je sais, on ne dit pas « lido », au pluriel). Un lido, c’est un mélange entre la plage privée et le bar. On n’a pas eu le temps de tester, mais en plein été, ça doit être assez sym­pa de venir se repos­er et/ou nag­er autour du lac.

lugano_003Visiter Lugano
Pour vis­iter Lugano, rien ne vaut la marche. La ville est en fait toute petite, et on va facile­ment partout. Pour rejoin­dre les Monte Brè et San Sal­va­tore, on pour­ra gag­n­er un peu de temps et économiser de la sueur en emprun­tant des funic­u­laires (je vous en repar­lerai). Sinon, il y a un réseau de bateaux qui n’est pas très dense mais plutôt bien fichu pour rejoin­dre tous les petits vil­lages des envi­rons (et ça aus­si, je vais en repar­ler, parce que ça vaut le coup). Il y a deux embar­cadères, l’un dans le cen­tre de Lugano, et l’autre à Par­adiso, petite com­mune rat­tachée à Lugano (telle­ment col­lée qu’on ne sait pas où s’arrête chaque ville). Tous les bateaux desser­vent les deux embar­cadères, ce qui est assez pra­tique. Le Swiss Pass vous per­met de grimper à bord gra­tu­ite­ment. Si vous ne voulez pas pren­dre le Swiss Pass, vous pour­rez tou­jours acheter un abon­nement spé­ci­fique au réseau des bateaux.

lugano_004Visiter LuganoVisiter Lugano
Ci-dessus, vous voyez un jeu d’échecs géant comme on en voit partout à Lugano, plus haut, le Lido de Par­adiso, avec son pon­ton pour les transats et sa zone de nage.

Note : Lugano ne se lim­ite pas au lac. Il y a une belle cathé­drale qui domine la ville, des rues com­merçantes pleines de charme, des petits marchés... Mais rien à faire, j’étais irrémé­di­a­ble­ment attirée par les bor­ds du lac !

Monte Brè

Dans l’application Suis­se­Pock­et, un des ambas­sadeurs de Lugano con­seil­lait une ran­do jusqu’au som­met du Monte Boglia, qui domine les alen­tours. Ça a l’air absol­u­ment mag­nifique, sauf qu’il faut compter 7h si on ne se perd pas et qu’on veut en prof­iter. Du coup, on s’est rabat­tu sur une petite prom­e­nade autour du Monte Brè, et comme deux gros feignants, on est mon­tés et descen­dus en funic­u­laire (j’avoue que c’est aus­si parce qu’on a tou­jours un petit plaisir de gamins à mon­ter dans ces petits trains).

Trou­ver le funic­u­laire est extrême­ment sim­ple : il suf­fit de marcher en direc­tion du Monte Brè depuis le cen­tre-ville (le Monte Boglia est juste der­rière, c’est le som­met tout nu) puis de suiv­re les flèch­es. Et ensuite, on se laisse guider !

Note : faites atten­tion aux horaires ; hors été, le dernier redescend vers 18h !

lugano_005

Au som­met du Monte Brè, on trou­ve une église avec vue panoramique, un bar avec vue panoramique, un restau­rant avec vue panoramique, ... et des départs de prom­e­nades (dont une qui rejoint le Monte Boglia) ! On a choisi de marcher un peu au hasard, et on a fait un petit tour plutôt sym­pa (et très acces­si­ble, avec des chemins bien bal­isés). For­cé­ment, on s’est arrêtés tous les dix mètres pour con­tem­pler la vue qui sem­blait chaque fois plus belle. Et j’ai enragé de ne pass­er que trois jours sur place, parce que le coin offre vrai­ment de très belles ran­don­nées à la journée.

 

lugano_006Visiter LuganoVisiter Lugano

Ci-dessus, à l’extrême gauche de la pho­to, le som­met tout nu, c’est donc le Monte Boglia, qui n’est que par­tie remise !

Promenade panoramique au départ de Gandria : le Sentier des Oliviers (Sentiero dell’Olivio)

Dans l’application, cette balade porte le nom de « prom­e­nade panoramique ». Ça décrit bien le sen­tier : on marche en longeant l’eau, tou­jours avec une vue splen­dide. On peut faire l’aller-retour à pied, ce n’est pas très loin. Et Julie, de LuganoIn­Blog, qui nous accom­pa­g­nait cet après-midi-là, nous a sug­géré une option agréable et pra­tique : faire l’aller en bateau et revenir en marchant.

lugano_007Visiter Lugano

On s’est donc con­fort­able­ment instal­lés dans le bateau pour prof­iter de la vue sur la baie de Lugano puis de l’arrivée dans dif­férents vil­lages, dont Gan­dria. Gan­dria, c’est donc une petite com­mune rat­tachée à Lugano, pleine de charme, avec des petites ruelles étroites et de longs escaliers. Le genre d’endroit où tu te dis que c’est vache­ment beau, mais que ça ne doit pas être drôle quand tu ramènes tes cours­es.
On a rapi­de­ment fait le tour du vil­lage, puis on s’est dirigés vers ce fameux Sen­tier des Oliviers (il est fléché, et c’est vrai­ment facile de retourn­er à Lugano : il suf­fit de suiv­re l’eau !). Le sen­tier est pié­ton, et bien séparé de la route, ce qui le rend vrai­ment très agréable. On appré­cie le calme, on regarde partout autour de soi. La deux­ième moitié du chemin se fait sur le trot­toir, en con­tre­bas des superbes vil­las ultra-sécurisées. C’est un peu moins agréable mais rien que pour la pre­mière par­tie, la balade vaut vrai­ment le coup !

lugano_008Visiter Lugano

Où manger à Lugano

A Lugano, vous pou­vez manger dans un grot­to, un restau­rant tra­di­tion­nel (l’appli en référence un), mais vous pou­vez aus­si tester d’autres restau­rants, plus mod­ernes. Je garde trois adress­es de ce séjour :

  1. La Cuci­na di Alice : très bon con­seil de l’application (et de Julie), c’est presque un endroit branché. Petite ter­rasse toute sim­ple à côté du lac, cui­sine elle aus­si très sim­ple, et très bonne. Alice, c’est la patronne (celle qui est sur la pho­to), et on y mange notam­ment un déli­cieux risot­to aux asperges, spé­cial­ité locale. Les desserts valent le détour ! (Adresse : Riva Vela 4)
  2. La Gal­le­ria : un cadre un poil plus chic, on mange à l’ombre d’une galerie dont l’architecture ne laisse for­cé­ment pas indif­férent. Ils ser­vent tout un tas de pâtes, tra­di­tion­nelles ou orig­i­nales, et sou­vent faites mai­son. (Via Car­duc­ci 4)
  3. Vani­ni : Vani­ni, ce n’est pas un restau­rant. C’est une insti­tu­tion en matière de glaces, et je dois avouer qu’elles sont excel­lentes. Vous avez bien sûr le choix entre plusieurs par­fums (glaces arti­sanales, hein, influ­ence ital­i­enne oblige), et l’intérieur du cor­net est préal­able­ment passé sous un robi­net de choco­lat, noir ou blanc. Bref, c’est for­cé­ment très bon, et par­fait pour ter­min­er la journée, posés sur un banc, à savour­er... (Piaz­za del­la Rifor­ma)

lugano_009

Comme cet arti­cle est déjà très long, je m’arrête là. Pour la deux­ième par­tie (la semaine prochaine), je vous garde le gros coup de cœur de mon séjour à Lugano !

Carnet Pratique

Télécharg­er l’application Suis­se­Pock­et : Android, iPhone
Aller à Lugano : TGV Lyr­ia au départ de Paris, un change­ment (note : en pre­mière classe, le repas est inclus)
Plus d’infos sur le site de l’Office de Tourisme

Le pro­jet #Suis­se­Pock­et est le fruit d’une col­lab­o­ra­tion entre le Col­lec­tif des Blogueurs Voy­age et Suisse Tourisme. Tous les choix édi­to­ri­aux des bil­lets pro­duits suite à ce voy­age me revi­en­nent.

20 Commentaires

  1. Ça donne envie de pren­dre un bil­let de train tout de suite... La Suisse a quand même quelque chose d’ultra-paisible qui fait un bien fou... ! (et bra­vo pour les dessins, j’adore)

    1. C’est vrai, c’est ce que je retiens aus­si, le côté ultra-pais­i­ble !
      J’attends que tu nous fass­es rêver avec Lau­sanne 😉

  2. Ton arti­cle donne envie de décou­vrir la Suisse et plus par­ti­c­ulière­ment le coin autour de Lugano ! Je ne m’étais jamais ren­seigné sur cette région, et il faut avouer qu’avec tes pho­togra­phies on se fait une très bonne idée des paysages que l’on peut trou­ver dans la région. Ces paysages doivent être mag­nifiques à voir de ses pro­pres yeux, ton arti­cle me donne des idées quant à mes prochains voy­ages !
    Mer­ci d’avoir présen­té Lugano, ton arti­cle est super !

  3. Mer­ci pour tes belles pho­tos, dessins, cela fait plaisir de lire belle arti­cle d’un coin de ma petite Suisse.
    Et des coins que je ne con­nais pas telle­ment, mer­ci.

  4. La Suisse est vrai­ment un très beau pays, j’ai décou­vert l’été dernier l’Oberland Bernois et j’ai été séduite… j’aimerais aller dans le Valais mais la région de Lugano a l’air très sym­pa égale­ment, cer­tains pho­tos me rap­pel­lent le lac Léman.

    1. Bon­jour Amélie,
      Tu as rai­son la région de Lugano, rap­pel­lent le Lac Léman je viens d’une petite ville au bord du Léman, pour le Valais il y a de mag­nifiques région, ain­si que le can­ton de Fri­bourg, si jamais n’hésite pas si tu as des ques­tions, et si je peux t’aider.

  5. J’adore 🙂 C’est mar­rant ce que tu dis sur le fait d’être irrémé­di­a­ble­ment attirée vers le lac, cela m’avait fait pareil ! Du coup je n’ai pas vrai­ment vu la ville d’ailleurs.

    Nous avions fait la ran­do du Mont San Sal­va­tore à Mor­cote(http://www.carnetdescapades.com/2013/10/randonnee-lugano-monte-san-salvatore-morcote.html), c’était mag­nifique !

    Il faut que je retourne dans le Tessin un de ces jours...Mais j’ai telle­ment de choses à voir en Suisse ! Presque 3 ans que je suis là, et une to do list encore immense ! 

    Hâte de lire la 2e par­tie !

    Bis­es,

    Lau­rène

  6. Bon­jour !

    Je dois pass­er un week­end dans la région des lacs, d’ici le mois de juil­let mais ce bil­let me donne vrai­ment envie de faire un détour par Lugano ! Le funic­u­laire a l’air super sym­pa mais sur le net je ne trou­ve pas tou­jours la même indi­ca­tion con­cer­nant le tarif aller-retour. Pou­vez-vous me ren­seign­er ?

    Cor­diale­ment,

    Aurélia.

  7. Bon­jour,
    Super arti­cle mer­ci, pour­riez vous m apporter quelques pré­ci­sions :
    Je pars avec ma fille de 1 ans ce week­end et je voudrais savoir si il y a des balades pos­si­ble en pous­sette ou si c est porte bebe oblig­a­toire ?
    Mer­ci d avance

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest