Quelques bonnes adresses belges

Enfin, fla­man­des et brux­el­lois­es, parce que ça fait vrai­ment longtemps que je ne suis pas allée en Wal­lonie.
Ces derniers mois, j’ai fait plusieurs allers-retours à Brux­elles, Ostende ou Bruges, mais sans vrai­ment pren­dre le temps de partager mes bonnes adress­es sur ce blog. Le comble, c’est qu’on m’en demande sou­vent, les gens s’imaginant que le fait de vivre avec un belge aide à con­naître tous les bars de Brux­elles. Sauf que le Belge en ques­tion n’y vit plus depuis belle lurette, et qu’on n’y va que très rarement.

Il y a quelques semaines, je suis retournée là-bas pour faire les pho­tos du nou­veau site de l’Office du Tourisme (ThePlaceTo.Be), l’occasion de me rafraîchir la mémoire et de décou­vrir de nou­velles adress­es.

Organiser son voyage en Belgique

Avant de par­ler adress­es, juste un petit mot con­cer­nant l’organisation du voy­age en lui-même. On rejoint facile­ment Brux­elles en train (ou même en bus, main­tenant) et, si on reste dans les villes, il est inutile de venir en voiture. Le réseau fer­ré belge n’est pas des plus récents, mais il est bien fichu et à des prix tout à fait cor­rects (là-bas, on paie son bil­let pour un tra­jet, et on l’utilise quand on veut. Il n’y a pas d’horaires sur le bil­let, pas de places numérotées, et le tarif ne triple pas sous pré­texte qu’on est ven­dre­di soir). Sachant qu’en plus, la Bel­gique est toute petite et que les places de park­ing sont assez chères, autant se déplac­er en train !

Si je devais vous con­seiller un itinéraire, je vous dirais de com­mencer par Brux­elles, bien sûr, puis de pour­suiv­re par Gand, Bruges, et enfin Ostende (mais n’allez à Ostende que s’il ne fait pas « trop » moche)(n’attendez pas un grand soleil, mais la ville a moins d’intérêt s’il tombe des cordes et que vous ne pou­vez pas faire du cuis­tax sur la prom­e­nade !).

La nour­ri­t­ure est un petit peu moins chère qu’en France, et on trou­ve de nom­breux endroits très bons et abor­d­ables. Les hôtels belges, par con­tre, pra­tiquent sen­si­ble­ment les mêmes prix qu’en France.

[Apparté du Belge] Atten­tion, l’eau à table se paie ! Et la bière est moins chère que l’eau, faites votre choix. [/Apparté]

Anvers

Anvers n’est pas la ville que je préfère, loin de là, mais j’ai choisi de faire un ordre alphabé­tique ! Certes, il y a un joli cen­tre-ville et une très belle gare, mais je n’ai pas vrai­ment accroché avec l’ambiance.

Je vous donne quand même une adresse : l’auberge de jeunesse Pul­cinel­la (Bogaarde­plein 1).
Je n’y ai pas séjourné, et je l’ai vrai­ment regret­té parce que le per­son­nel est très sym­pa, le lieu est grand, pro­pre, accueil­lant, et fait tout pour que les soirées y soient con­viviales autour du petit bar ou dans la salle com­mune. Bref, plus qu’un sim­ple hôtel où on ren­tre s’enfermer dans sa cham­bre, c’est un lieu de ren­con­tres entre voyageurs.

Visit Flanders - The Place to Be

Bruges

Bruges, c’est l’un des gros clas­siques de Flan­dre. Une très belle ville, un cen­tre his­torique mag­nifique. Impos­si­ble de ne pas y pass­er. Pour­tant, c’est loin d’être ma ville préférée. Je n’ai aucun prob­lème avec les lieux touris­tiques, je passe ma vie à les fréquenter, mais j’ai du mal quand tout me sem­ble froid et des­tiné à faire cas­quer le touriste. Et c’est par­ti­c­ulière­ment vrai avec les restau­rants du cen­tre-ville, spé­cial­istes du surgelé hors de prix.
Dans la même veine, j’ai envie de vous décon­seiller les balades à cheval et même en bateau. Bon, le bateau per­met de faire un tour rapi­de et de décou­vrir la ville autrement, ce qui est appré­cia­ble, sauf qu’ils les rem­plis­sent à ras bord et que vous risquez de vous retrou­ver coincés, inca­pables de vous retourn­er pour pren­dre une pho­to (les places font face à l’intérieur de la bar­que), avec un guide-pilote qui récite son mono­logue sans vie.

Pour appréci­er Bruges, il faut se déplac­er à pied (la gare est vrai­ment proche du cen­tre) et pren­dre son temps. Le béguinage me sem­ble être un des endroits les plus mignons, imman­quable, un havre de paix où l’on se doit de garder le silence, et ça fait un bien fou quand on sort des cohort­es de groupes de touristes.

Visit Flanders - The Place to Be

Le béguinage de Bruges

A l’est, dans un style totale­ment dif­férent, se trou­vent quelques moulins. Ça change un peu de l’image des canaux et des petites rues pavées. Et c’est aus­si pour chang­er des bou­tiques de sou­venirs trop tra­di­tion­nelles, que je vous pro­pose trois adress­es. Tout d’abord, la Bou­tique Calle­bert (Wollestraat 25), résol­u­ment mod­erne, avec des objets de design­ers pour enfants, pour adultes, pour la cui­sine, ou juste pour la déco, des créa­tions amu­santes, ou à la pointe de la bran­chi­tude. Bref, ça change de l’assiette peinte.

Dans un autre reg­istre, il existe un petit mag­a­sin de ban­des dess­inées, en plein dans le cen­tre : De Striep (Katelijnes­traat 42). Et si je vous en par­le, c’est que les rayons fran­coph­o­nes sont bien four­nis. Enfin, rien ne vous empêche d’acheter X-men en néer­landais si cela vous amuse.

Je ter­mine par la Chapel­lerie Baeck­e­landt (Ezel­straat 120), un peu plus excen­trée, dans un style rad­i­cale­ment dif­férent. Si j’étais mau­vaise langue, je vous dirais qu’un cha­peau est rarement utile en Bel­gique, mais la patronne est char­mante, le lieu sym­pa, et ça fait un sou­venir orig­i­nal.

Visit Flanders - The Place to Be Visit Flanders - The Place to Be

Visit Flanders - The Place to Be

Bruxelles

Brux­elles fait par­tie de ces villes où l’on peut rester une journée en ayant l’impression d’en avoir fait le tour, et une semaine sans pour autant s’y ennuy­er. On peut se con­cen­tr­er sur le cen­tre, la Grand-Place, le Man­neken Pis (et la Jean­neke !), ou aller explor­er les alen­tours.
Le réseau bus/métro/tram est plutôt bien fichu, et rel­a­tive­ment abor­d­able. Les tick­ets sont val­ables une heure, ce qui per­met de faire ses cor­re­spon­dances, mais aus­si par­fois de faire l’aller-retour. Il existe égale­ment des tick­ets spé­ci­fique­ment aller-retour, ain­si que des tick­ets à la journée. A vous de juger selon vos déplace­ments !
Notez enfin que les trains desser­vent toutes les gares de Brux­elles (je ne par­le pas du Thalys mais des trains locaux pour se déplac­er en Bel­gique). Du coup, si votre hôtel est à côté de la Gare du Midi, inutile de vous ren­dre à la Gare Cen­trale en métro pour rejoin­dre Ostende, par exem­ple.

Dans les grands clas­siques de n’importe quel touriste à Brux­elles, vous irez sans doute voir la Jean­neke Pis dans la rue du Delir­i­um, où vous choisirez une bière par­mi les cen­taines pro­posées au cat­a­logue dans la salle inférieure. Vous arpen­terez la Galerie de la Reine puis les allées du Parc Roy­al (devenu le Parc de Brux­elles). Vous irez peut-être même jusqu’à l’Atomium, que j’ai tou­jours réus­si à ne pas voir, per­son­nelle­ment.

Mais je vais com­mencer par vous par­ler du Beurss­chouw­burg (rue Auguste Orts 20–28). Der­rière ce nom imprononçable se cache un lieu cul­turel fla­mand. Selon le pro­gramme, vous pour­rez vis­iter des expos, assis­ter à des con­certs, boire un verre sur le toit avec vue sur la Place de la Bourse.

Visit Flanders - The Place to Be

perso_Bruxelles_Beursschowburg_017 copieperso_Bruxelles_Beursschowburg_035

La Mai­son Dan­doy est un grand clas­sique, pour les touristes mais aus­si pour les locaux (plusieurs adress­es à Brux­elles, dont 31 rue au Beurre). Les chi­nois et japon­ais y défi­lent pour les cof­frets cadeaux, mais les grands-par­ents brux­el­lois utilisent aus­si la bou­tique comme récom­pense pour les enfants sages... C’est ici que vous trou­verez, notam­ment, les meilleurs Specu­loos. Des petits au poids, ou des grands, voire d’immenses, dans ces moules tra­di­tion­nels qui en font de véri­ta­bles sculp­tures.

Visit Flanders - The Place to Be

La Fri­terie Tram de Boits­fort (Tram de Boits­fort, Place Pay­fa, Water­maël-Bois­fort) vous sem­blera peut-être excen­trée, mais elle est très facile à rejoin­dre en métro depuis le cen­tre de Brux­elles (et puis, Brux­elles, c’est petit !). Surtout les jours de beau temps, ça vaut le coup de faire l’aller-retour, oui, même pour des frites !
C’est donc un ancien tram, recon­ver­ti en « food-tram » (sauf qu’il ne bouge pas). La moitié du wag­on est con­sacrée à la cui­sine et, dans l’autre, on trou­ve quelques petites tables (mais il vaut mieux réserv­er, pour cela). Tout est cuis­iné devant le client, avec des pommes de terre fraîch­es, pré­parées en deux cuis­sons comme dans toute fri­terie belge qui se respecte, à la graisse de bœuf selon la tra­di­tion égale­ment. On y sert bien sûr des burg­ers (dont un végé­tarien) eux aus­si pré­parés devant vous (ils n’abattent pas les vach­es sur place mais n’insistez pas trop, les Belges en sont capa­bles). Les prix sont raisonnables et le ser­vice sym­pa­thique.

Visit Flanders - The Place to Be

perso_Bruxelles_FritterieTram_020 copie perso_Bruxelles_FritterieTram_032

La Trin­quette est un bar à vin (rue de l’Aqueduc 3, 1060 Saint-Gilles). Pourquoi je vous en par­le ? Hé bien parce que dans le pays de la bière, ça fait par­fois du bien de boire autre chose, et de voir autre chose. L’endroit est tenu par des français, vous ne serez pas dépaysés, mais c’est joli­ment décoré et avouez que ça change un peu !

perso_Bruxelles_LaTrinquette_015 copieVisit Flanders - The Place to Be

Je vais main­tenant vous par­ler d’une insti­tu­tion : Madame Mous­tache (5–7 Quai au Bois à Brûler). J’en ai sou­vent enten­du du bien, et j’attendais avec impa­tience de tester. Et je ne fus pas déçue !
C’est l’endroit où vous irez le soir, après le restau­rant (ils ouvrent à 19h, mais ça ne s’anime que (bien) plus tard). J’y étais le soir où ils pas­saient des clas­siques yéyés, et si je n’avais pas été seule, je serai sans doute restée m’amuser quelques heures. Le lieu en lui-même est sym­pa, bien décoré, avec un petit côté fête foraine. L’ambiance, surtout, est éton­nante. Des vieux tubes, et des gens qui dansent, bien ou mal, juste pour le plaisir de s’amuser. (On est loin de l’ambiance boîte de nuit où tout le monde se reluque et où per­son­ne ne rigole vrai­ment). Bref, un endroit plutôt cool, très fréquen­té par des filles (loin des boîtes où la moin­dre présence d’utérus et de glan­des mam­maires fait ressor­tir toute la testostérone des alen­tours), et avec une bonne ambiance.

Visit Flanders - The Place to Be

perso_Bruxelles_MadameMoustache_044

His­toire de se cul­tiv­er un peu, j’ai envie de vous par­ler du Musée de la Gueuze (56 rue Gheude). Pour 7€, on fait le tour du bâti­ment pour décou­vrir com­ment la bière est pro­duite. C’est un musée vivant (et famil­ial) : on vis­ite la chaîne de fab­ri­ca­tion qui sert réelle­ment, ce n’est pas une série de pan­neaux d’exposition ! Et la vis­ite se ter­mine bien sûr par une dégus­ta­tion.
Seul regret, le quarti­er n’est pas des plus agréables (vous ne vis­iterez prob­a­ble­ment rien d’autre autour), et l’aller-retour au musée ne vaut donc que s’il vous intéresse vrai­ment. Vous pour­rez en prof­iter pour repar­tir avec quelques bouteilles, achetées directe­ment au pro­duc­teur, sans inter­mé­di­aire et avec une belle his­toire !

Visit Flanders - The Place to Be

A l’inverse du musée ci-dessus, le restau­rant Pin Pon (62 Place du Jeu de Balle) se trou­ve dans un quarti­er char­mant, plein de petites bou­tiques pour ceux qui aiment chin­er. Le restau­rant est de qual­ité (ali­ments frais, carte sim­ple mais très bonne, prix raisonnables), le lieu joue beau­coup (c’est une anci­enne caserne, d’où le nom du restau­rant) mais il vaut surtout pour l’occasion de vis­iter un quarti­er où les touristes ne se ren­dent pas for­cé­ment.

Visit Flanders - The Place to Be

Si vous ne devez tester qu’une seule adresse à Brux­elles, essayez celle-ci : Pis­to­let-orig­i­nal (Joseph Stevensstraat 24–26).
Pourquoi ? Hé bien d’abord, ils sont situés dans le quarti­er du Sablon, dans le cen­tre, vous n’aurez donc pas à aller trop loin. Ensuite, le Pis­to­let est un sand­wich tra­di­tion­nel qu’on ne con­naît pas en France, dans un petit pain rond croustil­lant et moelleux à la fois. C’est le truc qu’on mange sur le pouce mais qui n’est pas trop gras. C’est le truc qui ne coûte pas très cher (moins de 5€ pour la plu­part) mais cale bien l’estomac. Et en plus, c’est super bon.
Sur la pho­to, vous avez ceux que j’ai testés, deux clas­siques : l’américain avec sa viande crue (qui est bien passée alors que je n’aime pas trop ça en temps nor­mal) et le tra­di­tion­nel aux crevettes gris­es (la crevette grise aus­si, c’est une insti­tu­tion en Bel­gique...). Ils en font d’autres, bien sûr, tou­jours devant le client, et même des sucrés !
A emporter ou à manger sur place, et le lieu est plutôt bien décoré, il faut l’avouer.

perso_Bruxelles_Pistolet_042 copie

Visit Flanders - The Place to Be

Ma dernière adresse sur Brux­elles est un hôtel : Vin­tage Hotel  (45 rue Dejon­ck­er). Je n’y ai pas séjourné mais les prix en basse sai­son sont cor­rects, le petit déje­uner est com­pris, le per­son­nel est adorable, et la déco franche­ment ter­ri­ble. Toutes les cham­bres sont dif­férentes, on retrou­ve tou­jours cet esprit col­oré, et le mobili­er assor­ti jusque dans les salles de bain.
Dans la cour, une vieille car­a­vane sert de bar, pour pouss­er le con­cept jusqu’au bout. Et l’hôtel est glob­ale­ment très calme, chose appré­cia­ble.

perso_Bruxelles_VintageHotel_025 copieperso_Bruxelles_VintageHotel_036 copie

Visit Flanders - The Place to Be

Gand

Gand, c’est la ville que je con­seillerais à tout le monde. C’est petit (enfin, prenez le tram de la gare au cen­tre-ville, quand même) et mag­nifique. Le cen­tre his­torique est superbe. Des églis­es, des rues pavées, les gens qui sor­tent pique-niquer au bord de l’eau dès qu’il fait beau...

Et, his­toire de con­traster, c’est aus­si une ville où le street art est très présent, notam­ment grâce à Bue the War­rior, artiste local et inter­na­tion­al. Je lui ai tiré le por­trait devant une fresque qu’il s’apprêtait à recou­vrir :

Visit Flanders - The Place to Be

Le Was­bar (Ned­erk­outer 109) est un lieu unique (enfin, il en existe un autre à Anvers, mais c’est surtout le con­cept qui est unique !). C’est un endroit où l’on peut, au choix, selon les envies et les jours, faire sa lessive, boire un verre, tra­vailler, assis­ter à un con­cert...

Visit Flanders - The Place to Be

Je ne sais pas si vous achèterez quelque chose chez la chapelière Els Rob­berechts (39 Onder­ber­gen), mais jeter un œil à la bou­tique reste assez intéres­sant pour décou­vrir sa façon de tra­vailler. J’ai adoré tous ses « moules » à cha­peaux ! A not­er qu’on y trou­ve aus­si des sacs et des chaus­sures de créa­teurs.

Visit Flanders - The Place to Be

The White Cat est un bar qui n’ouvre que le soir. Un peu plan­qué dans une rue déserte, il faut oser pouss­er la porte, peu engageante au pre­mier abord. De l’autre côté, on décou­vre un lieu col­oré, où se retrou­ve la jeunesse locale.

perso_Gand_WhiteCat_024 copieperso_Gand_WhiteCat_015 copie

Visit Flanders - The Place to Be

Leuven

Leu­ven (Lou­vain, en français) est une ville très char­mante, juste à côté de Brux­elles. On tâchera d’oublier l’histoire récente de la ville, et de ne garder en tête que le côté « cap­i­tale de la bière belge ».

La Brasserie Domus (Tien­straat 8) est un grand clas­sique à Leu­ven. Je vous décon­seille d’y manger (le ser­vice est à la hau­teur de la nour­ri­t­ure, pas ter­ri­ble) mais arrêtez-vous pour une bière. La par­tic­u­lar­ité, c’est que celle-ci est brassé directe­ment dans la salle voi­sine, et achem­inée dans votre verre par un tuyau, sans jamais pass­er par la case ton­neau ou fût.

Visit Flanders - The Place to Be

perso_Louvain_BrasserieDomus_041

L’étude (Kon­ing Leopold I straat 50) est une cav­erne d’Ali Baba. Il faut fouiller entre les trou­vailles, les créa­tions, les objets amu­sants. La pro­prié­taire y pro­pose tout ce qu’elle aime. Par­fois, elle redonne vie à des objets chinés ; d’autres fois, elle s’éprend d’un créa­teur... Bref, il faut avoir du temps devant soi pour fouin­er et trou­ver son bon­heur !

perso_Louvain_LEtude_007 copieperso_Louvain_LEtude_029 copie perso_Louvain_LEtude_037 copie

Visit Flanders - The Place to Be

Tou­jours à Leu­ven, vous ne pour­rez pas man­quer la curiosité de la Ladeuzeplein, le Totem de Jan Fab­re, cette grosse mouche empalée sur un épin­gle géante. Juste à côté, la tour de l’Université domine. Il est pos­si­ble d’y grimper, mais les expos présentes en son sein valent plus que le panora­ma.

perso_Louvain_TourEtTotem007

Visit Flanders - The Place to BeVisit Flanders - The Place to Be

Ostende

Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime beau­coup Ostende. Pour aimer la ville, il faut qu’il n’y fasse pas trop moche, his­toire de prof­iter un min­i­mum de la prom­e­nade le long de la mer, de louer un cuis­tax, de pren­dre le tram pour s’éloigner un peu sur la côte... J’en par­lais un peu dans mon dernier arti­cle con­sacré à Ostende.

J’ai deux adress­es de restau­rants à vous con­seiller sur Ostende.

Tout d’abord, la Galerie Beausite, pour l’ambiance, entre galerie d’art et bou­tique vin­tage, où l’on peut boire un verre ou manger un bon repas, où par­fois l’on assis­tera à un con­cert ou à une per­for­mance. 
Le tout avec une cui­sine ouverte, des pro­duits frais et dif­férents tous les jours, et surtout, de la bonne humeur.

Ensuite, mon gros coup de cœur gas­tronomique, c’est le Bistro Mathil­da et sa cui­sine sim­ple et raf­finée. Là, je vous con­seille de tester les crevettes, spé­cial­ité belge, toute petites mais pleines de goût, et tou­jours servies fraîch­es (dans les bons restau­rants, tout du moins). Goûtez leur tat­jes­pap, c’est divin.

9 Commentaires

  1. Très chou­ette arti­cle, avec de très bonnes adress­es ! J’ai beau vivre à Brux­elles depuis 15 ans et déjà en con­naître quelques bonnes, ton arti­cle m’a fait décou­vrir de nou­veaux endroits à vis­iter (bon, pas Dan­doy, quand même, mais la fri­terie dans son tram à Boits­fort ou l’hôtel Vin­tage) !

    Pour Can­til­lon, ça vaut la peine de not­er que deux fois par an (vers novem­bre et vers mars), la Brasserie organ­ise le same­di un brassin pub­lic : pour le même prix que la vis­ite habituelle, on est accueil­li dès 7h du matin avec du café et des couques au choco­lat, et on assiste à toutes les étapes du bras­sage, avec dégus­ta­tion à la clé. Pour les ama­teurs de bière, ça vaut la peine d’organiser son séjour plutôt à ces dates-là, c’est assez excep­tion­nel !

  2. Superbes les pho­tos.

    Je ne con­nais­sais pas la fri­terie Tram, ça a l’air d’être bonne ambiance. Je note ton arti­cle lors de mon retour en Europe, qui comme à chaque fois, compte quelques jours ou semaines à Brux­elles. Tour­nai est aus­si une ville chou­ette, très moyen-âgeuse. J’y vais aus­si régulière­ment car elle est très proche de la fron­tière. On y ait en 20 mintues de train région­al depuis Lille, pour quelques euros.

  3. chou­ette arti­cle sur notre plat pays, enfin, manque plus qu’à com­pléter avec notre superbe wal­lonie 😉
    pis­to­let à bxl c’est une nou­velle enseigne, il parait que c’est vrai­ment déli­cieux donc pas­sage obligé!! moi je ne viens pas de bxl mais quand j’irai, je passerai cer­taine­ment par là !

  4. Donc, en fait, tu as décidé de faire cet arti­cle APRES mes deux pas­sages en Bel­gique ?... Comme par hasard. Bon ben..; faut que j’y retourne, du coup.

  5. Très belles pho­tos ! Et tout à fait d’accord avec Gand, une ville qu’on a aus­si beau­coup aimé en Bel­gique:-) Par con­tre pour Anvers, si tu n’as pas eu l’occasion de le faire, il faut aller au port en semaine si tu peux ou un dimanche, l’ambiance est assez par­ti­c­ulière comme il n’y a personne.....de belles pho­tos à faire je pense !

  6. Un arti­cle super frais sur des tas de petits coins super sym­pas en Bel­gique ! Mer­ci pour ce regard – spé­ciale­ment col­oré – sur mon pays. On n’est pas tou­jours les mieux placés, comme riverains, pour con­seiller les vis­i­teurs avec suff­isam­ment de recul ! Déjà qu’on ne va pas beau­coup à l’hôtel dans sa pro­pre ville...
    Bien sûr, il fau­dra revenir, faire un autre arti­cle sur la moitié du pays qui manque, la Wal­lonie (je ne suis pas le seul à l’espérer) ! Je n’ai jamais très bien com­pris pourquoi les touristes en Bel­gique se focalisent tant sur l’axe Brux­elles-Brugge (avec de petites excur­sions à Anvers, Lou­vain et Water­loo).
    Liège, Namur, Mons, Tour­nai et bien d’autres des­ti­na­tions méri­tent vrai­ment le détour (Ardennes, Entre-Sam­bre-et-Meuse, Bra­bant wal­lon...).
    Splen­dides clichés, comme d’habitude 😉

  7. Très belles pho­tos, habi­tant à la fron­tière Belge j’ai l’occasion de m’y ren­dre régulière­ment. C’est vrai­ment un pays sym­pa, j’adore les bars de Brux­elles pour y faire la fête, Pour le charme et l’intimité Gand est la ville idéale, bien que Bruges soit aus­si sym­pa­thique mais trop touris­tique à mon goût ! Mer­ci pour le partage de ces adress­es, je sais où me ren­dre pour mes prochaines vis­ites main­tenant 😉

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest