fbpx

Carnet de Londres

Ou com­ment j’ai fail­li par­tir sans carte de crédit.

Ces derniers temps, je n’utilise plus mon porte­feuille. Je prends une poignée de cartes (iden­tité, ugc, vitale...) et je la passe d’un sac à l’autre. Ven­dre­di dernier, j’ai pris la réso­lu­tion d’arrêter.
Jeu­di soir, j’ai choisi un sac à main pour sor­tir (genre je suis un vraie fille qui a plusieurs sacs...). Ven­dre­di matin, j’ai tout replacé dans mon sac à dos pour aller tra­vailler. Et là, drame, je ne trou­ve pas ma carte de crédit. Je fouille. Vide un sac, puis l’autre. Impos­si­ble de la retrou­ver. L’heure tourne, je vais être en retard et file, com­plète­ment paniquée.

J’appelle mon Belge. Il ne l’a pas, et la sienne est à sec, on ne pour­ra pas l’utiliser. Le train est payé, l’hôtel aus­si. Je compte les pièces qui traî­nent au fond de mon porte-mon­naie. Quelques dol­lars cana­di­ens et à peine 5€. Pour aller dans un pays qui n’utilise ni l’un ni l’autre. A midi, j’achète cinq boîtes de taboulé Marché U à 99cents les 300grammes. Il me reste des Gra­nola, et des spécu­loos. On n’aura pas un sous en poche mais on ne mour­ra pas de faim (et puis, taboulé / gra­nola, c’est presque équili­bré, non ?). Il fau­dra juste éviter les trans­ports et tout faire à pied.
La journée passe lente­ment. Je n’ai qu’une hâte, il faut que je ren­tre le plus vite pos­si­ble pour avoir le temps de retourn­er l’appartement une dernière fois avant d’aller pren­dre le train. 17h05, j’enfourche mon vélo pour bat­tre mon record. J’ai honte, mais pour une fois je grille quelques feux. J’arrive en sueur et m’attaque au bor­del qui trône sur mon bureau. Beau­coup de papiers mais aucun bout de plas­tique. Je regarde partout, défais inté­grale­ment le canapé, vide encore mes sacs, véri­fie mes poches. Et puis la voilà, par terre, sous le divan, bien cachée. J’ai presque envie de crier de joie.
Plus tard, je réalis­erai que nous avions con­servé quelques livres ster­ling de notre voy­age en Écosse. « On n’a qu’à les garder pour quand on revien­dra », qu’on s’était dit. Bon, c’est loupé, et on va pou­voir en rajouter d’autres, mais qu’importe, on n’a pas eu à mendi­er, ni a manger du taboulé pen­dant deux jours.

cliquez pour agrandir

Donc, Lon­dres, ce fut court (et cher) mais bien. Nous y étions tous les deux déjà allés, mais séparé­ment, et ça datait un peu. Du coup, nous avons joué les « touristes de base » sans honte tout le week-end, en enchaî­nant les clas­siques. Je pen­sais faire un ou deux musées (j’avais gardé un bon sou­venir du British Muse­um), mais il n’a pas fait trop moche, alors on est restés à se promen­er dehors. Je garde d’autres anec­dotes pour d’autres arti­cles.

Ci-dessus, c’est un parc en plein cen­tre de Lon­dres. Je crois d’ailleurs que c’est ce que j’aime le plus à Lon­dres, les parcs. Rien à voir avec les par­counets parisiens et leur mini pelouse sans fleur sur laque­lle on ne peut même pas s’asseoir... Et puis, des ani­maux partout. Et pas juste des pigeons. Bref. C’est donc dans un parc, en pose longue avec un petit délire per­son­nel sur le noir et blanc. Le traite­ment est assez for­cé, mais je l’utiliserai bien­tôt en exem­ple pour expli­quer pourquoi il ne faut ni utilis­er le mode noir & blanc de l’appareil, ni le réglage désat­u­ra­tion des logi­ciels de retouche (genre effet d’annonce et tout).

Ou com­ment on a ren­con­tré la reine

Ouais, bon, ren­con­tré est un mot un peu fort, il fal­lait bien que j’attire votre atten­tion !

Nous étions tous les deux déjà venus à Lon­dres, mais séparé­ment, et surtout, il y a longtemps. On a donc fière­ment joué les touristes de base en com­mençant par une vis­ite à Buck­ing­ham dans le but d’assister à la relève de la garde : le seul moment où les locaux peu­vent souf­fler, avec tous les touristes con­cen­trés au même endroit.

Nous sommes très en avance. L’idée est de voir le palais avant l’assaut, d’aller se balad­er dans les parcs des alen­tours, puis de revenir pour la parade. Pour­tant, les gens se massent déjà devant les grilles et une espèce de rumeur se répand soudaine­ment dans la foule. C’est assez inde­scriptible. Un genre de vague de joie et de sur­prise. Deux Range Rover sor­tent du palais. Arrêtés au pas­sage pié­ton par un motard, nous les regar­dons pass­er devant nous et apercevons une petite dame aux cheveux gris qui sourit à la foule. Les chu­chote­ments autour nous le con­fir­ment : c’est la Reine.

Il faut pré­cis­er que c’est un sujet récur­rent de « dis­corde » au sein de mon cou­ple. On s’imagine que les Belges sont très proches des français, du fait de langue que nous avons en com­mun (enfin, avec une par­tie d’entre eux). En réal­ité, je ne com­prends qua­si­ment rien quand un Belge âgé me par­le, et nous avons énor­mé­ment de dif­férences cul­turelles, dont ce point très impor­tant : la Roy­auté.
Et, ce jour-là, mon Belge s’est bien plu à me faire remar­quer que même si elle n’est pas élue, même si elle vit au cro­chet de ses sujets (comme un Prési­dent et peut-être avec moins d’abus), la Reine est sor­tie souri­ante, et on a bien sen­ti l’immense respect et la joie qui envahis­sait la foule. Là où notre Prési­dent se cache der­rière des vit­res tein­tées, entouré par moult agents de police, et ne provoque pas grand élan posi­tif autour de lui...


La relève de la garde est un moment assez amu­sant. Une foule impres­sion­nante se presse con­tre les bar­rières. Les routes sont pra­tique­ment désertes, à part quelques kékés qui choi­sis­sent ce moment pour venir parad­er devant les touristes en voiture de sport lux­ueuse, moto à qua­tre roues, ou vélo super­son­ique... On entend des français, des anglais, des japon­ais, et tout le monde essaie d’avoir la meilleure place. Ceux qui ver­ront der­rière les grilles auront ain­si atten­du longtemps, très longtemps (et seront écrasés par ceux qui les précè­dent et ten­tent d’en voir autant).

Out­re le côté folk­lorique, c’est toute l’organisation qui est impres­sion­nante. A chaque croise­ment, des policiers sont chargés de main­tenir la foule der­rière les bar­rières, de faire tra­vers­er sur le pas­sage pié­ton, et de laiss­er quelques voitures cir­culer de temps à autres. Et ça a l’air plutôt stres­sant, comme boulot...

Ou com­ment ma tarte aux pommes s’est trans­for­mée en tourte à l’agneau

Same­di soir, nous mar­chons à la recherche d’un petit endroit sym­pa où din­er. Nous n’avons pas très faim, juste envie de nous asseoir, de grig­not­er un peu et de prof­iter d’un lieu sym­pa. On s’arrête dans un petit pub. Ambiance tamisée et musique à fond. C’est pas vrai­ment ce que nous voulions, mais ça fait déjà quelques min­utes qu’on tourne en rond.

On s’installe, on étudie la carte et le Belge va pass­er la com­mande au comp­toir.
Quelques min­utes plus tard, il revient, suivi par un serveur qui dépose une bière et du ketchup sur la table. Je rigole en deman­dant à Mon­sieur Oreille : « Qui peut bien manger une tarte aux pommes avec du ketchup ? ». Il me répond qu’il y aura des frites avec. Je ne com­prends pas vrai­ment l’astuce, et en comp­tant la mon­naie ren­due, je réalise qu’il doit y avoir un souci.
Je retourne vers le serveur mais il est déjà trop tard : mon « apple pie » s’est trans­for­mée en « lamb & mint pie ». Le fait que le serveur demande si je voulais de la purée ou des frites aurait dû lui met­tre la puce à l’oreille, mais le Belge a pen­sé qu’il s’agissait d’humour anglais...

On a tiré un peu la gueule en mangeant ce plat pas très ragoû­tant (et vu le peu de temps entre la com­mande et la ten­ta­tive d’annulation, c’était for­cé­ment du surgelé, en plus), mais on a lais­sé les célèbres légumes flu­os anglais, y a des lim­ites.

Avec le recul, je me demande quand même s’il ne s’agit pas sim­ple­ment d’une arnaque. A Paris, il est courant pour cer­tains touristes de se retrou­ver avec une pinte quand ils pen­saient avoir un demi, avec un bol de lait quand ils voulaient juste en met­tre un peu dans leur café... Parce que, touris­tique­ment par­lant, Lon­dres c’est aus­si la foire aux pigeons et le roy­aume du porte-feuille. Bon, soyons hon­nêtes, j’aurais pu mieux m’en sor­tir en m’y pré­parant à l’avance, au lieu de réserv­er l’hôtel au dernier moment...

D’ailleurs, en par­lant d’hôtel, j’ai épluché le Lone­ly (inutile, avec une carte pour­rie), quelques sites web, et finale­ment pris deux nuits au Vic­arage de Kens­ing­ton. C’est bien situé, calme, mais pour une cham­bre au 5ème sans acsenc­sseur, toi­lettes et douche sur le palier (très pro­pre), nous en avons eu pour 120€ par nuit. Heureuse­ment qu’il y avait un petit déje­uner inclus pas trop mau­vais. A not­er qu’ils prélèvent la pre­mière nuit directe­ment puis la deux­ième après départ, et qu’on paie donc deux fois les frais ban­caires alors que tout aurait pu être regroupé... Bref, je n’ai pas de bonnes adress­es à partager !

Le seul truc que je retiens, c’est un petit mag­a­zine gra­tu­it trou­vé dans un ciné­ma MK2 : New Lon­don (fait par Eurostar, on doit le trou­ver ailleurs, au moins à la gare !)
Il con­tient des adress­es (c’est là que j’ai trou­vé l’hôtel, en dés­espoir de cause), des cartes de métro et de tourisme (avec les petits dessins des mon­u­ments pour voir où est, quoi !). Et pour la vraie carte, il y en avait une gra­tu­ite très bien à l’hôtel. Bref, le Lone­ly était inutile. Un truc un peu plus spé­ci­fique, où des gens parta­gent de réelles bonnes adress­es (enfin, qui achète le Lone­ly pour savoir où se trou­ve le resto de Gor­don Ram­say ?), pas chères, etc. aurait été un meilleur investisse­ment.

Je devais finir le car­net du Transsi­bérien depuis des mois (la cou­ver­ture est faite... reste juste l’intérieur !), j’ai à peine entamé celui du Laos, et je bloque com­plète­ment sur celui des États-Unis (d’ailleurs, si par­mi vous quelqu’un con­naît bien AS2, qu’il se dénonce). Mais, comme je suis très organ­isée et que j’ai le sens des pri­or­ités (...), j’ai décidé de faire celui de Lon­dres d’abord. Bon, il est tout petit, donc ça va plus vite...

Le car­net est donc disponible ici, comme les autres, et ça me per­met de clore le chapitre Lon­dres !

101 Commentaires

  1. Tu as eu le coup de la CB, de mon côté je ne retrou­verais plus mon passe­port 3 jours avant le grand départ, je te laisse imag­in­er la panique ! J’ai retourné toute la mai­son et finale­ment je me suis rap­pelé l’avoir mis dans un endroit super vis­i­ble pour ne pas le per­dre ou l’oublier ...

  2. Chou­ette pho­to.
    Con­cer­nant Lon­dres, c’est une ville assez sym­pa, j’y suis allé plusieurs fois déjà dont 1 semaine avec des potes il y a plusieurs années, c’était le voy­age d’étudiant galère par déf­i­ni­tion, pas de sous, que des restos « all you can eat », que des auberges de jeuness­es, et la dernière nuit passée dans hyde park (ce qui est parait-il dan­gereux et inter­dit, mais nous n’avions pas trou­vé d’auberge le dernier soir, et le gym­nase qui ser­vait théorique­ment de dor­toir à la nuit tombée n’avait pas voulu de nous). Fin de nuit douloureuse (dormir à la belle étoile dans les graviers parce que l’herbe que l’on avait choisi à la nuit tombée était bien trop humide au petit matin) à atten­dre que le mac­do ouvre pour aller se rechauf­fer et boire un café degueu.
    Bref, Lon­dres c’est sym­pa. 🙂

  3. Quel stress...
    L’autre jour je me dis­ais que les parcs parisiens (ou par­counets comme tu dis si bien) man­quaient d’écureuils, comme à Lon­dres.
    C’est quand mieux qu’un pigeon un écureuil non ????

  4. Ah je vois que ca a com­mence dans la panique.... Mais ouf sauve, vous avez echappe au taboule !
    Les parcs a Lon­dres sont une des meilleures choses. Il y en a partout, meme en ban­lieu, tous aus­si bien les uns que les autres. De chez moi je dois avoir acces a pied a cinq ou six parcs dif­fer­ents....
    Drole d’effet la pho­to, mais j’aime bien. On se croirait dans Sweeney Todd. Hate de voir la suite de tes arti­cles sur Lon­dres...

  5. Beau noir et blanc, j’aime tes délires ! 😀
    Lon­dres est un ville où JE devrais aller pour per­fec­tion­ner mon anglais, mais je ver­rai plutôt ça l’été prochain ! 😉

  6. Fini de végéter sous le canapé. Chauffe, chauffe C.B.

    J’aime beau­coup cette pho­to N&B. Le teas­ing fonc­tionne à mer­veille. J’attends avec impa­tience ce prochain arti­cle.

  7. Elyes : oh, je te ras­sure, j’ai aus­si la manie de laiss­er mon passe­port « en évi­dence sur le buf­fet » (sous une pile de cour­ri­er), etc. 🙂 (c’est ain­si que je me suis pointée à l’examen du code, sans carte d’identité...) C’est tou­jours flip­pant, quand même !

    Tewoz : euh.. la nuit dans Hyde Park, je com­patis ! Et effec­tive­ment, un week-end à Lon­dres nous a couté aus­si cher que 3 semaines en Inde, à peu de chose près... C’est pas le meilleur endroit pour un étu­di­ant !

    Ade­line : mais car­ré­ment, ils sont super mignons leurs écureuils en plus ! presque domes­tiqués ! C’est vrai­ment bizarre qu’on n’ait rien, à part des pigeons... J’ai vu des gens nour­rir des cygnes en les lais­sant picor­er dans leurs mains, je ne savais même pas que c’était pos­si­ble !

    Lucie : oui, bonne mise en bouche pour par­tir reposée et calme ! Les parcs, je t’envie vrai­ment... Je crois même que je pour­rais même me met­tre au jog­ging ! Tout ce que j’ai, c’est le Père Lachaise.. c’est ombragé et calme (quand c’est pas l’anniversaire de la mort de quelqu’un), mais rien à voir avec vos étangs, les herbes folles et les fleurs !

    Math­eew : par con­tre, niveau pra­tique de l’anglais... J’ai croisé des français partout ! Les pre­mières per­son­nes à qui on a par­lé, pour deman­der notre chemin : zbam, des expat. Partout, une vraie inva­sion !

    Stéphane : bon, je vais devoir l’écrire alors 😉

  8. C’est drôle, de mon côté j’ai choisi de par­tir SANS carte de crédit. Téméraire ? Inscon­sciente ? Mais j’en avais marre de recevoir la fac­ture à la fin du mois... dés­espérant. Je préfère le liq­uide main­tenant. C’est moins cul­pa­bil­isant !

    J’aime beau­coup l’effet N&B, très chic ! J’attendrai l’article avec impa­tience car le noir et blanc me pas­sionne !

    Lon­dres, j’hésite... Mon neveu part pour un séjour d’études de 6 mois à Bath en jan­vi­er, peut-être vais-je en prof­iter pour y aller. Sans carte de crédit !
    😀

  9. Mar­tine : fig­ure toi que j’ai très longtemps été réti­cente à la carte de crédit. Je n’en ai une que depuis que je vis à Paris, où c’est presque une oblig­a­tion (le guichet de la banque ne délivre pas de liq­uide, et les chéquiers sont rarement bien vus !). Au final, j’y vois quand même une cer­taine lib­erté, surtout en voy­age. J’ai croisé des gens avec plusieurs cen­taines d’euros sur eux, et à chaque fois j’ai peur pour eux ! Alors je paie cer­taine­ment cher mes retraits, mais j’aime bien l’idée de ne pas avoir plus de 100€ sur moi.

  10. oreille : mais attends là, pas de ligu­ide au guichet?! Quand je suis allée à Paris (ou ailleurs, même à Oua­gadougou en fait!) j’avais seule­ment ma carte de guichet de ma banque du Québec et avec cette carte je peux retir­er direct de mon compte partout à tra­vers le monde. C’est avec le pro­gramme CIRRUS je crois. J’ai retiré de l’argent comme ça au Mex­ique, au Cos­ta Rica, en Afrique, en Europe, partout ! D’où une des raisons pourquoi j’ai délais­sé les cartes de crédit, je n’ai avais pas vrai­ment besoin.
    Vous ne pou­vez pas faire ça à Paris avec vos ban­ques???
    Tiens une bonne idée d’article ça... 😉
    Dis,j’ai bien hâte de savoir pourquoi je ne « peux » pas utilis­er le mode N&B sur ma caméra. Par­fois, j’ai même l’impression qu’avec ce mode, mes pho­tos sont meilleures qu’en couleurs!!

  11. Bon moi cela ne m’a jamais décidé à me met­tre au jog­ging, mais ça vien­dra peut-être. Cela me pousse surtout à aller bronz­er un bon bouquin à la main.
    Rooo le Père Lachaise, un de mes endroits favori à Paris. C’est déjà pas si mal !

  12. Quelle aven­ture ! enfin, ca fait plaisir de voir une image de Lon­dres. Je suis bien d’accord avec toi pour les parcs. C’est un des gros avan­tages de cette ville. J’en ai pas mal prof­ite lorsque j’y habitais, et main­tenant que j’habite a Hong-Kong ou cheaque metre carre est poten­tielle­ment un lieu a batir, ca me manque bien !
    En tous les cas, bra­vo pour l’effet d’annonce, j’attends le tuto­r­i­al avec impa­tience ! (car pour les rares fois ou je fais du N&B, j’utilise en effet la fonc­tion de desat­u­ra­tion... honte a moi?!)

  13. Zico92110 : Mer­ci !

    Mar­tine : après, tu vas avoir les cartes de retrait avec lesquelles tu ne peux pas pay­er mais seule­ment obtenir du liq­uide (ça se fait surtout pour les ados). Mais se pass­er com­plète­ment de carte est com­pliqué à Paris (en province, c’est plus sim­ple). Pour te don­ner une idée, si je voulais le faire, il faudrait déjà que je puisse me libér­er sur les horaires de ma banque, qui est proche de chez moi mais pas de mon bureau. Rien que ça, c’est chaud ! Ensuite, queue mon­strueuse de gens qui ont tous des prob­lèmes et guichet unique. Tu peux y poireauter 30minutes facile­ment... Enfin, véri­fi­ca­tion d’identité pour obtenir un genre de « bon de retrait » à aller plac­er dans la machine. Bref, c’est long, on n’a pas intérêt à devoir le faire tous les mois !
    (tout est mis en ouvre pour tu paies ce fichu for­fait !)

    Lucie : C’est un endroit chou­ette, j’y vais sou­vent. Mais pour les coins pic-nics, les ani­maux, les jeux avec les enfants, c’est pas idéal 😀 je veux un parc avec des cygnes !

    liloulivi : à Hong Kong, niveau parcs, ça donne quoi ?
    Je ne vais pas dire « honte à vous », mais j’espère vous don­ner envie de faire autrement ! Ver­dict lun­di ! (ou demain, si j’ai le temps ce soir)

  14. Bon c’est cool ... j’ai pas osé te deman­der ce qu’il en était suite à ton tweet ce matin là ... heureuse­ment que tu l’as retrou­vée ... par­tir sans argent, c’est pas super con­fort­able.
    😉
    Lon­dres : j’aime cette ville ... j’aimerai même y vivre. Dom­mage que les loy­ers y soient si chers.

  15. Et il y a même des ban­ques qui imposent la carte bleue ... je suis chez BNP Paribas, et je n’ai pas le choix, la CB est oblig­a­toire chez eux ...
    Remar­que ça m’arrange comme tout est automa­tisé ... je peux aller à ma banque même en dehors des heures d’ouverture.

  16. Hel­lo madame oreille, je suis une lec­trice de l’ombre depuis un moment, mais ton anec­dote me fait sourire -car elle se ter­mine bien – com­bi­en de fois j’ai eu ce stress de dernière minute ! Je suis une bor­délique, pas du tout organ­isée, si j’utilise ma carte d’identité pour la scan­ner, je l’oublie dans le scan­ner et la chercher pen­dant des jours. UN exem­ple par­mi tant d’autres !

    En tout cas je tenais à te féliciter pour ton blog, qui m’apporte beau­coup en tant que débu­tante pho­to.

  17. Brioche : 🙂 j’ai passé une journée hor­ri­ble à flip­per, mais, ouf ! Pour l’immobilier, on a regardé quelques devan­tures d’agences... et on a bien rigolé ! Je ne sais pas ce qu’il en est pour le salaire moyen, mais c’était encore plus flip­pant qu’à Paris, à l’achat comme à la loca­tion...
    J’espère vrai­ment que les salaires sont plus hauts que chez nous !

    Fan­ny : mer­ci beau­coup ! N’hésites pas à sor­tir de l’ombre plus sou­vent 😉 C’est quand même de grands moments de soli­tude, quand on cherche ain­si cette fichue carte, en sachant qu’elle est quelque part ou, pire, qu’on devrait savoir où elle est !

  18. Les salaires sont un peu plus haut, mais pas tant que ça... C’est vrai que c’est hal­lu­ci­nant, mais ça vaut le coup pour pou­voir vivre quelques temps cette ville. Envis­ager d’acheter par con­tre, pour trou­ver dans un quarti­er sym­pa c’est une autre paire de manch­es.
    C’est si chère, que la plu­part des gens vivent en colo­ca­tion jusqu’à qu’ils emmé­nage avec un parte­naire. C’est donc très facile de trou­ve une cham­bre en coloc par con­tre !

  19. Quelques annonces avaient l’air unique­ment des­tinées à de la col­lo­ca­tion, je me suis doutée que ça devait être très pra­tiqué. Cela dit, à Paris, avec un smic, c’est égale­ment dif­fi­cile de vivre seul :/ C’est quoi le salaire moyen/médian à Lon­dres ?
    Dans les films, ça a tou­jours l’air sim­ple de trou­ver une cham­bre en effet. Pas besoin des déc­la­ra­tions d’impôts sur trois généra­tions ! « tu veux la cham­bre ?» « oui » « ok » ! Bon, j’idéalise sans doute.

  20. Le salaire moyen à Lon­dres est de 23 000 £ je crois avec bien sûr des très rich­es et des très pau­vres. Mais croyez moi, on peut bien vivre avec moins que ça il suf­fit de con­naître les bons plans !
    La con­cur­rence est rude pour les cham­bres, mais c’est trou­vable sans paperasse, assur­ance etc... Bien dans un sens, un peu moins dans l’autre...

  21. J’ai vécu quelques mois à Lon­dres, un bon sou­venir surtout pour les nuits...Après, je trou­vais cela trop gris.
    Sinon, un jour, j’ai oublié ma cb dans un dis­trib en Roumanie. Je m’en suis ren­du compte qu’à mon arrivée à Budapest pour voir un pote. J’étais un peu mal:-)

  22. A Hong-Kong, ya pas vrai­ment d’equivalent d’un Regent’s Park ou d’un Hyde Park. On a bien Vic­to­ria Park (eh oui, nom herite des anglais), mais a part un arbre ou 2, c’est du beton, des ter­rains de bas­kets etc. Bref, ici, la nature n’a pas sa place. Il faut sor­tir du cen­tre et s’en aller vers la Chine (nou­veau ter­ri­toires) pour se retrou­ver en plein cam­brousse, ou bien s’aventurer dans les mon­tagnes du cen­tre de l’ile. mais des parcs a pro­pre­ment par­ler.. non.
    Sinon je voulais rebondir sur la ques­tion des loy­ers a Lon­dres. C’est clair, c’est cher. C’est pourquoi beau­coup de gens choi­sis­sent la coloc, ca per­met de reduire les couts. Mais glob­ale­ment, mon impres­sion quand j’y habitais c’etait que soit tu gagnes bien ta vie (mieux paye a boulot equiv­a­lent en France) et tu peux y vivre, soit tu vis dans des loge­ments sub­ven­tionnes par l’Etat... parce qu’a 350pounds la semaine, ca revient vite cher... sans compter les coun­cil tax et autres...

  23. Lucie : 23 000 ça me parait vache­ment bas, mais y’a une astuce sur les impôts prélevés à la source non ?

    Fab­rice : aha­ha ! (je com­patis, quand même, mais je ris parce qu’à peu de choses près la même chose m’arrivait en Chine : c’est un chauf­feur de taxi qui nous a fait signe...) Plus qu’à faire oppo­si­tion et se débrouiller... Là, au moins, en France, c’est bien conçu : pas de bil­lets tant que la cb est dans la machine !

    liloulivi : ouais, les parcs, ça ne colle pas vrai­ment à l’image qu’on a de HK, c’est plutôt grands immeubles...
    Le prob­lème des sys­tèmes que tu décris (très riche qui peut vivre, très pau­vre qui a des aides), c’est qu’ils oublient les class­es moyennes, et for­ment des nou­veaux pau­vres...

  24. Ben tu vois je ne savais pas qu’il y avait tant de monde qui y allait. Je l’ai fait quand j’etais ado et je ne m’en sou­viens pas bien. Et quand je l’ai fait A Stock­holm ce n’etait pas vrai­ment aus­si impres­sion­nant je pense ! Va-t-il donc fal­loir que j’y aille ?
    Cool vous avez vu la Reine ! Bon vrai­ment d’accord avec toi sur la roy­aute, mais c’est vrai que quand elle passe en voiture ou en carosse, elle inspire le respect et la sym­pa­thie...

  25. oui c’est le prob­leme. Tout le monde se rue vers les gross­es villes parce que c’est la qu’il y a le tra­vail (c’est mon cas par ex) mais apres tu te retrou­ves a met­tre plus d’1/3 de ton salaire dans un loge­ment mediocre / petit... C’est un para­doxe... Cela dit tu com­prends pk le grand truc au UK c’est de se met­tre dans l’immobilier. c’est lucratif ! enfin apres avoir exper­i­mente les cap­i­tales les plus cheres (Lon­dres, Tokyo et Hong-Kong), je peux te dire qu’a HK, ca fait peur aus­si quand tu vois les loy­ers qu’ils peu­vent reclamer, pour des loge­ments dans des etats effroy­ables (j’en par­lais dans cet arti­cle la
    http://liviaahk.blogspot.com/2009/11/new-start.html )
    Oui HK, c’est que des grat­te ciel partout, tu ren­tres en Europe ca parait tout raplapla.(ca fait du bien) Mais bon, ya quand meme de la nature facile­ment acces­si­ble (mon­tagne, plage etc) mais il faut juste pas esper­er de ver­dure dans le cen­tre. Ca doit etre trop cou­teux...

  26. Oui, c’est blindé ! Mais ça vaut le coup d’être vu une fois je pense, surtout que tu peux y aller quand tu veux ! Au moins pour voir la foule qui se masse con­tre les grilles.

    Je crois qu’en tant que français­es, on aura tou­jours du mal à com­pren­dre la roy­auté. C’est presque géné­tique. Mais quand même, la joie qui a défer­lé à l’occasion du mariage était impres­sion­nante vu d’ici, ça don­nait presque envie d’y être (j’ai dit presque !). Notre prési­dent va avoir un bébé, et tout ce que ça nous inspire, c’est des moqueries. Au final, avoir quelqu’un de respectable et respec­té, d’éduqué, etc. pour représen­ter le pays, sans for­cé­ment avoir beau­coup de pou­voir (un peu comme Miss France en mieux, haha), c’est pas si mal... ça unit le peu­ple, et ça donne une bonne image.

    (ah, j’aurais aimé la voir en car­rosse, la classe !)

  27. Jamais vu, chaque fois qu’on part à Lon­dres on s’est bal­adé et on a cédé aux sirènes du shop­ping ! Il faut qu’on y retourne pour faire les « touristes de base ». J’adore cette expres­sion.
    Ces derniers temps on était un peu pressé en tim­ing et on est passé dans des lieux où l’on avait envie de voir pas mal de chose par­ti­c­ulières, même si touris­tique. J’ai juste­ment dit à Anh « allez on se met en mode touriste de base pour quelques temps ». On court, on se déplace beau­coup, on dépense beau­coup aus­si et... Ca nous plait 🙂

    Voilà, bon sinon tu t’es éclaté avec ton trépied j’ai l’impression pen­dant cette escapade ? C’est l’avantage de ne pas par­tir loin et longtemps tu peux te charg­er !!!

  28. Ah c’est amu­sant, il y a 3 ans j’étais à Lon­dres avec mon chéri et la rue où on se prom­e­nait était blo­quée pour les voitures par la police, on ne savait pas pourquoi. En pas­sant devant le Roy­al Albert Hall on a vu une grosse lim­ou­sine vio­lette et une toute petite dame avec des cheveux gris qui mon­tait dedans avec un vieux mon­sieur, c’était la Reine. Quand la voiture est par­tie elle est passée juste devant nous. On les a regardés, ils nous ont regardé et... rien de spé­cial ne s’est passé. Mais on était super fiers d’avoir été « vus » par la Reine et le prince con­sort 😀

    Par rap­port à ton dernier arti­cle, pour éviter de per­dre encore ta CB, je te con­seille un organ­iseur de sac ! Ca per­met de trans­vas­er toutes ses affaires d’un sac à l’autre, c’est super pra­tique 🙂 (oserais-je dire qu’en plus j’en fab­rique ?)

  29. La relève de la garde j’y suis allée une fois, c’était lors d’un séjour lin­guis­tique, donc ça remonte un peu et je m’en sou­viens vague­ment.

    Par con­tre je n’ai jamais eut l’opportunité de voir la reine ... même de loin ... 🙁

    C’est pas que je sois fan de la monar­chie, mais je trou­ve que les têtes couron­nées savent se tenir ... et je trou­ve que chez nous ça manque un peu d’allure, de pres­tige et de charisme.
    😉

  30. Même chose que Bruno ! Je me fais tou­jours détourn­er par les musées et le shop­ping au lieu d’assister à cette grande tra­di­tion !

    Quand aux sen­ti­ments des Français par rap­port à la rayauté, c’est étrange... J’ai tou­jours pen­sé qu’en fait, ça leur man­quait ! La preuve, un prési­dent français a des pou­voirs con­séquents ! Dans plein d’autres Etats (en Alle­magne, en Ital­ie, etc.), le Prési­dent est plus hon­ori­fique qu’autre chose.

  31. Tu as rai­son c’est géné­tique d’être anti-roy­auté en France 😉 Mais je vois ça comme un bien et je taquine régulière­ment les anglais à ce sujet (bon c’est vrai j’y vais avec de gros sabots, j’aime bien la provoc, mais bon ça sus­cite d’intéressantes con­ver­sa­tions...)
    Je ne sais pas si c’est un bien d’avoir la roy­auté. J’ai un peu l’impression que les anglais se soucient plus du coup des potins de la famille royale que de la poli­tique et des sujets de société...

  32. 23 0000 c’est peut-être pour UK et pas Lon­dres. Mais bon moi ça m’étonnerait, on est quand même beau­coup dans mon entourage à être sous 20 0000. Après je ne sais pas...
    Les impôts sont prélevés tous les mois. Exem­ple d’un salaire à 18 000 et donc 1500 par mois, il y aura un peu plus de 300 pound prélevé sur le salaire...

  33. Mélis­sa : y’en a un der­rière moi qui est con­tent, parce que vous avez exacte­ment les mêmes argu­ments...

    Lucie : mais y’a un regain d’intérêt depuis quelques temps, non ? Depuis que les petits fils sont en age d’avoir une vie sen­ti­men­tale. J’ai l’impression d’un grand feuil­leton que tout le monde suit par habi­tude, comme on suiv­ra les kilos de Loana, la dés­in­tox de Delarue, etc. Enfin, s’ils n’avaient pas leur roy­auté, le besoin de potins se reporterait sur d’autres gens...

    Elyes : oui, je n’y pen­sais pas, mais après tout, elle vit là et doit sor­tir de son palais de temps à autres !

  34. Oui oui c’est bien ce que je dis ! Il se soucie plus des petits fils et de leur vie amoureuse que de leur Pre­mier Min­istre et de ce qui se passe au gou­verne­ment... et ça à mon avis c’est prob­lé­ma­tique...

  35. Liloulivi : tu ne peux pas réclamer de loy­er sur des espaces verts... Tout au mieux une petite taxe d’entrée pour dis­suad­er les fau­teurs de trou­ble. Ça ne rap­porte pas, ça n’a pas d’intérêt !
    Effec­tive­ment, il avait l’air chou­ette le petit appart avec ses beaux murs ! (mal­heureuse­ment, dans toutes les villes où la demande est plus forte que l’offre... et si tu luttes pour que le pro­prio rende le loge­ment décent, c’est le pot de terre con­tre le pot de fer... per­son­nelle­ment, ça fait cinq ans que je n’ai pas de chauffage, par exem­ple... (cet hiv­er, je vais essay­er d’arrêter de pay­er les charges, mais je sens que ça va se retourn­er con­tre nous)
    (Au pas­sage, il y a quelques semaines j’ai voulu com­menter un de tes arti­cles, mais je ne com­prends pas vrai­ment com­ment m’identifier :/ )

    Lucie : oui, même avec des moyennes hautes, il y a tou­jours les bas salaires qui doivent se démerder, habiter loin du cen­tre, à beau­coup dans un petit appart, faire des con­ces­sions...
    Du coup, les 23 000 c’est avant ou après impôts ? Parce que même après, ça reste bas pour acheter un appart chez vous.
    (ça aus­si, j’aime bien, ça fait moins mal qu’en france ou tu vois l’argent repar­tir, et où c’est facile d’oublier que tes deux derniers salaires par­tiront dans les caiss­es de l’état !)

  36. En même temps, ça va être un peu pareil partout, non ? Tant qu’on n’est pas totale­ment dans la merde on préfère penser à autre chose... En France, beau­coup de gens ne regar­dent pas les infos, et ne votent (quand ils le font) que par habi­tude. Comme s’il y avait une sorte de las­si­tude et de défaitisme et qu’il valait mieux se con­cen­tr­er sur ce qui nous con­cerne directe­ment ou nous amuse.

  37. C’est avant les impôts. Donc oui il est très dif­fi­cile d’acheter un appart ou une mai­son. Après ça dépend où vous avez regarder les prix, car cer­taines ban­lieues sont bien moins chères pour l’achat, mais je ne pense pas que vous ayez été faire un tour vers là-bas !
    Et oui le retrait d’impôt men­su­el est pra­tique sauf que tu as moins de con­trôle dessus je trou­ve. Les free­lance par con­tre font à l’année comme en France.

  38. Oui, les espaces verts, c’est pas rentable. Enfin, ici au moins ya pas de prob­lème de petite délin­quance. Et les petits espaces verts sont pris d’assaut par les per­son­nes âgées, qui font du tai chi ! c’est plutôt sym­pa. Bon va fal­loir que j’améliore l’image de la ville. je vais user de tes tech­niques pour met­tre qq pho­tos de nature...
    Oui pour mon blog, je crois que le mieux c’est d’avoir un compte google, sélec­tion­ner le pro­fil « compte google » et après ça marche. je vais prochaine­ment pass­er sur un blog word­press, ça devrait être plus pra­tique. le design est en cours...

  39. Sans doute. Je suis par­fois trop opti­misme des gens autour de moi. Il faut dire que mon entourage en France est très poli­tisé donc je ne me rends pas compte.

  40. Lucie : on a regardé à Kens­ing­ton et à hamp­stead, sans doute pas les endroits les moins chers, effec­tive­ment !

    liloulivi : ah j’adore l’animation des petits parcs. Dans toute l’asie on y trou­ve des gens venus faire du sport ! (enfin, dans les quelques pays où je suis allée) Je me sou­viens d’un soir en Thaï­lande où des cen­taines (vrai­ment, des cen­taines !) de per­son­nes de tous ages venaient faire de la gym, du vol­ley, du bas­ket, du foot, de la mus­cu, et même danser ! De l’importance des espaces verts en ville...

  41. Pareil, la majorité de mes amis/famille est assez poli­tisée, mais entre les sondages et ce que j’ai pu enten­dre dans mes dif­férents boulots, on est pas majori­taire (c’est peut-être une spé­ci­ficité régionale 😉 Poitiers est sou­vent dans les pre­mières villes à lancer un mou­ve­ment étu­di­ant). Com­bi­en de gens ne bougent que quand ça les touche per­son­nelle­ment... sans compter ceux qui ne bougeront jamais. Ils ont ten­tés un mou­ve­ment « indignés » à Paris, à la manière de Madrid : échec, et même pas reten­tis­sant !

  42. La relève de la garde, comme ici à Québec, à la Citadelle, soit la rési­dence de la Reine lorsqu’elle est de pas­sage chez nous ! Ben oui, c’est encore notre Reine, qu’on le veuille ou non !
    Mais j’aime toute cette céré­monie sor­tie d’une autre époque, ça garde un petit côté très « stand­ing », très colo­nial et très vieille époque.
    J’aimerais voir ça là-bas !

  43. En par­lant de Lone­ly, moi qui pense douce­ment à mes voy­ages de l’année prochaine, tu ne ferais pas un arti­cle sur les dif­férents guides de voy­ages, leurs avan­tages et leurs incon­vénients ?
    Parce que j’en con­nais qui dis­ent que le Routard est meilleur, d’autres que c’est le Lone­ly... Et devant le choix gigan­tesque qu’on peut avoir en mag­a­sin, c’est dif­fi­cile de savoir quoi choisir, surtout qu’on ne peut pas se le taper en entier pour com­par­er ^^

  44. @Laurent, per­son­nelle­ment je pense que le Lone­ly est meilleur. Il a selon moi beau­coup plus de crédi­bil­ité dans ses pro­pos que le Routard qui par moments n’hésites pas à gliss­er de manière sub­tile de la pub­lic­ité pour ses parte­naires à l’intérieur de ses textes.

  45. Ah mais ouais, c’est vrai qu’elle doit pass­er vous voir de temps en temps ! J’oublie tou­jours que c’est égale­ment votre Reine... (j’ai mis deux bonnes min­utes à com­pren­dre qui c’était sur vos bil­lets !)
    Tiens, j’aimerais bien voir la relève chez vous, his­toire de com­par­er. Ils ont les même cos­tumes ?

  46. Très bonne, l’anecdote de la tarte aux pommes ! Ca me rap­pelle le plat de tripes que j’avais eu en Espagne en tapant un peu au hasard dans la carte d’un resto 😀

    @Laurent, je pense qu’il y a aus­si une grosse par­tie ergonomie/lisibilité à pren­dre en compte, et ça, c’est à toi de voir ce qui te va ! Autre point, le con­tenu : en l’occurrence, je crois que les deux (Routard et Lone­ly) se valent, non ? Beau­coup d’adresses, les infos touris­tiques essen­tielles... Per­son­nelle­ment j’aime bien la col­lec­tion « Voy­ager pra­tique » de Miche­lin : moins de restos/hôtels, mais de bonnes infos touris­tiques et une ergonomie qui me cor­re­spond.

  47. Je n’ai pas de bonnes adress­es pour loger a Lon­dres. Jamais eu besoin de pay­er un hôtel (seule­ment un loy­er. Haha ! bref on s’en fout) Cela dit, 120euros ca me parait même pas fou telle­ment l’hôtellerie est hors de prix en Grande-Bre­tagne, si ca peut te ras­sur­er.
    En revanche, c’est peut-etre un peu tard pour le dire mais… on mange en gen­er­al plu­tot mal dans les pubs, a moins qu’ils ne soient labelles « gas­tro pub » (pour « gas­tronomique ») et la du coup on passe a un autre niveau. Pour la biere, en gen­er­al, les gens pren­nent des pintes, mais je n’ai jamais eu de soucis a me faire servir une « half-pint »
    J’allais tres sou­vent dans un pub a Mile End (Mor­gan Arms) qui est suc­cu­lent, mais soyons real­istes, per­son­ne ne va par la-bas. Des endroits sym­pas ou manger pour pas trop cher, il faut aller au Bor­ough Mar­ket, pres de Lon­don bridge.
    Ou bien a Brick Lane (east lon­don) pour manger indi­en. Il y a aus­si juste a cote le Spi­tal­field mar­ket http://www.oldspitalfieldsmarket.com, qui bien qu’il ait per­du de son charme un peu cra­do d’avant, reste un endroit agre­able ou l’on peut manger (et depenser plein de sous) dans East Lon­don tjrs, pres de Liv­er­pool street. Cam­den bien sur, et Angel restent des endroits top (dans le quarti­er d’Angel on trou­ve qq gas­tro pubs), notam­ment pres de la riv­iere.
    On mange tres bien chi­nois vers Bayswa­ter (west lon­don). Et super endroits de brunch a Not­ting hill. Bon je pour­rais con­tin­uer pdt des heures. J’espere que ca pour­ra resservir un jour.

    Sinon si on lance un débat sur les guides. Je prends tjrs le lone­ly plan­et, j’aime les infos qu’on y trou­ve, mais je trou­ve qu’il est mal fait. Cartes pas pra­tiques, ordre pas logique etc. le routard est mieux organ­ise, mais ils sont pas com­plets sur tout. Faut ptre pas pren­dre au pied de la let­tre tout ce que dit le routard, mais pour la Chine par ex, je l’ai bien appre­cie. Le Rough guide est sou­vent tres bien, et mieux fait que le Lone­ly a mon avis. Mais par ex je crois que le Lone­ly est le seul guide qui cou­vre toute l’indonesie par ex.

    Le mieux pour Lon­dres : les con­seils des gens.

  48. Pour ce qui est des bières, c’est aus­si cul­turel. En Irlande, quand on dit « a Smithwick’s » (je vous la con­seille forte­ment ! :D), ils ser­vent une pinte. Parce que là-bas, c’est la dose stan­dard.
    En France, la dose stan­dard c’est plutôt le demi. Il faut dire aus­si qu’en Irlande, les bières sont à 4° en général (je n’ai pas trou­vé plus de 7° !), tan­dis que si on prend de bonnes bières belges, on peut facile­ment taper 9° (au pif, de l’excellente Kwak 😉 ).

    Pour en revenir aux guides, ça dépend peut-être un peu des pays du coup ? Je crois qu’il va fal­loir vrai­ment que j’en com­pare plusieurs pour me faire un avis sur l’ergonomie. Par con­tre, sur le côté com­plet, on ne peut pas trop en juger avant d’y être je pense.

  49. Je me per­me­ts d’intervenir, con­cer­nant le débat sur les guides, Lone­ly ou Routard, c’est très arbi­traire mais dans les rares voy­ages que j’ai la chance de réalis­er, j’ai ten­dance à priv­ilégi­er le Lone­ly pour les pays anglo­phones, et le routard pour les pays fran­coph­o­nes (les autres m’inspirent moins). Mais c’est vrai que ca serait un bon sujet d’article, Madame Oreille, sujet qu’on pour­rait même élargir à « voy­ager sans guide pour vrai­ment par­tir à l’aventure ».

  50. Ça m’a tou­jours éton­né de savoir que les Anglais aient gardé leur reine jusqu’à aujourd’hui alors qu’ils ont été les pre­miers à décapiter leur roi, ils sont vrai­ment fous ces Anglais ! 😛

    Une ques­tion, la foule que l’on doit « com­bat­tre » pour voir une frac­tion de sec­on­des la reine n’est pas un réd­hibitoire ? 🙂

  51. Ca a l’air d’etre une arnaque en effet, ils auraient du s’excuser et rem­plac­er votre com­mande s’ils etaient hon­nete. Ca devait pas etre tres bon en effet. beurk beurk beurk !
    Trou­ver un hotel a Lon­dres, c’est tou­jours un defi. J’en con­nais un pas trop cher vers Clapham, ce n’est pas au cen­tre, mais facile d’acces. Je pense qu’a Lod­nres il faut eviter le cen­tre niveau loge­ment...

  52. Mina­mi-O : l’avantage quand tu prends au hasard, c’est que tu ne peux pas être déçu, juste sur­pris ! Bon, après, ça veut pas dire que ça sera comestible, c’est sûr, mais on ne s’attend à rien.... Quand je sèche, j’aime bien deman­der la spé­cial­ité de la mai­son, tout sim­ple­ment. (on avait fait un pic­tion­nary avec des chi­nois après avoir choisi au hasard...) Dans les pays non-anglo­phones, j’ai tou­jours plus con­fi­ance en une carte que je ne sais pas lire qu’en une carte en trois langues !

    liloulivi : oui, c’est le moins cher que j’ai trou­vé, qui pro­pose une cham­bre privée et un petit déje­uner, sans être au fin fond de la ban­lieue. Ah, et qui n’était pas plein, aus­si, qual­ité appré­cia­ble.
    Ne pas manger dans les pubs, ça ne me sur­prend pas... On y va pour boire avant tout... (pour la bière, je n’arriverai jamais à obtenir de mon Belge qu’il se con­tente d’un demi, donc on n’a pas eu de soucis là-dessus, mais je trou­ve l’arnaque un peu minable quand il s’agit de touristes pour qui c’est une évi­dence, comme ils le font à paris)
    Je pense retourn­er à Lon­dres à la ren­trée, j’essayerai tes adress­es à cette occa­sion !

    Lucie : On aurait dû réa­gir plus vite... :/
    Eviter le cen­tre, c’est le con­seil qu’on donne partout mais que je ne suis jamais, j’avoue. Quand on arrive à 23h, j’aime bien ne pas aller trop loin, et puis ensuite, par con­fort, pour ne pas se galér­er avec les bus... Je me suis déjà retrou­vée dans des hôtels où l’éloignement coupait toute envie de ressor­tir, et c’était un peu dom­mage.

    Sur les guides, je ne pense pas être la mieux placée. D’une part, je pense qu’on ne peut pas faire de général­ités. D’un pays à l’autre ce n’est pas le même auteur. Et puis, j’aime acheter des guides parce que j’en attends plus que sim­ple­ment des con­seils en matière d’hôtels, j’aime aus­si lire les pages sur la cul­ture et l’histoire du pays, avoir accès à des cartes, un petit lex­ique. Même les pires guides que j’ai eu, où il était évi­dent que l’auteur n’avait jamais mis les pieds dans le pays, j’ai quand même été con­tente de les avoir. Les Petits Futés Ser­bie et Bosnie sont cat­a­strophiques mais ça reste utile. Sans ce guide pour­ri, je n’aurais pas eu de mini dico pour dis­cuter avec des gens, de carte pour leur mon­tr­er mon tra­jet...

    Il est cer­tain qu’il faut savoir se détach­er du guide pour décou­vrir autre chose. Un anec­dote au pas­sage, assez révéla­trice : le routard con­seille un petit vil­lage calme et agréable. Résul­tat, le vil­lage en ques­tion était envahi par des touristes ayant le Routard à la main.

    Après, pour un week-end dans une grande ville, je suis plus partagée. Les cartes des offices de tourisme sont sou­vent gra­tu­ites et bien faites, on trou­ve des hôtels facile­ment sur inter­net, et le net four­mille de blogs d’expats...

  53. Pour rebondir sur la recherche d’hotel, routard et lone­ly pourquoi pas mais pour mon séjour actuel au Viet­nam , rien ne vaut trip advi­sor.
    Des con­seils, des avis, des prix... l’idéal. Pre­mière fois que jel’utilise et cer­taine­ment pas la dernière.

  54. Si je peux me per­me­t­tre sur les guides, j’en ai testé pas mal en vu de mon prochain départ pour Bali.
    J’ai pris Lone­ly Plan­et, Guide Vert Miche­lin, Petit Futé, Le Routard, La Bib­lio­thèque du voyageur et l’Encyclopédie du voy­age tous deux chez Gal­li­mard : sur tous ces guides je trou­ve qu’un des plus sim­ples est le Petit Futé.
    Et au niveau expli­ca­tions le Miche­lin est bien égale­ment, dis­ons qu’en général les adress­es Miche­lin sont fiables, je dis ça d’expérience.
    Le Lone­ly j’avais pris celui qui regroupe toute l’Indonésie, mais je viens de me faire prêter celui spé­ci­fique Bali, Lom­bok, Gili Islands ... a pri­ori plus lis­i­ble.
    Dans ma valise je compte emporter le Guide Vert et le Lone­ly.

  55. Petit oubli : du point de vue cul­ture : les mieux sont les Gal­li­mard.
    On y trou­ve beau­coup d’informations his­toriques, les sites y sont qua­si­ment tous réper­toriés, et les pho­tos sont à tomber.
    Du très bon guide cul­turel !
    🙂

  56. Par expéri­ence Lau­rent ‚si tu voy­ages sur l’Asie le guide le plus fourni c’est le lone­ly mais si tu voy­ages en court séjour le routard devrait aller (si tu sup­port­es leur humour)

  57. Per­son­nelle­ment, quand j’allais à Lon­dres, c’était avec l’école, et la dernière fois on est allé dans une auberge de jeunesse, près de Noth­ing Hill.

    Franche­ment, c’est le moins cher et ce n’est pas si incon­fort­able que ça.

    Pour les bars et restau, on se bal­adait au gré des envies.

  58. Pour l’hébergement j’ai un bon plan à peine plus cher que ce que vous avez payé pour votre hôtel. Bon ça servi­ra surtout pour ceux qui lisent les com­men­taires vu que vous en aviez déjà choisi un. Il s’agit du Troy Hotel qui se trou­ve pas loin du cen­tre (http://www.troyhotellondon.co.uk/), avec douche et toi­lettes à l’intérieur de la cham­bre et surtout – je n’avais jamais vu ça dans un hôtel à Lon­dres – des cham­bres SPACIEUSES ! Mais vrai­ment grandes, pas juste un cagibi avec le lit et même pas la place de tourn­er autour. Seul bémol : il faut s’y pren­dre à l’avance pour réserv­er car il est presque tout le temps com­plet...

  59. La dernière fois que j’ai été à Lon­dres (juste avant de par­tir vivre en Asie), je m’étais finale­ment résignée à n’y pass­er qu’une journée – 1er et dernier train pris. Un peu sport, un peu fati­gant, très court, mais finale­ment pas mal quand même, et ça m’a per­mis d’éviter les galères d’hôtels !

  60. Chtiben : je suis d’accord, Tri­pAd­vi­sor est assez génial ! Cepen­dant, ça sup­pose d’avoir accès à Inter­net, ou de tout not­er à l’avance...

    Brioche : tu avais tout en mag­a­sin ou tu as déval­isé un con­cur­rent ?
    Dans le même genre, les guides Voir chez Hachette sont supers : des pho­tos, beau­coup d’explications, mais c’est plus des­tiné à une com­préhen­sion du pays plus qu’à sa vis­ite. Du coup, on le feuil­lette avant et après, mais on le laisse à la mai­son (pour ne pas l’abimer, non plus).
    Sur le Petit Futé, il est sim­ple, les pho­tos sont sym­pas mais il est bour­ré d’erreurs (enfin, sur ceux que j’ai testé).
    A Bel­grade : « deux auberges sym­pas » blablabla, sur place, il n’y a qu’une auberge avec un «&» dans son nom, et ce n’était même pas la bonne adresse.
    A Sara­je­vo : « chemin de ran­don­née très bien bal­isé » : il y a un pan­neau entre deux routes, puis plus rien après.
    A Mostar : « pen­sion famil­iale, pro­pre, bon petit dej » : pas de petit déj, et j’ai dor­mi dans une cui­sine sans volet ni chauffage qui puait la clope
    En Slovénie : ils font des cartes sans met­tre la gare fer­rovi­aire, très pra­tique !

    En Inde, nous par­tions à deux cou­ple plus une copine, et nous avions donc un Lone­ly, un Routard et un Petit Futé. A un moment, nous cher­chons je ne sais plus quoi mais on regarde cha­cun notre carte de Del­hi en réfléchissant. Ma copine dit « on a qu’à aller là », on lui répond que c’est un peu loin, elle rigole en nous trai­tant de mau­vi­ettes. Quelques sec­on­des plus tard on com­pre­nait qu’il man­quait un zéro sur l’échelle de sa carte. Là où nous voyions 5km elle voy­ait 500m, for­cé­ment...

    Bref, c’est la mul­ti­tude de petites erreurs et approx­i­ma­tions (je ne par­le même pas des indi­ca­tions sur les trans­ports...) qui me font dire du mal du Petit Futé, même s’il est bien pour repér­er les lieux à voir.

    Bacri : moi j’aime bien l’humour dans le routard 😀 C’est quand même sym­pa quand ils essaient de dédrama­tis­er un lieu dan­gereux, etc.

    Gna : en cou­ple, les auberges de jeunesse, c’est quand même pas foli­chon... Faut sup­port­er les autres, et trou­ver un dor­toir mixte...

    Can­dice : je crois que j’avais regardé celui là d’ailleurs, mais comme je ne m’en suis occupée que quelques jours avant, il était plein.

    Ye Lili : oui, de Paris ça sem­ble quand même être une bonne option, surtout finan­cière­ment... Je crois que la prochaine fois on ne par­ti­ra que le same­di matin (en restant la nuit du same­di quand même, parce que je voudrais voir cer­taines comédies musi­cales!), même si l’Eurostar c’est tout pour­ri pour dormir...

  61. Superbe comme tou­jours ! Coup de coeur pour Cam­den où je pas­sais presque tous mes week-ends quand je vivais dans la cap­i­tale anglaise. Ques­tion débile : tu as un polaroïd où tu fais ça avec ton ordi ?

  62. Simon : mer­ci 🙂

    Math­eew : oui, j’ai du faire un com­pro­mis sur la taille d’affichage et le poids des fichiers... En même temps, y’a pas beau­coup de textes !

    Stéphane : mer­ci beau­coup

    Astrid : ce quarti­er est vrai­ment agréable, heureuse­ment qu’il y avait des français agaçants partout pour nous faire fuir, sinon on aurait acheté pleins de choses !
    J’ai un polaroid... mais je ne l’emmène jamais, trop encom­brant ! Du coup, à l’ordi, ça marche bien aus­si, pour ce que j’en fais !

  63. Oué au pire, tu fais same­di matin – dimanche avec le pre­mier train du matin, déjà fait sur d’autres cap­i­tales, ça se gère bien et c’est économique 🙂

  64. Est ce que les autres cahiers ne serait pas trop ambitieux ? Ca expli­querait pourquoi tu as fini Lon­dres en pre­mier 🙂
    Good job sinon, j’ai prof­ité de ma con­nex­ion haut débit pour le feuil­leter !

  65. Ambitieux non, mais ça prend du temps. Celui des USA est presque fini, mais j’ai un soucis pure­ment tech­nique qui m’empêche de le met­tre en ligne (il sera un peu dif­férent des autres). J’y arriverai, j’y arriverai !

  66. C’est juste que j’ai bien avoir l’impression d’avoir une journée com­plète 🙂 En train de nuit, c’est vache­ment bien, par con­tre, parce que du coup on ne se lève pas trop tôt, et on a vrai­ment un week-end com­plet !

  67. Peut-etre une speci­ficite regionale en effet. Et puis bon les etudes que j’ai fait font aus­si que mes amis sont tres poli­tis­es, bien plus que moi d’ailleurs...

  68. Super l’anecdote ! Et Mon­sieur n’était pas trop mal d’avoir « raté » la com­mande?;) Remar­que, les arnaques du genre, il y en a partout.

    C’est drôle, je vais dire une hérésie mais je le dis quand même : pour les guides, quand il s’agit de petites des­ti­na­tions, par exem­ple 2 semaines ou moins, dans des lieux « civil­isés », le guide VOIR est par­fait. Sim­ple, très bien illus­tré, très « accu­rate » comme dis­ent les anglais, les cartes sont hyper sim­ples et justes, beau­coup de bonnes adress­es d’hébergement, de restos, etc... Il est juste un peu gros, c’est tout.

    Oui bon je sais, cer­tains penseront que VOIR ne fait pas sérieux, ne fait pas « routard », fait plutôt petit touriste moyen mais quand même, juste­ment par­fois nous sommes des touristes moyens.
    Et l’idée de par­tir sans guide ? Encore mieux !
    bye !

  69. Je suis bien d’accord pour le guide VOIR. surtout pour le genre de des­ti­na­tion comme Lon­dres. Mais sinon pour Lon­dres, tout sim­ple­ment le Time Out !

  70. Pour revenir sur l’erreur du serveur, c’est pos­si­ble qu’il ait juste mal com­pris. Au UK, les « Pie » sont surtout des trucs avec de la viance et pas sys­té­ma­tique­ment des dessert.
    Enfin je dis ça car j’ai moi-même été serveuse dans une autre vie (en Ecosse et en France) et c’était pas tou­jours facile.
    Un jour, un resto français en Auvergne me fai­sait faire une journée d’essai, un client a demandé un steak tartare. J’ai répon­du : quelle cuis­son votre steak ? ». Pour ma défense, j’étais jeune et venais d’arriver en France 😉

  71. Mar­rant que je tombe sur cet arti­cle ... je venais mon­tr­er ton blog à Mon­sieur Brioche ; qui d’ailleurs a beau­coup appré­cié, entre autres les arti­cles sur le Transsi­bérien.
    😉
    Bon, nous le car­net lon­donien on le trou­ve vache­ment bien !!!
    😀

    PS :je crois que tu vas avoir un nou­veau lecteur.

  72. Superbe, comme tou­jours...
    Spé­cial coup de coeur pour la page dédiée à la gare, c’est vrai qu’elle est très chou­ette et tu l’as bien trans­mis ici 🙂

  73. Bon­jour, je viens de décou­vrir votre blog et j’aime beau­coup votre façon d’écrire.
    Je n’ai jamais été un fan de la ville de Lon­dres mais à la lec­ture de vos arti­cles sur cette ville mon opin­ion com­mence à chang­er 😀

  74. Lucie : je ne dirais pas que c’est com­pliqué, mais il faut tout scan­ner, tra­vailler les pho­tos, faire la mise en page, puis tout pass­er sous flash... Mais c’est agréable à faire, même si c’est long ! ça te tente ?

    Math­eew : Beau­coup de scans, Pho­to­shop, et Flash pour la ver­sion web 🙂

    Biroche : hé bien bien­v­enue à lui alors ! (et mer­ci)

    Ye Lili : Ouais, mag­nifique cette gare. Je crois qu’elle doit être dans les plus belles que j’ai vues.
    Grosse frus­tra­tion de n’avoir su qu’après qu’il y avait un clin d’œil à Har­ry Pot­ter dans la gare voi­sine, mais je n’oublierai pas la prochaine fois !

    Mélis­sa : Tu as envie de le pren­dre ? (il est entamé, mais, euh.... Il faudrait que je passe une année à la mai­son pour me con­sacr­er aux car­nets en retard avant de repar­tir où que ce soit !)

  75. Matthew : oh la Reine est passée à un moment où il n’y avait pas encore grand monde. La foule c’est juste pour les gardes ! Pour ma part, c’est un peu réd­hibitoire, si. Dis­ons que pour que ça soit intéres­sant, il faut être là très en avance à atten­dre pour garder une bonne place... et per­dre ain­si sa mat­inée ! En semaine, ce doit être plus sim­ple, cela dit.

    Lucie : tu as fait quoi ? je pen­sais naïve­ment à « anglais ».

  76. Non non pas fait des études d’anglais meme si j’aurai bien aimé. J’ai fait sci­ences po. Alors for­cé­ment mes amis sont tres poli­tisés...

  77. Mar­tine : Oh je lui ai bien rap­pelé qu’il avait sa bière et moi pas ma tarte, et qu’il allait m’aider à manger la tourte ! nan­maisoh !

    liloulivi : Time Out je ne con­nais pas du tout, je vais aller regarder !

    Annabelle : oh il a bien demandé « apple » et pas juste « pie », mais dans le brouha­ha et la musique à fond...
    C’est mignon le steack tartare 😉

    Fab­rice : je lis sou­vent qu’il est moral­isa­teur, mais je ne dois pas lire les bons, parce que jusqu’à présent c’est tout au plus des blagues vaseuses... D’un autre côté, je trou­ve ça plutôt bien que l’auteur se mouille un peu de donne un avis.

    Tra­vailler à Dubaï : qu’est ce que vous reprochez à Lon­dres ? Parce que bon, en théorie, si on sup­porte Dubaï, on devrait aimer toutes les grandes villes européennes, non ?

  78. Elle est super jolie la pho­to ! C’est pris de quel parc ? (oui, j’ai honte, je suis à Lon­dres et je recon­nais pas l’endroit d’où ça a été pris!).
    Pour revenir sur ce qui se dis­ait dans les com­men­taires, c’est vrai que Lon­dres coûte très cher ! Heureuse­ment il y a pas mal de bons plans, il faut juste pass­er du temps à les chercher. J’en ai un pour le loge­ment mais j’hésite presque à le partager parce que c’est presque de la fausse bonne idée...Kensington et Hamp­stead, je crois que tu peux pas taper dans plus cher que ça, mais c’est des jolis quartiers 🙂

  79. Lucie n°2 (;)), je crois que c’est green park ou st james.
    Kens­ing­ton, que veux-tu j’ai des goûts de luxe... Le pire, c’est que c’est vrai­ment ce que j’ai trou­vé de moins cher, le reste était plein ! Mais je veux bien ta fausse bonne idée/bon plan pour la prochaine fois, au moins pour rire, parce que je ne le sens pas trop !

  80. Tu peux regarder mon dernier post, je l’ai décrite...j’ai pas mis de pho­to – auto cen­sure 🙂 . En vrai c’est une bonne idée mais c’est juste qu’on en a pour son argent et que des fois la vie en com­mu­nauté sa tape sur le sys­tème ! Par con­tre c’est pour habiter, je sais qu’ils ont des loge­ments tem­po­raires mais c’est très aléa­toire. (Lucie n°2 ça me va 🙂 )

  81. Haha ! C’est nor­mal, c’est grâce à toi que je suis là, c’est toi qui m’a par­lé de Madame Oreille en pre­mier ! J’avais pas vrai­ment eu le temps de lire sérieuse­ment ce blog depuis la dernière fois, mais là je suis à fond ! J’adore ! Mer­ci au pas­sage pour la décou­verte !

  82. Ça fait plus de 10 ans que j’ai été à Lon­dres et s’il y a bien quelque chose dont je me sou­viens c’est que la nour­ri­t­ure y était...heum, très ordi­naire dis­ons (même les pâtes étaient sèch­es). Mal­heureuse­ment à 13 ans, je ne con­nais­sais pas la déli­cieuse cui­sine indi­enne et quand j’y pense, là bas ça ne doit pas man­quer ! Côté hôtel c’était super cher et petit (mais Lon­dres est sup­posée être une des villes les plus chères au monde de toute façon, non?). Par con­tre, Lon­dres s’est fait ample­ment par­don­ner avec son immense British Muse­um gra­tu­it et si intéres­sant 🙂 Bon, je m’en vais pren­dre un thé.

  83. Coucou Aurélie,

    Je ne sais pas si ça provient de mon ordi­na­teur (Safari sur Mac) mais je n’arrive pas à visu­alis­er ton car­net, ça me dirige vers l’accueil de ton blog.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest