Trilogie galloise, deuxième partie : le charme humide de Beddgelert

Coupons tout de suite tout suspens : nous sommes arrivés à Beddgelert sous la pluie, et nous avons quitté Beddgelert sous la pluie. Pourtant, ça restera un bon souvenir pour toute la famille. Monsieur Oreille est tombé sous le charme des vielles pierres, notre fille a fait un truc qu’il ne faudra pas dire au pédiatre, et moi j’ai apprécié nos minis randos, même humides.

Après un Llanberris pratiquement vide, je suis assez surprise de débarquer dans un Beddgelert où de nombreux touristes se promènent façon « un petit coin de parapluie pour un coin de paradis ». Une rivière traverse le centre, bordée de magnifiques maisons en pierres. La moitié des gens que nous croisons sont en train de déguster des cornets de glace, détail qui nous paraît relativement incongru pour un après-midi pluvieux dans le nord du Pays de Galles !

B-snowdonia-01_beddgelert

Beddgelert doit son grand nombre de touristes à un formidable coup marketing… réalisé au XVIIIème siècle. Beddgelert signifie « tombe de Gelert » et, même si le village tire son nom d’un Saint, un hôtelier eut l’idée géniale d’essayer de s’approprier une légende. C’est l’histoire d’un Prince gallois du XIIIème siècle qui, rentrant de la chasse, ne trouve plus son bébé dans son berceau. Du sang couvre le sol, et Gelert, son chien, est tapis dans un coin, du sang sur les babines. Dans sa colère, le Prince tue immédiatement le chien, avant d’entendre un cri d’enfant… Le bambin est indemne, planqué sous son berceau, juste à côté du cadavre d’un loup. Réalisant son erreur, le Prince se morfond est fait enterrer Gelert en grandes pompes funèbres.

Cette légende existe dans de nombreuses cultures, mais l’idée de génie réside dans le fait que le chien Gelert a réellement une tombe, au pied d’un arbre, juste derrière l’église du village. Laquelle est visitée par tous les touristes, bien sûr, qui randonnent dans les environs, et mangent des glaces !

Nous attendons patiemment une accalmie puis tentons une première promenade : direction le lac de Beddgelert, à moins d’une heure de marche. Nous enjambons les flaques en appréciant le petit chemin piéton, loin de la route. C’est vraiment ce que je retiendrai de Snowdonia : le piéton est vraiment roi et tout est fait pour encourager la randonnée.

B-snowdonia-02_beddgelert

Le lac devrait être superbe. Toujours ces couleurs, ce rouge, ce jaune et ce vert, comme à Llanberris la veille. Mais la brume avale les montagnes environnantes, et cache les paysages. Nous envisageons un instant de poursuivre la randonnée vers l’un des sommets, certains marcheurs s’y risquent. Mais nous serions perdus dans les nuages, sans pour autant passer au-dessus. Tant pis pour la promenade, nous rentrons enquêter en ville sur ces fameuses glaces !

 

B-snowdonia-03_beddgelert

Certes, quand on marche sous la pluie et qu’on est tout mouillés, on pourrait être tentés d’aller plutôt boire un truc chaud au coin du feu. Mais ces glaces m’intriguent. Oui, je fais une fixation sur ces crèmes glacées. Il doit bien y avoir une explication, non ?[pullquote align=right] L’adresse pour de super glaces : Glaslyn Ice Cream, Stryd Gwynant, Beddgelert
[/pullquote] Bon, 0K, y a pas de supsens non plus : ce sont juste de très très bonnes glaces artisanales, qui pourraient rivaliser avec de nombreuses glaces dégustées en Italie (instant confession : je ne parle jamais de nourriture sur ce blog, je suis une très mauvaise cuisinière, mais j’ai une vraie passion pour les glaces, et passe mes étés à tester tout ce que je peux dans ma machine à glace !).
Le glacier a reçu des dizaines de prix pour de nombreux parfums, tout est bien présenté, et les portions sont pour une fois généreuses (pas une mini boule dans un cornet vide). Et tout le monde s’est régalé, même mon petit monstre (qui n’était pas en âge, certes, ne dites rien à personne).

 

 

Articles qui pourraient vous plaire

3 Commentaires

Journaux de Voyages 21 mai 2015 à 11:32

parmi les photos, je reconnais celle des façades colorées des maisons alignées les unes après les autres !

Répondre
Letizia 22 mai 2015 à 11:22

Promis on ne dira à personne que ton petit monstre aime les glaces 🙂 Il faut absolument que tu viennes à Berne, il y a les meilleures glaces que j’ai mangé de ma vie et je pense (je suis même sûre) qu’il faut que tu goûtes ces merveilles en tant que fan et testeuse de glace. J’ai adoré découvrir Snowdonia dans ton premier article et j’adore tout autant cet aspect pluvieux et magique du second.

Répondre
Isabelle 22 mai 2015 à 15:57

Quel beau paysage, on dirait que c’est irréel.

Répondre

Laisser un commentaire