fbpx

Dossier scrapbooking V : impression et diffusion

Main­tenant que toutes vos pho­tos sont prêtes, que vous avez scan­né tout ce qu’il vous faut (cf arti­cles précé­dents), il va fal­loir pass­er à la mise en page à pro­pre­ment par­ler. Et, là, c’est un moment assez déter­mi­nant qu’il ne faut pas laiss­er au hasard. A la fin, vous aurez peut-être envie de le faire imprimer, et pour cela, il vous fau­dra un for­mat par­ti­c­uli­er.

Le prob­lème, c’est que tous les prestataires d’impressions de livres pho­tos ne pro­posent pas la même chose, et que rien n’est homoth­é­tique. C’est-à-dire que si vous con­cevez votre car­net sur un for­mat, vous ne pou­vez pas chang­er d’avis sans devoir tout bouger !

Par exem­ple, sur un for­mat proche du A4 :

  • Pho­tore­flex pro­pose de 26 à 154 pages en 21 x 28 cm
  • Pho­to­box pro­pose de 26 à 100 pages en 22 x 29 cm
  • Blurb pro­pose de 20 à 440 pages en 20 x 25 cm

En plus de ça, ils ne pro­posent pas non plus la même chose quant aux pos­si­bil­ités pour la cou­ver­ture, la reli­ure, la qual­ité d’impression, et bien sûr le tarif.

Exem­ples : car­net du Mali chez Blurb, car­net d’Inde chez Pho­tore­flex

En bref, par­courez les sites pour trou­ver ce qui vous cor­re­spond : quelle taille, quel for­mat (paysage, por­trait, car­ré), etc. Et com­parez les prix dès le départ. Une fois que vous aurez choisi, vous saurez vers quel prestataire vous tourn­er. A titre per­son­nel, j’ai testé Blurb récem­ment et ai été épatée par la qual­ité de l’impression (j’avais choisi un papi­er « qual­ité supérieure»), et mes précé­dents essais chez Pho­tore­flex font très cheap à côté, avec une trame d’impression très vis­i­ble (si on regarde de près, on voit bien les « petits points»).

La trame est plus grosse sur le car­net indi­en, à gauche (cliquez pour zoomer)

La plu­part des prestataires vous pro­poseront leur pro­pre out­il de mise en page, avec des mod­èles prédéfi­nis. Dans le cadre d’un car­net de voy­age façon scrap book­ing, il fau­dra sim­ple­ment fab­ri­quer des pleines pages soi-même et les inté­gr­er telles quelles. Si vous êtes à l’aise avec InDe­sign, Blurb pro­pose un plu­g­in pour génér­er ses for­mats et tout faire soi-même (atten­dez le dernier moment pour faire la cou­ver­ture car la largeur de la tranche est cal­culée selon le nom­bre de pages).

Pour mon­ter vos pages dans Pho­to­shop (ou Gimp, etc.), il va fal­loir faire atten­tion à quelques petits détails liés à l’impression. En fait, vous ne le voyez peut-être pas, mais lorsque vous feuil­letez un mag­a­zine, le maque­t­tiste prévoit un débord pour chaque image qui touche le cadre. C’est dû au mas­si­cot qui vient couper le papi­er : on doit pren­dre en compte la marge d’erreur de celui-ci. La lame peut tomber 2 ou 3mm trop tôt, ou trop tard, et ain­si décaler toute la page. Du coup, il va fal­loir y penser ! Con­crète­ment, vous allez devoir faire des pages avec 5mm en trop de chaque côté (on par­le de fonds per­dus), mais ne rien met­tre d’important (pas de texte) dans les 5mm qui s’approchent du bord.

Pour que ça soit clair, voici une petite illus­tra­tion :

Oui, c’est moche !
Donc, dans l’exemple ci-dessus, on veut imprimer un livre au for­mat car­ré 10 cm x 10 cm : le for­mat utile cor­re­spond au trait vert. Le trait noir rajoute 5mm partout, soit 100 mm + 5 mm à gauche + 5 mm à droite = 110mm (et pareil pour la hau­teur), c’est la marge de sécu­rité qu’il fau­dra rem­plir : si vous utilisez un fond col­oré, il devra aller jusque-là. Enfin, le trait rouge fait l’inverse : ce qui est impor­tant devra être à l’intérieur.
Et c’est la même chose quel que soit le for­mat.
(note : dans la réal­ité, une page de gauche n’a pas besoin de débord à droite, et inverse­ment, mais gar­dons les choses sim­ples !)
 

Si vous ne comptez pas faire imprimer le carnet mais voulez juste le diffuser sur Internet, vous allez avoir plusieurs solutions.

Sim­ple et gra­tu­it : faire un bout à bout de toutes ses pages sur Scribus (le pen­chant open source d’InDesign), exporter le tout en PDF, puis le charg­er sur Issuu. Issuu per­met de ne pas s’arracher les cheveux avec le moin­dre code et de dif­fuser le car­net sur un blog ou un site facile­ment. On peut aus­si le con­sul­ter directe­ment. Bref, pra­tique et facile !
Sim­ple mais payant : si la pub de Issuu vous gène, il est pos­si­ble de pass­er par un logi­ciel, très sim­ple d’utilisation : Ban­nerZest (39€). En gros, le logi­ciel per­met de créer des ani­ma­tions et, dans les thèmes pro­posés, on retrou­ve le livre (entre autres types de sup­ports). On charge ses pages en jpeg, et tout est ensuite paramé­tra­ble : cou­ver­ture dure ou sou­ple, taille des ombres, fonds col­orés. Enfin, il génère un code pour inté­gr­er le car­net ain­si ani­mé où l’on veut.
Com­pliqué mais gra­tu­it : Page­Flip (c’est ce que j’utilise sur mon site de car­nets, mais je dois avouer que je me suis bien arraché les cheveux). En gros, c’est de l’action script. C’est conçu pour être bidouil­lé, pour faire ce qu’on veut (c’est comme ça que j’ai pu met­tre des vidéos dans les pages États-Unis, par exem­ple) mais il faut avoir quelques heures à per­dre pour se met­tre au flash...

 

25 Commentaires

  1. Mer­ci de tes con­seils. Je ne con­nais­sais pas du tout cette marge de sécu­rité mais c’est clair que cela doit être très impor­tant.

    Je viens de faire, ven­dre­di dernier, mon pre­mier test en réal­i­sa­tion de car­net de voy­age. Avec 3 amis on à fait un tour à pieds de 50km dans Tokyo (autour de la ligne de train qui fait le tour de la ville) et j’ai donc pris un petit car­net pour y récolter les dif­férents tam­pons de chaque sta­tions de train, met­tre nos com­men­taires, deman­der à des incon­nus d’y écrire des choses... Cela à plus ou moins marché mais ça m’a per­mis de pren­dre un peu d’expérience.

    Main­tenant je vais essay­er de le met­tre en forme numérique­ment et j’avoue que tes con­seils sont très utiles.

    Mer­ci beau­coup 🙂

  2. Puisque tu évo­ques Scribus et Blurb, je me per­me­ts d’ajouter que les PDF pro­duits par ce logi­ciel peu­vent être upload­és directe­ment chez Blurb ; et qu’un livre Blurb reste con­sultable en ligne (et achetable dans la bou­tique) sans lim­ite de temps, à par­tir du moment où un exem­plaire au moins a été acheté.
    J’ai d’ailleurs eu la sur­prise d’être con­tac­tée il y a peu par un pho­tographe que je ne con­nais­sais pas du tout, et qui était tombé sur un de mes bouquins ... en cher­chant le sien !

  3. Tuni­maal : tu vas le met­tre en ligne ?

    Tosca : oui c’est vrai. J’ai mis le mien en « privé», mais dès lors qu’on a acheté un exem­plaire, Blurb le stocke. Ce qui est ras­sur­ant et bien pra­tique !

    Benoît : 🙂

  4. Hum bonne ques­tion, il fau­dra que je vois. Mais le con­tenu est très pau­vre (peu de pho­tos de qual­ité et très peu de textes). Dis­ons que c’est plus un tout pre­mier essai pour se faire la main et se cass­er les dents. Je veux vrai­ment appren­dre et pro­gress­er donc j’ai décidé de me lancer (en grande par­tie grâce à toi d’ailleurs).

  5. Mer­ci de nous faire partager cette expéri­ence...
    Per­son­nelle­ment, j’ai fait un livre avec « Pix­um » ... c’était très con­ven­able, je suis en train d’expérimenter « blurb »... j’avoue avoir beau­coup de mal avec sa mise en page : dif­fi­cile voir impos­si­ble de cadr­er les pho­tos, impos­si­ble de bas­culer les pho­tos... ou alors je ne sais pas faire ?

  6. Tuni­maal : c’est pas facile à partager, je com­prends. On touche presque à l’intime 🙂 (j’ai le ven­tre retourné à chaque fois que je passe un exem­plaire papi­er à quelqu’un..)

    Lyse : je crois que Pix­um a racheté Pho­tore­flex, ou l’inverse. Après, je t’avouerai que je n’ai pas testé le logi­ciel de blurb (j’avais fait mon truc via InDe­sign). Je pense que ces logi­ciels sont conçus pour des mis­es en page assez clas­siques, façon album de famille. Ce ne sera pas plus sim­ple de faire tes pages entière­ment sur Pho­to­shop ?

  7. J’étais en train de me pos­er la ques­tion de la façon dont tu avais fait la mise en page pour ton livre chez Blurb ! Je com­prends mieux main­tenant, InDe­sign est der­rière tout ça. Il faut quand même une bonne maîtrise de la chaîne graphique pour arriv­er à un résul­tat comme le tiens !

  8. Bruno : du coup, je ne suis plus sure qu’on par­le de la même chose ^^ Si tu par­les du car­net du Mali : les pages ont été faites sur pho­to­shop puis inté­grées dans InDe­sign pour exporter le pdf que Blurb a imprimé.

  9. Oui oui ! Oubli ce que j’ai dit ! Bon c’est Pho­to­shop qui est der­rière tout ça en fait 🙂 Tu rends chaque page une par une sous pho­to­shop alors ? Pour tes car­nets tu utilis­es la même source (pho­to­shop) ?

  10. Allez Oreille, tu me motives avec tout ça ! A mon retour de Géorgie, je vais ten­ter le coup...
    Tes car­nets du Mali ont vrai­ment l’air superbes!!!

  11. Bruno : si tu par­lais du guide, par con­tre, c’est du 100% InDe­sign parce que Pho­to­shop n’est pas fait pour gér­er du texte. Mais tous les car­nets sont fait page par page sur Pho­to­shop, oui. (à l’exception de celui d’Amsterdam)

    Mélis­sa : comme je l’ai envoyé chez deux édi­teurs, je ne peux pas le met­tre en ligne tout de suite, mais je dois avouer que je l’aime bien, celui-là 🙂 Bon voy­age en Géorgie, j’ai hâte de voir ton futur car­net !

  12. En bref,
    l’idéal est donc de pass­er par inde­sign pour con­stru­ire le car­net (vers Blurb ou flip) et de faire les retouch­es avec pho­to­shop, n’est-ce pas??

  13. Bon­soir,
    Pour insér­er une vidéo dans ton car­net de voy­age USA, tu as util­isé le Page­Flip gra­tu­it ? La ver­sion 2 ?
    Mer­ci

  14. Jc : exacte­ment. En fait, on peut met­tre tout ce qu’on veut dans les pages. Du coup, j’ai fait des jpg en prévoy­ant des espaces vides, et j’ai inté­gré sous flash des play­ers vidéos.

  15. Mer­ci beau­coup !!! je vais de ce pas me met­tre à mes car­nets en retard : Sicile, New York, Sri Lan­ka et Turquie.

    Derniere question....quelle est la police util­isée dans tes car­nets ? ça ressem­ble vrai­ment trop à une écri­t­ure réelle !!

    Mer­ci beau­coup pour tout ces bons con­seils !!

  16. Mélanie : c’est mon écri­t­ure 😉 Une police ne per­me­t­tra pas d’avoir des dif­férences dans les let­tres et ce sera par­ti­c­ulière­ment vis­i­ble sur les mots avec des let­tres en dou­ble. Du coup, tu peux, au choix, écrire avec une tablette graphique ou scan­ner tes textes.

  17. je viens de pren­dre un grand plaisir à par­courir ton blog : tres tres instruc­tif ! et comme j’aime voyager..et bien je me regale du coupe ncore plus !
    Je suis une scrappeuse dig­i­tale, du coup j’utilise aus­si bcp Pho­to­shop, Light­room, etc... et pour avoir imprimé quelques albums, je te con­seille aus­si d’essayer d’imprimer chez Pix­um, mais en prenant la qual­ité papi­er pho­to. En fait, ce n’est pas un « vrai » papi­er pho­to comme on pour­rait s’y atten­dre, mais un papi­er vrai­ment tres épais, et avec un ren­du un peu mat. Vrai­ment orig­i­nal. Si tu veux, tu peux aller voir sur mon blog dans la caté­gorie Decem­ber Dai­ly, ou bien « Faire Imprimer», je crois que j’ai mis des pho­tos de l’album imprimé. Là je voudrais essay­er Blurb car j’ai mes pages de scrap 2010 et 2011 à faire imprimer : env­i­ron 450 pages par an, et il n’y a que chez Blurb où je vais pou­voir faire faire ca (en 2 albums cha­cun peut etre ?) et à un prix raisonnable on va dire.
    Mer­ci encore pour tous tes conseils..Je reviendrai par ici ! 😉

  18. Bon­jour Mme Oreille,
    C’est avec plaisir que je vis­ite ton site depuis quelques temps. Je suis bien heureux de cette ten­dance sur le scrap­book­ing qui tombe à pic pour notre retour de tour du monde et le début des fes­tiv­ités. En effet, nous envis­ageons deux édi­tions de notre voy­age. Un car­net de voy­age « insti­tu­tion­nel » qui sera réal­isé par Blurb car leur appli­ca­tion spé­cial Word­Press m’a per­mis de trans­fér­er de façon automa­tique tout le con­tenu de notre blog !! soit 150pages de réc­it de voy­age. Et donc un car­net de voy­age type scrap­book­ing où nous allons pou­voir nous défouler avec les bil­lets, mon­naies, tick­ets, jeux, cartes, tis­sus et j’en passe!!
    Bref, mer­ci pour tout ces con­seils utiles et ta prox­im­ité.

  19. Cet arti­cle con­firme ce que j’avais enten­du sur pas mal de forums spé­cial­isés à savoir que Blurb vaut vrai­ment le coup, donc je vais m’y met­tre de ce pas...

  20. Je viens de faire un tour sur ton site et j’adore le con­cept donc comme je reviens d’un voy­age fait dans l’ouest Améri­cain j’aimerai bien l’immortalisé en créant un car­net de scrap­book­ing virtuel sur blurb mais je ne sais vrai­ment pas com­ment faire lorsque je vais sur le site grâce au lien je suis per­du est ce que tu pour­rais me don­ner la trame à suiv­re ?
    mer­ci beau­coup

  21. Super intéres­sant, depuis le temps que je me demandais com­ment tu fai­sais !
    Mes pre­miers voy­ages, j’écrivais tout ce que je fai­sais dans un car­net, sauf que j’ai du mal à écrire longtemps à cause de pbs artic­u­laires, alors je me suis retrou­vée à écrire sim­ple­ment des bribes, et puis finale­ment j’ai qua­si aban­don­né.
    Le car­net numérique, ça me tente bien : pren­dre mes notes sur ordi/tablette puis réalis­er un beau scrap­book numérique après.
    Fau­dra que je bidouille un peu avec Scribus et Inkscape par con­tre je pense, mais à voir 🙂

    Petite ques­tion d’ailleurs, j’ai vu que Light­room a un mod­ule pour blurb, mais est ce que tu sais si du coup on peut rajouter du texte ? 🙂

    Mer­ci pour tous ces arti­cles, super intéres­sant comme tou­jours

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest