fbpx

Un week-end à Barcelone : quelques photos

Ce week-end, nous avons prof­ité du ven­dre­di férié en France pour aller pren­dre le soleil en Espagne (comme tout le monde, à en croire Face­book). Jeu­di soir, nous avons grim­pé dans le train de nuit pour Barcelone.
Comme les com­par­ti­ments de deux­ième classe ne sont pas mixtes, nous nous sommes retrou­vés dans une petite cham­bre privée en pre­mière. Ini­tiale­ment conçus pour les familles, avec des portes per­me­t­tant de faire com­mu­ni­quer les cham­bres, ces com­par­ti­ments étaient en fait rem­plis de cou­ples, qui comme nous ne voulaient pas être séparés.

Je ne vais pas vous dire que nous avons très bien dor­mi, deux cou­ples mon­tés à Limo­ges s’é­tant gen­ti­ment chargé de garder nos yeux ouverts, mais c’é­tait plutôt sym­pa d’être « rien que nous deux », avec notre mini salle de bain, et le petit déje­uner com­pris le matin.

Le train serait plus récent, il pour­rait presque avoir des airs d’Ori­ent Express...

En arrivant, nous sommes directe­ment allés au Parc Güell. Ce n’est pas franche­ment une bonne idée au niveau de la lumière, le soleil du matin gâchant la vue sur la ville, mais au moins, il n’y avait pas encore trop de monde (qu’est-ce que ça doit être l’après-midi !).

On a regardé les dizaines de japon­ais se pren­dre en pho­to sur le moin­dre banc avant d’aller voir le reste du parc, en restant longue­ment à fix­er le moin­dre oiseau col­oré (si vous regardez bien, on les voit sur l’a­vant dernière à droite !). Même si c’est amu­sant à vis­iter, j’ai été un peu déçue : je pen­sais que c’é­tait plus grand, un genre de parc d’at­trac­tions Gaudí, un peu à l’im­age du jardin des tarots de Niki de Saint Phalle, que je rêve tou­jours de vis­iter. Au final, il y a surtout beau­coup de sen­tiers arborés sans la moin­dre sculp­ture.

Nous avons ensuite pris la direc­tion de l’inévitable Ram­bla pour aller déje­uner au marché de la Boque­ria. Des couleurs, des odeurs, des trucs dégoû­tants et des jus de fruits à 1€ qui nous rap­pelaient le Laos et ses fruit­shakes. Et ce fut aus­si l’oc­ca­sion de décou­vrir que les prix des restau­rants locaux pou­vaient mon­ter assez vite dès lors qu’on choisit des fruits de mer... Qu’il y a partout.

Et pour digér­er, nous sommes allés longer le port puis la plage, sous un soleil qui com­mençait à bien taper... Sans être très portés par la bronzette, et tout ce qui con­siste à rester assis au soleil, on a quand même appré­cié ces petits moments, qui font quand même du bien entre deux semaines de tra­vail !

Le soir venu, on a savouré le choix judi­cieux de notre hôtel : une piscine sur le toit qu’on n’a pas trop util­isée, étrange­ment, mais qui nous a per­mis de venir regarder le couch­er de soleil...

Nous étions dans la rési­dence « Mel­onDis­trict », sur­classés avec un petit apparte­ment au lieu d’une sim­ple cham­bre (la faute à un car de touristes dix­it la fille de l’ac­cueil, mais on ne va pas se plain­dre). Légère­ment excen­tré, et sans petit déje­uner inclus, il a l’a­van­tage d’être au calme, pro­pre, et donc d’avoir cet accès au toit bien sym­pa !

Pour le reste du séjour, nous avons con­tin­ué sur les vis­ites clas­siques, à com­mencer par la Sagra­da Famil­ia.

On a un peu hésité à ren­tr­er dedans, et avec le recul (et surtout l’enthousiasme de cer­tains) je regrette un peu que nous ne l’ayons pas fait. La queue démar­rait à peine, mais nous trou­vions ça cher pour pass­er deux heures à l’in­térieur en sachant qu’il fai­sait super beau dehors... Une prochaine fois, sans doute !

Dans un autre genre archi­tec­tur­al, nous nous sommes promenés dans le Raval, un quarti­er un peu plus pop­u­laire.

Si les débuts du quarti­er sont sym­pas, avec les petites bou­tiques design, les bal­cons et les petits restos, en s’en­fonçant ça devient un peu plus glauque avec des dizaines de pros­ti­tués en bas résilles se prom­enant au milieu d’une fête de quarti­er des­tinées aux enfants (et qui reluquent mon Belge)...
Nous sommes par­tis assez rapi­de­ment pour lever les nez sur d’autres bâti­ments archi-con­nus (oui, c’est une vanne pour­rie).

Pas­sage obligé à la place de Cat­a­logne, où les touristes jouent avec les pigeons, et où les indignés locaux se sont instal­lés. Logique, le bâti­ment der­rière étant le Ban­co Español de Cred­i­to... Bon, ils ne sont pas très nom­breux, mais au moins, ils sont là !

Je ter­mine ce mini réc­it avec un mot sur mon obses­sion du week-end : manger des chur­ros. Les gaufres sont meilleures en Bel­gique, non ? Donc, je voulais trou­ver des chur­ros, his­toire de goûter la dif­férence. Hé bien ce fut un long par­cours du com­bat­tant. A chaque com­merce sus­cep­ti­ble d’en ven­dre, j’ai scruté la vit­rine, en vain. J’al­lais aban­don­ner quand nous sommes tombés sur une toute petite bou­tique, tenue par un très gen­til mon­sieur. J’ai en demandé 5, sans choco­lat, et avec pas trop de sucre his­toire que Mon­sieur Oreille puisse tester (il n’aime pas le sucre), et je ne sais pas s’ils étaient vrai­ment meilleurs qu’i­ci, mais en tout cas, ils étaient bien mérités, et for­cé­ment très bons !

23 Commentaires

  1. Tu y étais quand Cyn­thia ? Le côté en con­struc­tion peut rebuter, mais il parait que ça fait son charme égale­ment (voir les ouvri­ers tra­vailler...)

  2. Ah oui, moi j’al­lais faire le com­men­taire inverse : je suis franche­ment loin d’être fan des vis­ites de cathé­drales, mais j’avais trou­vé celle-ci vrai­ment pas­sion­nante ! Avec les expli­ca­tions en tout cas, et c’est intéres­sant de faire le par­al­lèle avec les autres choses de Gau­di que tu con­nais. Une prochaine fois !

  3. Ca donne envie, les pho­tos sont super jolies ! J’aimerai bien aller faire un tour à Barcelone aus­si un de ces jours ! Vous êtes restés 4 jours, c’est bien ça ? C’est suff­isant pour voir l’essen­tiel ou tu con­seillerais de rester plus longtemps ?

  4. Bof bof pour moi aus­si l’in­terieur de la Sagra­da Famil­ia... Un gros chantier, qui te laisse certes imag­in­er ce que ça devenir, mais pas indis­pens­able comme vis­ite ! L’ex­terieur reste impres­sion­nant...
    Et alors les tapas ? T’en as mangé ? Aimé ?

  5. Mer­ci de raviv­er de très bons sou­venirs (par­mi lesquels la vis­ite de la Sagrad famil­ia fig­ure, mais plutôt vers les bons que vers les très bons)
    J’aime vrai­ment beau­coup ta vision de pho­tographe, en par­ti­c­uli­er pour la présen­ta­tion du Parc Guell...cette asso­ci­a­tion de détails et de plans plus larges et très bien trou­vée.

  6. Je crois que j’y étais en 2007. J’ai appré­cié la vis­ite mais ce n’est pas néces­saire­ment une vis­ite que je trou­ve incon­tourn­able surtout s’il fait beau 😉

  7. En lisant ton arti­cle, je me demandais si tu allais par­ler des chur­ros, un grand sou­venir pour moi à Barcelona. Je ne me rap­pelle pas d’avoir galéré pour en trou­ver, je crois dans les cafés sim­ple­ment (c’é­tait au petit dej), et mon sou­venir, comme le tien, déli­cieux (mais sans doute + gras et + sucré car avec choco­lat!)

  8. Les Chur­ros je suis pas super fan, on m’avait don­né une super adresse à Séville pour déguster les fameux chur­ros avec choco­lat au lait, et j’ai même pas fini le choco­lat au lait. Et pour­tant, quand il s’ag­it de manger je suis pas le dernier. Je préfère de loin les tapas et le jam­bon qui pour le coup est vrai­ment à tomber (ahh­hh, mon roy­aume pour de la pata negra)

  9. Davy : j’ai l’im­pres­sion que ça fait par­tie de ces lieux où il n’y a pas de juste milieu dans le juge­ment qu’en ont les vis­i­teurs... Quitte ou dou­ble !

    Lucie : en fait, on n’est resté que 2 jours plein sur place puisqu’on a choisi de pren­dre un train diurne au retour (il passe par la côte Nar­bone / Sète etc. c’est mag­nifique, prob­a­ble­ment l’une des plus belles ligne de France !). Je crois que c’est le genre de ville où on peut rester une semaine sans s’en­nuy­er, mais où ça n’est pas dra­ma­tique de n’avoir que deux jours, à moins de tenir à voir toutes les expos, faire tous les musées !

    Estelle : Tu vas rire, mais je n’ai pas pu aller boss­er lun­di à cause d’un indi­ges­tion ali­men­taire, et je suis tou­jours un peu bar­bouil­lée... Alors, c’é­tait bon, mais il devait y avoir quelques fruits de mer pas très frais ! (et l’ad­di­tion monte vite avec ça, en plus ! Il vaut mieux rester aux patatas !)

    Tewoz : tu y vas sou­vent ? Je me vois bien y retourn­er régulière­ment, dès qu’on a besoin d’un peu de repos et de soleil...
    (Mon­sieur Oreille non plus n’aime pas les chur­ros... mais on a pris une assi­ette « dégus­ta­tion » de jam­bons locaux, et y’avait du bon en effet!)

    Don­lope : je me suis for­cée à les faire, les gros plans, en plus ! C’est un reproche que je me fais sou­vent quand je regarde mes pho­tos en ren­trant : je ne varie pas assez les cadrages. Du coup, j’es­saye de cor­riger ça en allant chercher des détails quand j’y pense 🙂

    Cyn­thia : rester au soleil est quand même ten­tant 🙂 Mais ça a du beau­coup chang­er depuis 2007 avec les travaux !

    Curieuse Voyageuse : grml. Après les avoir trou­vés, on a vu plusieurs autres endroits ou en acheter.. C’est la poisse !

    Xtinette : Mer­ci !

  10. Très chou­ettes ces pho­tos ! C’est amu­sant l’anec­dote pour l’hô­tel : je vais assez sou­vent à Barcelone (je suis à Toulouse, c’est une des­ti­na­tion sym­pa et pra­tique pour un WE à la mer) et ça m’est arrivé pas mal de fois d’être sur­classée dans les hôtels, même quand ceux-ci étaient qua­si­ment vides. Les hôte­liers sont très accueil­lants dans cette ville, surtout hors-sai­son.

  11. Can­dice : c’est sur que des gestes com­mer­ci­aux comme ça don­nent envie de retourn­er chez eux la prochaine fois que nous irons dans cette ville !
    Depuis Toulouse, vous y allez com­ment ?

  12. Depuis Toulouse c’est à 3h30 en voiture. il me sem­ble qu’il y a aus­si une com­pag­nie aéri­enne low-cost qui fait la liai­son depuis cette année (Easy­Jet ou Vuel­ing) mais je n’ai pas encore testé.

  13. Oh, avec seule­ment 3h30 de voiture, pren­dre l’avion n’a pas grand intérêt à moins de vrai­ment être très peu cher, non ?

  14. Vous me don­nez envie ! J’e­spère vrai­ment pou­voir y aller l’an­née prochaine ! Quant aux chur­ros... il y en a d’ex­cel­lents à Green­wich, mais sans doute trop sucré pour Mon­sieur vu ce que tu dis ! 😉

  15. Lucie : Il a détesté, alors qu’il n’y avait même pas de sucre 😀 Mais quel dom­mage, surtout en hiv­er, c’est telle­ment agréable de se partager un cor­net bien chaud ! Les anglais en sont friands ?

  16. Très beau mon­tage pho­tos !
    Pour les chur­ros, avec ou sans choco, c’est super bon ! Par­lant choco, si tu retournes à Bcn, il faut absol­u­ment que tu goûtes au « suizo » c’est un choco­lat chaud onctueux avec de la crème fou­et­tée sur le dessus. Oui, c’est vrai­ment riche, mais c’est telle­ment bon ! (et je suis pas fan de sucre en général)

  17. Barcelone est une très belle ville. Je vois qu’on a les mêmes bons plans pour l’héberge­ment à Barcelone ;). Mel­on dis­trict pro­pre, classe, au pieds des trans­ports en com­mun à 5 min­utes de la plage. Nick­el !!

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest