Acheter un appareil photo à l’étranger

Je sais que beau­coup d’entre vous se posent la ques­tion de l’achat de matériel pho­to pen­dant un voy­age. Cer­taines des­ti­na­tions, New York et Hong Kong en tête, évo­quent tout de suite des reflexs à prix réduits, et autres par­adis de l’objectif. Mais même à prix cassé pen­dant un voy­age, acheter un appareil pho­to reste un investisse­ment impor­tant, et cela mérite qu’on réfléchisse un peu.

L’année dernière, mon Belge et moi sommes par­tis pass­er un mois aux États-Unis. J’avais naturelle­ment prévu un pas­sage au B&H, à New York, le mag­a­sin qui ferait rêver n’importe quel pho­tographe : le plus grand choix de matériel pho­to que j’ai jamais vu (avec égale­ment des rayons vidéo, infor­ma­tique...). Imag­inez, rien que pour les trépieds, il doit y avoir plus d’une cen­taine de mod­èles !
Manque de bol, nous nous sommes bien ren­dus au mag­a­sin, mais pas pour le plaisir : mon reflex avait pris l’humidité et ne s’allumait plus, pile le jour de notre arrivée à New York. J’ai donc dû en acheter un nou­veau, et oubli­er l’idée de regarder les objec­tifs...

Depuis, ce reflex nous a suivi partout et fonc­tionne tou­jours très bien. Et vous enten­drez des dizaines de témoignages comme le mien. Pour­tant, ce n’est pas aus­si sim­ple que ça. Acheter du matériel pho­to en voy­age com­porte un cer­tain nom­bre de risques et d’inconvénients qu’il vaut mieux con­naître, pour éviter les mau­vais­es sur­pris­es, voire les arnaques.

 

Parlons d’abord des avantages

Il n’y en a qu’un, et pas des moin­dres, le prix ! En effet, les tax­es pour­ront être plus bass­es, le taux de change de l’euro favor­able, ou le prix sim­ple­ment plus sym­pa.

 

Les inconvénients ?

Pre­mière­ment, la garantie est sou­vent con­ti­nen­tale. Et quand, comme moi, on noie son appareil pho­to, on est con­tent de pou­voir le rap­porter dans un mag­a­sin physique (pour la petite his­toire, j’ai eu un ser­mon de la part du mon­sieur de la Fnac « en principe, l’eau ne ren­tre pas dans la garantie », mais ils me l’ont réparé quand même !). Dans cer­tains cas (chez cer­tains con­struc­teurs), on pour­ra quand même béné­fici­er de la garantie mais ça reste du cas par cas.

Ensuite, il y a la con­tre­façon. Il faut être incroy­able­ment vig­i­lent (j’y reviens en fin d’article).

Vous allez aus­si vous retrou­ver con­fron­té à d’autres normes. Pour repren­dre le cas de mon reflex acheté à New York, il filme en 24i/s, 30i/s ou 60i/s, alors qu’en Europe c’est 25 ou 50 (il fau­dra aus­si vous intéress­er aux his­toires de PAL et de NTSC...). De plus, le chargeur était fourni avec une prise améri­caine (en fait, le chargeur est le même, mais le cor­don change : ce n’est pas un vrai souci, dans le sens où il est com­mun à beau­coup d’appareils). Bref, plusieurs petits détails qui pour­ront quand même avoir leur impor­tance une fois ren­tré.

Et enfin, dès lors que vous achetez hors UE, vous êtes redev­able de la TVA française (on par­le d’usage per­son­nel hein, pas de l’importation de dizaines d’appareils pho­to !). Ain­si, lorsque vous allez à Ams­ter­dam (en Europe, les Pays-Bas et le Roy­aume-Uni sont les meilleurs endroits pour acheter du matériel), vous payez la TVA locale et vous ren­trez en France tran­quille­ment. Mais si vous être à Pékin, Hong Kong ou New York, vous devez pay­er la TVA en entrant sur le sol français.

Dans les faits, les con­trôles sont raris­simes, mais ils peu­vent l’exiger quelques années plus tard, et vous serez tou­jours en tort. Je vous laisse vous référ­er aux tableaux de la douane , mais sachez juste qu’il y a une fran­chise (300 ou 430 euros selon le mode de trans­port), et que la TVA s’ajoute à des frais de douane. Dans le cas d’un reflex, il n’y aura aucun droit de douane mais pour un camés­cope, ce sera 14%, à ajouter aux 19,6%, donc. Oui, la fameuse file « objets à déclar­er » quand on arrive à l’aéroport, elle sert à ça.
La douane peut donc exiger que vous prou­viez que la TVA a été payée sur vos achats. Petit rap­pel : inutile de trim­baler vos fac­tures, faites-vous faire une carte de libre cir­cu­la­tion.

Là, tout de suite, ça devient moins intéres­sant d’acheter à l’étranger son matériel pho­to, mais je vais quand même don­ner quelques con­seils aux téméraires radins qui s’y ris­queront !

 

Si vous achetez quand même

La pre­mière chose à faire est de s’informer sur les tax­es : le prix sera sou­vent affiché Hors Tax­es. Ain­si, vous pour­rez faire vos cal­culs en toute con­nais­sance de cause.

Ensuite, ren­seignez-vous avant, repérez les endroits où aller et les prix pra­tiqués. Si le prix est vrai­ment trop bas, ça peut indi­quer que l’affaire est louche. Con­cen­trez-vous sur les grandes enseignes ayant pignon sur rue plutôt que sur les bouis-bouis un peu plan­qués.

Méfiez-vous des imports sauvages. Cer­taines bou­tiques achè­tent à bas coût des pro­duits mal con­fec­tion­nés et vous les reven­dent sans vous prévenir. Méfiez-vous égale­ment des con­tre­façons et des appareils recon­di­tion­nés reven­dus comme neufs. Vous éviterez tout cela en allant faire vos achats dans un mag­a­sin con­nu.

N’attendez pas le dernier jour pour faire vos achats, au con­traire : il faut impéra­tive­ment le tester tant que vous êtes encore sur place ! Cer­tains vendeurs peu scrupuleux comptent sur le fait que le touriste décou­vri­ra la supercherie une fois chez lui, sans pos­si­bil­ité de se retourn­er con­tre la bou­tique. Et même si vous êtes passé par un grand mag­a­sin, vous pou­vez tou­jours avoir un coup de malchance : testez bien tout !

Enfin, véri­fiez égale­ment que vous avez des menus et de la doc­u­men­ta­tion dans une langue que vous pou­vez lire et com­pren­dre, ça peut servir !

28 Commentaires

  1. Atten­tion aus­si, tous les pays ne rem­boursent pas la TVA. Ce qui fait qu’on peut se retrou­ver dans le pays d’achat puis en France si on a vrai­ment pas de chance.

    Le change n’est plus à notre avan­tage main­tenant et la France est par­mi les pays les plus con­cur­ren­tiels pour le high­tech... De quoi décourager encore plus les radins 🙂 (notez que j’ai acheté y a 3 ans à Sin­gapour !).

    Une bonne affaire à faire est main­tenant de récupér­er la TVA en sor­tant de France pour ceux qui habit­eraient à l’étranger !

  2. Pour bien com­pren­dre, du coup chez BHpho­to, tu payes le prix T.T.C ou H.T ?

    Pour ma part je con­nais du monde qui y va et je ne serai pas con­tre le fait qu’il me ramène un petit Canon EF 40mm f/2.8

    Arti­cle très intéres­sant.

  3. Je croy­ais acheter du matériel cet été aux Etats-Unis mais en com­para­nt bien les prix je me suis apperçue que les prix France-US sont iden­tiques en ce moment à 20€ près. La seule bonne affaire que j’ai trou­vé c’est sur un réflex entrée de gamme.

  4. Moi je me demande com­ment on fait lorsque l’on habite à l’étranger ? Par exem­ple j’ai passé 9 mois en Aus­tralie, j’ai acheté mon reflex là bas. Je suis ren­trée 7 mois en France et là je vis à Lon­dres...
    Je me suis posée la ques­tion de la carte de cir­cu­la­tion, mais je devrais pay­er la tva en france alors que je n’y vis plus ?

  5. A tous : je vais tach­er d’éditer l’article dans la journée en rajoutant des infos sur les manières de récupér­er la TVA locale.

    Marie-Cécile : je ne sais pas ce que dit la loi bri­tan­nique, mais tu ne paies la TVA en France que lorsque c’est ton pays de rési­dence.

  6. Je ne m’étais jamais posé la ques­tion de frais de douane, mais la à vous lire j’aurais tou­jours une petite appréhen­sion avant de pass­er la douane doré­na­vant !

  7. Salut !

    C’est vrai que les ter­mes util­isés vari­ent d’un pays à l’autre et cela doit pos­er un défi lors du mag­a­si­nage. Toute­fois, je me demande s’il vaut mieux appren­dre les ter­mes français ou anglais de manière générale ? Par exem­ple est ce que ce sont les mêmes ter­mes qui sont util­isés à Hong Kong et à New-York ?

    Mer­ci !

  8. Per­so, je ne me suis jamais décidée à acheter, en ayant vécu en Chine, c’était pour­tant ten­tant...
    Un ami avait acheté une tablette à l’époque et c’est trou­vé bien embêté quand il a vu que tout le sys­tème d’exploitation était en chi­nois. Donc aucun gros achat pour moi.
    Je m’étais juste lais­sée ten­tée par un petit pola, plus gad­get que vrai appareil. Bon rap­port qual­ité prix 🙂

  9. Michael : ahah ! Franche­ment, le risque est mineur (faut juste pas être le 0.2%, comme tou­jours, ça n’arrive qu’aux autres jusqu’au jour où). Ils se con­cen­trent cer­taine­ment sur la con­tre­façon et les gens qui ramè­nent BEAUCOUP de matériel.

    Tewoz : dans quel genre de mag­a­sin ? (sous enten­du un équiv­a­lent fnac ?)

    Pierre : Le trépied, non, mais c’est val­able pour les optiques, l’ordi...

    Curieuse voyageuse : tu l’avais trou­vé facile­ment ? neuf ? idem pour les films ?

  10. @Marie-Cécile : comme j’ai vécu en Suisse après la France, et comme je suis main­tenant revenu en France, je peux te don­ner quelques élé­ments de réponse.
    Lors d’un démé­nage­ment inter­na­tion­al (genre France-Suisse pour com­mencer), tu dois faire un quit­tus fis­cal qui prou­ve que tu as bien tout payé (sol­de de tous comptes avec le Tré­sor Pub­lic en quelque sorte), c’est un des papiers demandés à la Douane pour faire pass­er les affaires (avec le per­mis de tra­vail suisse, le con­trat de tra­vail, ET SURTOUT la liste détail­lée des affaires que tu importes dans ton nou­veau pays...)
    Avec la liste détail­lée (com­prenant les prix, les dates d’achat, la valeur résidu­elle), les douaniers vont véri­fi­er si tu as des tax­es à pay­er.
    Je sais que dans le sens Suisse-France / France-Suisse, si tu as acheté tes affaires plus d’un an avant le démé­nage­ment, tu n’es pas redev­able des tax­es (import + TVA) de l’autre côté, par con­tre tout ce qui a été acheté dans l’année précé­dant le démé­nage­ment va devoir être importé avec tax­es.
    Ensuite tu as un beau papi­er tam­pon­né des douanes que tu peux ressor­tir en cas de con­trôle (enfin pren­dre la pho­to­copie sur soi et garder l’original en sûreté !)

    #my2­cents de tra­vailleur frontal­ier intéressé par les achats de matériel à l’étranger 😉

  11. J’ai acheté dans dif­férents types de bou­tique, chez l’équivalent Dar­ty (Fortress) c’est sur, mais assez cher, et j’ai acheté dans des petites bou­tiques, le tout est d’aller dans le bon quarti­er en fait.
    J’ai eu un prob­lème avec le SIGMA 10–20 mm f/3.5, le pre­mier que j’ai acheté ne fonc­tion­nait qu’une fois sur 2, il fal­lait que j’éteigne l’appareil, que je retire l’objectif puis que je le remette pour qu’il remarche, je l’ai rap­porté au mag­a­sin, ils n’en avaient plus donc ils ont téléphoné dans plein d’autres mag­a­sins pour me le trou­ver. Le nou­veau fonc­tionne encore très bien (acheté il y a 3 ans main­tenant)

  12. Il faut faire atten­tion avec le petit matériel tel que les cartes mémoires qui sont sou­vent con­tre­faites ...

    Elles ne sont pas chères mais elles ne sont pas fiables pour­tant elles sont très ressem­blantes avec les vraies

  13. J’avais acheté un Sig­ma 30mm en Indonésie qui avait un prob­lème de front focus... De retour, j’avais pris con­tact avec Sig­ma Suisse qui m’avait dit me charg­er le réglage mal­gré la garantie inter­na­tionale. Au final il me l’ont fait gratos !

    PS : Le matos est sou­vent moins cher en Suisse qu’en France.

  14. Mer­ci pour ce super arti­cle, moi qui me posait pile poil cette ques­tion puisque je pars a NYC same­di...
    Je crois que je vais dire aurevoir a mes idées d’achat d’objectif...

  15. Avec un peu de retard : les polas sont tres faciles a trou­ver en Chine, c est la grande mode, et pareil pour les films... tres facile a trou­ver aus­si. Il y a dans les grandes villes de Chine des cen­tres com­mer­ci­aux dedies aux appareils pho­to !

  16. Salut Madame Oreille !
    Je prends le sujet un peu tard. Je fais actuelle­ment un tour du monde. Pas mal intéressé par la pho­to, je pen­sais racheter un objec­tif (le 17–55 mm f/2,8 de Nikon) en Asie de l’est. 1300 € en France.
    Je suis en ce moment en Inde, Tokyo dans 15 jours puis Chine juste après (Pékin –> Viet­nam). J’ai aucune idée de quel pays pour­rait être le plus avan­tageux pour cet achat. Une petite idée ?
    Tokyo, Pékin, Shangai, Hong Kong..?
    Bien sûr j’acheterai dans une bou­tique qui soit un min­i­mum cor­recte.

    Mer­ci pour les con­seils !
    Julien

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest