Retour dans les balkans : roadtrip croato-bosno-slovène

J’aime les balka­ns. C’est une région du monde qui me fascine. Avec une mul­ti­tude de pays et encore plus de cul­tures dif­férentes. J’y suis allée à plusieurs repris­es ces dernières années. Une pre­mière fois en Slovénie pour aider ma sœur à trou­ver un appart dans la cap­i­tale dont per­son­ne ne sait écrire le nom. Autant dire que je n’avais pas vu grand chose du reste du pays, même si j’avais vrai­ment appré­cié Ljubl­jana (j’ai fini par appren­dre à l’écrire !), son charme et son calme.
Plus tard, je suis repar­tie deux fois en solo. Une pre­mière fois dans un voy­age entre Bel­grade et Dubrovnik en tra­ver­sant la Bosnie-Herz­govine, entre trains et bus. Puis une deux­ième fois pour un tour de vélo dans le nord de la Roumanie, avec une halte à Budapest (non j’ai pas fait de faute de frappe, j’étais passée par Budapest et non Bucarest, qui me fai­sait un peu peur !) tou­jours en solo.

Bref. J’aime les Balka­ns. Et quand je cher­chais une idée de région du monde où me ren­dre en févri­er, j’ai rapi­de­ment pen­sé à la Slovénie. Qui tech­nique­ment ne fait pas réelle­ment par­tie des Balka­ns, mais vous me par­don­nerez cet abus de lan­gage.


[column]J’ai arnaché ma fille dans un maxi-cosy, embauché ma sœur comme chauf­feur, et en route. Nous avions établi un itinéraire vague mais large, lim­i­tant les temps des tra­jets pour cause de bébé de cinq mois. Pre­mière étape, les lacs de Plitvice, en Croat­ie.
Générale­ment, on les vis­ite plutôt aux beaux jours, pour y ran­don­ner, mais l’idée de les voir en hiv­er nous plai­sait beau­coup. Mal­heureuse­ment, nous aurons mis plus de temps à trou­ver l’entrée du parc qu’à l’explorer, la neige ren­dant le site glob­ale­ment inac­ces­si­ble. [/column] [col­umn margin=0]IMG_6537[/column]

IMG_6567

IMG_6601

IMG_6546

IMG_6578

Le site était qua­si-désert, les routes égale­ment. Le nom­bre de pan­neaux « sobe, zim­mer, room » devant les maisons de la région laisse devin­er l’affluence qu’il peut y avoir en été. Nous avons bien croisé quelques touristes japon­nais, aus­si déçus que nous de ne pou­voir vis­iter qu’une par­tie si infime du parc...
En d’autres temps, j’aurais prob­a­ble­ment ten­té de descen­dre un peu plus, de cra­pahuter dans la neige, mais avec un bébé col­lé con­tre soi, on arrête de met­tre sa vie en dan­ger pour une pho­to. Alors tant pis, nous avons marché le long des chemins acces­si­bles, tra­ver­sé un bout de forêt, et admiré le bleu péné­trant des lacs de Plitvice. Et pour la suite, il nous fau­dra y retourn­er.

IMG_6634

[col­umn]

IMG_6670

IMG_6683

IMG_6688

IMG_6698[/column][column]Nous avions prévu de faire une incur­sion d’une journée en Bosnie, pour aller voir un canyon que ma sœur avait repéré sur Google Earth. C’était un petit peu la sur­prise, nous n’avions aucune idée de ce à quoi nous pou­vions nous atten­dre. Mais l’idée même de faire un tour en Bosnie m’enchantait.
Je suis restée amoureuse de Sara­je­vo, et j’ai été très touchée par les gens que j’avais côtoyés tout au long de mon voy­age précé­dent. Un mêlange de froideur, de fierté, de mélan­col­ie et de joie. Une méfi­ance et une défi­ance vis à vis de la touriste que j’étais, et cette petite étin­celle quand je mon­trais mon intérêt. Et ma gène quand, rapi­de­ment, les femmes me par­laient de leurs fils enter­rés. C’est peut-être aus­si ce qui m’avait émue à Sara­je­vo, con­fron­ter mes sou­venirs de petite fille devant la télé à la réal­ité d’une ville à l’histoire pour­tant si riche, à l’architecture si belle mal­gré les impacts. Fer­mer les yeux devant les bâti­ments qui por­tent encore les stig­mates, mais sen­tir mon cœur se ser­rer devant l’immense cimetière et ses tombes blanch­es.

Se dire que l’ex-Yougoslavie a bien plus à offrir que les sou­venirs de son his­toire récente.

J’aurais voulu pren­dre des pho­tos qui font « wow », don­ner envie de venir, mon­tr­er la face joyeuse. Pour­tant, dans le petit bout de Bosnie tra­ver­sé ce jour-là, dif­fi­cile d’illustrer l’allégresse. Était-ce l’hiver, était-ce la lumière...

Après une lutte acharnée avec le GPS, nous avons rejoint le canyon, per­du dans la brume. En été, ce doit être beau. Mios­trah, il s’appelle. Juste à côté d’Ostrožac et de sa ville ville for­ti­fiée.

[/column]

IMG_6709

IMG_6730

[column]Un seul et unique ray­on de soleil sur la Bosnie, et nous avons repris la route dans le brouil­lard. Tou­jours le brouil­lard. Nous tra­ver­sons la Croat­ie, pas­sons tout près de Zagreb. Je n’en garde pas un sou­venir extra­or­di­naire, nous filons droit sur Ljubl­jana.

Partout, les routes sont impec­ca­ble­ment déneigées. Les routes prin­ci­pales, du moins. Les mon­tic­ules de neige laisse devin­er l’hiver qui bat son plein. Pour­tant, il ne fait pas froid. Enfin, si, bien sûr, mais il n’y a pas ce vent qui glace les joues ni cette humid­ité qui s’infiltre partout. [/column][column margin=0]

IMG_6748 IMG_6749[/column]

IMG_6784 IMG_6792 IMG_6809

[col­umn]

IMG_6824[/column][column]A Ljublana, nous déje­unons dans le petit tro­quet où ma soeur avait ses habi­tudes, grim­pons au château avec le petit funic­u­laire, man­geons des bureks dans cette même boulan­gerie où il y a un peu plus de qua­tre ans, nous décou­vri­ons cette spé­cial­ité. C’est tou­jours agréable de retourn­er sur ses pas, retrou­ver des repères sans pour autant avoir l’impression de con­naître. Mais nous ne nous attar­dons pas plus longtemps. Je veux des mon­tagnes, des lacs et encore plus de neige ! Nous con­tin­uons vers Bled et Bohinj... (et ça, je vous le racon­te dans le prochain épisode !)[/column]

9 Commentaires

  1. Wahou­uu je ne con­nais absol­u­ment pas cette région du monde, et je suis scotchée par ces lacs !! C’est mag­nifique !! Surtout avec la neige et la glace autour, c’est superbe. Dom­mage que les chemins n’étaient pas hyper acces­si­bles car se promen­er là bas l’hiver ça doit être mag­ique, et surtout hyper tran­quille par rap­port à l’été !

  2. C’est une région plutôt mécon­nue (touris­tique­ment par­lant) et tes pre­miers arti­cles m’avaient déjà attirés l’oeil. C’est vrai que les paysages hiver­naux sont mag­nifiques. J’avais beau­coup aimé ces pho­tos où on voy­ait les lacs de Plitvice, les couleurs sont dingues avec la neige. Mer­ci pour cette jolie décou­verte...

  3. Tes pho­tos sont mag­nifiques... Je partage cet amour pour les Balka­ns. J’aime la Bosnie. J’en suis tombée amoureuse à Sara­je­vo alors que nous fai­sions une errance fer­rovi­aire par là-bas (Croat­ie, Mon­téné­gro, Ser­bie et Bosnie) avec Sacha qui était encore tout petit. Ce pays a une his­toire si riche et pas­sion­nante, tur­bu­lente aus­si. Certes, l’histoire récente qui m’a mar­quée enfant mais aus­si ce passé où la paix fut tou­jours de courte durée. Un bon livre pour se ren­dre compte de l’histoire de la Bosnie c’est « Le pont sur la Dri­na » d’Ivo Andric.
    Je suis allée à Ostrožac, mais je n’ai pas vu Mios­trah. Etes-vous allée dans le château d’Ostrožac ? Ce doit être encore plus étrange en hiv­er. J’attends la suite de tes pho­tos avec impa­tience : voir Bled et Bohinj sous la neige, c’est encore plus beau.
    J’y retourne bien­tôt et j’ai hâte !

  4. Ca a l’air d’être un beau voy­age mal­gré les occa­sions man­quées. Les pho­tos des lacs de Plitvice sont mag­nifiques et absol­u­ment pas vues, la passerelle en bois don­nant un aspect graphique superbe ! Rien que pour ces pho­tos, je trou­ve que ça valait le coup!!

  5. Les pho­tos en noir et blanc ren­dent superbe­ment bien ! Et le canyon, je le trou­ve déjà beau, même en hiv­er, même s’il doit aus­si être beau en été. Je trou­ve en tout cas que tu donnes envie de venir, ne t’inquiète pas pour ça.

  6. Mag­nifique... On doit se sen­tir tout petit là dedans. Etant très frileuse, je n’oserais pas braver le froid pour y aller avec ces tem­péra­tures mais à voir ces pho­tos, ça donne quand même envie...

  7. rien à dire, c’est vrai­ment mag­nifique surtout la pho­to du lac.Merci pour cette décou­verte, je ne con­nais­sais pas cette région mais là, elle va fig­ur­er sure­ment dans ma liste de pays à vis­iter

  8. Waouh, je viens juste de tomber sur cet arti­cle, et cela me donne envie de décou­vrir les Balka­ns en hiv­er ! Les pho­tos sont mag­nifiques ! Je ren­tre juste d’un périple en train à tra­vers les Balka­ns (Croat­ie et Slovénie notam­ment), mais sous le soleil esti­val, les paysages étaient tout autres ! (mais tout aus­si jolis !)

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest