fbpx

Appareil hybride : prise en main de l’Olympus OM‑D EM-10.

Je ne vous par­le jamais des soirées de blogueurs ni des opéra­tions organ­isées pour la presse, mais je vais faire une excep­tion aujour­d’hui, parce que je pense que ça peut intéress­er nom­bre d’en­tre vous.

Il y a quelques semaines Olym­pus a donc organ­isé une opéra­tion amu­sante : met­tre des jour­nal­istes et des blogueurs dans des voitures décapota­bles pour un safari urbain dans les rues de Paris. Et si je vous en par­le, c’est parce que ce fut l’oc­ca­sion de tester un appareil hybride, le EM-10, équipé de l’op­tique M.Zuiko Dig­i­tal 14–42mm f/3,5–5,6 EZ Pan­cake (ce qui cor­re­spond à ce kit).

olympus001 olympus003 olympus002
Pho­tos à l’i­Phone, cliquez pour agrandir

L’OM-10 est disponible en noir et en argent (là, c’est donc la ver­sion argent), ce qui lui donne un char­mant look retro, mais l’essen­tiel n’est pas là. Testons plutôt ce qu’il offre sur le ter­rain !

Appareil hybride, le meilleur choix pour les voyageurs ?

Un hybride c’est quoi ? C’est un boiti­er com­pact, avec objec­tifs inter­change­ables. Ce n’est pas un reflex, car la visée ne se fait pas à tra­vers l’ob­jec­tif. En gros, les appareils hybrides promet­tent la qual­ité avec un encom­bre­ment réduit, ce qui, sur le papi­er, serait idéal pour nous, les pho­tographes voyageurs. Dans les faits, j’ai tou­jours trou­vé le con­cept intéres­sant, mais le parc réduit d’op­tiques disponibles m’a longtemps dis­suadée. Pour­tant, depuis le lance­ment de ces appareils, le choix s’est vrai­ment étof­fé. A l’heure actuelle, pour quelqu’un qui part sur un voy­age au long cours, ce pour­rait être le meilleur choix. Le grand frère de l’EM-10, l’EM‑1 est trop­i­cal­isé. Je vais essay­er de le tester sur une de mes prochaines des­ti­na­tions, mais c’est prob­a­ble­ment lui que je vous con­seillerai (tout du moins à ceux qui ont le bud­get !). Ver­dict dans quelques semaines !

La prise en main de l’appareil

La prise en main est somme toute assez facile. Pour être hon­nête, quand on me met dans les mains autre chose que du Canon, je suis per­due, et j’ai donc for­cé­ment mis quelques min­utes à far­fouiller dans les menus, à essay­er tous les bou­tons, etc. jusqu’à avoir à peu près l’ap­pareil en main (en tout cas suff­isam­ment pour tester quelques images). On retrou­ve en fait tout ce qu’on a déjà sur les reflex : les modes, les réglages, la molette pour gér­er l’ex­po­si­tion, etc. Rien de plus sim­ple, au final.

Il y a quand même quelques détails aux­quels j’ai eu du mal à me faire.
Pre­mière­ment, le for­mat des images. C’est un détail, et c’est pure­ment cul­turel, mais j’aime le for­mat que pro­duit mon reflex. C’est une ques­tion d’habi­tude, et il est dif­fi­cile pour moi de cadr­er quand je me retrou­ve avec un for­mat moins allongé.
Ensuite, l’ob­jec­tif est à zoom motorisé, ce qui le rend un peu lent (on tourne la molette et on attend qu’il se mette en place).
Enfin, l’ob­jec­tif était un poil long pour moi qui suis tout le temps avec un ultra grand angle sur mon full frame (le cap­teur de l’EM-10 étant plus petit, on n’a pas le même recul). Bref, il faudrait pren­dre un objec­tif de la gamme supérieure (pour ne pas avoir un zoom motorisé) et un autre range de focale (dans mon cas, au vu de mes habi­tudes).

Je n’ai eu qu’un pépin. Trois min­utes après qu’on m’ait prêté le boiti­er, voici que la bat­terie tombe en rade. Je n’ai pas fait atten­tion, mais en la changeant, j’ai réini­tial­isé tous les réglages de l’ap­pareil, dont le choix du RAW au lieu du jpeg. C’est cer­taine­ment une fausse manip » de ma part (j’imag­ine que les réglages ne se réini­tialisent pas réelle­ment à chaque change­ment de bat­terie !) mais ce fut très frus­trant de décou­vrir ça en ouvrant les pho­tos, une fois arrivée chez moi !

Les petits points forts de l’EM-10

Il y a des gad­gets (genre la fonc­tion fil­tres hideux pour faire des effets moches dès la prise de vue) puis il y a des petits trucs utiles. L’écran ori­entable, par exem­ple, on s’en passe quand on en n’a pas, mais c’est quand même plaisant quand il est là, et qu’on ne doit plus se pencher, ou qu’on peut pho­togra­phi­er à bout de bras.
Autre petit détail finale­ment très pra­tique : la con­nex­ion au smart­phone. Il suf­fit d’in­staller l’ap­pli­ca­tion sur son télé­phone et de bidouiller les menus de l’ap­pareil. On peut alors récupér­er cer­taines images sur le télé­phone (là, mon côté blogueuse se dit que ça peut servir quand on veut envoy­er une image sur les réseaux soci­aux sans atten­dre de retrou­ver son ordi) et surtout, on peut pilot­er l’ap­pareil à dis­tance. En clair, on voit le cadre de l’ap­pareil pho­to sur le smart­phone, et on déclenche depuis l’ap­pli­ca­tion (oui, ça peut servir en vidéo sur­veil­lance ou pour faire des blagues pour­ries (même si la portée ne per­met pas de s’éloign­er trop de l’ap­pareil non plus) mais on peut aus­si imag­in­er des choses plus créa­tives...).

Et maintenant, quelques images

Oui, parce que finale­ment, c’est encore ça le plus impor­tant ! Les images ci-dessous sont donc les jpeg issus de l’ap­pareil. Je ne les ai presque pas mod­i­fiés, à l’exception d’un peu de con­traste (mais j’ai appliqué les mêmes (petits) réglages à toutes les images).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Là, je voulais voir ce que don­nait un gros con­tre jour...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ade­line, dans un rétro­viseur pas très pro­pre, pour tester la faible pro­fondeur de champs

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Donc Olym­pus avait mis des gros ani­maux col­orés partout dans Paris (et je trou­ve ça assez amu­sant !)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On peut ren­tr­er des courbes directe­ment dans l’ap­pareil, pour gér­er les con­trastes à la prise de vue. (Mais je con­tin­uerai de préfér­er shoot­er en RAW et dévelop­per mes pho­tos plutôt que de faire ce genre de choses, trop casse-gueule à mon goût)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ade­line et Bruno, avec leurs EM-10 noir et argent

28 Commentaires

  1. Super arti­cle.

    Effec­tive­ment, je reste aus­si dubi­tatif avec les fonc­tion­nal­ités de post-process direct à la prise de vue.

    Et con­cer­nant la bat­terie, au delà du pépin, elle tient bien, notam­ment par rap­port à un reflex ?

    1. Je ne l’ai pas eu assez longtemps en main pour me faire un avis sur la bat­terie, mal­heureuse­ment ! Il fau­dra atten­dra le test longue durée de l’EM‑1 !

  2. Ce safari à Paris devait être assez drôle à faire en effet ! C’est la pre­mière fois que j’en­tend par­lé d’un appareil hybride, ça a l’air pas mal du tout (je ne suis pas un pro de la pho­togra­phie)! L’ap­pli­ca­tion smart­phone doit être assez amu­sante à pren­dre en main, pour se pren­dre en pho­to dans un paysages, ça peut être excel­lent comme matériel !
    Mer­ci pour cette décou­verte de matériel, ton arti­cle est super, comme tou­jours j’ai envie de dire.

  3. Hey,
    J’tiens à nuancer l’ar­gu­ment « peut se con­necter au smart­phone » : je reluque pas tous les nou­veaux appareils qui sor­tent alors je peux pas don­ner une liste exhaus­tive, mais il y en a d’autres qui ont cette fonc­tion­nal­ité (le 70D par ex)(suis sure qu’en cher­chant, doit y avoir des com­pacts aussi)(enfin j’e­spère, parce que j’ai pas envie de chercher...)

    1. Cer­taine­ment. Ce n’é­tait pas « cet appareil est le seul à se con­necter », mais « c’est un petit plus ». La dernière GoPro a une appli sim­i­laire, d’ailleurs (mais avec un gros décalage). C’est quelque chose qu’on retrou­vera bien­tôt partout.

  4. Pour moi, pour la pho­to de voy­age, l’hy­bride est en effet vrai­ment idéal. J’ai longtemps eu des reflex Canon, puis Sony pour le dernier, et le jour ou un mal­otru m’a volé mon matos, je suis passé à l’hy­bride. D’abord un GH1 Pana, rem­placé il y a peu par l’Olym­pus OMD EM1 (qui est vrai­ment le grand frère de l’EM10, l’EM5 dif­fère assez peu de l’EM10).
    Je suis d’ac­cord avec toi sur quelques points :
    – Le for­mat 4/3, moi non plus je n’aime pas, je le règle tou­jours sur 3/2. c’est quelques pix­els per­dus sur le cap­teur, c’est vrai, mais bon, pas très grave.
    – Le zoom motorisé, c’est une hor­reur (sauf si on souhaite filmer avec). Du coup, je n’ai pas cette optique.
    – L’écran ori­entable, c’est extra, surtout pour le met­tre à l’hor­i­zon­tale et être ain­si comme avec un moyen for­mat.
    – Les optiques, c’é­tait un peu léger jusqu’il y a peu, mais plus main­tenant. J’ai avec mon EM1 un 14–40 f2.8 et un 35–100 f2.8. Bref, des zooms très lumineux et de grande qual­ité, le tout pour boiti­er plus 2 zooms f2.8 pesant à peine plus d’1.2 kg 🙂
    – Le point faible sur l’EM5 ou l’EM10, c’est l’aut­o­fo­cus sur des objets mou­vants. Pas de détec­tion de phase, mais juste de la détec­tion de con­traste, ça ne suit pas tou­jours très bien. Par con­tre, l’EM1 béné­fi­cie des deux tech­nolo­gies, et là, c’est un pur plaisir.
    Bref, quand je reprends en mains un Sony A700 (que j’avais avant), j’ai l’im­pres­sion d’avoir en main une enclume bien trop lourde et bien trop grosse 🙁 Du coup, je remercierais presque le mal­otru du début de l’his­toire !

    1. Oui, mon clavier a fourché, mais je voulais écrire EM‑1 (j’ai d’ailleurs cor­rigé grâce à toi ^^).

      Je sais que de nom­breux pho­tographes s’y met­tent, en com­plé­ment : ils gar­dent leur matos pour les « gros trucs » ou les trucs pro­fes­sion­nels, mais ont l’hy­bride à côté, pour les reportages, ou le plaisir. Et je peux les com­pren­dre, main­tenant qu’il y a du choix dans les optiques !

    2. bon­soir
      je viens de tomber sur cet article...très interéssé par l’EM 10 et lisant vos com­men­taires, j’aimerais savoir quelle est la perte en megapix­els si on pho­togra­phie en 3/2 plutôt qu’en 4/3..car moi non plus je n’aime pas trop ce format..mais j’aime bcp la prise en main de cet appareil...merci..!

      1. Loik,
        L’EM10 à une réso­lu­tion de 4608x3456 pix­els, soit 16 MP en 4/3. Si tu pass­es en 3/2, il a une réso­lu­tion de 4608x3072, soit 14.1 MP. Tu perds donc qua­si­ment 2MP.

          1. Hon­nête­ment, je ne pense pas qu’il faille raison­ner ain­si. En fait, les mégapix­els, on s’en fout un peut. Cer­tains reca­drent pour obtenir des for­mats car­ré­ment allongés, rap­pelant le panoramique. On pour­rait se dire qu’ils y per­dent, mais le but c’est que la pho­to, son cadre et son for­mat leur plaisent à la fin, non ?

            Juste pour la petite info : un jour, je me suis plan­tée dans mes réglages, et j’ai pris une pho­to en 5 ou 6 megapix­els au lieu de la ving­taine habituelle. Je ne l’ai vu que plus tard, trop tard. Sauf que j’adore cette pho­to. Du coup, je l’ai quand même tra­vail­lée, comme les autres. Tirée en A3, affichée sur le blog, etc. Per­son­ne n’a rien vu, et c’est la pho­to que la plu­part des gens préfèrent sur cette série 😉

          2. Oh que oui, une pho­to réussie, c’est une émo­tion qui passe, et les mégapix­els, pix­el peep­ing et autre n’y sont sou­vent pas pour grand-chose 🙂
            Le truc un peu dom­mage, c’est que ça ne marche pas à tous les coups. Régler son boiti­er sur 5MP n’est pas la garantie de faire une belle pho­to 😉 Désolé ... il faut tou­jours que je glisse une bêtise ici ou là ;-(

  5. Le plus gros avan­tage de l’hy­bride (et du micro 4/3 en par­ti­c­uli­er), c’est qu’avec un plus petit cap­teur les optiques sont aus­si tail­lées « mini ». On se retrou­ve avec des objec­tifs sou­vent lumineux 2 à 3 fois plus petits et plus légers que leurs homo­logues APS‑C (ne par­lons pas du Full Frame). La dif­férence autour du cou, pen­dant un trek ou sim­ple­ment en ville est énorme !
    Mon seul hic est con­cer­nant la qual­ité absolue de l’im­age, mais ce n’est qu’un juge­ment per­son­nel. J’ai un peu de mal avec le « ren­du » des couleurs et des détails du 4/3. J’au­rais adoré l’OMD pour mon tour du monde j’en suis sûr... mais finale­ment j’ai opté pour un hybride un peu plus gros (APS‑C) chez Fuji (et là je n’ai pas de regret niveau qual­ité -> mon Canon 7D est désor­mais « out »).

  6. « Un hybride c’est quoi ? C’est un boiti­er com­pact, avec objec­tifs inter­change­ables. Ce n’est pas un reflex, car la visée ne se fait pas à tra­vers l’objectif. »

    M’en­fin..!! Com­pact à obje­cifs inter­change­ables mais oui, pas à tra­vers l’ob­jec­tif mais non, enfin mais si !
    La seule visée qui ne passe pas « à tra­vers l’ob­jec­tif » c’est avec un viseur optique séparé. Toutes les autres visées passent par l’ob­jec­tif puis par un sys­tème optique (miroir & viseur prisme) ou numérique (écran ou viseure élec­tron­ique). Ce qui dif­féren­cie les hybrides des reflex c’est qu’ils n’ont pas la visée optique = miroir + prisme. Cer­tains n’ont même pas de viseur du tout, la visée ne passe que par l’écran du boiti­er.
    Avan­tage reflex = la taille du cap­teur & la qual­ité du viseur optique
    Avan­tage hybride = la com­pac­ité.

    Autre avan­tage que beau­coup sem­blent ignor­er, puisqu’ils se plaig­nent de l’of­fre réduite en objec­tifs : grâce à leurs car­ac­téris­tiques, les hybrides 4/3 et micro 4/3 (les autres je ne con­nais pas) peu­vent s’adapter avec une bague d’adap­ta­tion à toutes les gammes d’ob­jec­tifs ou presque. On y perd beau­coup d’au­toma­tismes et l’aut­o­fo­cus mais quel choix : il y a des mil­lions d’ob­jec­tifs de l’ère argen­tique à qui dor­ment dans des plac­ards !!

    1. > avan­tage reflex = la taille du cap­teur [...]

      Absol­u­ment pas : il y a des hybrides APS‑C et même des hybrides full frame !

  7. Deux mois, je crois, qu’en reportage j’ai tro­qué mon 5d et mon 7d pour un Olym­pus Omd em‑1. Et je ne risque pas de faire machine arrière.
    Enfin un appareil que je peux porter à bout de bras toute la journée sans avoir l’im­pres­sion de faire une séance de mus­cu. Ergonomie par­faite, prise en main idéale avec toutes les com­man­des au bon endroit. Un bou­ton pour chaque chose et un appareil que l’on « pilote » sans jamais avoir à pass­er par le menu.
    l’ob­jec­tif 12–40 f2.8 est l’un des plus piqué que j’ai eu entre les mains. Ren­du impec­ca­ble des couleurs (un peu cher, mais jolie fab­ri­ca­tion). Enfin le tout est trop­i­cal­isé ten­dance « extrême » ce qui donne un véri­ta­ble appareil de reportage qui n’a peur ni de l’eau, ni du sable.

    Reste le prob­lème de la réso­lu­tion. For­cé­ment 16 Mp c’est peu, très peu quand je com­pare par exem­ple aux 36 de mon Nikkon d800e, mais l’u­til­i­sa­tion n’est pas la même, 16mp c’est large­ment suff­isant pour la presse ou l’édi­tion et la qual­ité d’im­age est suff­isam­ment bonne pour sup­port­er les agran­disse­ments.

    bref, oui, je suis con­tent de mon nou­v­el out­il !

  8. Bon­jour, après avoir lu ce blog (et d’autres avis), j’ai acheté cet hybride Olym­pus il y a 3 mois et j’y vois bien des avan­tages par rap­port à mon Reflex Nikon d5100. Par con­tre, j’ai un prob­lème, je n’ar­rive pas à utilis­er mes ver­sions de Cam­era Raw, ni LR pour déraw­tis­er les fichiers ORF. Quel logi­ciel utilisez-vous ? Mer­ci.

  9. Bon­jour,
    Jusqu’à tout à l’heure j’é­tais par­ti pour m’a­cheter ce M10, et là je tombe sur une petite phrase qui m’a découragé : il met­trait « 2 sec­on­des » pour ouvrir son objec­tif ... 😮 ! Et donc, même si l’APN pend au coup et qu’un oiseau rare me sur­v­ole, je ne l’au­rais jamais dans l’ob­jec­tif à temps si l’ob­jec­tif n’est pas sor­ti.
    Je vous remer­cie pour votre avis, et si vous avez en tête un autre hybride plus rapi­de et aus­si per­for­mant que ce M10, mer­ci bien de m’en faire part. Cor­diale­ment.

    1. > il met­trait « 2 sec­on­des » pour ouvrir son objec­tif.

      « son objec­tif » ? C’est un appareil à objec­tif inter­change­able : cer­tains objec­tifs sont des zooms qui néces­si­tent plus ou moins de temps pour se déploy­er (ceci est vrai même avec n’im­porte quel reflex), d’autres sont des focales fix­es à la mise en route instan­ta­née après allumage de l’ap­pareil.

      Vous avez dû lire ce test des Numériques où il est dit :
      « Cette célérité générale n’est gâchée (tout est relatif) que par les 2 sec­on­des néces­saires au zoom pan­cake pour se déploy­er. »

      Seule­ment ils ajoutent aus­si :
      « Si vous optez pour un autre objec­tif — l’E-M10 existe égale­ment nu ou en kit avec le 14–42mm clas­sique, mécanique — l’al­lumage est qua­si­ment instan­ta­né. »

  10. Salut à tous et à toutes.
    Bien foutu les arti­cles de notre petite Globe-(Oups!) Blog-trot­teuse, ...pour une fille ! Rôôh­hh !
    Plus sérieuse­ment, quelqu’un pour­rait m’ex­pli­quer l’in­térêt d’avoir un boiti­er qui se met en route en moins d’une sec­onde ?
    Pour le déclenche­ment, c’est évi­dent et tout le monde est d’ac­cord, mais pour tir­er (shoot­er) le por­trait à un ptéro­dactyle qui passe par hasard au dessus de notre tête, ben...si on est pas « ready » c’est qu’on doit encore potass­er le manuel du bon chas­seur d’im­ages !
    Autrement pour les Lucky Luke de Pix­el-City, y’a ça :
    CZ75, fab­ri­ca­tion Tchèque, en mode rafale, c’est une tuerie, si on le rate avec ça, ...faut lâch­er l’af­faire !
    http://www.kipub.com/pistolets/index1.html
    Allez, trêves de choses sérieuses...Tu peux zap­per ce com Miss, c’é­tait juste un p’tit bil­let d’humeur...vagabonde !
    Bon blog !

  11. mer­ci !!! je suis blogueuse et cherche juste­ment à chang­er d’ap­pareil !! peux tu me dire si on peut faire facile­ment des flous d’ar­riere plan avec cet appareil ? et si cet appareil est pré­con­isé pour les enfants (qui bougent tout le temps ) ? mer­ci mer­ci pour l’aide que tu voudras bien m’ap­porter !

    1. Je chercher égale­ment un appareil et suit proche de m’a­cheter le Em10 avec éventuelle­ment un fixe lumineux Sig­ma.
      Je pense que tu peux con­sid­ér­er qu’avec un objec­tif lumineux, tu pour­ras facile­ment avec du bokeh.
      Par con­tre, con­cer­nant les sujets mou­vants, je demande aus­si avis des con­nais­seurs.
      En effet, j’aimerais un appareil qui puisse quand même gér­er un min­i­mum les pho­tos d’en­fants et de chiens.
      Mer­ci d’a­vance pour vos avis 🙂

  12. Mer­ci pour votre arti­cle !
    Je viens de m’a­cheter cet appareil après avoir beau­coup lu. J’ado­rais les pho­tos N&B de mon Sony avec 1 seule couleur qui ressor­tais (oui, un gad­get, mais que j’aimais bcp). Vis­i­ble­ment sur l’Olym­pus M10, le N&B est en gros grain et sans pos­si­bil­ité d « fil­tre » 1 couleur (je ne sais pas si je suis claire)... Auriez vous des astuces à me con­seiller ?

  13. Mer­ci pour tous tes arti­cles tou­jours très intéres­sants !
    J’ai d’ailleurs acheté ce même appareil pour mon voy­age en Asie (actuelle­ment au Viet­nam).
    Toute­fois je ne parviens pas à faire de panor­ma ... Com­ment faut-il faire ??

    Mer­ci !!

  14. Hey super arti­cle
    Nous avons le même appareil mais une ques­tion reste en sus­pens com­men fait tu pour pren­dre des pho­tos de la Voie lac­tée ?
    Tu seras sur­ment’ nous éclair­er
    Mer­ci d’avance

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest