fbpx

Retourner à New-York

New York est une de mes grandes frus­tra­tions. Mon­sieur Oreille et moi y sommes allés il y a quelques années, lors d’un grand voy­age à tra­vers les Etats-Unis, mais rien ne s’était déroulé comme prévu. Nous avions per­du une journée à chercher un nou­v­el hôtel puis à me racheter un appareil pho­to, mon reflex étant décédé suite à une noy­ade trag­ique. Résul­tat, nous n’avions pas pu voir la ville comme je l’aurais voulu.

New York fait par­tie des rares grandes villes qui m’attire. C’est prob­a­ble­ment l’influence d’une jeunesse passée devant les séries télés, mais j’aimerais y pass­er plusieurs mois, décou­vrir chaque quarti­er en pro­fondeur, faire la fête sur un toit, décou­vrir à quoi ressem­ble leur Hal­loween, m’incruster dans une bande de pote pour Thangks­giv­ing, faire des cours­es de fix­ie à tra­vers Man­hat­tan.

Les Etats-Unis demeurent une de mes meilleures sur­pris­es de voy­age. Un pays dis­pro­por­tion­né, avec une var­iété de paysages et d’ambiances incroy­able, et des gens d’une gen­til­lesse inouïe. Je ne sais pas si c’est le fait de me voir appel­er « Hon­ey » ou « Sug­ar » après trois sec­on­des de con­ver­sa­tion, mais j’ai rarement ressen­ti une telle chaleur humaine. La facil­ité à com­mu­ni­quer aide sans doute, certes...

Alors, pourquoi ne pas y retourn­er ? C’est en pro­jet, for­cé­ment (et l’excellent livre de Gas­pard Wal­ter ne fait que con­firmer mon envie d’aller y pass­er quelques semaines). J’idéalise cer­taine­ment New York, mais je garde l’impression d’une ville qui rend créatif, où les ren­con­tres créent des émul­sions con­stam­ment, où on a presque l’impression que tout est pos­si­ble. Tant qu’on paie son loy­er.

Et c’est là que le bas blesse. Trou­ver un bil­let d’avion pour New York à un prix abor­d­able est rel­a­tive­ment sim­ple. Il y a des liaisons régulières, directes, et si on est un peu flex­i­ble sur les dates, on peut obtenir de bons prix. Par con­tre, une fois sur place, le souci reste le loge­ment. Même si j’imagine qu’en restant plusieurs semaines, on peut se trou­ver une place dans une col­loc au lieu d’aller dans un hôtel hors de prix. Et après tout, quel meilleur moyen de vivre le rêve new-yorkais que de s’installer avec de jeunes autochtones ?

Demain, je vous fais part de mes coups de cœurs new-yorkais, mais en atten­dant, je ressors de mes archives la vidéo que j’avais faite à l’époque (une des pre­mières fois que je fil­mais un voy­age !) :

11 Commentaires

  1. Pour le loge­ment, pourquoi ne pas essay­er Airbnb ? Soit en loge­ment entier soit en louant une cham­bre chez l’habitant (beau­coup plus abor­d­able). Je trou­ve ce site super pra­tique. J’ai déjà eu une cham­bre avec salle de bain privée dans un apparte­ment pour moins de 50 dol­lars à West Vil­lage. Per­so, fini les hôtels, je ne passe que par ce site car je trou­ve que le rap­port qualité/prix est top et qu’en plus on peut vrai­ment vivre comme des vrais new yorkais.
    L’hôtel est inabor­d­able à NYC je trou­ve pour des gens qui ne gag­nent pas des milles et des cents, donc Airbnb c’est le bon plan (on peut même négoci­er le prix si on reste longtemps je pense).
    Voilà main­tenant j’ai envié de retourn­er à New York !

    PS : ton blog est génial 🙂

    1. AirBnB vient d’avoir son pre­mier procès, juste­ment à New York : l’offre a explosé, face à des hôtels aux prix invraisem­blables. Du coup, les hôte­liers sont pas con­tents, mais il est sûr que si je dois y retourn­er pour quelques jours, je passerai par ce genre de site !

  2. Il faut revenir vite!! Et oui essayez de rester au moins deux semaines pour vivre au rythme des new-yorkais et non des touristes qui vis­i­tent NY ! La loca­tion d’appart à Brook­lyn ou Harlem peut être une solu­tion économique ET typ­ique ! A bien­tôt alors 🙂

  3. Super arti­cle et très jolie décou­verte.

    Pour y aller régulière­ment, c’est vrai­ment une ville incroy­able et je com­prends ton ressen­ti face à cette ville si immense. J’y retourne dans quelques semaines pour un pro­jet pho­tos .

    Si je pou­vais j’aimerais y vivre 4,5 mois.

    Si des gens y sont, n’hésitez pas à me con­tac­ter.

    ps com­ment tu as fait ce time Lapse, et quel logi­ciel tu te sers pour le mon­tage.

  4. Pareil pour moi : le loge­ment a New York je con­seille Airbnb, tu trou­ves des cham­bres a 20 euros par nuit a Brook­lyn sans prob­lème.
    J’espere pou­voir y faire un tour l’année prochaine.

  5. Quand je suis par­ti à New York, par soucis d’économie j’avais du me rabat­tre sur un héberge­ment dans le New Jer­sey, vrai­ment très proche à vol d’oiseau mais alors un vrai cal­vaire au niveau trans­port en réal­ité. La prochaine fois, j’économiserai bien plus et quitte à pay­er cher, je trou­verai quelque chose à Man­hat­tan même pour ne plus per­dre mon temps.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest