fbpx

Carnet d’Azerbaïdjan, voyage au pays des contrastes

par Madame Oreille

Voyage aux confins du Cau­case : décou­verte de l’Azerbaïdjan.

Il y a des pays qui sont proches, et qui pour­tant, vous semblent si loin. Des pays où l’on se sent iso­lé et pri­vi­lé­gié à la fois, en dehors du monde et du temps. Lové contre l’Ar­mé­nie et la Géor­gie, entre l’I­ran et la Rus­sie, les pieds dans la mère Cas­pienne, l’A­zer­baïd­jan est de ces pays qu’on a du mal à situer. A 3800km de Paris, dans cette région mi-Europe mi-Asie, ce pays ne peut qu’at­ti­ser la curiosité.

J’ai pro­fi­té d’un séjour avec Nomade Aven­ture pour décou­vrir ce petit bout du Cau­case. L’a­gence, spé­cia­li­sée dans les séjours ori­gi­naux et les iti­né­raires hors des sen­tiers bat­tus, nous a mon­tré l’é­ven­tail de ce que l’Azerbaïdjan peut offrir à qui ose s’y aven­tu­rer : des pay­sages magni­fiques, des mon­tagnes incroya­ble­ment cise­lées, des petits vil­lages, des palais, des églises et un patri­moine archi­tec­tu­ral très riche, des habi­tants par­fois dis­tants au pre­mier abord mais cha­leu­reux dès que la glace est brisée.

C’est un pays où il est pos­sible de voya­ger en indé­pen­dant (ma sœur s’y était ren­due pen­dant ses vacances) mais où être accom­pa­gné par une agence change tota­le­ment l’ex­pé­rience. Par­mi les dif­fé­rences entre nos voyages res­pec­tifs, il y a le contact avec les habi­tants gran­de­ment faci­li­té par Nomade (via les choix d’hé­ber­ge­ment, notam­ment) mais aus­si l’ac­cès à cer­tains lieux. Et par­mi mes coups de cœur du voyage, il y a ce trek dans les mon­tagnes. Impos­sible de s’y aven­tu­rer seul(e), il n’y a ici aucun sen­tier bali­sé. Mais notre guide connaît ses mon­tagnes par cœur, il les arpente toute l’an­née. Et devant la beau­té du pay­sage, je ne peux que le comprendre.

azerbaidjanazerbaidjan azerbaidjan

azerbaidjan
azerbaidjan

azerbaidjan

Après une jour­née de marche, nous rejoi­gnons un vil­lage pour la nuit. Quelques mai­sons sur une col­line, plus de tombes dans le cime­tière que d’ha­bi­tants dans le hameau. Les habi­tants ont beau être iso­lés de tout, ils res­tent vivre ici, au milieu des pâtu­rages : déte­nir un trou­peau est le meilleur inves­tis­se­ment qu’on puisse ima­gi­ner. Et même si l’hi­ver doit être rude, le cadre n’est pas fran­che­ment désa­gréable. Le silence n’est rom­pu que par les chiens, omni­pré­sents dans le vil­lage afin de gar­der le bétail.

azerbaidjan azerbaidjan azerbaidjan

Ce sont les trou­peaux qui rythment la vie, ici. Le matin, ils partent tous au lever du jour, sui­vis par un ou deux ber­gers. L’oc­ca­sion de tirer quelques por­traits. L’ap­proche est facile avec les hommes, quelques mots, un sou­rire. La curio­si­té est réci­proque. Avec les femmes, par contre, le regard est fuyant. Elles pressent le pas quand je m’ap­proche. Les seules avec qui je pour­rai échan­ger, en quelques signes et mimiques, sont les femmes et filles de notre hôte.

azerbaidjan
azerbaidjan

azerbaidjan

azerbaidjan

La vie d’un ber­ger azer­baïd­ja­nais se passe en par­tie à che­val. Les quelques routes qui tra­versent les mon­tagnes ne sont acces­sibles qu’aux 4×4. Le che­val est tou­jours une tra­di­tion, ici. On monte aux pâtu­rages avec, on se rend dans le vil­lage d’à côté avec, on des­cend les trou­peaux avec. Qu’ils accom­pagnent des mou­tons, des vaches ou des cha­meaux, je croise des dizaines de cava­liers tout au long de mon voyage. Et je me prends à rêver d’un voyage à che­val, pour explo­rer ce Haut Caucase.

azerbaidjan azerbaidjan azerbaidjan

Le brouillard nous enva­hit tan­dis que je me perds dans mes pen­sées. Il est temps de rejoindre Bakou. A quoi peut res­sem­bler la capi­tale d’un tel pays ? Le contraste est for­cé­ment sai­sis­sant. L’é­cart entre le petit vil­lage des mon­tagnes et la ville moderne est évident. Sur les hau­teurs, les tours-flammes toisent un centre his­to­rique fait de petites ruelles, de vieilles pierres, de palais et de mos­quées. Elle rap­pellent que la richesse du pays est dans son sol, l’in­dus­trie du pétrole et du gaz y étant l’une des plus anciennes du monde. Le soir venu, des mil­liers de LED s’a­niment sur les façades des 38 étages des flame towers, imi­tant les ondu­la­tions du feu.

azerbaidjan

azerbaidjan

Les tours-flammes sont deve­nues l’un des sym­boles de Bakou, relé­guant presque au second plan le bâti­ment qui fut le plus impor­tant pen­dant long­temps : la Tour de la Vierge. Et c’est tant mieux, parce que j’ai essayé de la des­si­ner... et je n’ai pas réus­si ! Je n’ai su ni sous quel angle la pho­to­gra­phier, ni com­ment en faire un croquis !

Les ruelles et leurs étals étaient bien plus intéressants...

azerbaidjan

Non loin de Bakou se trouve la réserve de Gobus­tan, un des lieux les plus visi­tés d’Azerbaïdjan.

On y découvre des pein­tures rupestres, témoins de la vie pré­his­to­rique dans le Cau­case. 6 000 pétro­glyphes repré­sentent des scènes du quo­ti­dien mais aus­si des scènes de chasse à l’antilope, de dépla­ce­ments en bateau de roseaux,ou encore des scènes de danse ou de guerre. Des cara­vanes de cha­meaux côtoient les com­bats de tau­reaux et les guerriers.

Le Gobus­tan d’a­près l’Unesco

Gobus­tan a une valeur uni­ver­selle excep­tion­nelle due à la qua­li­té et à la den­si­té de ses gra­vures d’art rupestre, à l’important témoi­gnage que pré­sente son ensemble d’images d’art rupestre pour la chasse, la faune, la flore et le mode de vie à l’époque pré­his­to­rique et à la conti­nui­té cultu­relle entre les époques pré­his­to­rique et médiévale. 

Les gra­vures rupestres sont un témoi­gnage excep­tion­nel d’un mode de vie dis­pa­ru dans la mesure où elles repré­sentent gra­phi­que­ment des acti­vi­tés asso­ciées à la pêche et à la chasse à une époque où le cli­mat de la région étaient plus chaud et plus humide qu’aujourd’hui.

Lire la suite

azerbaidjan
azerbaidjan

Et juste à côté des pétro­glyphes, tou­jours dans le parc du Gobus­tan, un autre site attire les curio­si­tés : les vol­cans de boue. Une des 50 mer­veilles natu­relles du globe selon CNN, un phé­no­mène que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans une telle den­si­té : la moi­tié des vol­cans de boue du monde se trouvent en Azerbaïdjan.

Pour autant, n’al­lez pas ima­gi­ner un lieu hors du com­mun, avec des grands cra­tères ou des érup­tions (même si ça peut arri­ver). Au Gobus­tan, ce que vous voyez c’est une série de tas de boue for­més par des couches suc­ces­sives. Au som­met, quelques « plop-plop » laissent com­prendre que ces vol­cans sont encore actifs.

azerbaidjan

Lada, la marque russe de voi­tures pas chères, a encore de beaux jours devant elle, ici. Incre­vables, elles sont les voi­tures pré­fé­rées des taxis mais aus­si de tous les habi­tants. Un charme vin­tage qui rap­pelle que l’Azerbaïdjan a fait par­tie de l’URSS.

azerbaidjan
azerbaidjan
azerbaidjan

En ce début d’au­tomne, les rues sont tran­quilles. Les tou­ristes russes sont repar­tis. Les ber­gers sont occu­pés avec leurs trou­peaux. Les femmes res­tent à l’in­té­rieur. Je me pro­mène sur les pavés de Qaba­la, Sha­ki ou Quba. Les petites villes ont un charme intem­po­rel mal­gré la pluie qui ne nous lâche plus. L’oc­ca­sion de tirer quelques por­traits de plus.

azerbaidjan
azerbaidjan
azerbaidjan
azerbaidjan

azerbaidjan

Je ne peux ter­mi­ner ce car­net de voyage sans évo­quer le patri­moine archi­tec­tu­ral azer­baïd­ja­nais. Ce n’est pas mon centre d’in­té­rêt prin­ci­pal, je pré­fé­re­rai tou­jours une ran­do dans les mon­tagnes à une visite de monu­ment. Pour autant, j’ai été sur­prise par la richesse et la varié­té des visites pos­sibles entre les palais, les mos­quées, les églises et les temples de reli­gions que je ne connais­sais même pas (comme celle où il s’a­git de véné­rer le feu !). Et à l’in­té­rieur, le faste côtoie sou­vent la minu­tie avec des vitraux raf­fi­nés et des mar­que­te­ries fines.

azerbaidjan
azerbaidjan

azerbaidjan

Ce car­net a été réa­li­sé dans le cadre d’un voyage de presse orga­ni­sé par Nomade Aven­ture, spé­cia­liste du voyage d’aventure hors des sen­tiers bat­tus depuis plus de 40 ans.

39 commentaires

Celia - Escapades etc. 21 novembre 2017 - 13:49

Mais que tes pho­tos sont belles ! Bra­vo, c’est sublime !

Répondre
Amélie 21 novembre 2017 - 17:21

Tes pho­tos sont splen­dides ! Tu es un vrai modèle 🙂

Répondre
samsha 21 novembre 2017 - 21:54

Magique cette série photo !

Répondre
Sophie 21 novembre 2017 - 22:18

Tes pho­tos sont justes dingues ! Et ça donne tel­le­ment envie d’y aller 🙂 Mer­ci pour ce voyage !

Répondre
Corinne - La World Coolture 21 novembre 2017 - 23:06

Les pho­tos sont magni­fiques, comme d’ha­bi­tude ! Mais là je suis com­plè­te­ment sous le charme de tes cro­quis ! Bravo !

Répondre
carla 21 novembre 2017 - 23:39

waouhhh ! un endroit qui gagne à être connu et tes pho­tos sont juste sublimes... quelle lumière et quelles ambiances, mer­ci pour cette décou­verte qui donne même des fris­sons tant la vie y est saisissante

Répondre
Eloise 22 novembre 2017 - 10:04

magni­fique ! ça donne envie :))

Répondre
Aurore 22 novembre 2017 - 10:57

Tes pho­tos sont d’une beau­té à cou­per le souffle.
Les pay­sages sont de ceux qui ont mes faveurs, et j’ai­me­rais visi­ter aus­si tous ces pays en « an » dont la plu­part lui font face sépa­rés par la mer Caspienne !

Répondre
Léonor 22 novembre 2017 - 11:18

Super article ! Tu as rai­son, l’A­zer­baïd­jan est un pays qui semble bien plus loin que ce qu’il n’est en réa­li­té. A vrai dire, la seule chose qu’il m’é­voque, c’est l’Eu­ro­vi­sion (hum) ! Tes pho­tos sont magni­fiques, les pay­sages sont vrai­ment beaux. Et je n’a­vais jamais enten­du par­ler des vol­cans de boue avant ton article (j’ai d’ailleurs trou­vé le petit vol­can sur ton gif super mignon ahah) !

Répondre
Jean-michel Lacoste 22 novembre 2017 - 10:23

Et un splen­dide repor­tage de plus !! Des pho­tos whaouh !!! Des textes qui décrivent bien les lieux visi­tés et l’am­biance géné­rale. Cela donne tout de suite envie d’y aller !! Mer­ci de faire décou­vrir ce pays !!

Répondre
Laurent 22 novembre 2017 - 11:27

Même si ce n’est pas for­cé­ment l’en­droit pour ça, il me manque un peu de géopolitique 😉

Répondre
Mirvari Pourre 22 novembre 2017 - 11:40

En un mot : C’est sublime

Répondre
Tom Photography 22 novembre 2017 - 12:35

Vrai­ment excep­tion­nel ! Toutes mes félicitations !!!

Je n’ai qu’une hâte : sau­ter dans l’a­vion pour décou­vrir ce fabu­leux pays !

Répondre
Olivia 22 novembre 2017 - 13:43

Après plu­sieurs années à suivre le blog, je crois bien que cet article est mon pré­fé­ré ! Les pay­sages sont dignes d’un conte, les pho­tos magni­fiques (sur­tout celle où le che­val est enca­dré dans le muret de pierres et celle qui suit où un ruban de mou­tons découpe les col­lines) et les cro­quis de plus en plus réus­sis. Un article qui donne envie de des­si­ner, de voya­ger et de rêver ! Alors mer­ci pour tout ça 😉

Répondre
Elody 22 novembre 2017 - 14:31

Tes pho­tos sont tou­jours aus­si splen­dides. Bra­vo tu me fais rêver à chaque article.

Répondre
Partir un jour 22 novembre 2017 - 14:50

Tes pho­tos sont sublimes, tout sim­ple­ment. C’est presque irréel et poé­tique <3

Répondre
Anne 22 novembre 2017 - 15:34

J’é­tais déjà fan de tes pho­tos, mais quel talent aus­si pour les croquis !

Répondre
De monts et de vaux 22 novembre 2017 - 14:47

Waouh. C’est abso­lu­ment sublime. Les pho­tos, l’am­biance. Et effec­ti­ve­ment, l’A­ze­baïd­jan est un pays dont le nom revient lorsque je joue au petit bac, et c’est bien dom­mage. Je n’au­rai jamais ima­gi­né que ce soit si beau, si mon­ta­gneux, si contras­té, si riche. Mer­ci beau­coup de par­ta­ger ces voyages et ces bouts de visages et d’ar­chi­tec­ture. Oh et la com­bi­nai­son pho­tos et cro­quis est vrai­ment agréable 🙂

Répondre
Anne-Marie Lorrain 22 novembre 2017 - 17:58

WOW ! Des pho­tos magni­fiques de lieux magiques. La lumière et la sen­si­bi­li­té aux per­sonnes et aux lieux s’en dégagent défi­ni­ti­ve­ment. Ça fait rêver. ?

Répondre
Lucie 22 novembre 2017 - 21:23

Magni­fique cet article ! C’est un pays dont on parle peu et pour­tant.. wahouuu ! Quels pay­sages magiques !

Répondre
Karima Gondry 22 novembre 2017 - 21:11

Ah superbes ! Tout à fait d’ac­cord avec les com­men­taires pré­cé­dents, waouh !
Si je peux me per­mettre une ques­tion tech­nique : com­ment gérer le contre-jour dans des prises de vue telles que celle de l’homme à la fenêtre par exemple ?

Répondre
Brigitte 23 novembre 2017 - 19:43

Tes pho­tos sont magni­fiques ain­si que tes des­sins. Je vais consi­dé­rer cette région comme une des­ti­na­tion à visi­ter. Merci

Répondre
Issa 24 novembre 2017 - 15:42

Superbe article, j’a­dore les pho­tos et cro­quis, on a l’im­pres­sion d’y être.

Répondre
Riou Cindy 24 novembre 2017 - 19:41

Vos pho­tos sont magnifiques.

Répondre
Samira 25 novembre 2017 - 7:24

Mer­ci !

Répondre
Adeline 25 novembre 2017 - 14:17

Tes pho­tos sont sur­réa­listes ! Et tes cro­quis sont vrai­ment plein de vie, je pour­rais regar­der tout ça des dizaines et des dizaines de fois et être tou­jours aus­si émer­veillée.. C’est le genre de pay­sage que j’adore !

Répondre
Vadrouille et Tambouille 27 novembre 2017 - 8:50

Un seul mot : WAHOU !
Tu m’as lit­té­ra­le­ment trans­por­té en Azer­baid­jan avec tes pho­tos ... Merci !

Répondre
Freelensers 27 novembre 2017 - 12:20

Une pays mécon­nu mais qui a l’air magni­fique, de très belles pho­tos ! Ça donne envie d’al­ler y faire un tour 🙂

Répondre
Ornella 29 novembre 2017 - 8:08

Ton site est une usine à rêves, et je m’en abreuve chaque fois avec autant de délectation.

Répondre
Paul Robida 1 décembre 2017 - 14:56

A la recherche d’in­for­ma­tions sur ce pays, je suis tom­bé sur votre site par hasard. J’ai l’in­ten­tion d’ex­plo­rer le Cau­case au prin­temps et vos pho­tos ne font que confir­mer mon choix.
Bravo.
Paul

Répondre
Charlotte & JC 6 décembre 2017 - 1:47

Un vrai régal ces pho­tos Mmme Oreille... les lumières et les points de vue sont magnifiques !
Ca donne envie de rêver hors des sen­tiers bat­tus où les ren­contres sont plus « pures » car on évite la pol­lu­tion touristique

Répondre
Lagrenouillevoyageuse 17 janvier 2018 - 9:43

Magni­fique pho­to et car­net lui même !
J’a­dore votre blog et votre travail !
Votre petit livre depuis que j’ai l’a­che­té ne me quitte plus !
Quand est ce que vous venez dans mon pays natal la Géor­gie je pense que vous tom­be­rez sur le charme de ce pays et son peuple.
Cela peut être un lieu inté­res­sant pour le stage des pho­tos où un tour­nage de votre pro­chain reportage ?
Ami­ca­le­ment Veronika

Répondre
Armelle du Mag Voyage Alternatif 5 juin 2018 - 10:25

Choix de des­ti­na­tion, pho­tos & récit au top ! Un grand mer­ci pour ce beau moment.
Moi qui suis une grande fan du conti­nent asia­tique depuis 2009, ça me donne encore plus envie d’al­ler en Asie cen­trale et en Azer­baid­jan plus précisément !
Excel­lente conti­nua­tion, plein de belles choses pour vos pro­jets per­so et pro 🙂

Répondre
Florence 27 août 2018 - 10:57

Des pho­tos magni­fiques, des por­traits splen­dides, tu m’as don­né envie d’al­ler voir ces montagnes !

Répondre
katou 31 décembre 2018 - 10:57

Tes pho­tos et tes cro­quis me font rêver, ça fait quelques années déjà que je vou­lais aller visi­ter Azer­baïd­jan. Ce pays me fascine

Répondre
Blan 22 février 2019 - 11:32

Waow quels lieux extra­or­di­naires ! Pour­rais-tu m’in­di­quer où est-ce que tu as fait la ran­don­née avec l’agence ?
Merci 🙂

Répondre
Brégeot 4 mars 2019 - 8:48

Magni­fique car­net qui donne envie de voya­ger mais aus­si de sor­tir les crayons. Les pho­tos sont superbes ! Plus qu’à aller voir sur place 😉

Répondre
DESSOIGNIES yvon 13 mai 2019 - 21:59

Vos pho­tos sont de toute beau­té, et réhaussent le côté sau­vage et authen­tique de ce pays dont je n’ai visi­té que Bakou, mais j’ai envie main­te­nant de mieux décou­vrir ce pays et votre blog en donne envie...

Répondre
kenan 29 juin 2021 - 16:05

Bon­jour,

Tes pho­tos sont splen­dide, quel appa­reil utilise-tu ?

Mer­ci d’avance

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.