fbpx

La logique de la série dans la photo de voyage

[Cet arti­cle s’inscrit dans le cadre du dossier sur les car­nets de voy­age, mais peut cor­re­spon­dre à d’autres usages, notam­ment l’article de blog !] Je suis per­suadée que la plu­part des pho­tos de voy­age ne marchent pas seules. Alors bien sûr, quelques por­traits, quelques scènes de rue voire quelques paysages, pour­ront faire un « wow effect » tout seuls, mais il est dif­fi­cile de dress­er le por­trait d’une ville, d’une région ou d’un pays, à tra­vers une seule et unique pho­to.

Lorsque j’écris un arti­cle ici, ou lorsque je monte une page de car­net de voy­age, je con­state une chose : j’aime quand les pho­tos com­mu­niquent entre elles. Bien sûr, ça ne sert à rien lorsqu’on poste ses pho­tos sur Flickr, Face­book, ou n’importe quel site où elle sont affichées une par une (et où une sélec­tion dras­tique sur les meilleures est donc plus effi­cace), mais si on essaie de s’inscrire dans un réc­it, c’est intéres­sant qu’il ne passe pas que par les mots.

On va dire qu’il y a deux façons d’aborder la chose : soit on conçoit une série autour d’un thème, soit on essaie de faire un reportage sur son voy­age. Tra­vailler avec un thème peut être à la fois intéres­sant et frus­trant : il va fal­loir faire des pho­tos réu­nies par un fil rouge. Pho­togra­phi­er des gens effec­tu­ant le même tra­vail à tra­vers le pays (ou le monde), se con­cen­tr­er sur un âge, un type d’événement... Les exem­ples ne man­quent pas. Et là-dessus, je n’ai qu’un con­seil : essayez de traiter l’ensemble de la série de la même manière, pour jouer l’unité à fond. Ce n’est qu’un sen­ti­ment per­son­nel, mais je trou­ve que ce genre de série marche moins quand on alterne pho­tos en couleurs et noir & blanc, for­mat car­ré et panoramique, gros con­traste et effets vin­tage. Bref, on doit ren­tr­er dans un univers et il doit être cohérent.

L’orsqu’on essaie de ren­dre compte de son voy­age, c’est plus com­pliqué. Il faut à chaque fois se deman­der si on peut évo­quer un lieu avec une seule pho­to, racon­ter un événe­ment avec un seul por­trait. Et là, je crois qu’il faut presque tra­vailler comme un cinéaste : aller chercher des cadrages dif­férents. En fait, on a (et moi aus­si !) trop sou­vent ten­dance à se lim­iter à la jolie pho­to, et ne pas chercher plus loin. Mais dans le cadre d’un car­net, ou d’un arti­cle de blog, il faut plonger le lecteur-spec­ta­teur au cœur de l’action, ou au moins du lieu.

His­toire d’illustrer un peu mon pro­pos, je vous pro­pose deux exem­ples.

Le pre­mier est issu du futur car­net malien. Il y aura du texte autour, racon­tant l’histoire d’une pédale de frein cassé, et com­ment nous l’avons faite répar­er. J’aurais pu me con­tenter de la pho­to du milieu, le plan large où l’on voit le garag­iste accroupi et la moto, mais je trou­vais intéres­sant de prof­iter de la jolie lumière pour exploiter un peu plus l’histoire.
De manière générale, faire des gros plans peut sem­bler peut intéres­sant sur place, mais se révèle sou­vent effi­cace : c’est le petit détail qui met dans l’ambiance. Ain­si, align­er des pho­tos larges et ser­rées, des por­traits et des détails, per­met de con­tex­tu­alis­er l’histoire.

Même principe avec ce deux­ième exem­ple, tiré d’un vieil arti­cle sur Barcelone. Je voulais par­ler du Parc Güell, en sachant que tout le monde a des images en tête en pen­sant à ce haut-lieu du tourisme.

J’ai mélangé des plans larges sur cette archi­tec­ture qu’on con­nait tous pour la vue d’ensemble, une pho­to avec des oiseaux pour mon­tr­er que c’est avant tout un parc avec arbres et des gros plans parce que ces mosaïques car­ac­térisent vrai­ment le lieu.

A l’échelle d’un voy­age, on pour­ra essay­er de mélanger scènes de vie, paysages, gas­tronomie... Bref, mon­tr­er le pays sous tous ses cou­tures !

22 Commentaires

  1. Mer­ci Madame oreille pour cet arti­cle très sym­pa ! Tes arti­cles « péd­a­gogiques » sur la pho­to et la pho­to de voy­age sont tou­jours aus­si utiles et pleins de con­seils pra­tiques

  2. elles sont rares les pho­tos qui se suff­isent a elles mêmes, il est néces­saire de les entour­er de texte ou d’autres pho­tos pour per­me­t­tre aux lecteurs de mieux appréhen­der le sujet ...

  3. l’aperçu des pho­tos est... ouah.
    Cela fait une belle mosaïque, le choix des couleurs, des angles, des... enfin, un jour, avec du boulot, j’y arriverai aus­si, nah !

  4. J’aime tou­jours autant tes pho­tos, et je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait qu’une seule pho­to ne racon­te jamais une his­toire dans son ensem­ble. L’idée du mon­tage de plusieurs pho­tos ensem­ble est juste excel­lente. Après je pense qu’il faut bien choisir les pho­tos pour ne pas sat­ur­er l’oeil, parce que sur le Net plusieurs couleurs, pho­tos, lumières, for­mat d’un seul coup j’avoue que ça peut un peu per­tur­bé. Tu en pense quoi ?

  5. Kari­bou, Corinne : mer­ci à vous 🙂

    Pyrros : en général, avec une seule pho­to, on dira « oh c’est joli » mais on aura sou­vent du mal à trou­ver le lieu sans légende. Et rien que ça, je trou­ve que ça jus­ti­fie de tra­vailler en série, tout du moins pour le voy­age.

    Tuni­maal : C’est pas faux, il faudrait essay­er d’harmoniser les couleurs, de ne pas met­tre n’importe quelles images côte à côte... Et gér­er les « blancs ». En dessin, on apprend à com­pos­er avec les pleins et les vides, il faudrait appli­quer les mêmes règles, pour que l’œil respire pas endroit.

  6. Encore une fois, c’est plein de bon sens, mais c’est vrai­ment bon à rap­pel­er.
    Ce que j’aime par­ti­c­ulière­ment dans tes arti­cles c’est juste­ment les pho­tos accolées les unes aux autres qui mise ensem­ble racon­tent une his­toire.
    Je m suis déjà fait la remar­que que je ne pré­tais pas suff­isam­ment atten­tion aux détails mais me con­tentait d’embrasser la vue glob­ale du regard alors que c’est ces petits détails que j’aime le plus chez les autres.

  7. Je ne peux qu’agréer... Quoiqu’un fil rouge peut-être de traiter un lieu de façon pho­tographique­ment dif­férente. ;D ;D ;D

    Juste pour le défi, t’as pas envie d’essayer de résumer quelques uns de tes voy­ages en une pho­to et de nous racon­ter pourquoi ?

  8. J’en par­lais juste­ment avec des voyageurs il y a quelques jours : faire une bonne pho­to c’est facile, le vrai boulot de pho­tographe (ama­teur ou pro) c’est de pou­voir sor­tir une série cohérente, cou­vrir un sujet en gar­dant une unité de style, en par­venant à racon­ter quelque chose.

    Bon sinon je pour­rais dire « très bon arti­cle », mais ça devient fatiguant a la longue 😉

  9. Je fais sou­vent des « séries » en obser­vant des par­tic­u­lar­ités locales, par exem­ple à Venise j’ai fait plusieurs pages thé­ma­tiques sur :
    – les petits orne­ments dorés qui tien­nent les pom­pons des gon­do­les (en forme de chevaux, d’animaux mythiques...) ;
    – les « palines », ces poteaux en bois peints de deux couleurs en spi­rale qui mar­quent les embar­cadères ;
    – les son­ner­ies de portes ;
    – les « enseignes hor­i­zon­tales » : ce sont des pan­neaux de mosaïque scel­lés dans le sol qui sig­na­lent des mag­a­sins, il y en a un bon nom­bre autour de la place St Marc.
    Autres exem­ples :
    – les plaques en fonte qui bouchent les égouts, les réseaux d’eau, d’électricité, etc. (Prague, Lux­em­bourg) ;
    – les plaques de rues, qui com­por­tent sou­vent les bla­sons des villes ou qui peu­vent être bilingues (Lux­em­bourg, Pays Basque...).

  10. Je com­plète mon mes­sage précé­dent avec un lien vers le site Pho­to­ser­vice où sont stock­és mes albums pho­to ; ce lien vous per­me­t­tra de voir les pages que j’ai créées sur Venise :
    http://www.photoservice.com/albums_en_ligne/album.cfm?ap=0%2BT%40M%2BJ%29%261YOCXZGZ276A%23%40%20%20&e=1670
    mot de passe : venise
    Atten­tion, c’est beau­coup moins sexy que sur ce blog (présen­ta­tion dia­po­ra­ma basique, pho­tos dans l’ordre des noms de fichiers, donc pas dans l’ordre de l’album) et il faut se sou­venir que chaque pho­to est conçue pour être imprimée en 20x27.

  11. faire une bonne pho­to c’est facile.
    j aimerai pou­voir dire ça et surtout voir les pho­tos de ceux qui l ont dit .
    pour beau­coup une bonne pho­to c’est une pho­to nette et bien exposé mais heureuse­ment ce n est pas que ça

  12. Tres bons exam­ples de séries de pho­tos qui per­me­t­tent de bien com­pren­dre ce que tu veux dire. Je prends note comme d’habitude... 😉

  13. Piotr : désolée, pour une rai­son indéter­minée, tu étais ren­du directe­ment dans les spams... Donc, oui, les col­lages bor­déliques, en fait, ça s’organise : je fais vache­ment gaffe à vari­er les rota­tions pour éviter les par­al­lèles, à ce que ça débor­de franche­ment, etc. Mais ce sera évo­qué dans un prochain arti­cle du dossier scrap­book­ing !

    Don­lope : franche­ment, je n’y fai­sais pas du tout atten­tion au début. Mais c’est là que tenir un blog, faire des car­nets, etc. fait pro­gress­er : à force de râler sur une pho­to qu’on n’a pas prise, sur des images ratées, hé bien on essaie de faire atten­tion ! Quand je regarde les pho­tos de mon pre­mier voy­age, je me mords vrai­ment les doigts !

    Mélis­sa : hon­nête­ment, à chaque fois que j’isole une pho­to, je trou­ve qu’il lui manque quelque chose. Dis­ons que ça s’affiche dans le salon mais que ça ne racon­te rien 🙂
    Tu as des exem­ples de fils rouges où le traite­ment dif­fère d’une image à l’autre ? Je ne vois ça que dans le cadre d’une expo mul­ti-auteurs.

    Gas­pard : une des expos qui m’a le plus mar­quée, c’est celle de Klein, à Beaubourg, il y a quelques années. On y voy­ait ses planch­es con­tact tirées en très très grand, avec les croix, les cer­cles. Et on réalise l’importance du choix, réus­sir à sélec­tion­ner la meilleure pho­to quand seul un détail dif­fère. Je crois que c’est là que l’œil joue vrai­ment un rôle pri­mor­dial, par­courir toutes ses pho­tos et savoir n’en garder que quelques unes...

    Fwro­nec­ki : très bons exem­ples de séries à faire ! Des petits détails qui ne pren­nent leurs sens que quand il vont par dizaines !

    Le Chat Pho­tographe : je pense qu’il ne fal­lait pas le com­pren­dre dans le sens où il suf­fit de déclencher pour faire une bonne pho­to, mais plutôt dans le sens où il est plus dif­fi­cile de con­stru­ire quelque chose de cohérent, un ensem­ble.

  14. Cet arti­cle est vrai­ment excel­lent, et après 2 mois de voy­age je dois dire que je suis com­plète­ment d’accord avec toi, et que j’ai fait les mêmes erreurs (trop se con­tenter de la jolie pho­to notam­ment, et puis ne pas assez tra­vailler sur des séries en réal­ité).

    Bref, t’aurais du l’écrire avant que je parte ;P

  15. Mer­ci pour cet arti­cle.

    Effec­tive­ment, on con­state que la fron­tière entre le pro­jet pho­tographique et la pho­to de vacances sem­ble mince, et pour­tant elle est loin de l’être. Alors que la sec­onde est plus un « snap­shot » d’un moment, le pre­mier est beau­coup plus lourd et est issu d’une vraie réflex­ion en amont.

  16. Lau­rent : ahah ! Oh, ça ira, tu es quand même dans l’un des pays les plus pho­togéniques au monde !

    Mar­tin : c’est un truc que je répète sou­vent ici, faire des pho­tos pen­dant et voy­age et voy­ager pour faire des pho­tos sont deux choses très dif­férentes, où on ne met pas les mêmes chances de son côté. Alors à nous, voyageurs, vacanciers, de bien nous organ­is­er pour faire le max­i­mum ! Et puis, comme tou­jours, on pro­gresse avec le temps, on devient plus rapi­de, on réflé­chit mieux...

  17. J’ai décou­vert ce site ce matin même, et j’ai lu beau­coup (trop) de vos arti­cles (j’ai pas pu avancer aujourd’hui au boulot, chaque arti­cle ren­voy­ant un lien..:) ), mais j’ai appris beau­coup de choses et vos astuces sont effec­tive­ment pleines de bon sens, mais je crois que quand l’on débute, allons savoir pourquoi, la jugeotte parait nous man­quer. Mer­ci donc pour ces arti­cles et l’envie que vous nous don­ner.

  18. Bon­jour, j’ai une petite ques­tion : peut-on faire un post traite­ment sur chaque pho­to que l’on veut met­tre dans un car­net de voy­age ? et com­bi­en de temps cela prend ? Je demande ça car quand on fait des séries juste­ment, cela fait beau­coup de pho­tos et j’ai vu que dans tes car­nets, il peut y avoir jusqu’à 200 pho­tos non ? donc fais tu un post traite­ment pour chaque pho­to une par une ? ou par série ? ou pas de post traite­ment pour cer­taines pho­tos ?
    Je suis en train de pré­par­er un car­net et j’ai peur du tra­vail si je garde beau­coup de pho­tos ...
    Mer­ci

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest