fbpx

Appareil hybride : prise en main de l’Olympus OM‑D EM-10.

par Madame Oreille

Je ne vous par­le jamais des soirées de blogueurs ni des opéra­tions organ­isées pour la presse, mais je vais faire une excep­tion aujour­d’hui, parce que je pense que ça peut intéress­er nom­bre d’en­tre vous.

Il y a quelques semaines Olym­pus a donc organ­isé une opéra­tion amu­sante : met­tre des jour­nal­istes et des blogueurs dans des voitures décapota­bles pour un safari urbain dans les rues de Paris. Et si je vous en par­le, c’est parce que ce fut l’oc­ca­sion de tester un appareil hybride, le EM-10, équipé de l’op­tique M.Zuiko Dig­i­tal 14–42mm f/3,5–5,6 EZ Pan­cake (ce qui cor­re­spond à ce kit).

olympus001 olympus003 olympus002
Pho­tos à l’i­Phone, cliquez pour agrandir

L’OM-10 est disponible en noir et en argent (là, c’est donc la ver­sion argent), ce qui lui donne un char­mant look retro, mais l’essen­tiel n’est pas là. Testons plutôt ce qu’il offre sur le terrain !

Appareil hybride, le meilleur choix pour les voyageurs ?

Un hybride c’est quoi ? C’est un boiti­er com­pact, avec objec­tifs inter­change­ables. Ce n’est pas un reflex, car la visée ne se fait pas à tra­vers l’ob­jec­tif. En gros, les appareils hybrides promet­tent la qual­ité avec un encom­bre­ment réduit, ce qui, sur le papi­er, serait idéal pour nous, les pho­tographes voyageurs. Dans les faits, j’ai tou­jours trou­vé le con­cept intéres­sant, mais le parc réduit d’op­tiques disponibles m’a longtemps dis­suadée. Pour­tant, depuis le lance­ment de ces appareils, le choix s’est vrai­ment étof­fé. A l’heure actuelle, pour quelqu’un qui part sur un voy­age au long cours, ce pour­rait être le meilleur choix. Le grand frère de l’EM-10, l’EM‑1 est trop­i­cal­isé. Je vais essay­er de le tester sur une de mes prochaines des­ti­na­tions, mais c’est prob­a­ble­ment lui que je vous con­seillerai (tout du moins à ceux qui ont le bud­get !). Ver­dict dans quelques semaines !

La prise en main de l’appareil

La prise en main est somme toute assez facile. Pour être hon­nête, quand on me met dans les mains autre chose que du Canon, je suis per­due, et j’ai donc for­cé­ment mis quelques min­utes à far­fouiller dans les menus, à essay­er tous les bou­tons, etc. jusqu’à avoir à peu près l’ap­pareil en main (en tout cas suff­isam­ment pour tester quelques images). On retrou­ve en fait tout ce qu’on a déjà sur les reflex : les modes, les réglages, la molette pour gér­er l’ex­po­si­tion, etc. Rien de plus sim­ple, au final.

Il y a quand même quelques détails aux­quels j’ai eu du mal à me faire.
Pre­mière­ment, le for­mat des images. C’est un détail, et c’est pure­ment cul­turel, mais j’aime le for­mat que pro­duit mon reflex. C’est une ques­tion d’habi­tude, et il est dif­fi­cile pour moi de cadr­er quand je me retrou­ve avec un for­mat moins allongé.
Ensuite, l’ob­jec­tif est à zoom motorisé, ce qui le rend un peu lent (on tourne la molette et on attend qu’il se mette en place).
Enfin, l’ob­jec­tif était un poil long pour moi qui suis tout le temps avec un ultra grand angle sur mon full frame (le cap­teur de l’EM-10 étant plus petit, on n’a pas le même recul). Bref, il faudrait pren­dre un objec­tif de la gamme supérieure (pour ne pas avoir un zoom motorisé) et un autre range de focale (dans mon cas, au vu de mes habitudes).

Je n’ai eu qu’un pépin. Trois min­utes après qu’on m’ait prêté le boiti­er, voici que la bat­terie tombe en rade. Je n’ai pas fait atten­tion, mais en la changeant, j’ai réini­tial­isé tous les réglages de l’ap­pareil, dont le choix du RAW au lieu du jpeg. C’est cer­taine­ment une fausse manip » de ma part (j’imag­ine que les réglages ne se réini­tialisent pas réelle­ment à chaque change­ment de bat­terie !) mais ce fut très frus­trant de décou­vrir ça en ouvrant les pho­tos, une fois arrivée chez moi !

Les petits points forts de l’EM-10

Il y a des gad­gets (genre la fonc­tion fil­tres hideux pour faire des effets moches dès la prise de vue) puis il y a des petits trucs utiles. L’écran ori­entable, par exem­ple, on s’en passe quand on en n’a pas, mais c’est quand même plaisant quand il est là, et qu’on ne doit plus se pencher, ou qu’on peut pho­togra­phi­er à bout de bras.
Autre petit détail finale­ment très pra­tique : la con­nex­ion au smart­phone. Il suf­fit d’in­staller l’ap­pli­ca­tion sur son télé­phone et de bidouiller les menus de l’ap­pareil. On peut alors récupér­er cer­taines images sur le télé­phone (là, mon côté blogueuse se dit que ça peut servir quand on veut envoy­er une image sur les réseaux soci­aux sans atten­dre de retrou­ver son ordi) et surtout, on peut pilot­er l’ap­pareil à dis­tance. En clair, on voit le cadre de l’ap­pareil pho­to sur le smart­phone, et on déclenche depuis l’ap­pli­ca­tion (oui, ça peut servir en vidéo sur­veil­lance ou pour faire des blagues pour­ries (même si la portée ne per­met pas de s’éloign­er trop de l’ap­pareil non plus) mais on peut aus­si imag­in­er des choses plus créatives...).

Et maintenant, quelques images

Oui, parce que finale­ment, c’est encore ça le plus impor­tant ! Les images ci-dessous sont donc les jpeg issus de l’ap­pareil. Je ne les ai presque pas mod­i­fiés, à l’exception d’un peu de con­traste (mais j’ai appliqué les mêmes (petits) réglages à toutes les images).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Là, je voulais voir ce que don­nait un gros con­tre jour...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ade­line, dans un rétro­viseur pas très pro­pre, pour tester la faible pro­fondeur de champs

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Donc Olym­pus avait mis des gros ani­maux col­orés partout dans Paris (et je trou­ve ça assez amusant !)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On peut ren­tr­er des courbes directe­ment dans l’ap­pareil, pour gér­er les con­trastes à la prise de vue. (Mais je con­tin­uerai de préfér­er shoot­er en RAW et dévelop­per mes pho­tos plutôt que de faire ce genre de choses, trop casse-gueule à mon goût)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ade­line et Bruno, avec leurs EM-10 noir et argent

Poursuivre la lecture vers un autre article..

28 commentaires

Sébastien 5 mai 2014 - 10:57

Super arti­cle.

Effec­tive­ment, je reste aus­si dubi­tatif avec les fonc­tion­nal­ités de post-process direct à la prise de vue. 

Et con­cer­nant la bat­terie, au delà du pépin, elle tient bien, notam­ment par rap­port à un reflex ?

Répondre
Oreille 12 mai 2014 - 16:33

Je ne l’ai pas eu assez longtemps en main pour me faire un avis sur la bat­terie, mal­heureuse­ment ! Il fau­dra atten­dra le test longue durée de l’EM‑1 !

Répondre
Damien 5 mai 2014 - 15:54

Ce safari à Paris devait être assez drôle à faire en effet ! C’est la pre­mière fois que j’en­tend par­lé d’un appareil hybride, ça a l’air pas mal du tout (je ne suis pas un pro de la pho­togra­phie)! L’ap­pli­ca­tion smart­phone doit être assez amu­sante à pren­dre en main, pour se pren­dre en pho­to dans un paysages, ça peut être excel­lent comme matériel !
Mer­ci pour cette décou­verte de matériel, ton arti­cle est super, comme tou­jours j’ai envie de dire.

Répondre
mercre 5 mai 2014 - 20:10

Hey,
J’tiens à nuancer l’ar­gu­ment « peut se con­necter au smart­phone » : je reluque pas tous les nou­veaux appareils qui sor­tent alors je peux pas don­ner une liste exhaus­tive, mais il y en a d’autres qui ont cette fonc­tion­nal­ité (le 70D par ex)(suis sure qu’en cher­chant, doit y avoir des com­pacts aussi)(enfin j’e­spère, parce que j’ai pas envie de chercher...)

Répondre
Oreille 12 mai 2014 - 16:36

Cer­taine­ment. Ce n’é­tait pas « cet appareil est le seul à se con­necter », mais « c’est un petit plus ». La dernière GoPro a une appli sim­i­laire, d’ailleurs (mais avec un gros décalage). C’est quelque chose qu’on retrou­vera bien­tôt partout.

Répondre
Laurent 6 mai 2014 - 21:46

Pour moi, pour la pho­to de voy­age, l’hy­bride est en effet vrai­ment idéal. J’ai longtemps eu des reflex Canon, puis Sony pour le dernier, et le jour ou un mal­otru m’a volé mon matos, je suis passé à l’hy­bride. D’abord un GH1 Pana, rem­placé il y a peu par l’Olym­pus OMD EM1 (qui est vrai­ment le grand frère de l’EM10, l’EM5 dif­fère assez peu de l’EM10).
Je suis d’ac­cord avec toi sur quelques points :
– Le for­mat 4/3, moi non plus je n’aime pas, je le règle tou­jours sur 3/2. c’est quelques pix­els per­dus sur le cap­teur, c’est vrai, mais bon, pas très grave.
– Le zoom motorisé, c’est une hor­reur (sauf si on souhaite filmer avec). Du coup, je n’ai pas cette optique.
– L’écran ori­entable, c’est extra, surtout pour le met­tre à l’hor­i­zon­tale et être ain­si comme avec un moyen format.
– Les optiques, c’é­tait un peu léger jusqu’il y a peu, mais plus main­tenant. J’ai avec mon EM1 un 14–40 f2.8 et un 35–100 f2.8. Bref, des zooms très lumineux et de grande qual­ité, le tout pour boiti­er plus 2 zooms f2.8 pesant à peine plus d’1.2 kg 🙂
– Le point faible sur l’EM5 ou l’EM10, c’est l’aut­o­fo­cus sur des objets mou­vants. Pas de détec­tion de phase, mais juste de la détec­tion de con­traste, ça ne suit pas tou­jours très bien. Par con­tre, l’EM1 béné­fi­cie des deux tech­nolo­gies, et là, c’est un pur plaisir.
Bref, quand je reprends en mains un Sony A700 (que j’avais avant), j’ai l’im­pres­sion d’avoir en main une enclume bien trop lourde et bien trop grosse 🙁 Du coup, je remercierais presque le mal­otru du début de l’histoire !

Répondre
Oreille 12 mai 2014 - 16:39

Oui, mon clavier a fourché, mais je voulais écrire EM‑1 (j’ai d’ailleurs cor­rigé grâce à toi ^^).

Je sais que de nom­breux pho­tographes s’y met­tent, en com­plé­ment : ils gar­dent leur matos pour les « gros trucs » ou les trucs pro­fes­sion­nels, mais ont l’hy­bride à côté, pour les reportages, ou le plaisir. Et je peux les com­pren­dre, main­tenant qu’il y a du choix dans les optiques !

Répondre
loik 13 mai 2014 - 22:24

bon­soir
je viens de tomber sur cet article...très interéssé par l’EM 10 et lisant vos com­men­taires, j’aimerais savoir quelle est la perte en megapix­els si on pho­togra­phie en 3/2 plutôt qu’en 4/3..car moi non plus je n’aime pas trop ce format..mais j’aime bcp la prise en main de cet appareil...merci..!

Répondre
Laurent 14 mai 2014 - 14:37

Loik,
L’EM10 à une réso­lu­tion de 4608x3456 pix­els, soit 16 MP en 4/3. Si tu pass­es en 3/2, il a une réso­lu­tion de 4608x3072, soit 14.1 MP. Tu perds donc qua­si­ment 2MP.

Répondre
Loik 14 mai 2014 - 14:51

Mer­ci Laurent...j’y vois plus clair.

Répondre
Oreille 21 mai 2014 - 9:27

Hon­nête­ment, je ne pense pas qu’il faille raison­ner ain­si. En fait, les mégapix­els, on s’en fout un peut. Cer­tains reca­drent pour obtenir des for­mats car­ré­ment allongés, rap­pelant le panoramique. On pour­rait se dire qu’ils y per­dent, mais le but c’est que la pho­to, son cadre et son for­mat leur plaisent à la fin, non ?

Juste pour la petite info : un jour, je me suis plan­tée dans mes réglages, et j’ai pris une pho­to en 5 ou 6 megapix­els au lieu de la ving­taine habituelle. Je ne l’ai vu que plus tard, trop tard. Sauf que j’adore cette pho­to. Du coup, je l’ai quand même tra­vail­lée, comme les autres. Tirée en A3, affichée sur le blog, etc. Per­son­ne n’a rien vu, et c’est la pho­to que la plu­part des gens préfèrent sur cette série 😉

Laurent 21 mai 2014 - 21:43

Oh que oui, une pho­to réussie, c’est une émo­tion qui passe, et les mégapix­els, pix­el peep­ing et autre n’y sont sou­vent pas pour grand-chose 🙂
Le truc un peu dom­mage, c’est que ça ne marche pas à tous les coups. Régler son boiti­er sur 5MP n’est pas la garantie de faire une belle pho­to 😉 Désolé ... il faut tou­jours que je glisse une bêtise ici ou là ;-(

Actualité photo du 11 mai » Le Bloc Note 11 mai 2014 - 20:04

[…] Prise en main de l’Olympus OM‑D EM–10. […]

Répondre
voyage d'exception 23 mai 2014 - 23:59

Cette idée de prise de pho­to est super!! j’aime les pho­tos , ils sont supers !!

Répondre
M. Roucouldoux 24 mai 2014 - 10:58

Le plus gros avan­tage de l’hy­bride (et du micro 4/3 en par­ti­c­uli­er), c’est qu’avec un plus petit cap­teur les optiques sont aus­si tail­lées « mini ». On se retrou­ve avec des objec­tifs sou­vent lumineux 2 à 3 fois plus petits et plus légers que leurs homo­logues APS‑C (ne par­lons pas du Full Frame). La dif­férence autour du cou, pen­dant un trek ou sim­ple­ment en ville est énorme !
Mon seul hic est con­cer­nant la qual­ité absolue de l’im­age, mais ce n’est qu’un juge­ment per­son­nel. J’ai un peu de mal avec le « ren­du » des couleurs et des détails du 4/3. J’au­rais adoré l’OMD pour mon tour du monde j’en suis sûr... mais finale­ment j’ai opté pour un hybride un peu plus gros (APS‑C) chez Fuji (et là je n’ai pas de regret niveau qual­ité -> mon Canon 7D est désor­mais « out »).

Répondre
Steak 17 juin 2014 - 23:11

« Un hybride c’est quoi ? C’est un boiti­er com­pact, avec objec­tifs inter­change­ables. Ce n’est pas un reflex, car la visée ne se fait pas à tra­vers l’objectif. »

M’en­fin..!! Com­pact à obje­cifs inter­change­ables mais oui, pas à tra­vers l’ob­jec­tif mais non, enfin mais si !
La seule visée qui ne passe pas « à tra­vers l’ob­jec­tif » c’est avec un viseur optique séparé. Toutes les autres visées passent par l’ob­jec­tif puis par un sys­tème optique (miroir & viseur prisme) ou numérique (écran ou viseure élec­tron­ique). Ce qui dif­féren­cie les hybrides des reflex c’est qu’ils n’ont pas la visée optique = miroir + prisme. Cer­tains n’ont même pas de viseur du tout, la visée ne passe que par l’écran du boitier.
Avan­tage reflex = la taille du cap­teur & la qual­ité du viseur optique
Avan­tage hybride = la compacité.

Autre avan­tage que beau­coup sem­blent ignor­er, puisqu’ils se plaig­nent de l’of­fre réduite en objec­tifs : grâce à leurs car­ac­téris­tiques, les hybrides 4/3 et micro 4/3 (les autres je ne con­nais pas) peu­vent s’adapter avec une bague d’adap­ta­tion à toutes les gammes d’ob­jec­tifs ou presque. On y perd beau­coup d’au­toma­tismes et l’aut­o­fo­cus mais quel choix : il y a des mil­lions d’ob­jec­tifs de l’ère argen­tique à qui dor­ment dans des placards !!

Répondre
mahikeulbody 11 janvier 2015 - 19:23

> avan­tage reflex = la taille du capteur [...]

Absol­u­ment pas : il y a des hybrides APS‑C et même des hybrides full frame !

Répondre
gaspard 18 juin 2014 - 1:56

Deux mois, je crois, qu’en reportage j’ai tro­qué mon 5d et mon 7d pour un Olym­pus Omd em‑1. Et je ne risque pas de faire machine arrière.
Enfin un appareil que je peux porter à bout de bras toute la journée sans avoir l’im­pres­sion de faire une séance de mus­cu. Ergonomie par­faite, prise en main idéale avec toutes les com­man­des au bon endroit. Un bou­ton pour chaque chose et un appareil que l’on « pilote » sans jamais avoir à pass­er par le menu.
l’ob­jec­tif 12–40 f2.8 est l’un des plus piqué que j’ai eu entre les mains. Ren­du impec­ca­ble des couleurs (un peu cher, mais jolie fab­ri­ca­tion). Enfin le tout est trop­i­cal­isé ten­dance « extrême » ce qui donne un véri­ta­ble appareil de reportage qui n’a peur ni de l’eau, ni du sable.

Reste le prob­lème de la réso­lu­tion. For­cé­ment 16 Mp c’est peu, très peu quand je com­pare par exem­ple aux 36 de mon Nikkon d800e, mais l’u­til­i­sa­tion n’est pas la même, 16mp c’est large­ment suff­isant pour la presse ou l’édi­tion et la qual­ité d’im­age est suff­isam­ment bonne pour sup­port­er les agrandissements.

bref, oui, je suis con­tent de mon nou­v­el outil !

Répondre
Cache 14 octobre 2014 - 19:44

Bon­jour, après avoir lu ce blog (et d’autres avis), j’ai acheté cet hybride Olym­pus il y a 3 mois et j’y vois bien des avan­tages par rap­port à mon Reflex Nikon d5100. Par con­tre, j’ai un prob­lème, je n’ar­rive pas à utilis­er mes ver­sions de Cam­era Raw, ni LR pour déraw­tis­er les fichiers ORF. Quel logi­ciel utilisez-vous ? Merci.

Répondre
Robert 31 octobre 2014 - 22:10

Bon­jour,
Jusqu’à tout à l’heure j’é­tais par­ti pour m’a­cheter ce M10, et là je tombe sur une petite phrase qui m’a découragé : il met­trait « 2 sec­on­des » pour ouvrir son objec­tif ... 😮 ! Et donc, même si l’APN pend au coup et qu’un oiseau rare me sur­v­ole, je ne l’au­rais jamais dans l’ob­jec­tif à temps si l’ob­jec­tif n’est pas sorti.
Je vous remer­cie pour votre avis, et si vous avez en tête un autre hybride plus rapi­de et aus­si per­for­mant que ce M10, mer­ci bien de m’en faire part. Cordialement.

Répondre
mahikeulbody 11 janvier 2015 - 19:31

> il met­trait « 2 sec­on­des » pour ouvrir son objectif.

« son objec­tif » ? C’est un appareil à objec­tif inter­change­able : cer­tains objec­tifs sont des zooms qui néces­si­tent plus ou moins de temps pour se déploy­er (ceci est vrai même avec n’im­porte quel reflex), d’autres sont des focales fix­es à la mise en route instan­ta­née après allumage de l’appareil.

Vous avez dû lire ce test des Numériques où il est dit :
« Cette célérité générale n’est gâchée (tout est relatif) que par les 2 sec­on­des néces­saires au zoom pan­cake pour se déployer. »

Seule­ment ils ajoutent aussi :
« Si vous optez pour un autre objec­tif — l’E-M10 existe égale­ment nu ou en kit avec le 14–42mm clas­sique, mécanique — l’al­lumage est qua­si­ment instantané. »

Répondre
Thierry Le Terrible! 10 novembre 2014 - 11:59

Salut à tous et à toutes.
Bien foutu les arti­cles de notre petite Globe-(Oups!) Blog-trot­teuse, ...pour une fille ! Rôôhhh !
Plus sérieuse­ment, quelqu’un pour­rait m’ex­pli­quer l’in­térêt d’avoir un boiti­er qui se met en route en moins d’une seconde ?
Pour le déclenche­ment, c’est évi­dent et tout le monde est d’ac­cord, mais pour tir­er (shoot­er) le por­trait à un ptéro­dactyle qui passe par hasard au dessus de notre tête, ben...si on est pas « ready » c’est qu’on doit encore potass­er le manuel du bon chas­seur d’images !
Autrement pour les Lucky Luke de Pix­el-City, y’a ça :
CZ75, fab­ri­ca­tion Tchèque, en mode rafale, c’est une tuerie, si on le rate avec ça, ...faut lâch­er l’affaire !
http://www.kipub.com/pistolets/index1.html
Allez, trêves de choses sérieuses...Tu peux zap­per ce com Miss, c’é­tait juste un p’tit bil­let d’humeur...vagabonde !
Bon blog !

Répondre
Rosalie and co 4 juin 2015 - 12:45

mer­ci !!! je suis blogueuse et cherche juste­ment à chang­er d’ap­pareil !! peux tu me dire si on peut faire facile­ment des flous d’ar­riere plan avec cet appareil ? et si cet appareil est pré­con­isé pour les enfants (qui bougent tout le temps ) ? mer­ci mer­ci pour l’aide que tu voudras bien m’apporter !

Répondre
Marion 21 juin 2015 - 12:52

Je chercher égale­ment un appareil et suit proche de m’a­cheter le Em10 avec éventuelle­ment un fixe lumineux Sigma.
Je pense que tu peux con­sid­ér­er qu’avec un objec­tif lumineux, tu pour­ras facile­ment avec du bokeh.
Par con­tre, con­cer­nant les sujets mou­vants, je demande aus­si avis des connaisseurs.
En effet, j’aimerais un appareil qui puisse quand même gér­er un min­i­mum les pho­tos d’en­fants et de chiens.
Mer­ci d’a­vance pour vos avis 🙂

Répondre
Ségolène 16 décembre 2015 - 10:42

Mer­ci pour votre article !
Je viens de m’a­cheter cet appareil après avoir beau­coup lu. J’ado­rais les pho­tos N&B de mon Sony avec 1 seule couleur qui ressor­tais (oui, un gad­get, mais que j’aimais bcp). Vis­i­ble­ment sur l’Olym­pus M10, le N&B est en gros grain et sans pos­si­bil­ité d « fil­tre » 1 couleur (je ne sais pas si je suis claire)... Auriez vous des astuces à me conseiller ?

Répondre
Ségolène 16 décembre 2015 - 10:43

Outch, par­don pour les fautes... ( « ressor­tait »/ « de filtre »...)

Répondre
Marion 4 février 2017 - 17:45

Mer­ci pour tous tes arti­cles tou­jours très intéressants !
J’ai d’ailleurs acheté ce même appareil pour mon voy­age en Asie (actuelle­ment au Vietnam).
Toute­fois je ne parviens pas à faire de panor­ma ... Com­ment faut-il faire ??

Mer­ci !!

Répondre
Bost 13 février 2019 - 4:05

Hey super article
Nous avons le même appareil mais une ques­tion reste en sus­pens com­men fait tu pour pren­dre des pho­tos de la Voie lactée ?
Tu seras sur­ment’ nous éclairer
Mer­ci d’avance

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.