regis_vignette

Régis et la sauvegarde des photos pendant un long voyage

Régis Matthey, aka Rgs_, est un jeune photographe passionné qui rentre tout juste d’un long voyage duquel il a ramené nombre de photos magnifiques (que vous pouvez retrouver sur le blog consacré à son voyage, ou sur son photoblog, entre autres).
Il a accepté de répondre à quelques questions, et je vous propose donc une première interview qui parle d’Australie, de van, et de la sauvegarde des photos, un point d’autant plus important que le voyage est long.

Tu préfères que je t’appelle Rgs_ ou Régis ?

Appelle-moi Régis, Rgs_ n’est qu’un pseudo pour ma présence online. Un acronyme dont je cherche toujours la signification et qui s’arrête pour le moment à « Recherche Graphique & Sociale », deux adjectifs que j’essaie de transposer dans mes images.

cliquez pour agrandir

Tu rentres donc d’un long voyage à travers l’Australie. Tu es resté combien de temps ? Tu nous en dis un peu plus sur ton parcours ?
Effectivement, je me suis octroyé 11 mois de voyage au travers de l’Australie (8 mois), de la Nouvelle-Zélande (10 semaines) et de l’Indonésie (1mois), pays originaire de ma mère, moitié de mes racines et proportionnellement 3/4 (voire plus) des membres de ma famille.

Tu avais pris le fameux « working holiday visa » ?

Les Suisses malheureusement ne bénéficient pas du Working Holiday Visa à l’instar des Français, Allemands, Hollandais, Taïwanais, ou Coréens. Donc je n’avais pas le droit de travailler contre rémunération.

Et en temps que passionné de photo, tu as pas mal mitraillé sur place, non ? Tu avais un projet précis en partant ?

Effectivement, près de 7000 déclenchements en 2011. Je vous dirai combien il en reste de « potables » après le tri, mais c’est le propre de tout photographe. Je n’avais pas de projet en partant si ce n’était de m’éclater et ramener de belles images. De ce fait je me suis retrouvé un peu dans la peau du voyageur-photographe plutôt que dans celle du photographe-voyageur (on en parlait ici, ndlr suggérée par l’interviewé). Mais, en cours de route, j’ai lancé mon Projet des 100′ : une photo par jour pour les 100 derniers jours de mon voyage suivant 7 thèmes qui allaient de la rencontre d’un  inconnu (Meet a Stranger) à Silhouette en passant par des auto-portraits.

Tu traitais donc tes photos directement pour les publier dans la foulée ?

Oui, j’ai voyagé avec un MacBook Pro 13″ dans le sac à dos.

Rentrons dans le vif du sujet : comment on s’organise pour stocker 7000 photos ? Tu as tout gardé sur ton Mac ? Gravé des DVD ?

A la base, j’avais prévu Pogoplug, un boîtier sur lequel on peut brancher n’importe quel Disque Dur Externe (abrégé DDE), voire même sa console de jeu, ainsi qu’un câble ethernet. Ce système permet d’accéder en lecture et écriture aux fichiers, musiques, photos, vidéos, contenus sur son DDE physiquement à la maison via n’importe quelle connexion au web et de manière sécurisée.
Prometteur sur papier, après quelques tentatives il parut illusoire de vouloir transférer des dizaines et des dizaines de Go avec les connexions et débits aléatoires qu’on trouve sur la route.
En parallèle, je voyageais avec un DDE de 1To mais ridicule en taille physique (11×7.5×1.5cm). Je le maintenais au dos de mon laptop avec du velcro. Ce qui était rigolo, car la chose attirait la curiosité des gens et ils me demandaient si ça tenait avec un aimant, chose que je n’essayerais sous aucun prétexte !
Ensuite, pour assurer la pérennité de mes images, j’ai acheté un deuxième DDE en Nouvelle-Zélande que j’ai envoyé en recommandé chez mes parents (après 2 mois de route), puis j’ai encore renouvelé la chose avant de partir en Indonésie.

Être dépendant d’internet pour son stockage peut en effet être problématique, surtout dans certaines régions. Ta technique des DDE qui partent par la poste me rappelle quelques récits de voyageurs qui envoyaient des CD gravés, mais c’était bien avant les RAW à 25Megapixels ! Tes disques sont arrivés sans problème chez tes parents ?

Je confesse que je n’ai pas eu le temps d’envoyer le second à la maison (départ un peu précipité de Perth où je n’ai réussi à vendre mon van que la veille de mon vol). Du coup je l’ai gardé avec moi en essayant de garder un DDE avec moi et l’autre à l’hôtel. Il me restait alors un mois de voyage et je faisais moins confiance à la poste indonésienne.
A ce propos, j’ai récemment vu une vidéo où certains hôtels « oublient » de changer le numéro « secret » du coffre qui reste par défaut… 0000.

Au final, dans ta configuration, tu n’avais pas besoin de beaucoup de cartes mémoires ?

J’ai tout fait avec une carte mémoire de 8Go et une batterie :p

Question piège : tu as donc toujours eu accès à de l’électricité, c’était un élément primordial dans le choix de tes hébergements ? (je pense plus à l’Indonésie qu’à l’Australie, bien sûr)

Deux problématiques se sont posées : l’accès à l’électricité, et l’accès à l’Internet. De ce fait, le plus compliqué fut lorsque je voyageais en van dans l’outback, en Australie. Je ne pouvais simplement pas charger le laptop dans le véhicule, alors je devais soit rester dans un vrai camping, une bibliothèque ou un café, ce qui ne court pas forcément la rue dans le désert…
A contrario, l’Indonésie est densément peuplée et je n’eus pas de problème de ce côté-là, hormis parfois la lenteur du débit.

As-tu testé les chargeurs solaires ? Ou les convertisseurs à brancher sur l’allume-cigare ?

Même si les panneaux solaires font partie de mes compétences professionnelles, je n’en ai pas emmené avec moi. Et, à vrai dire, je n’en ai pas eu la nécessité vitale. Quant aux convertisseurs, je n’en ai pas trouvé. Si vous partez en Inde ou en Afrique, peut-être que vous aurez l’utilité de ceci, la technologie vient du labo pour lequel je travaillais avant de partir.

Pour les lecteurs qui partent sur des périodes plus courtes, tu conseillerais quoi ?

Je n’ai pas vraiment de conseils pour ceux qui partiraient pour des périodes plus courte. Tout dépend de la destination et de la façon de voyager. Par contre, je préconise de sauvegarder ses photos sur au moins deux supports différents : disque dur, DVD, videur de carte, iPod, etc.

Tu as dû prendre beaucoup de photos, et en RAW, ça prend beaucoup d’espace disque. Du coup, est-ce que tu gardes tout, est-ce que tu en convertis quelques-unes, est-ce que tu supprimes les ratées ?

Les disques durs ne coûtent pas si cher que ça et j’ai aussi appris à moins déclencher. Une fois les images déchargées sur l’ordinateur, je faisais un tri sommaire pour supprimer les ratées techniquement mais je ne voulais rien supprimer définitivement avant d’être revenu. J’ai encore matière à progresser sur le flux de travail :)

Hé bien merci Régis, j’espère que les lecteurs auront appris des choses, ou au moins découvert ton univers photographique !

Merci à toi Aurélie pour cette entrevue. C’est un honneur pour moi d’être publié sur ton blog qui m’émerveille pour ses récits et ses images.

Si vous voulez en savoir plus sur mon univers :

  16 comments

  1. Ryfe972   •  

    Excellente interview!
    J’adore les photos prises ô_O’

    J’espère pouvoir en prendre d’aussi belles lors de mon futur trip Australien…

  2. Ryfe972   •  

    Ta photo : WON DER FUL ! :-)

    Oui, j’essaye de me mettre à la street, mais je reste un très gros amateur, comme tu as du lire sur mon blog. Et j’avoue qu’en regardant ton travail avec les quelques clichés partagés sur le blog de Mme Oreille, ça me rend très… humble! ô_O’

    Moi, j’arrive à Brisbane au milieu du mois prochain et ensuite commence mon road trip, pas encore du tout organisé. Je me dis que faire l’Australie dans le sens des aiguille d’une montre pourrait le faire.

    Contrairement à toi, j’ai mon WHV, don j’ai bien l’intention de travailler aussi (vaut mieux, vu l’état de mes économies)
    Et mon objectif, c’est de saisir avec mon boitier le maximum de souvenirs

    Chapeau pour ton travail en tout cas!

    Ps : Je suis désormais ton blog en RSS

  3. Niko-Photo   •  

    Ah ah chacun son tour régis pour l’interview ;)

    Plein de petites infos utiles et de biens belles images :D

  4. Bruno   •  

    J’avais déjà vu les photos de Régis qui sont… Magnifique ! J’aime beaucoup ce qu’il fait. D’ailleurs je trouve qu’il y a parfois des points commun avec ton style Oreille. Ca me rassure que je sois pas le seul à ne pas utiliser ma seconde batterie :-) Néanmoins j’ai un adaptateur allume-cigare -> 220v pour les pays où on compte louer un van (NZ, peut-être Australie et USA aussi).

  5. Ryfe972   •  

    Salut Bruno,

    Quand comptez-vous partir en Australie et en NZ, par curiosité ?

  6. Rgs_   •  

    Ryfe : essaye de planifier ton périple dans les grandes lignes pour te retrouver aux bons endroits à la bonne saison !
    Niko : Merci à toi, c’est toujours chouette d’en apprendre un peu plus sur les copains !
    Bruno : je viens de lire ton récit sur les Flores, j’ai salivé sur la photo du Ikan Bakar, le Gurame me manque…

  7. Oreille   •     La blogueuse

    Regis : encore merci d’avoir inauguré les interviews ici !

    Bruno : c’est possible, mais si j’aime ses photos, ce n’est peut-être pas par hasard ! ;) En tout cas, Regis me donne envie de plus sortir mes flashs !

  8. Oreille   •     La blogueuse

    Chrys : jamais ? même sans aller très loin ?

  9. bacri   •  

    Ce n’est pas un peu risqué une batterie et une carte?

  10. Oreille   •     La blogueuse

    Bacri : personnellement, je flipperai aussi ! Mais je pense que c’était adapté au voyage de Régis : un accès facile à l’électricité et donc la possibilité de vider la mémoire tous les jours, en chargeant la batterie tout aussi facilement…

  11. Rgs_   •  

    J’ai fait une randonnée de 7 jours sans accès à l’électricité et qu’avec une carte de 8Gb. Et bien ça t’apprends à faire des photos que lorsque l’occasion importe, c’est plutôt formateur ;)
    Le seul soucis c’est que tu oses moins faire des poses longues, mais je ne me rappèle pas être tombé en panne de batterie en 11 mois donc c’est pour dire !

  12. Oreille   •     La blogueuse

    Je vais bientôt publier un article sur « l’optimisation » de la durée d’une batterie (dans les cas où on ne peut pas recharger, justement), et c’est vrai que le type même d’utilisation peut faire varier le nombre de photos envisageables… Et avec la vidéo, c’est une catastrophe !
    Mais c’était un choix délibéré de ne pas prendre une deuxième batterie / carte pour le trek ?

  13. Rgs_   •  

    J’avais peut-être une carte de 4Gb qui trainait dans le sac « au cas où » mais je n’ai jamais acheté de seconde batterie… Elles auraient été plutôt dures à trouver en Tasmanie^^

  14. Sebaroudeur   •  

    Pour ma part je prends deux disques durs 2.5 pouces (un toshiba simple et un autre qui est étanche et antichoc), l’un dans le sac principal et l’autre dans le petit sac. Pour me prémunir d’un éventuel vol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>