Voyager sans quitter Paris : Il était une fois l’Orient Express, l’expo

Les trains me font rêver, vous le savez. Ce n’est pas pour rien que mon pre­mier voy­age fut le transsi­bérien. C’est un mode de voy­age que j’adore. Lent, con­tem­platif, favorisant les ren­con­tres, et en même temps telle­ment dif­férent d’un pays à l’autre. J’ai adoré les États-Unis en train, souf­fert en Inde, eu mal aux fess­es en Thaï­lande, hal­lu­ciné dans les Balka­ns, et tou­jours vécu des expéri­ences inou­bli­ables.

J’ai deux gros regrets, cepen­dant.

Le pre­mier, c’est d’être allée trop tard au Mali pour pou­voir pren­dre le Dakar-Bamako : le train bleu n’était déjà plus en cir­cu­la­tion. Et le deux­ième, c’est de ne pas avoir les moyens de m’offrir un tra­jet en Ori­ent Express, un train mythique.

Quant à mon sec­ond regret, j’ai pu un petit peu y remédi­er en vis­i­tant l’exposition Il était une fois l’Orient Express. C’est à l’Institut du Monde Arabe (Paris), du 4 avril au 31 août 2014, et ça coûte 10,5€ (8,5€ en tarif réduit).
Le con­cept de l’exposition est génial : sur le parvis de l’Institut du Monde Arabe, vous pou­vez vis­iter des wag­ons his­toriques de l’Orient Express, tous présen­tés avec une super scéno­gra­phie qui per­met de se met­tre dans l’ambiance, et de revivre les voy­ages. Un wag­on de luxe de 1929 (en même temps, ils sont tous lux­ueux...), une voiture restau­rant, un wag­on-bar (en 1929, il y avait un piano dans le wag­on-bar !), des voitures-lits... Et même une loco­mo­tive de 1922 (dont on ne voit mal­heureuse­ment que l’extérieur). On retrou­ve la déco bien con­nue des dif­férentes épo­ques de l’Orient Express, cristal Lalique, tapis­series de Gob­elins, velours et cuir venus de grandes maisons, pour aller avec les four­rures et malles Vuit­ton des pas­sagers.

IMG_6452 copie IMG_6453 copie IMG_6457 copie

IMG_6459 copie IMG_6466 copie IMG_6472 copie

IMG_6462 copie IMG_6463 copie

Un grand soin a été apporté aux acces­soires qui don­nent vie aux wag­ons, mais aus­si au son, dif­fusé en con­tinu. Si j’avais été seule, j’aurais pu me croire dans un train fan­tôme... Enfin, un peu partout, des petits écrans vidéo dif­fusent des extraits de films, l’Orient Express ayant été très présent dans la lit­téra­ture comme au ciné­ma (Agatha Christie et Hitchock en tête !). Il y a même un endroit où la scéno­gra­phie fait référence à ce fameux meurtre...

Ensuite, l’exposition, à l’intérieur de l’Institut, per­met de décou­vrir tous les détails autour du train et de son his­toire, du voy­age inau­gur­al en 1883, quand on met­tait plus de 80h à rejoin­dre Istan­bul (qui s’appelait Con­stan­tino­ple à l’époque), ces années où le Moyen-Ori­ent fai­sait rêver, atti­rant les archéo­logues de tous bor­ds. La Com­pag­nie des Wag­ons-Lits avait pour pro­jet de ren­dre acces­si­ble en train tout le Moyen-Ori­ent, jusqu’à Bag­dad, Téhéran, la Syrie, l’Egypte, mais aus­si de desservir l’Afrique du Nord. Mais les guer­res mon­di­ales mirent fin aux grands pro­jets de Nagel­mack­ers, l’ingénieur à l’origine de tout cela...

IMG_6492 copie IMG_6495 copie IMG_6481 copie

IMG_6479 copie IMG_6483 copie

Il était une fois l’Orient Express

A l’Institut du Monde Arabe, 1 Rue des Fos­sés Saint-Bernard, 75005 Paris
Une expo­si­tion organ­isée par l’IMA et la SNCF
Du 4 avril au 31 août 2014
Tar­ifs : 10,5€ / 8,5€ en tarif réduit
Toutes les infos sur le site de l’IMA

12 Commentaires

  1. A not­er qu’environ 5 asso­ci­a­tions en france font cir­culer des trains à vapeur com­prenant des véhicules de l’ex Com­pag­nie Inter­na­tionale des Wag­ons Lits : celà per­met de s’offrir un repas, ou juste un tra­jet comme à l’époque pour bien moins cher que le tra­jet de luxe pro­posé par le groupe Accor, actuel pro­prié­taire de la mar­que WL. Pour l’exemple, voir les sites inter­net de l’Ajecta, chemin de fer du Ver­man­dois, chemin de fer de la Vendée...

  2. L’idée de cette expo­si­tion est vrai­ment mag­nifique !!! ça per­met de savoir mieux et avoir une idée sur le Moyen Ori­ent !!

  3. Dans le nord de la france , j’avais eu l’occasion juste­ment de mon­ter dans un train comme ça pour quelques euros et c’est vrai que c’est à faire une fois dans sa vie 😉

    seul hic il fai­sait super froid et c’était vrai­ment mal isolé donc on a dû garder nos blousons durant le tra­jet mais c’était sym­pa 😉

  4. Il y a aus­si l’Indian Pacif­ic et le Ghan qui tra­verse l’Australie , l’un de Syd­ney à Perth, l’autre d’Adelaide à Dar­win.

    1. Y’a l’embarras du choix niveau trains qui font rêver... J’en ai quelques uns en amérique du sud, en inde et même un en Écosse, sur ma petite liste 😉

  5. J’ai repérée cette expo­si­tion il y a quelques semaines. J’ai même prévu un petit séjour à Paris pour pou­voir m’y ren­dre.
    Un vieux rêve d’enfant que de voir en vrai ce train mythique ! Je me sou­viens gamine, relisant le crime de l’orient express, m’imaginant dans les majestueuses toi­lettes des Dames déam­bulée au gré de ses couloirs...

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest