Dossier scrapbooking IV : les polas

On a déjà évo­qué pas mal d’astuces à l’occasion de ce dossier « dig­i­tal scrap » et, aujourd’hui, j’ai envie de vous faire un tuto express sur les polaroids. Mélanger les sources, c’est ce qui don­nera un âme à votre car­net, et vari­er les types de pho­tos en fait par­tie.

Bien sûr, il ne fau­dra pas en abuser, mais de temps à autres, ces effets per­me­t­tront de vari­er un peu. Ils seront surtout utiles pour dif­férenci­er les types de pho­tos : vous aurez celles qui sont belles, pro­pres, et celles qui sont plus anec­do­tiques, amu­santes, qui mon­trent un con­texte mais n’ont aucune pré­ten­tion.

Par exem­ple, voici une page de mon car­net malien :
 

 
La pho­to de l’escalier n’a aucun intérêt en tant que telle : c’est moche ! Pour­tant, j’avais envie de mon­tr­er ce à quoi ça peut ressem­bler (cette phrase est moche aus­si, c’est voulu...) : le pola me per­met de la met­tre sur un autre plan.
 

Comment on fait un faux pola avec Photoshop ?

La méth­ode la plus sim­ple est d’utiliser ce que d’autres ont fait. Ain­si, un gen­til mon­sieur a mis sur DeviantArt un script Pho­to­shop assez génial : Polaroid Gen­er­a­tor. Donc, vous cliquez sur down­load, vous enreg­istrez, vous dézippez, et vous vous retrou­vez avec un fichi­er en .atn : une action Pho­to­shop. Rangez-le dans un dossier où vous saurez le retrou­ver, au besoin.

Il va ensuite fal­loir l’importer dans Pho­to­shop. Rien de plus sim­ple : allez dans « Fenêtre > Script ». Dans cette nou­velle fenêtre, vous allez pou­voir créer vos scripts et exé­cuter ceux que vous voulez (rap­pelez-vous, en on par­lait déjà ici, pour tra­vailler par lot). Pour importer celui qui nous intéresse dans le cas-présent :

Vous vous retrou­vez alors avec une série d’actions pos­si­bles, selon le type de polas : essayez au hasard ! Pour cela, ouvrez une de vos images, cliquez sur un script, et pressez la touche « lec­ture » (le petit tri­an­gle, genre « play » pour les anglophonophiles (je fais des néol­o­gismes si je veux)). Voici trois exem­ples de ren­dus, à par­tir d’une même image :

 


 

Mais si vous n’avez pas Photoshop ?

Hé bien vous pou­vez utilis­er les cadres que vous trou­verez dans le Super­marché (tous dif­férents : cornés, un peu pliés, tou­s­sa tou­s­sa), en télécharge­ment direct et gra­tu­it. Ensuite, quel que soit votre logi­ciel, vous allez jon­gler sur plusieurs effets : rajoutez un brin de flou et autant de grain, bais­sez le con­traste et la sat­u­ra­tion et ter­minez en jouant sur la bal­ance des blancs pour chang­er les dom­i­nantes de couleurs et en prenant tout sim­ple­ment le pinceau (doux et de faible opac­ité) pour fon­cer les bor­ds de l’image.

Peut-on faire plus sim­ple ?

 

13 Commentaires

  1. Sinon il y a un logi­ciel gra­tu­it tout sim­ple à utilis­er : Poladroid. 

    On peut le télécharg­er ici : http://www.poladroid.net

    Insér­er des polaroids donne un effet plus vivant aux car­nets de voy­age, je suis d’accord avec toi. Mais autant j’ai pu « jouer » avec la trans­for­ma­tion presque sys­té­ma­tique de pho­tos clas­siques en polaroids, autant main­tenant je crois que je préfère réserv­er cet effet à cer­tains types de pho­tos. Il y a des pho­tos qui sont « gâchées » par la trans­for­ma­tion en polaroid il me sem­ble.

    Ton exem­ple avec le por­trait du petit garçon me fait d’ailleurs un peu tiquer : les pho­tos Polaroïds dérivées me sem­blent moins bonnes et surtout moins fortes visuelle­ment que le cliché orig­inel. Et les effets chro­ma­tiques ne met­tent pas vrai­ment en valeur le petit garçon. 

    Finale­ment, l’effet Polaroïd est devenu si facile à appli­quer que l’on ne réflé­chit pas à faire « une pho­to Polaroïd », on y pense après coup un peu comme un gad­get. Pour­tant ceux qui pra­tiquent la pho­to avec un vrai appareil Polaroïd ont une autre démarche je crois. Là le Polaroïd peut devenir un art. 

    Tu citais il y a peu de temps le livre de Julie Sarperi sur le Por­tu­gal : là son util­i­sa­tion du Polaroïd est vrai­ment fait avec un oeil par­ti­c­uli­er, on sent qu’elle aime et pra­tique la pho­to Polaroïd de façon sin­gulière et pas comme un « bidouil­lage sym­pa » comme beau­coup le font sans doute (j’en fais entière­ment par­tie d’ailleurs, je n’ai jamais réfléchi à une pho­to en aval en me dis­ant « tiens, ça ferait une excel­lente pho­to Polaroïd... »)

    Now­Mad­Now

  2. Now­Mad­Now : en fait, je n’ai pas cité poladroid parce que je n’aime pas du tout son ren­du ^^ Je trou­ve ça hyper cri­ard et pas du tout naturel.
    Il est cer­tain que depuis le développe­ment des applis pour smart­phones la pho­to « vin­tage » est rev­enue à la mode et qu’on peut vite tomber dans un cer­tain sys­té­ma­tisme, nous faisant croire qu’une pho­to a un intérêt alors qu’on l’a juste passée dans un plu­g­in. Mais si tu lis le début de l’article :p tu ver­ras quelques phras­es qui pré­cisent que ce genre d’effet est à réserv­er aux pho­tos qu’on souhaite met­tre sur un autre plan, en oppo­si­tion aux images clas­siques du car­net (l’image de la fil­lette (elle a des cheveux court, mais c’est une fille !) n’est d’ailleurs là que comme un exem­ples de pos­si­bles. Quand je l’ai util­isée, ce n’était pas en tant de pola)

  3. Un arti­cle excel­lent, surtout quand on con­nait le prix des car­touch­es pour les Polaroids ! Après c’est vrai que le ren­du papi­er dans les mains d’une pho­to pola c’est pas la même chose, mais c’est sym­pa quand même. Mer­ci de l’astuce 😉

    Je crois qu’on peut égale­ment en créer avec Picasa si mes sou­venirs sont bons..(à véri­fi­er)

  4. On peut néan­moins quand même « polaroïder » les pho­tos sans appli­quer de fil­tre. C’est vrai que la pho­to vin­tage revient à la mode. Il fal­lait bien après les fringues.
    Et sur Face­book, ça fleu­rit et ça ne pas s’arrêter avec le rachat d’Instagram. Je crains qu’au fur et à mesure les gens n’apprécie plus une pho­to qui ne soit pas passé dans ces moulinettes.
    Comme la Lomo­gra­phie. Enfin, ça coute une for­tune pour avoir un appareil à la qual­ité d’image dégradé. C’est le monde à l’envers quand on y réfléchie ! Est ce qu’on serait prêt à pay­er plus cher une paire d’enceinte pour avoir des crépite­ments ?!

  5. bon­jour et mer­ci pour le tuto... euh, j’ai essayé mais j’ai pho­to­shop 2.0 et ça ne fonc­tionne pas (dans le menu fenêtre je n’ai pas script)... sais tu si il y a moyen de faire autrement??
    mer­ci

  6. Wannabehype : c’est sur que le pal­pa­ble sera tou­jours plus sym­pa. Ici, c’est vrai­ment dans l’idée de faire son car­net, pas de rem­plac­er le vrai pola qu’on colle sur le fri­go. Si on en a un, c’est évide­ment mieux de l’utiliser et de scan­ner les pho­tos !

    Bruno : je ne com­prends pas vrai­ment les gens qui paie 100€ pour un appareil qui fait des pho­tos floues, autant faire de bonnes pho­tos et les mochis­er ensuite ^^
    Ce que tu dis sur l’habitude qu’on prend avec les fil­tres est assez intéres­sant. Par exem­ple, j’ai mon­tré pour la pre­mière fois mes pho­tos à un mag­a­zine récem­ment, dans l’idée de faire de petits reportages pour eux un de ces jours. Hé bien le DA m’a reproché de ne pas avoir de pat­te. J’accepte la cri­tique, il avait rai­son sur d’autres points, mais ses exem­ples de pho­tographes ayant une pat­te étaient affligeants : lui même, qui met des fil­tres automa­tiques vin­tage sys­té­ma­tique­ment, et des gens spé­cial­isés dans le noir & blanc, le flou plein de grain, ou tout en même temps (il a cité Nan Goldin au pas­sage et j’ai rigolé intérieure­ment)
    En gros, pour lui, la pat­te n’existe qu’à tra­vers ce prisme d’effets...

    Ore­li : Pho­to­shop 2.0 ? Tu veux dire Pho­to­shop Ele­ments ?

    Bastien : ah, j’avoue que leurs scripts sont hyper bien conçus ! (pour le coup, je shooterai un vrai livre, surtout que c’est pas le même for­mat, mais je suis tou­jours impres­sion­née par ceux qui arrivent à con­cevoir des scripts aus­si com­plex­es et bien fichus !)

  7. Salut Oreille, ça me sidère ce que tu me dis ! J’imagine que c’est dans l’air du temps. On vit entouré d’images, que ça soit sur des blogs ou sur les réseaux soci­aux. Je pense que les regards finis­sent par être éduqués dans ce sens ! Du coup que fais-tu ? Tu pousseras fort les développe­ments ?

  8. Bruno : je trou­ve que mes développe­ments sont déjà bien forts :/ Hé bien je vais con­tin­uer à faire des pho­tos pour le plaisir, et peut-être que je pos­tulerai dans d’autres mag­a­zines un peu plus tard... j’aimerais bien boss­er pour A/R par exem­ple 🙂

  9. Bon­jour Madame Oreille,
    mer­ci beau­coup pour tous ces bons con­seils que vous avez la gen­til­lesse de partager!De plus les com­men­taires qu’ils suci­tent sont aus­si très inter­es­sants...

  10. Mer­ci pour ce super arti­cle et tout ces astuces pho­tos !

    Pour ceux que ça intéresserait égale­ment, j’ai fais un arti­cle sur com­ment créer facile­ment ses pro­pres polaroids et les dévelop­per ensuite en lab­o­ra­toire (coût d’un développe­ment numérique bien moins cher que les polabox), pour les per­son­nes qui n’auraient pas d’imprimantes sat­is­faisantes à la mai­son pour ce genre de travaux.

    Si cela t’intéresse, je te laisse aller con­sul­ter mon arti­cle et le partager autour du tien si tu le trou­ves per­ti­nent !
    A bien­tôt,
    Lau­ra

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest